Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 23 sur 23

Sons de basse fréquence.



  1. #1
    Usuk

    Sons de basse fréquence.

    Bonjour,

    J'ai plusieurs questions à vous poser ;

    Ma prof de philosophie nous disait ce matin que lors d'un tremblement de terre, des sons de très basse fréquence précédaient le séisme et que c'était ce qui faisait que les animaux pouvaient fuir car ils les sentent, les entendent. Elle nous a également dit que nous pouvions les entendre mais que nous en avions perdu l'habitude.

    Qu'en est-il ? Le son se propage plus vite que l'onde de choc mais pourquoi de basse fréquence ? Je ne comprends pas tout ...

    Elle parlait aussi du fait que ces sons de basse fréquence se "sentent" plus qu'ils ne s'entendent et elle citait l'exemple de la boîte de nuit où la musique impose parfois au coeur un rythme et que ça peut poser des problèmes, notamment aux gens sujets à la tachycardie...

    Est-ce vrai ? Et surtout comment cela se fait-il, le coeur prend la fréquence du son ?


    Par rapport aux séismes ou tsunamis, on dit souvent qu'il y a eu un silence avant la vague ou la secousse, est-ce dû au fait qu'on s'est accoutumé à un son qui arrive longtemps et en douceur avant le séisme et qui cesse quelques minutes avant ? Ou bien car les oiseaux se sont tirés, avertis par, justement, ces sons basse fréquence, et que c'est plus calme qu'habituellement ?

    Ces questions relèvent aussi de la géo et la bio, mais comme c'est par rapport aux ondes, enfin je ne sais pas très bien ou mettre le sujet.
    Si c'est en bio, ça serait sympa de pouvoir le déplacer ... Ou j'en recréerai un autre au bon endroit au pire


    x Merci à vous !

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    LPFR

    Re : Sons de basse fréquence.

    Bonjour.
    L'histoire des animaux qui "pressentent" est un mythe. Et la prof de philo ne devrait parler que de philo.

    Il n'y a pas des sons précurseurs des tremblements de terre. Ça serait bien, car on pourrait les prévoir de façon plus fiable qu'en regardant la façon dont le vaches défèquent. Mais ce n'est pas le cas.

    Lors d'un tremblement de terre on entend un grondement très similaire à celui que l'on entend quand le métro passe au dessous de nous.

    On peut entendre des basses fréquences: bouchez-vous les oreilles avec vos pouces et ouvrez et fermez vos mains: vous entendrez les basses fréquences générées par le mouvement des muscles. C'est ce son que les requins entendent de très loin et non "l'odeur du sang" qui est un autre des mythes ridicules.

    Dans l'air, les ondes de choc se propagent plus vite que le son "normal". Mais les ondes sismiques ne sont pas des ondes de choc. Ce sont des ondes sonores. Et elles sont de basse fréquence à cause des masses et des forces élastiques concernées.

    Pour ce qui est de tsunamis, les ondes sismiques voyagent à quelques 3 km/s (de tête). Les vagues des tsunamis voyagent à 200 m/s et ralentissent quand les fonds marins remontent. Donc, ils arrivent plus tard que le séisme.

    Que les oiseaux se taisent c'est normal. C'est la réaction des oiseaux en cas de danger.

    L'histoire de la boite de nuit et du rythme cardiaque, je ne l'ai jamais entendu. J'ai de très forts doutes, mais je ne peux pas être affirmatif. J'ai tendance à penser que le niveau du son, les boisons et les drogues sont un danger pour la santé beaucoup plus concret.

    Au revoir.

  4. #3
    Skyboarder

    Lightbulb Re : Sons de basse fréquence.

    Bonjour,

    Je suis tout a fait d'accord avec LPFR ; sauf sur le point des "pressentiments" des animaux, dont il me semble que la communauté scientifique ne sait pas grand chose (moi non plus, soit dit en passant, mais j'ai assisté à des séances d'expérimentations animales qui dépassent l'entendement - et je ne parle pas de superstition). De là à l'appliquer sur les prévisions sismiques, il y a un du chemin à faire...

