Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

La constante de structure fine, un noeud



  1. #1
    invite85213572373333
    Invité

    La constante de structure fine, un noeud


    ------

    Bonjour,

    Comme je l'ai déjà évoqué sur le forum, l’information pourrait être une extrême économie de moyen pour comprendre l'évolution et j'aimerais soumettre ces derniers résultats à votre sagacité qui sont la conséquence d'une logique imposée par des symétries que je tente depuis quelques mois de mettre en exergue.
    Il convient pour un esprit scientifique d'être prudent ; c'est pourquoi je tente de fonder cette démarche audacieuse sur des références (en lien web directement sur le texte).
    Si cette recherche peut sembler déconnectée de propos raisonnables, vous pouvez cependant vérifier la cohérence des diagrammes présentés et les étapes auxquelles ils mènent nécessairement par-delà les couplages, d'un univers discret à un espace-temps déployé, de la fragmentation à l'unité, d'une diversité de paramètres à une identité :
    celle de la constante de structure fine.
    Qu'en dit-on ? http://christian.j.borde.free.fr/ChB.pdf
    "… tout l’électromagnétisme devrait pouvoir être décrit au moyen de cette seule constante, sans recours à une quelconque unité de base supplémentaire ou à une autre constante fondamentale dimensionnée telle que la charge de l’électron. On peut discuter ce point de manière plus concrète au moyen de l’équation de Dirac…" (page 815 en bas)

    L'information : https://sites.google.com/site/entrelacsbrunnien/
    Tentative d'interprétation : https://sites.google.com/site/entrel...ormation/essai
    Feuille de calcul : https://docs.google.com/viewer?a=v&p...Y2MzZjhk&pli=1

    Merci pour cette lecture.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    invite85213572373333
    Invité

    Re : La constante de structure fine, un noeud

    Bonsoir,

    Si je n'ai pas fait d'erreur de calcul, j'ai trouvé la valeur codata de la charge de l'électron en fonction "seulement" de alpha.
    Cela provient des diagrammes qui confirment au final l'équation de Dirac et il y a une astuce à laquelle on ne pense pas, mais je dois vérifier encore et encore ; ce n'est pas compliqué.
    Cela reviendrait à avoir trouvé le vrai rôle de la constante de structure fine.
    Cela prouverait qu'à la source de l'univers, cette information suffit pour comprendre l'évolution et que l'information est bien primordiale.
    Il y aurait alors une autre voie pour penser la physique et pas seulement puisque l'information c'est : référent/signifiant/signifié
    Lamda calcul, fractal, révolution de l'espace-temps, engendreraient une même architecture à toutes les échelles du cosmos et de la vie.
    J'espère ne pas me tromper
    Il est très tard ; à demain seulement si ça vous intéresse car il n'y a aucun écho à ce topic
    Dernière modification par invite85213572373333 ; 07/11/2011 à 04h19.

  4. #3
    Tryss

    Re : La constante de structure fine, un noeud

    Coalescence, transformation, réarrangement, A = f(α) est le lambda calcul λα.E qui génère l'univers fractal E (définition de l'énergie : force en action) ; sans dimension mais pourtant quantifié, il donne forme et mouvement, créant le change dans les interactions à l'endroit paradoxal du miroir qui traverse les horizons Nord/Sud et Est/Ouest. Aux confins de l'info, ce logo code les cordes, encorde les codes, leur accorde corps en concorde d'un ordre et d'un désordre, notre décor.
    C'est censé être de la physique cette infâme bouillie mystique?

  5. #4
    invite85213572373333
    Invité

    Re : La constante de structure fine, un noeud

    Citation Envoyé par Tryss Voir le message
    C'est censé être de la physique cette infâme bouillie mystique?
    Mystique = spirituel, mystère
    Je ne pense pas que ce soit la bonne définition même si l'approche qui est faite est tout à fait nouvelle, étrange. On se passe de religion ici, ok ?
    De plus vous le constatez, je n'ai rien à défendre sinon le plaisir de la recherche et à trouver encore et encore un peu d'espoir pour survivre, comme vous.
    Qu'en dit Alain Connes, prix Nobel . Traduction Google de http://critical-path.itgo.com/Articlesanscover.html
    "L'information est un candidat naturel pour jouer un rôle dans une théorie fondamentale de Connes. Nous sommes conduits à une conception du monde dans lequel l'information est vraiment fondamentale, et dans laquelle il a deux aspects fondamentaux, correspondant aux caractéristiques physiques et phénoménales du monde. Les affirmations faites par Chalmers, Wheeler, et d'autres indiquent qu'ils croient que le bloc de construction les plus fondamentales de l'univers n'est pas des atomes ou même des quarks, mais plutôt l'information elle-même. À première vue cela ne semble guère possible. Comment pourrait-information, quelque chose qui semble totalement inconsistant, le matériau à partir duquel tous les aspects physiques perceptibles, et phénoménaux de notre univers se posent? Explorer cette question, il est utile de considérer la fonction d'onde quantique, et notamment le principe de la dualité."

