Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Ou en somme nous sur les trou de ver ?



  1. #1
    simartinez007

    Ou en somme nous sur les trou de ver ?


    ------

    Kon'nichiwa,
    Pourquoi la théorie des trous de verres reste, à l'heure actuelle, encore peux probable, après les dernières découvertes sur les trous noirs au centre des galaxies ?
    On a trouvé un trou blanc, semble t-il, puisqu'il y aurait des jets de matière se produisent depuis le centre de l'amas de la Vierge. Enfin si j'ai bien compris les dernières recherches sur le sujet.
    Alors les trous noirs existent, les trous blancs aussi, pourquoi ne pas penser que les équations d'Einstein et de Rosen ne disaient pas vrai aussi sur les trous de verres ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Giroux

    Re : Ou en somme nous sur les trou de ver ?

    Des sources sur ton trou blanc ? Je n'ai pas entendu parlé de ce dont tu parles (en même temps, je ne fais pas de cosmologie... Ceci explique certainement cela...)

    En ce qui concerne les trou de ver, c'est une théorie qui n'est pas validée... Du moins pas à ma connaissance... Il est un peu rapide d'affirmer en voyant que de la matière s'engouffre quelque part et que de la matière est éjectée d'autre part que les deux phénomènes sont liés.

    Et que les trous de ver existent ou pas, je ne vois pas vraiment ce que cela changerait... Mais encore une fois, je ne suis pas cosmologiste.

  4. #3
    simartinez007

    Re : Ou en somme nous sur les trou de ver ?

    trou blanc (ou fontaine blanche) est l'inverse symétrique d'un trou noir. Au lieu d'absorber tous ce qui ce trouve autour de lui il le rejette. Je sais que trou de ver et trou blanc reste "hautement spéculative" comme nous dit wikipédia, mais Sakharov et ses univers gémellaires nous offre des probabilité plus grande que tous cela existe.

  5. #4
    erik

    Re : Ou en somme nous sur les trou de ver ?

    Pour l'instant aucune observation ne semble confirmer l'existence de tels objets.
    Le jour où on observera un phénomène qui ne pourra être expliqué que par la présence d'un "trou blanc" on cogitera sur la chose.

    En attendant autant se focaliser sur les observations actuelles qui posent question et laissons les trucs hautement spéculatifs de coté.

  6. #5
    Giroux

    Re : Ou en somme nous sur les trou de ver ?

    Juste une petite note : quand je demandais des sources, c'est au pire, un article de presse qui cite ses sources ou au mieux, les références de publications.

    Tu dis qu'on aurait trouvé un trou blanc. Ce n'est pas la définition du mot que je ne comprends pas : je suis assez grand pour me renseigner aux bons endroits. Ce que je veux, c'est plus qu'un "il paraîtrait que..."

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    simartinez007

    Re : Ou en somme nous sur les trou de ver ?

    Citation Envoyé par Giroux Voir le message
    Juste une petite note : quand je demandais des sources, c'est au pire, un article de presse qui cite ses sources ou au mieux, les références de publications.

    Tu dis qu'on aurait trouvé un trou blanc. Ce n'est pas la définition du mot que je ne comprends pas : je suis assez grand pour me renseigner aux bons endroits. Ce que je veux, c'est plus qu'un "il paraîtrait que..."
    Oui, j'avais mal compris. Donc je ne dis pas qu'il parle de trou blanc eux même, mais par contre plutôt d'un trou noir super massif (ms07) qui rejette de l'énergie due à la matière absorbée : Brian McNamara, astrophysicien de l'université d'Ohio, dans science et vie "Trous noirs, monstre des galaxies". Mais pour quoi parle ton ici de trou noir alors qu'on le voit rejeter de l’énergies ? N'est-ce pas les trous de vers qui auront cet effet en sortie du trou blanc ?

  9. Publicité
  10. #7
    Giroux

    Re : Ou en somme nous sur les trou de ver ?

    Citation Envoyé par simartinez007 Voir le message
    Mais pour quoi parle ton ici de trou noir alors qu'on le voit rejeter de l’énergies ? N'est-ce pas les trous de vers qui auront cet effet en sortie du trou blanc ?
    Pô du tout. C'est pour ça qu'il faut laisser l'astrophysique aux astrophysiciens...

    Un trou noir absorbe tout jusqu'à un certain rayon critique (ici, absrober tout = absorber la lumière). En dehors de ce rayon, le trou noir est un objet céleste comme les autres : si demain le Soleil devenait un trou noir (de même masse), le système solaire serait inchangé (sauf de la chaleur en moins). Les rejets sont des phénomènes observés près des trous noirs et sont plutôt le produit de l'accélération des objets tout autour qui finissent par être expulsés.

    Pas de trou blanc ici donc. Un simple trou noir typique

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. trou de ver!
    Par nono-aqua dans le forum Archives
    Réponses: 13
    Dernier message: 30/04/2013, 09h50
  2. trou de ver
    Par nico633 dans le forum Archives
    Réponses: 1
    Dernier message: 29/06/2009, 08h08
  3. Trou noir, trou blanc, trou de ver
    Par Rammstein43 dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 30/06/2007, 19h12
  4. Trou de Ver
    Par univscien dans le forum Archives
    Réponses: 5
    Dernier message: 14/05/2007, 21h05
  5. Trou de ver
    Par Gaétan dans le forum Archives
    Réponses: 6
    Dernier message: 04/05/2004, 16h59