    Pour ce qui est desfréquences basses et de leur dangerosité pour le coeur, oui elle existe. Et les boîtes de nuit sont un assez bon exemple, pas pcq elles présentent plus de BF qu'ailleurs, mais car l'amplitude des vibrations est grande (de toutes les ondes, des BF aux HF). Ce qui peut nous être désagréable à entendre sont les fortes amplitudes des HF. Les fortes amplitudes des BF, comme l'a dit ta prof, se "ressentent" plus que les HF, car leur longueurs d'onde est simplement plus grande (en exagérant, une onde très très BF, de 1m de longueur d'onde, à très forte amplitude pourrait fair vibrer (déplacer en compressant puis remettre à sa place) de la matière sur une distance de 1m... Ce qui ferait beacoup de dégâts.).

    Malgré tout les risques réels se trouvent dans des amplitudes ou des fréquences d'ondes bien plus extrèmes que celles de la vie de tous les jours, mais peuvent en effet devenir problématique pour des gens sujets à tachycardie ou aux sensiblités cardiaques...
    Pour donner un ordre idée, la fréquence de résonnance de la plupart organes du corps humain (celle à laquelle les organes "vibrent" le plus intensément) se situe entre 2 et 4 Hertz.
    (Donc largement en dessous du spectre audible de nos oreilles)

    Sur ce, pas de bêtise avec les gros HPs aux TBFs, et bonne soirée quand même !
    ---Skyboarder---

  5. #4
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : Sons de basse fréquence.

    Bonjour

    Je serais un peu moins catégorique que mes prédécesseurs:
    Quelques heures à quelques jours avant un tremblements de terre des petites secousses de faibles amplitudes sont enregistrées. Je ne sais pas si les animaux sont capables de les sentir, mais en tout cas on arrive à les enregistrer. Pour la petite histoire ces petites secousses provoquent aussi des ruptures dans le sous sol, augmentant brutalement l'émission de radon. Une technique récente de détection est basée sur ce phénomène.

    Par contre il ne se passe rien du tout l'instant précédent un tremblement de terre, donc si les animaux sentent quelques chose c'est longtemps à l'avance.

  6. #5
    Usuk

    Re : Sons de basse fréquence.

    LPFR :
    Il n'y a pas des sons précurseurs des tremblements de terre. Ça serait bien, car on pourrait les prévoir de façon plus fiable qu'en regardant la façon dont le vaches défèquent. Mais ce n'est pas le cas.
    C'est à dire comment les vaches défèquent ? C'est une blague ou comment est-ce possible ?

    Skyboarder
    Pour ce qui est des fréquences basses et de leur dangerosité pour le coeur, oui elle existe. Et les boîtes de nuit sont un assez bon exemple, pas pcq elles présentent plus de BF qu'ailleurs, mais car l'amplitude des vibrations est grande (de toutes les ondes, des BF aux HF). Ce qui peut nous être désagréable à entendre sont les fortes amplitudes des HF. Les fortes amplitudes des BF, comme l'a dit ta prof, se "ressentent" plus que les HF, car leur longueurs d'onde est simplement plus grande (en exagérant, une onde très très BF, de 1m de longueur d'onde, à très forte amplitude pourrait fair vibrer (déplacer en compressant puis remettre à sa place) de la matière sur une distance de 1m... Ce qui ferait beacoup de dégâts.).
    Mais ce genre d'onde n'existe pas ? Sur un devoir de physique sur les ondes, je crois qu'il nous fallait calculer si une onde se diffractait avec une chaîne de montagne, c'est a dire que la longueur d'onde devait être supérieure (ou je me trompe, inférieure, mais je crois que c'est supérieure) à la distance qui séparait deux monts. Que ce passe-t-il si l'onde ne produit pas de diffraction car la contrainte ( longueur d'onde supérieure, inférieure) n'est pas respectée, l'onde, le son par exemple ne se propage plus ?