    Tout est vérifiable avec une feuille de papier et une calculatrice (feuille de calcul jointe)

    Ces diagrammes donnent une synthèse d'ensemble des symétries et donc des interactions et quanta à mon avis (on peut aussi remplacer l'application donnée en préambule f(i) par son négatif et voir ce que cela donne) ; ils permettent aussi une interprétation que des équations disparates ou compliquées ne rendent pas forcément lisibles au sens où on voudrait en exploiter les analogies et les intégrer dans une architecture plus générale d'un univers que les scientifiques pensent souvent fractal.

    Mes derniers résultats grâce à l'analyse de ces symétries, qui ne sont pas signalés encore sur ces pages web, donnent 1,8755459854E-18 c pour la charge de Planck (en amont donc de l'électron) "uniquement en utilisant alpha et sans recours à un
    quelconque unité de base supplémentaire", d'où on déduit celle de l'électron (e^2 =alpha*q^2). Cela confirme au final l'équation de Dirac comme signalé dans le dernier schéma où le facteur pour trouver la charge est 1 (ou alpha seul selon l'unité choisie).
    L'astuce, qui n'en est pas une (voir précédant message), fait appel à l'entropie qu'il serait anormal de ne pas voir se manifester. Ce cacherait-elle au niveau quantique (coût de l'information) dans ce -2,3405177872E-21 (un calcul fait seulement en fonction de alpha, c'est facile à trouver mais je le préserve encore pour vérification) qui ajuste la charge de Planck à la valeur signalée ? Je n'ai pas encore cette preuve d'interprétation ; on verra.
    http://webcache.googleusercontent.co...=www.google.fr
    La physique est appréhendée sous un aspect pragmatique ; pourtant elle touche de plus en plus de nos jours au concept, à l'instar des mathématiques.
    On évoque constamment par exemple des principes. Peut-elle m'en donner une définition sinon en évoquant un postulat. On tourne en rond et si je reprends ce que vous dîtes, on devrait aussi plaider sur l'entité dénoncée : "C'est censé être de la physique cette infâme bouillie mystique?"
    Le concept est à la porte, dualité omniprésente par exemple lorsqu'on parle de pi ou d'alpha sans dimension !
    Ainsi vous pouvez comprendre que le biais de l'information aide à prendre du champ comme avec Google Maps et son zoom pour explorer les horizons autrement, pour photographier l'hologramme d'un peu plus loin ; un autre paire de lunettes en somme pour approcher la réalité et son virtuel qui se laisse peu à peu posséder.

  6. #5
    Deedee81

    Re : La constante de structure fine, un noeud

    Salut,

    Citation Envoyé par fram Voir le message
    Mystique = spirituel, mystère
    Je ne pense pas que ce soit la bonne définition même si l'approche qui est faite est tout à fait nouvelle, étrange. On se passe de religion ici, ok ?
    Ne jette pas la pierre à Tryss. Je dois avouer que je n'aurais même pas pu dire si c'était de la physique, de la religion, ou quoi d'autre.... J'ai même cru à un essai littéraire (genre écriture aléatoire)
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    coussin

    Re : La constante de structure fine, un noeud

    Alain Connes n'est pas lauréat d'un prix Nobel…

  9. Publicité
  10. #7
    invite85213572373333
    Invité

    Re : La constante de structure fine, un noeud

    Merci et excusez l'erreur
    c'est la Médaille Fields pour A.Connes en 1982 ; il y en a pas en maths
    Pour la phase que cite Tryss c'était un peu de poésie ; dur dans mon exposé effectivement de faire avaler la pilule....alpha

  11. #8
    Deedee81

    Re : La constante de structure fine, un noeud

    Ah d'accord. C'est clair qu'ici on risque d'être assez peu poète. Pour ma part je ne le suis pas du tout
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  12. #9
    invite85213572373333
    Invité

    Re : La constante de structure fine, un noeud

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Ah d'accord. C'est clair qu'ici on risque d'être assez peu poète. Pour ma part je ne le suis pas du tout
    1) C'est dommage, car si vous pensez être un scientifique, vous allez louper une belle exposition

    http://www.lalibre.be/culture/arts-v...-equation.html

    Alors quel est votre choix ?

