Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Volume Molaire



  1. #1
    hterrolle

    Volume Molaire


    ------

    Bonjour,

    Voila ! il y a une question qui me travaille depuis un certain temps.
    J'ai du mal à comprendre pourquoi la maVolume Molaire des elements du tableau periodique périodiques ne peux pas s'expliquer en fonction de la masse et de leur structure atomique (nombre de particules).

    Il semble que si la masse mollaire soit inversement proportionelle au volume molaire. Alors que la masse augmente de maniere linéaire par rapport a Z.

    Ceux qui me surprend et que masse volumique et volume molaire ne sont pas linéaire mais ont tendance a forme des cycle sinuzoidaux par période. Le volume molaire semble pourtant être relativement le même pour un groupe donnée.

    Comment peut ont expliquer cette qualite cyclique ?

    J'ei pense que les atome de cette molle pouvait être moins éloigne les uns des autres. Réduisant du fait le volume de l'enssembme mais les force de répusion electrostatique devrait être plus forte en fonction du nombres d'electron (donc de Z). si qui invalide pour l'hydrogene (1 electron un volume enorme)
    Le deuxime reflexion a constitué a un dire que les electron les plus proche du noyau devait être plus reproché de celui ci puisque le nombre de proton augmente en fonction de Z. Mais la encore le nombre de couche electronique augmentant le volume devrait augmenter en fonction de Z.

    je suis un peux perdu.

    A vous l'honneur

    herve terrolle

    -----

  2. #2
    Quantic star

    Re : Volume Molaire

    Moi j'ai appris que le volume molaire ne dépend pas de l'espèce considérée ??? Il dépend juste des conditions de pression et de température. C'est pas ça ???????

  3. #3
    curieuxdenature

    Re : Volume Molaire

    Bonjour,

    ce problème de classement des élements par rapport à leur masse atomique est la raison d'être du tableau de Mendeleiev.

    Chaque ligne et colonne indique grossièrement des caractères physiques qui se ressemblent.
    Par exemple, la colonne 18 rassemble les élements qui ont la caractéristique d'être gazeux. Ce sont les gaz nobles.

    La colonne 16 débute avec l'oxygène et descend sur le soufre, le sélénium, le tellure etc.. et n'ont pas ce caractère gazeux comme l'oxygène... mais en regroupent d'autres qu'ils partagent avec l'oxygène.

    Les métaux qui occupent toutes les colonnes 3 à 12 ont aussi des caractères communs.

    Si les propriétés physiques étaient aussi bien cernées par la forme des 'orbitales electroniques' (et non pas 'orbites', une orbitable indique une probabilité de présence et non pas une orbite circulaire ou elliptique.) la chimie serait une science bien triste et se limiterait à un classement aussi fastidieux que chiant.

    Ce n'est pas le cas, heureusement.
    L'electronique, c'est fantastique.

  4. #4
    hterrolle

    Re : Volume Molaire

    Bonjour,

    je ne pense pas qu'ameliorer nos connaissance rendront les choses chiante et fastidieuse. Bien cerner les propriétées physique ne rendra par pour autant les choses plus simples. Cela nous ammenera a nous poser d'autre questions.

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    geo_malin

    Re : Volume Molaire

    Je suis d'accord avec hterrolle.

    Pour le probleme je ne sais pas.

    la cause viens de la différence entre chaque atome. quels sont-elles?

    -Le nombre de nucléons ( donc d'électron)
    -Le nombre de couche d'électron.
    ...

    Le cycle n'est pas en rapport avec une nouvelle couche ?

  7. #6
    hterrolle

    Re : Volume Molaire

    je ne sais pas si la question est mal posée.

    Mais je peux rajouté que si le volume molaire est inversement proportionel a la mase volumique il l'est aussi pour les temperature de fusion et d'ebulition.

    ce qui me permet de dire que la masse volumique est en relation étroite avec la capicité de l'atome a stocke de l'energie calorifique.

  8. #7
    curieuxdenature

    Re : Volume Molaire

    Bonjour à vous,

    d'abord je voulais insister sur le 'si' de mon propos, augmenté de mon 'serait'.. fastidieux et chiant. Je n'ai pas dit 'c'est'...

    Je ne veux pas paraitre pontifiant, mais la façon de lire les écrits est un révélateur de notre façon de comprendre. Je pense que de se poser des questions c'est bien, mais un minimum de connaissance c'est mieux, avant de les poser, il y a des choses qui ne se découvrent pas dans le questionnement mais seulement dans l'étude systématique agrémentée d'exercices pratiques.

    Mais bon, ceci ne se veut que critique constructive.

    Ceci dit, la masse volumique d'un corps n'a aucun rapport avec sa température de fusion ou d'ébullition, voici quelques exemples pratiques qui montrent qu'une telle correlation n'existe pas:
    Images attachées Images attachées  
    L'electronique, c'est fantastique.

  9. #8
    hterrolle

    Re : Volume Molaire

    merci pour la participation.

    Je voulais dire que pour les atomes la relation cyclique sinuzoidale de période se retrouve aussi dans les températures de fusion et d'ebulition.

    Voir: http://elements.chimiques.free.fr/fr...he.php?p=0&z=1
    ensuite selectionner les cases en haut et valider. vous aurez
    en suite acces aux graphiques pour chaque proproiété.

    Si vous avez regardé (volume mollaire, masse volumoque, temperature de fusion et ébulition). Vous remarquerez que les cycles sont bien en relation. c'est a dire qu'il doit y avoir un moyen d'expliquer pourquoi un atome a un volume qui n'est sans aucun rapport avec son nombre Z. Ce rapport doit bien se trouver autre part. Soit la constitution de la matiere est diferrente de se qui nous est appris aux niveau des couches electroniques. Soit il y a des choses que nous n'arrivons pas encore a nous expliquer. Et je pense que c'est chose on une relation avec une possiblilité de voir des positron dans les couches electroniques ou bien que les charges élémentaire des élément du noyaux ne soit différente lorsque le noyaux n'as pas encore été exploser par une autre particule dans un collisioneur.

    tout cela n'est bien sur que suposition.

  10. #9
    hterrolle

    Re : Volume Molaire

    Est ce que qulqu'un pourrait m'indiquer ou trouver plus d'information sur se sujet ?

    merci

Discussions similaires

  1. Lois des gazs parfaits, Masse molaire et volume molaire
    Par Thederbiin84 dans le forum Chimie
    Réponses: 13
    Dernier message: 03/11/2010, 22h40
  2. volume molaire
    Par freestyle58 dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 06/10/2007, 01h22
  3. Volume molaire
    Par Gabriel dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/09/2007, 16h37
  4. Volume molaire
    Par maech dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 15/09/2007, 16h59
  5. volume molaire
    Par mistic dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 31/01/2007, 11h41