    Malgré tout les risques réels se trouvent dans des amplitudes ou des fréquences d'ondes bien plus extrèmes que celles de la vie de tous les jours, mais peuvent en effet devenir problématique pour des gens sujets à tachycardie ou aux sensiblités cardiaques...
    Pour donner un ordre idée, la fréquence de résonnance de la plupart organes du corps humain (celle à laquelle les organes "vibrent" le plus intensément) se situe entre 2 et 4 Hertz.
    (Donc largement en dessous du spectre audible de nos oreilles)
    Mais concrètement, comment le coeur peut-il se mettre à la même fréquence qu'une onde ? Le processus je veux dire ...


    Dudulle :
    Bonjour

    Je serais un peu moins catégorique que mes prédécesseurs:
    Quelques heures à quelques jours avant un tremblements de terre des petites secousses de faibles amplitudes sont enregistrées. Je ne sais pas si les animaux sont capables de les sentir, mais en tout cas on arrive à les enregistrer. Pour la petite histoire ces petites secousses provoquent aussi des ruptures dans le sous sol, augmentant brutalement l'émission de radon. Une technique récente de détection est basée sur ce phénomène.

    Par contre il ne se passe rien du tout l'instant précédent un tremblement de terre, donc si les animaux sentent quelques chose c'est longtemps à l'avance.
    Si les animaux le détectait, comment cela pourrait-il se passer, une sensibilité différente, d'autres sens "spéciaux séismes" ?


    x Merci beaucoup de vos réponses rapides & claires
    PS : Ma prof ne devrait faire que de la philo

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    LPFR

    Re : Sons de basse fréquence.

    Citation Envoyé par Usuk Voir le message
    C'est à dire comment les vaches défèquent ? C'est une blague ou comment est-ce possible ?
    Re.
    C'est une blague.
    Mais c'est dommage, car ce serait plus objectif que "les animaux semblent agités". Qui semble être le signe précurseur d'un tremblement de terre.
    A+

  9. Publicité
  10. #7
    Usuk

    Re : Sons de basse fréquence.

    XD
    Tant pis ça aurait pu être intéressant
    Mais sinon, ça vient bien de quelque chose cette croyance, non ?

    x Bonne soirée !

  11. #8
    LPFR

    Re : Sons de basse fréquence.

    Citation Envoyé par Usuk Voir le message
    Mais sinon, ça vient bien de quelque chose cette croyance, non ?
    Bonjour.
    Oui.
    Comme toutes les croyances (mythes, marc de café, religions, astrologie, etc.), elle vient de notre besoin de croire en quelque chose et en des choses qui prévoient le futur.

    Et même après coup, des croyants trouvent que l'horoscope de la veille avait prédit ce qui leur est arrivé.

    Au revoir.

  12. #9
    Skyboarder

    Re : Sons de basse fréquence.

    Citation Envoyé par Usuk Voir le message
    Mais ce genre d'onde n'existe pas ? Sur un devoir de physique sur les ondes, je crois qu'il nous fallait calculer si une onde se diffractait avec une chaîne de montagne, c'est a dire que la longueur d'onde devait être supérieure (ou je me trompe, inférieure, mais je crois que c'est supérieure) à la distance qui séparait deux monts. Que ce passe-t-il si l'onde ne produit pas de diffraction car la contrainte ( longueur d'onde supérieure, inférieure) n'est pas respectée, l'onde, le son par exemple ne se propage plus ?

    Mais concrètement, comment le coeur peut-il se mettre à la même fréquence qu'une onde ? Le processus je veux dire ...
    En effet si une onde rencontre un obstacle de grande dimension par rapport à la longueur d'onde, elle pourra être arrêtée par cet obstacle. Ensuite en fonction de la nature de l'obstacle elle pourra être réfléchie, diffractée, ... Mais derrière l'obstacle, (pour une onde sonore), le son sera absent, ou fortement atténué.
    C'est pour ces raisons que l'on dit que les BF "s'entendent de plus loin" que les HF.
    Et, bien sûr, il existe des ondes de très grande longueur d'ondes, donc de fréquence très petite, par exemple la "respiration" de la terre - comme celle de beaucoup de planètes - émet des vibration de l'ordre du Hz (donc une longueur d'onde de l'ordre du Hz... 1/1=1)

    Pour que le coeur entre en résonance, il suffit que sa dimension soit en rapport avec la longueur d'onde spatiale de l'onde qui l'excite (ou ses principales harmoniques). Ainsi, comme expliqué pour l'exemple de l'onde de 1m de longueur d'onde, il y a compression et dépression (plus un petit déplacement) de la matière autour d'un point fixe... Contrainte qui peut s'avérer dangereuse pour un organe à proximité (amuse toi à malaxer un coeur, le dilater et l'étirer, on verra comment il réagit...).