    2) Vous pouvez m'aider puisque vous aimez d'abord les chiffres, les lettres viendront plus tard.

    Le calcul de la charge de Planck que je donne avec alpha sans dimension seul est :

    Q = ((1-alpha*alpha^1/2 / )/alpha*10^11)^2 = 1,8755459854E-18 (c?)

    S'il devait s'avérer bon :
    Que veut dire ce terme racine de (alpha/10^22) ?
    Est-ce l'entropie ?

    Au plaisir
    Dernière modification par invite85213572373333 ; 08/11/2011 à 16h47.

  13. #10
    Deedee81

    Re : La constante de structure fine, un noeud

    Salut,

    Citation Envoyé par fram Voir le message
    1) C'est dommage, car si vous pensez être un scientifique, vous allez louper une belle exposition
    Je suis fonctionnaire au Ministère de l'Agriculture

    Citation Envoyé par fram Voir le message
    2) Vous pouvez m'aider puisque vous aimez d'abord les chiffres, les lettres viendront plus tard.
    Non plus (je n'ai pas la mémoire des chiffres). Je suis du genre pragmatique. La physique doit servir à expliquer des expériences réelles et à réaliser des applications pratiques (le pire c'est que je ne suis pas mes propres conseils , mais ça reste mon credo). J'ai une formation d'ingénieur... ceci explique cela.

    Pour le reste, je laisse d'autres creuser. C'est trop long (je suis peut-être fonctionnaire, mais j'ai quand même du boulot )
    Dernière modification par Deedee81 ; 09/11/2011 à 07h54.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  14. #11
    invite85213572373333
    Invité

    Re : La constante de structure fine, un noeud

    XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX XXXXXX

    J'ai mis à jour le texte
    https://sites.google.com/site/entrel...ormation/essai

    Cet essai m'a donné un résultat très concret puisque je propose une formule qui donne la charge de l'électron
    quasiment équivalente à codata et uniquement en utilisant alpha, sans recours à une quelconque unité de base supplémentaire soit :

    1,6021765895E-19 C et codata 2010 donne 1,602176565(35) x 10 -19 C

    Compte tenu de l'équilibre qui se manifeste dans les diagrammes, je me demande si
    α^1/2/10^11 serait le coût de l'information, mais je ne possède pas les outils mathématiques pour cela.

    Voici deux pistes par exemple :

    http://www.greyc.ensicaen.fr/~gbinet...nfo_source.pdf

    http://hal.archives-ouvertes.fr/docs...37_4_297_0.pdf

    Merci pour vos remarques et votre aide éventuelle
    Dernière modification par obi76 ; 09/11/2011 à 11h42.

  15. #12
    obi76

    Re : La constante de structure fine, un noeud

    Bonjour,

    nous sommes sur un forum de sciences ici, pas de politique (point 6 de la charte) :

    Etant sur un forum scientifique, les discussions religieuses ou politiques ne sont pas tolérées.
    Même si votre avis est certainement partagé par un grand nombre, ce n'est pas l'endroit pour ça.

    Pour la modération,
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  16. Publicité

Discussions similaires

  1. Interview : mesure inégalée de la constante de structure fine !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 5
    Dernier message: 07/09/2010, 17h51
  2. Indice d'évolution de la constante de structure fine?
    Par Pfhoryan dans le forum Archives
    Réponses: 8
    Dernier message: 05/06/2010, 14h30
  3. structure fine
    Par rosetunis dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/07/2009, 19h41
  4. Constante de Structure fine
    Par Boson_2_higgs dans le forum Physique
    Réponses: 19
    Dernier message: 03/06/2008, 19h06
  5. Constante de structure fine
    Par Sigmar dans le forum Physique
    Réponses: 25
    Dernier message: 25/02/2007, 20h10