Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Le plasma par passage d'ultrasons dans l'eau



  1. #1
    M_A_L

    Le plasma par passage d'ultrasons dans l'eau


    ------

    Je lisais un article sur la fusion par passage d'ultrasons dans l'eau et je me demandais si quelq'un en connaissais un peu plus sur le sujet.
    Il est écrit qu'au passage d'ulatrasson de plus de 20khz dans de l'eau saturé de gaz, le gaz ce rassemble en bulles dont le rayon passe de 5 à 50 micromètre puis s'effondre a un vitesse de 1000m/s qui correspond à l'équivalent de 50 000 à 100 000 fois la pression atmosphérique, ce qui augmente la température à 15 000 degrés celcius (à la surface, donc encore plus haut au centre). Ils disent que tout les facteur indiquent que le centre de la bulle soit un plasma dense. Ils indiquent qu'une autre équipe travaille sur un mélange d'acétone saturé de deutérium qui au lieu dun factuer de 10 pour l'enflement, celui-ci correspondrais à 100 000... une pression de 1000 millions d'atmosphère.

    -----
    Shine on you crazy diamond

  2. #2
    Madarion

    Re : Le plasma par passage d'ultrasons dans l'eau

    Ce n’est pas plutôt une histoire de bulle de vide ?

  3. #3
    robert et ses amis

    Re : Le plasma par passage d'ultrasons dans l'eau

    essaie des recherches avec "sonoluminescence", c'est un problème très connexe : l'effondrement des bulles comprime le gaz qui se met à émettre de la lumière...
    après, les plasmas je connais pas trop...

  4. #4
    curieuxdenature

    Re : Le plasma par passage d'ultrasons dans l'eau

    Salut M_A_L,

    tu veux parler du Science & Vie d'aout, il parait qu'il reste du tritium après l'opération et que des neutrons d'énergie 2,5 MeV sont détéctés.
    Mais bon, ce ne sera pas la première fois que Science & Vie annonce des trucs qui ne sont pas encore vérifiés et certifiés. Vaut mieux patienter pour éviter de donner dans le même panneau que la mémoire de l'eau et Cie.
    C'est mon avis, ça vaut ce que ça vaut.

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    pacont

    Re : Le plasma par passage d'ultrasons dans l'eau

    Citation Envoyé par robert et ses amis
    essaie des recherches avec "sonoluminescence", c'est un problème très connexe : l'effondrement des bulles comprime le gaz qui se met à émettre de la lumière...
    après, les plasmas je connais pas trop...
    le plasma c un gaz chargé ,
    l'application la plus courante c les lampes à néan .

  7. #6
    robert et ses amis

    Re : Le plasma par passage d'ultrasons dans l'eau

    Citation Envoyé par curieuxdenature
    Salut M_A_L,

    tu veux parler du Science & Vie d'aout, il parait qu'il reste du tritium après l'opération et que des neutrons d'énergie 2,5 MeV sont détéctés.
    Mais bon, ce ne sera pas la première fois que Science & Vie annonce des trucs qui ne sont pas encore vérifiés et certifiés. Vaut mieux patienter pour éviter de donner dans le même panneau que la mémoire de l'eau et Cie.
    C'est mon avis, ça vaut ce que ça vaut.
    salut,

    je ne pense pas qu'on puisse comparer ça à la mémoire de l'eau.
    je n'ai pas lu l'article en question, mais je connais l'idée de cette application. bien que je ne sois pas assez renseigner pour savoir si c'est réalisable ou non, je sais par contre que le phénomène utilisé au niveau des bulles existent et n'a rien de mystique. des équations ont été établies et enrichies depuis déjà un siècle (équations de Rayleigh-Plesset, de Keller...)