    Heureusement qu'à part en le faisant exprès, ce genre de fréquence - à une amplitude suffisante pour qu'elle soit dangereuse - n'existe pas ou très peu dans la vie de tous les jours...

    @+
    ---Skyboarder---

  13. #10
    Pio2001

    Re : Sons de basse fréquence.

    Citation Envoyé par Skyboarder Voir le message
    Les fortes amplitudes des BF, comme l'a dit ta prof, se "ressentent" plus que les HF
    Le consensus en reproduction du son (hifi, sono...) est que les basses fréquences peuvent être ressenties comme des vibrations au niveau du corps, en plus d'une sensation sonore au niveau de l'ouïe.

    J'aimerais avoir des références scientifiques sur ce sujet, car c'est inexact selon ma propre expérience. Je ressens physiquement les fréquences de 100 à 200 Hz, en gros, mais en-dessous de 50 Hz, je ne ressens rien corporellement, je ne perçois plus que sur les tympans.
    Je précise que ce sont de simples constatations de la vie courante. Exemples : un tunnel routier avec passage piéton dans lequel une résonance entre 10 et 20 Hz est souvent audible. Un rouleau compresseur dans la fosse destinée à accueillir les fondations d'un immeuble et qui faisait résonner l'air vers 20 Hz... Je les ai entendues, mais pas senties.

    Citation Envoyé par Skyboarder Voir le message
    , car leur longueurs d'onde est simplement plus grande (en exagérant, une onde très très BF, de 1m de longueur d'onde,
    Les basses fréquences musicales font plusieurs mètres.

    Citation Envoyé par Skyboarder Voir le message
    , à très forte amplitude pourrait fair vibrer (déplacer en compressant puis remettre à sa place) de la matière sur une distance de 1m... Ce qui ferait beacoup de dégâts.).
    Cela n'a rien à voir. L'onde fait des dégâts dans tout l'espace où elle se propage quelle que soit sa longueur d'onde.

    Citation Envoyé par Usuk Voir le message
    Que ce passe-t-il si l'onde ne produit pas de diffraction car la contrainte ( longueur d'onde supérieure, inférieure) n'est pas respectée, l'onde, le son par exemple ne se propage plus ?
    Si, mais seulement en ligne droite. Il est alors plus ou moins atténué par les obstacles qu'il rencontre.
    S'il est diffracté, en gros, cela lui permet de prendre des virages autour des obstacles sans subir leur atténuation de transmission.

    Citation Envoyé par Skyboarder Voir le message
    Pour que le coeur entre en résonance, il suffit que sa dimension soit en rapport avec la longueur d'onde spatiale de l'onde qui l'excite (ou ses principales harmoniques).
    Oui, à condition de considérer l'onde se propageant dans les tissus cardiaques, et non dans l'air, ce qui change complètement sa longueur d'onde.
    Il faut comparer les fréquences, qui ne changent pas lorsque l'onde change de mulieu de propagation.

    Citation Envoyé par Skyboarder Voir le message
    Ainsi, comme expliqué pour l'exemple de l'onde de 1m de longueur d'onde, il y a compression et dépression (plus un petit déplacement) de la matière autour d'un point fixe...
    Ce raisonnement n'est pas bon. Primo, il serait valable pour 1 mètre d'air, mais cela peut correspondre à 1 millimètre de tissu cardiaque pour la même fréquence.
    Secundo, il y a compression et dépression en chaque point atteint par l'onde, aussi loin se trouve-t-il de la source d'émission.

    Un violon jouant une note de 1000 Hz, par exemple, émet une onde de 34 centimètres de longueur d'onde. Pourtant, notre typan est alternativement dilaté et contracté, bien que d'une part, il se situe à dix mètres du point d'émission de l'onde, que d'autre part il mesure lui-même bien moins de 34 centimètres, et ce même si sa fréquence de résonance n'est pas de 1000 Hz.
    Dans un espace vectoriel discret, les boules fermées sont ouvertes.

