Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Une quantite physique bien mysterieuse



  1. #1
    tche

    Une quantite physique bien mysterieuse


    ------

    Bonjour,

    J'aimerais savoir si quelqu'un a deja entendu parler des "potentiels de deformation hydrostatiques" (en anglais "hydrostatic deformation potential"). Quelqu'un peut-il m'expliquer de quoi il s'agit?? (je crois que cela concerne la deformation de la structure de bande dans les semiconducteurs)

    Merci!

    -----

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    urga

    Re : Une quantite physique bien mysterieuse

    Salut,
    La théorie du potentiel de déformation permet, connaissant le tenseur des efforts (ou tenseur des contraintes) d'une structure cristalline de prédire l'effet d'un effort sur la structure du cristal. C'est une théorie ne considérant que les perturbation au premier ordre.
    On défini une matrice (opérateur de déformation) composée des potentiels de déformation.
    De là on peut former l'hamiltonien de contrainte comme la somme des produits de l'opérateur de déformation mutilplié par les éléments du tenseur des efforts.
    Les éléments de l'opérateur de déformation sont obtenus expérimentalement (et non calculés ab initio). La symétrie du cristal permet de diminuer le nombre d'éléments indépendants.
    Parmis les méthodes utilisées pour mesurer ces coef il y a des mesures hydrostatiques (compression des échantillons plongés généralement dans un liquide) et on peut correler ces potentiels dit de déformation hydrostatique à ceux précédement définis.

    Ciao

  5. #3
    tche

    Question Re : Une quantite physique bien mysterieuse

    Merci pour cette reponse tres detaillee! J'ai trouve des valeurs de ces potentiels dans des publis donc ce probleme est regle.

    J'en profite pour te demander (Urga ou quelqu'un d'autre cale en semiconducteurs) si tu as deja entendu parle du gap excitonique dans un semiconducteur (en fait "excitonic band gap" en anglais). En effet, il semblerait que ce soit un (ou des) niveau d'energie situe au milieu ou en dehors du gap et cree par des excitons, permettant ainsi a des electrons de la bande de valence de passer plus facilement dans la bande de conduction. Je connais les energies des excitons (de type -R/n2, comme pour l'atome d'hydrogene) mais je ne sais pas quoi prendre comme origine des energies pour definir ce gap excitonique.
    Puis-je ecrire E(gap excitonique)=Egap-R/n2 ou quelque chose dans ce genre Je ne parviens pas a trouver de renseignements au sujet de ce gap...

  6. #4
    mariposa

    Re : Une quantite physique bien mysterieuse

    Citation Envoyé par tche

    Puis-je ecrire E(gap excitonique)=Egap-R/n2 ou quelque chose dans ce genre Je ne parviens pas a trouver de renseignements au sujet de ce gap...
    C'est exactement ça.

    Dans un semi-conducteur le premiers niveaux excités ne sont pas les les paires électrons-trous mais les paires électrons-trous liés que l'on appele excitons.

    Les bandes d'énérgies representent les excitations a 1 particule. On ne peut donc pas représenter les excitations a 2 particules dans un schéma de bandes.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    tche

    Re : Une quantite physique bien mysterieuse

    En fait j'essaie d'obtenir des valeurs quantitatives de ce qui est appele le gap excitonique dans les publis.

    Le probleme c'est que les valeurs que je trouve en utilisant la relation E(gap excitonique)=Egap-R/n2 ne collent pas du tout avec les valeurs experimentales. En effet une publi me donne par exemple pour GaAs, Egap=1,42eV et E(excitonique)=2,17eV ! Le gap excitonique semble donc plus grand! C'est pour cela que je doute de la formule ci-dessus, je ne vois pourtant pas ou est le probleme, peut-etre cela vient de la definition du gap excitonique.
    Voici la meilleure definition que j'ai pu touver (dans une publication), mais je ne la comprend pas bien: "the temperature coefficient of the peak of energy in reflectivity is called the excitonic band gap".

  9. #6
    urga

    Re : Une quantite physique bien mysterieuse

    Tu as bien saisi ce qu'est le gap excitonique (même si cette expression est peu utilisée car on préfére parler de gap seulement quand on a affaire à un continuum d'états - bande de conduction et de valence).
    Le gap "excitonique" c'est le gap du matériau moins l'énergie de liaison des excitons. L'exciton représente une paire électron-trou en interaction coulombienne dans le cristal pouvant se déplacer dans le cristal.(Rq dans le Rydberg tu dois tenir compte de la masse réduite de la paire).
    Lors de l'absorption d'un photon d'énergie supérieure au gap excitonique on peut avoir formation d'un exciton ce qui vaut dire un électron se déplaçcant à distance respectable d'un trou sans pouvoir s'échapper spontanément.
    On observe lors d'expérience d'absorption des raies excitoniques juste en dessous du gap du matériaux. Il faut savoir que pour les matériaux massif Si, GaAs et autres la différence reste faible entre gap et gap excitonique; mais que pour des strucure confinées genre puits quantiques ou superréseaux on peut trés fortement modifier le premier niveau d'absorption.
    Pour compléter dans les cristaux moléculaires genre anthracite les liaisons covalentes entre les atomes sont très forte comparées aux liaisons entre les molécules et les absorptions se font environ à mi-gap.
    Ouf!

  10. Publicité
  11. #7
    tche

    Re : Une quantite physique bien mysterieuse

    D'accord je crois que j'ai compris. Reste a savoir pourquoi j'ai plusieurs publications qui m'indiquent un gap excitonic beacoup plus grand que le gap dans GaAs et autres InP.
    Urga, serait-il possible que je t'envoie la publi en question (fichier PDF) pour que tu y jettes un oeil? Merci beaucoup

  12. #8
    urga

    Re : Une quantite physique bien mysterieuse

    Ok bien sûr.

  13. #9
    tche

    Re : Une quantite physique bien mysterieuse

    Peut tu m'envoyer ton adresse e-mail ds ce cas , pour que je t'envoie la publi? (Car je ne peux y acceder d'ici). Voici mon adresse:

    ### adresse effacée ###

    Merci!

    ###Note de la modération###

    nous vous rappelons que d'après la charte, vous ne devez pas faire figurer vos emails dans les messages. Utilisez les mp...
    Dernière modification par deep_turtle ; 07/07/2005 à 21h11.

Discussions similaires

  1. Actu - Ant Nebula, une mystérieuse fourmi cosmique
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/11/2007, 17h02
  2. quantité d'eau sur une surface + quantité d'eau par heure comment jongler ???
    Par anthony2121 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/03/2007, 00h23
  3. The Venice Project : une mystérieuse plate-forme P2P de push vidéo
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/10/2006, 10h25
  4. apres une licence de droit je recherche une ecole ou une fac qui prepare bien au conc
    Par elodie elsa dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/02/2005, 15h02
  5. Une question bête mais tellement mystérieuse :)
    Par Schtroumpf dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/10/2003, 09h05