Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

passé et présent se mêlent



  1. #1
    Elek

    passé et présent se mêlent

    bonjour à tous

    quelqu'un pourrait m'expliquer le comment du pourquoi lu le fait d'aller plus vite que la lumière mêlerait le passé et le présent

    merci d'avance

    cordialement, Elek

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    stein_junior

    Re : passé et présent se mêlent

    on ne peut pas aller plus vite que la lumière...

  4. #3
    peamak

    Re : passé et présent se mêlent

    Stein_junior t'a donné la seule réponse valable ! Et si jamais tu veux persister dans le "oui mais SI..." alors dans ce cas, tu peux imaginer toutes les explications et les manières liants le passé et le présent... tu peux imaginer qu'alors nos cheveux seront bleus mais qu'ils pousseront à l'intèrieur du crâne, ce qui devrait nous permettre d'augmenter notre réseau neuronal, en fait un réseau capilo-neuronal pour être un peu plus technique, et ainsi nous aurons l'intelligence nécessaire pour sortir de l'Univers pour être dans le néant et reposer en paix... enfin !


    "Jeter une poubelle à la mer, c'est un peu comme jeter sa mère à la poubelle !" G. Parking

  5. #4
    Elek

    Re : passé et présent se mêlent

    merci a vous je vais quand méme continuer mais recherche je pense quil y a aux moins un moyen de traversé cette frontière...
    bonne journée

  6. #5
    peamak

    Re : passé et présent se mêlent

    Je dis ça sans connaître ton niveau en Physique ou l'avancée de tes recherches mais il faut que tu ai bien à l'esprit que pour pouvoir dire:
    Citation Envoyé par Elek
    je pense quil y a aux moins un moyen de traversé cette frontière...
    Il faut que tu ai de sérieuses notions de RG et MécaQ (disons au moins) car sinon tes recherches risquent d'être vaines et infructueuses.

    Cordialement
    "Jeter une poubelle à la mer, c'est un peu comme jeter sa mère à la poubelle !" G. Parking

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    charly

    Re : passé et présent se mêlent

    Les seuls moyen de dépassé la vitesse de la lumière serait de faire un gros régime pour avoir une masse nul , et encors , a ce niveau on ne dépasse pas la vitesse de la lumière , on l'atteint !

  9. Publicité
  10. #7
    ShiNji[Third_Man]

    Re : passé et présent se mêlent

    La vitesse de la lumière n'est pas un obstacle scientifique qu'on peut franchir si la technologie progresse. C'est logiquement impossible et même pas imaginable si tu réfléchis vraiment aux conséquences.
    Par contre dans certains cas cette vitesse peut ne pas être égale à c, c'est ce que nous dit la physique moderne, mais en somme on ne pourrait que repousser cette limite et encore ce ne serait pas utilisable pour nous déplacer nous-mêmes, mais en aucun cas on ne dépasse la vitesse de la lumière.
    C'est comme ca, et ce n'est pas être un obtus scientifique réfractaire à la nouveauté que de l'affirmer.
    Conclusion on ne peut pas aller plus vite que c tant qu'on aura une masse et si quelquechose dépasse c c'est que dans ce cas la lumière aussi aura dépassé c, ce qui est envisageable.

  11. #8
    FRELE IDEE

    Re : passé et présent se mêlent

    Citation Envoyé par Elek
    merci a vous je vais quand méme continuer mais recherche je pense quil y a aux moins un moyen de traversé cette frontière...
    bonne journée
    si tu arrives à le faire, tu deviendras le plus grand Prix Nobel de tous les temps!
    plus sérieusement: je ne sais pas pourquoi tu poses cette question ni ce que tu entends par "franchir la frontière de la vitesse de la lumière". Si ça peut t'aider il y a bien des théories très spéculatives qui ont osé attaquer ce problème, par exemple une sur les "tachyons". Mais la question est: qu'est-ce qui dépasse "c"? de l'énergie ou de l'information? si c'est de l'énergie c'est impossible selon la RG. Quant à une certaine forme de l'information, cela peut se discuter: par exemple la théorie quantique prévoit (et cela a été maintes fois vérifié expérimentalement: Alain Aspect, Anton Zeilinger...) que pour les états quantiques intriqués il existe une téléportation des informations des états quantiques qui se fait de manière instantanée donc indépendamment de "c". Mais en aucun cas il ne peut s'agir de transfert d'énergie ou de champ: il ne s'agit donc pas de téléportation à la "Star Trek" !!!
    Cette bizarrerie de la MQ, d'abord contestée par Einstein (cf paradoxe EPR), a été formalisée mathématiquement par les inégalités de Bell qui donnèrent les bases à l'expérience cruciale destinée à vérifier qu'il n'y a pas de paramètres cachés dans le comportement probabiliste des états quantiques et que donc la MQ est une théorie complète. Voir les détails par exemple dans le fameux livre du physicien Bernard d'Espagnat "A la recherche du réel".
    Les expériences cruciales ont toutes donné des résultat violant les inégalités de Bell et donc montrant que les états quantiques intriqués de deux systèmes restent corrélés même lorsque les systèmes sont séparés. Les premières expériences ont porté sur des paires d'électrons appariés séparés par un appareil de Stern-Gerlach, puis sur des lasers. Les corrélations demeurent indépendamment de la distance dans l'espace et dans le temps aussi longtemps que chacune des ondes quantiques ne se réduit pas (à l'occasion par exemple d'une interaction avec tout système extérieur).
    Einstein avait donc tort, et cette propriété, connue sous le nom de "non-séparabilité", doit être regardée désormais comme une propriété physique de la nature (au même titre que la constance de "c" dans le vide, ou celle de h, de G, etc). Mais encore une fois, elle ne permettra (sans doute) pas des voyages physiques supraluminiques.
    Dès à présent ladite propriété intéresse la recherche appliquée pour développer éventuellement l'informatique quantique et, de manière moins ambitieuse, de nouvelles techniques de cryptographie...
    Unperformed experiments have no results! (Asher Peres)