  14. #11
    Skyboarder

    Re : Sons de basse fréquence.

    Citation Envoyé par Pio2001 Voir le message
    J'aimerais avoir des références scientifiques sur ce sujet, car c'est inexact selon ma propre expérience. Je ressens physiquement les fréquences de 100 à 200 Hz, en gros, mais en-dessous de 50 Hz, je ne ressens rien corporellement, je ne perçois plus que sur les tympans.
    Je précise que ce sont de simples constatations de la vie courante. Exemples : un tunnel routier avec passage piéton dans lequel une résonance entre 10 et 20 Hz est souvent audible. Un rouleau compresseur dans la fosse destinée à accueillir les fondations d'un immeuble et qui faisait résonner l'air vers 20 Hz... Je les ai entendues, mais pas senties.
    Alors là, je n'ai jamais entendu ça...
    Surtout que d'après ma propre expérience, c'est complètement le contraire ! Déjà personnellement je n'entend plus en dessous de 40Hz, comme beaucoup d'étudiant qui ont bossé avec moi, et par contre en deça je ressens la vibration de l'air corporellement, bien qu'assez faiblement quand même...

    Citation Envoyé par Pio2001 Voir le message
    Les basses fréquences musicales font plusieurs mètres.
    Je suis désolé en effet je ne m'y étais pas remis dedans depuis un moment et en effet la relation spatiale-temporelle qu'il faut considérer est bien λ=cT=c/f (dans l'air)... Soit une bande de fréquences audibles (20Hz-20kHz) correspondant à ~ 17m à 17cm.
    (c=340m/s)

    Citation Envoyé par Pio2001 Voir le message
    Oui, à condition de considérer l'onde se propageant dans les tissus cardiaques, et non dans l'air, ce qui change complètement sa longueur d'onde.
    Il faut comparer les fréquences, qui ne changent pas lorsque l'onde change de milieu de propagation.
    En effet, d'où la dangerosité des fréquences de 2-4Hz pour les organes du corps.

    Citation Envoyé par Pio2001 Voir le message
    Ce raisonnement n'est pas bon. Primo, il serait valable pour 1 mètre d'air, mais cela peut correspondre à 1 millimètre de tissu cardiaque pour la même fréquence.
    Secundo, il y a compression et dépression en chaque point atteint par l'onde, aussi loin se trouve-t-il de la source d'émission.
    En effet, j'ai oublié de préciser que ce déplacement de matière se faisait de proche en proche, ce qui permet à l'onde de se propager.

    Citation Envoyé par Usuk Voir le message
    Mais concrètement, comment le coeur peut-il se mettre à la même fréquence qu'une onde ? Le processus je veux dire ...
    Le coeur présente des fréquences propres, liées à ses caractéristiques (dimensions, matière, ...) propres. Soumis à une excitation vibratoire de même fréquence, il va être le siège d'oscillations de plus en plus importantes, jusqu'à la rupture si l'excitation ne faiblit ou ne s'arrête pas. On dit dans ce cas qu'il entre en résonance.
    ---Skyboarder---

  15. #12
    LPFR

    Re : Sons de basse fréquence.

    Bonjour.
    La vitesse du son dans les tissus est proche de celle dans l'eau: 1500 m/s. Donc les longueurs d'onde dans les tissus sont 4 fois plus courtes que dans l'air.
    Je ne pense pas que le cœur ou le foie au aucun autre viscère puisse résonner. À la rigueur un muscle contracté mais il aura un Q très faible. Même on os entouré de muscles sera très amorti pour les oscillations transversales. Peut-être qu'une résonance avec des oscillations longitudinales est possible.
    En tout cas, avec une vitesse de 1500 m/s La plus basse fréquence de résonance (si elle était possible) pour un objet de 1,7 m de longueur est de 440 Hz (=1500/(2. 1,7)). Pour le cœur c'est 7500 Hz.