    Il s'agit de cavitation acoustique, le phénomène que l'on tente d'exploiter ici est l'effondrement d'une bulle qui peut être très violent sur une petite échelle.
    une illustration frappante de ce phénomène est justement la sonoluminescence. voici un document très complet sur ce sujet (l'introduction est très clair) http://mpej.unige.ch/~coppex/FCHome-...t-eng.htm#sono

  8. #7
    Cassano

    Re : Le plasma par passage d'ultrasons dans l'eau

    Science et vie ne fait que reprendre dans son numéro du mois d'aout un sujet publié dans le "plus sérieux" La recherche d'il y a quelques mois (lui meme issue d'une publication du sacro-saint Nature).

    et si le sujet t'intéresse, il faut en effet regarder du coté de la sonoluminescence

  9. #8
    curieuxdenature

    Re : Le plasma par passage d'ultrasons dans l'eau

    Bonsoir,

    Conclusion de l'article en question:
    Le liquide dans le bocal est de l'acétone [(CH 3 ) 2 *CO] deutérisé (les atomes d'hydrogène sont remplacés par du deutérium).
    Ce liquide est alors bombardé de neutrons de 14 MeV produisant des microbulles dont la taille peut être modulée par une onde de pression acoustique. Le rayon maximal de ce type de bulles est de l'ordre de 1 mm (environ 20 fois plus qu'avec de l'eau).
    Lors de l'effondrement, les auteurs affirment atteindre des températures de l'ordre de 10 8 K, permettant la fusion de deux atomes de deutérium. La mesure de l'énergie des neutrons en excès produits par la réaction permettrait de conclure sur l'existence et le type de réactions nucléaires 2 .
    La parution de cet article a suscité de vives réactions, controverses, et scepticisme [70].
    Il semble néanmoins peu probable qu'une réaction de fusion ait bien eu lieu [70, 36]. La rigueur scientifique des mesures expérimentales est remise en question, et d'autres groupes d'expérimentateurs ont essayé, sans succès, de reproduire l'expérience.
    Un argument théorique qualitatif en défaveur d'une réaction de fusion est le suivant.
    Nous avons vu que la quantité de vapeur d'eau (resp. d'acétone) dans une bulle limite la température maximale qu'il est possible d'atteindre. Or la quantité de vapeur à l'intérieur de la bulle est d'autant plus grande que la pression de vapeur du liquide est élevée (le liquide subit une transition de phase gazeuse si la pression est inférieure à la pression de vapeur). Par conséquent, on en déduit que plus la pression de vapeur du liquide est élevée, plus la température maximale est faible.
    Or l'acétone a une pression de vapeur 10 fois supérieure à celle de l'eau, donc il semble improbable que la température puisse dépasser de 4 ordres de grandeur la température atteinte dans l'eau.
    Donc, à suivre...

  10. #9
    Jeremy

    Re : Le plasma par passage d'ultrasons dans l'eau

    Nous avons vu que la quantité de vapeur d'eau (resp. d'acétone) dans une bulle limite la température maximale qu'il est possible d'atteindre.
    Quelqu'un pourrait expliquer pourquoi ? Ca laisse penser que plus la bulle est grosse (donc plus elle contiendra de vapeur) plus la température obtenue sera faible .. or il me semblait que plus la bulle était grosse, plus le collapse de la bulle permettait d'obtenir d'énergie.

  11. #10
    robert et ses amis

    Re : Le plasma par passage d'ultrasons dans l'eau

    je pense que la "quantité de vapeur d'eau" c'est plutôt une fraction volumique ou molaire et que la limitation doit être une histoire de mélange liquide/vapeur...

  12. #11
    melchisedec

    Re : Le plasma par passage d'ultrasons dans l'eau

    ET pourquoi pas du mercure à température ambiante (liquide donc) vu la densité ça doit dégager des pressions maousses, par contre je ne connais pas le pression de vapeur du mercure, un spécialiste pourrait nous éclairer

Discussions similaires

  1. Réponses: 3
    Dernier message: 18/01/2007, 15h47
  2. TP : dosage du cadmium par redissolution anodique dans l'eau du robinet
    Par adri76 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/01/2007, 11h28
  3. Réponses: 7
    Dernier message: 25/10/2006, 09h02
  4. Réponses: 6
    Dernier message: 10/10/2005, 23h42
  5. étude de la biodégradation du phénol dans l'eau par le procédé biosorption
    Par dali dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/09/2004, 12h38