  12. #9
    Mataka

    Re : passé et présent se mêlent

    Ouin dépassé la vitesse de la lumière a en effet pas beaucoup de sens.

    Mais dans la même perspective, quelqu'un peut m'expliquer pourquoi l'espace, dans l'expension de l'espace, peut dépasser la vitesse de la lumière. J'avais déjà entendu dire que vu c'est juste de l'espace et non de la matière proprement dite ça pouvait marcher, mais avec la constante cosmologique pourquoi ça fait pas tomber cette réponse ??? Merci d'avance

    ### Note de la modération : lien supprimé, merci de ne pas polluer les messages avec des url n'ayant rien à voir avec la physique ###
    Dernière modification par deep_turtle ; 08/01/2006 à 17h31.

  13. #10
    deep_turtle

    Re : passé et présent se mêlent

    Fais une recherche sur le forum, on en parle plusieurs fois par mois... 1/ L'expansion n'est pas décrite par une vitesse mais par un taux. 2/ il n'y a rien de paradoxal dans le fait que l'expansion semble faire s'éloigner des objets à une vitesse plus grande que c, car si l'on y regarde de plus près il ne s'agit pas vraiment des vitesses sur lesquelles la relativité donne une limite.
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  14. #11
    chaverondier

    Re : passé et présent se mêlent

    Citation Envoyé par Elek
    Quelqu'un pourrait m'expliquer le comment du pourquoi le fait d'aller plus vite que la lumière mêlerait le passé et le présent.
    Disons qu'une éventuelle transmission d'information quantique à vitesse supraluminique (1) est:

    * soit incompatible avec l'invariance de Lorentz (le principe de relativité du mouvement). Cette violation d'invariance de Lorentz est l'hypothèse dite "du référentiel privilégié" proposée par John Bell pour interpréter la Non-localité quantique et développée par Douglas Hemmick dans sa thèse de doctorat en invoquant l’hypothèse de variables cachées dites contextuelles [2]. Antony Valentini [3] propose des idées dans la même veine.

    * soit incompatible avec le principe de causalité. L'hypothèse de violation du principe de causalité, pour interpréter la réduction du paquet d'onde, est adoptée dans l'interprétation quantique dite transactionnelle de John Cramer [4]).

    Si l'on conserve l'hypothèse de Lorentz invariance, la violation de causalité engendrée par un dispositif censé transmettre des informations à vitesse supraluminique est facile à établir en utilisant les transformations de Lorentz (pour plus de détails, voir http://forums.futura-sciences.com/post276603-69.html dans le fil lumière dans un train)

    Bernard Chaverondier

    (1) ce que l'on ne sait pas faire à ce jour, car, pour transmettre instantanément une information quantique contrôlée (et non du bruit), il serait nécessaire d'exercer localement un certain contrôle sur le hasard à ce jour incontrôlable du résultat des mesures quantiques (hasard peut-être incontrôlable pour toujours ? C'est en tout cas ce que suppose implicitement le no-communication theorem via l'emploi des outils de mécanique quantique statistique sur lesquels il repose, notamment l'opérateur densit&#233.

    [2] Hidden Variables and Nonlocality in Quantum Mechanics, Douglas L. Hemmick, Rutgers University, Mathematical Physics, http://www.intercom.net/~tarababe/DissertPage.html

    [3] Hidden Variables and the Large-Scale Structure of Spacetime, Antony Valentini, Perimeter Institute for Theoretical Physics, 31 Caroline Street North, Waterloo, Ontario N2L 2Y5, Canada, http://arxiv.org/abs/quant-ph/0504011

    [4] The Transactional Interpretation of Quantum Mechanics, John G. Cramer Department of Physics University of Washington, http://mist.npl.washington.edu/ti/
    Dernière modification par chaverondier ; 08/01/2006 à 22h19.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. présent et relativité
    Par jojo17 dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/01/2007, 12h15
  2. O3 2X plus présent en campagne ?
    Par Bricklayer dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 16/09/2005, 18h30
  3. Le présent existe-t-il ?
    Par KarmaStuff dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 54
    Dernier message: 10/02/2005, 11h42