    Moi non plus, je n'entends pas en basse fréquence mais ressent les basses fréquences avec mon ventre.
    Au revoir.

  16. Publicité
  17. #13
    Skyboarder

    Re : Sons de basse fréquence.

    Citation Envoyé par LPFR Voir le message
    Bonjour.
    Je ne pense pas que le cœur ou le foie au aucun autre viscère puisse résonner. Peut-être qu'une résonance avec des oscillations longitudinales est possible.En tout cas, avec une vitesse de 1500 m/s La plus basse fréquence de résonance (si elle était possible) pour un objet de 1,7 m de longueur est de 440 Hz (=1500/(2. 1,7)). Pour le cœur c'est 7500 Hz.
    Bon, en effet quand je parlais de résonance d'organes corporels à 2-4 Hz, je n'ai pas de source ou de preuves à y apporter.
    Mais je me souviens très bien d'un projet d'un camarade de promo qui avait bossé sur ça, j'essaierai de le retrouver.
    Dans tous les cas, faut quand même éviter d'écouter de la musique ou des TBF trop fort !!!

    Bonne soirée tout le monde.
    ---Skyboarder---

  18. #14
    Tropique

    Re : Sons de basse fréquence.

    Les ondes P sont les plus rapides, et peuvent se propager en ligne directe, c'est donc une première possibilité d'avoir une certaine "avance de phase".

    Une autre est la dispersion, qui affecte tous les types d'ondes à divers degrés: certaines composantes sont un peu plus rapides, et si on peut détecter les bandes de fréquences en question, on pourrait aussi avoir un peu d'avance:

    http://www.google.be/url?sa=t&source...6tQORXDyUMPSwg
    Juste des hypothèses, je ne suis pas sismologue. Peut-être poser la question aux géologues?
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  19. #15
    LPFR

    Re : Sons de basse fréquence.

    Citation Envoyé par Tropique Voir le message
    Les ondes P sont les plus rapides, et peuvent se propager en ligne directe, c'est donc une première possibilité d'avoir une certaine "avance de phase".

    Une autre est la dispersion, qui affecte tous les types d'ondes à divers degrés: certaines composantes sont un peu plus rapides, et si on peut détecter les bandes de fréquences en question, on pourrait aussi avoir un peu d'avance:

    http://www.google.be/url?sa=t&source...6tQORXDyUMPSwg
    Juste des hypothèses, je ne suis pas sismologue. Peut-être poser la question aux géologues?
    Bonjour.
    Si ce que les animaux sentent étaient des ondes en avance, les sismologues les "sentiraient" aussi.
    De toute évidence, ce que les animaux "sentent" sont de choses que l'on n'a pas pu détecter avec des appareils de mesure.
    Je pense que "l'agitation" ou le "comportement "bizarre" des animaux sont similaires aux interprétations des horoscopes le lendemain.
    Au revoir.

  20. #16
    Tropique

    Re : Sons de basse fréquence.

    Lorsqu'un séisme se déclenche quelque part, il est rare qu'il y ait justement à cet endroit un sismologue, l'oeil rivé sur ses instruments.
    La première "macro" manifestation pour la population que quelque chose s'est passé est généralement le résultat des ondes de surface, càd le tremblement de terre.
    Après coup, en épluchant les enregistrements, il est possible de dire que telle ou telle onde est arrivée avant, mais au moment même, sur le terrain, tout ce qui précède l'onde de surface meurtrière peut être considéré comme signe avant-coureur.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  21. #17
    LPFR

    Re : Sons de basse fréquence.

    Citation Envoyé par Tropique Voir le message
    Lorsqu'un séisme se déclenche quelque part, il est rare qu'il y ait justement à cet endroit un sismologue, l'oeil rivé sur ses instruments.

    Re.
    C'est vrai. Mais des sismographes y en a partout et ils enregistrent les ondes même se elles n'ont pas été crées à côté.
    A+

  22. #18
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : Sons de basse fréquence.

    Sans compter qu'il y a un petit problème dans ce raisonnement: Les ondes sont produites par le tremblement de terre. Il n'est pas possible d'en percevoir certaines avant d'autres sur le lieu de l'épicentre, puisqu'elles sont produites au même instant.

    C'est un peu le même principe qu'avec l'éclair et le tonnerre; le flash et le bruit sont produit en même temps. Une personne qui se prend l'éclair sur la tête ne peut rien voir venir.

  23. Publicité
  24. #19
    Tropique

    Re : Sons de basse fréquence.

    Les sismographes enregistrent, mais au moment où l'événement se produit, les gens qui sont soumis au phénomène n'ont aucune idée de ce qui se passe.
    En dépouillant, on peut voir après coup qu'une onde P a précédé de x ms les ondes S ou autres, mais ce n'est pas pareil.
    Dans certains cas, même les humains peuvent entendre des composantes avancées (grondements...), et il ne parait pas déraisonnable d'imaginer que certains animaux aient un seuil de sensibilité plus élevé à certaines des composantes.

    Le cas où l'épicentre est exactement sous une ville est plutot exceptionnel (ne serait-ce que pour des raisons statistiques). La plupart du temps, il est à quelques km ou dizaines de km, ce qui laisse aux temps de transit le temps de se différencier (probablement pas assez pour avoir une utilité préventive, mais là n'est pas la question).
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  25. #20
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : Sons de basse fréquence.

    Oui je suis d'accord, mais le tremblement de terre fait surtout des dégâts à l'épicentre, donc il n'y a pas vraiment de latence entre le moment où les ondes P sont perceptibles et l'instant où toute la ville s'écroule.

    Si on se place suffisamment loin de l'épicentre on peut certainement sentir les ondes P avant les ondes S, mais peut on vraiment parler de prémonition avant une catastrophe si il n'y a que des vibrations infimes ?

  26. #21
    Tropique

    Re : Sons de basse fréquence.

    Il faudrait mettre des chiffres réalistes là dessus pour mieux évaluer le préavis que l'on serait susceptible d'avoir pour des événements réels; ce ne serait jamais énorme de toutes manières, je ne parlerais pas de prémonition, juste de réaction anticipée.
    Les ondes de surface doivent aller à quelques centaines de m/s, et même en considérant la vitesse des P infinie, ça ne donnerait jamais que quelques secondes à quelques dizaines de secondes d'écart pour des distances réalistes.
    Peut-être parfois le temps de foncer vers la sortie si on sait ce qui se passe?...
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  27. #22
    elijahkakone

    Re : Sons de basse fréquence.

    utilisés au vietnam, corrobores par l'article qui suit
    à noter qu'une approche scientifique ne rejete pas ce qu'elle ne peut expliquer noinfrasons . (BM7)

    Les policiers antiémeutes pourraient prochainement voir leur arsenal renforcé d’un nouveau bouclier aux propriétés technologiques surprenantes. Le prototype, breveté par l’entreprise de défense américaine Raytheon, produit en effet des ondes à basse fréquence qui interfèrent directement avec la respiration humaine.

    L’appareil, ”qui d’aspect extérieur ressemble à tous les autres boucliers” note le New Scientist, provoque ainsi, selon l’intensité avec laquelle on l’utilise, une sensation de gêne au niveau de la respiration, voire une “incapacité temporaire” de respirer.

    Le brevet évoque aussi la possibilité de créer un “mode cohorte” qui pourrait permettre, “à la manière des légionnaires romains”, de faire fonctionner en réseau les boucliers. “Un bouclier agirait comme un maître qui contrôle les autres boucliers, afin que les faisceaux acoustiques puissent se combiner efficacement”, explique le New Scientist.

    “La police américaine utilise déjà des appareils fonctionnant sur le son pour contrôler la foule, mais ceux-ci émettent des bruits très forts et très désagréables” note le magazine scientifique, mais un tel usage des ondes pulsées serait une première.

    Quelle est la dangerosité d’un tel dispositif ? “Nous n’avons pas de détails techniques suffisants pour savoir s’il existe des effets secondaires cachés, explique Steve Wright, de l’université britannique Leeds Metropolitan. Il y a toujours des inquiétudes en fonction de la sensibilité des gens, notamment au niveau de l’audition, ou même pour les asthmatiques.” L’entreprise Raytheon n’a pas donné plus de précisions sur ce prototype.

    Cet article nous permet de réfléchir sur les relations entre politique et science aussi bien que sur des soucis de traitement des hommes, voir de droits fondamentaux. L’article évoque le brevetage d’un nouvel appareil de contrôles des foules, un bouclier qui se base sur des pulsations d’ondes sonores pour empêcher les manifestants de respirer convenablement. Plus on s’approche d’un de ces boucliers en action, plus on a du mal a respirer, jusqu’à ce que la respiration soit rendue totalement impossible.

    Que faut-il pour empêcher une chose pareille d’être mis sur le marché des armes antiémeutes ? Non seulement est-ce que l’utilisation de ce bouclier est barbare mais c’est aussi extrêmement dangereux. Steve Wright annonce que l’absence de détails techniques empêche l’évaluation de la dangerosité de l’appareil, mais il me semble qu’un détail résume cette dangerosité : cet appareil empêche de respirer. C’est suffisant pour en interdire le brevet ! Il y a un danger de mort qui est indéniable. Il y a donc domination des sciences par la politique et par la recherche du profit de la part de Raytheon, l’entreprise qui commercialisera cette invention mortelle. Les dangers évidents sont clairement ignorés. Le jour ou les premiers manifestants auront des séquelles grave a cause de ce type de bouclier, on regrettera sûrement d’avoir octroyé ce brevet. D’ici là, on ne se soucie que peut des implications possibles, et que cette invention n’est en réalité qu’une nouvelle manière de tuer


    ce qui infirmerait la théorie qui voudrait prouver que les visceres ne peuvent pas entrer en résonnance bav mes amis chercheurs

  28. #23
    phuphus

    Re : Sons de basse fréquence.

    Bonsoir,

    le brevet est accessible ici :

    http://appft1.uspto.gov/netacgi/nph-...110235467.PGNR.

    et il n'est à aucun moment fait mention d'une volonté de couper la respiration. C'est néanmoins mentionné comme un effet découvert lors des tests du bouclier, mais ce n'est vraiment pas le plus inquiétant :

    "Extensive testing on human subjects shows that a pain threshold 302 occurs at approximately 145 dB, an eardrum rupture threshold 304 for overpressure events shorter than 400 ms at approximately 185 dB and a lung damage threshold 306 ranging from 194 dB to 205 dB"

    En outre, plusieurs affirmations sont risibles, comme :

    "The peak pressure of a plane wave falls off approximately 3 dB for every doubling of distance"
    "a lung damage threshold 306 ranging from 194 dB to 205 dB"

    205 dB, cela implique une pression acoustique plus grande que la pression atmosphérique, il faut donc un environnement sous pression ou un apport de matière local. De plus, aucun détail sur le "sonic pulse generator", et même une liste exhaustive des modes de réalisation du générateur :

    "4. The pressure shield of claim 1, wherein the sonic pulse generator comprises one of an electro-mechanical system, a pressurized gas system, a chemical reaction system and a pulse jet system to generate the discrete acoustic pulses."

    ... me font penser qu'ils ne savent pas du tout comment le réaliser, et que leurs tests ont été fait avec une machinerie pas possible derrière le bouclier, qu'ils ne savent pas comment miniaturiser.

    Les niveaux qu'ils annoncent dans un dispositif portable sont, à mon avis, utopiques, et n'empêcheraient de respirer que lorsque les émeutiers sont au contact.

    Ce brevet me fait plus penser à un employé qui justifie son salaire qu'à un truc que l'on verra débarquer dans quelques années. L'avenir nous le dira.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. fréquence la + basse oscil.16f84 ?
    Par bidasse dans le forum Électronique
    Réponses: 5
    Dernier message: 12/10/2009, 18h35
  2. Montage intégrateur basse frequence
    Par miroufle38 dans le forum Électronique
    Réponses: 16
    Dernier message: 28/04/2009, 20h39
  3. horloge tres basse frequence
    Par ala87 dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/01/2009, 10h40
  4. Générateur de fonction basse fréquence
    Par Alexya dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/11/2007, 14h48
  5. Réponses: 9
    Dernier message: 30/09/2006, 11h10