Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Neutrons de l'uranium 238 versus neutrons du plutonium



  1. #1
    LePuputsch

    Neutrons de l'uranium 238 versus neutrons du plutonium

    Bonjour,

    Militant contre les armes à uranium "appauvri" (qui sont des armes utilisant la propriété "pyrophorique" (incendiaire) de l'uranium, ainsi que sa grande densité, pour pénétrer comme un chalumeau les blindages des tanks), j'ai acheté un jour deux vieux obus (mais des obus récents, années 80 ou plus proche) dans un surplus militaire du sud de la France.

    Pièce jointe 293471

    On ne voit pas très bien mais l'obus du haut en particulier comporte un "anneau" de métal gris clair près de la "flèche" - mon hypothèse personnelle est qu'il s'agit d'uranium 235 (et non 238), ou de plutonium. Tout d'abord, mais c'est plutôt de la chimie, je sais que malgré le terme "appauvri" employé pour qualifier ces armes, ce sont des armes incendiaires ("pyrophoricité" = capacité à s'enflammer tout seul passé une certaine température, par exemple 135°C), et que seul l'uranium 235 (ou le plutonium 239), par sa chaleur inhérente à la radioactivité alpha plus importante que celle de l'uranium 238 (huit fois plus importante...), peut réellement avoir l'effet incendiaire attendu.
    Je pense en d'autres termes que l'information très répandue sur Internet selon laquelle l'uranium appauvri, à 0,2% d'uranium 235, serait pyrophorique, est fausse. Je pense aussi que l'uranium dit "appauvri" des bombes est en réalité de l'uranium hautement enrichi, ou du plutonium d'ailleurs.

    Je vous demande donc ce que vous pensez - si ce que j'ai pu avoir en main - je ne l'ai plus maintenant, trop tard pour les analyses malheureusement était de l'uranium 238 ou bien majoritairement de l'uranium 235 (je parle d'un enrichissement à 95%, pas à 3%) / voire du plutonium.

    Tout d'abord, j'ai remarqué une "chaleur ambiante" à proximité des obus lorsque je les ai stockés chez moi - en passant ma main à quelques centimètres je sentais la même chaleur qu'une toute petite ampoule. Sentirait-on cette chaleur près d'un métal d'uranium 238 ? Cela correspond peut-être plutôt à un bloc d'uranium 235 ou de plutonium.

    J'ai été affecté de vertiges pendant toute la période où j'ai stocké ces obus chez moi. Des vertiges assez intenses, je ne me sentais pas très bien. Par ailleurs j'ai observé un curieux phénomène météorologique au-dessus de ma maison.
    Pour information, j'ai stocké les obus dans un bac à douche dont les parois étaient plombées. Néanmoins, l'une des 4 parois verticales n'est pas plombée (c'est l'entrée) et le plafond n'est pas plombé du tout.
    J'ai remarqué que les nuages éclairés par la lune cette nuit-là, quasiment à la verticale de mon bac à douche, étaient découpés selon une forme géométrique circulaire, et surtout ouverte d'un quart sur un côté. Je pense que les nuages se font "effacer" par les neutrons là où ils passent...

    Pièce jointe 293474
    (la partie haute où à la place il y a ce "triangle"... sans doute un obstacle sur le chemin, peut-être l'autre bombe faisait paravent)

    A y repenser donc, j'ai eu l'impression d'être sous un "parapluie de neutrons" absorbé en partie par les parois plombées de ma douche.
    Si l'uranium émet des neutrons c'est par fission spontanée, et d'après Wikipédia il me semblerait que l'uranium 238 (1,39 × 10^-2 par gramme X seconde) en émet plus que l'uranium 235 (2,97 × 10^-4 neutrons par gramme X seconde)... est-ce que je me trompe ? Cela viendrait infirmer ma thèse.
    Par contre rien n'empêche d'imaginer qu'il s'agisse de plutonium, et dans ce cas ça confirmerait ma thèse car toujours dans la même logique que précédemment le plutonium émet plus de neutrons par fission spontanée (2,27 × 10^3 neutrons par gramme X seconde, c'est BEAUCOUP plus). Cela expliquerait les dessins célestes...

    Pour ceux qui se demandent comment cela se fait que du plutonium se "promène" en liberté :
    1) de nombreuses bombes atomiques ont été démantelées très rapidement, dans une grande précipitation, aux États-Unis notamment à la fin de la Guerre Froide. On les a inactivées rapidement en les remplissant de fil de fer ("pit-stuffing") pour empêcher la criticité en cas d'implosion mais le matériel fissile reste là.
    2) se débarrasser de ce matériel fissile est une "corvée" pour les gouvernements
    3) l'utiliser comme matériau incendiaire "de choc" dans des bombes qui, coïncidence, ont été développées pour beaucoup à partir de 1991, serait une solution idéale
    4) tant pis pour la pollution et l'exposition des soldats aux rayonnements mais on connaît l'irresponsabilité des gouvernements !

    Notez par ailleurs que pour être incendiaire l'uranium doit être métallique, et il est très rarement disponible sous cette forme métallique dans l'industrie civile du nucléaire.

    Bref, Qu'en pensez-vous ? Neutrons de l'uranium 238 ou neutrons du plutonium ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    pm42

    Re : Neutrons de l'uranium 238 versus neutrons du plutonium

    Il y a un test assez simple pour savoir si c'est du plutonium : tu continues à le manipuler et si tu es mort prochainement dans d'horribles souffrances, c'est bon.



    Citation Envoyé par LePuputsch Voir le message
    Pour information, j'ai stocké les obus dans un bac à douche dont les parois étaient plombées. Néanmoins, l'une des 4 parois verticales n'est pas plombée (c'est l'entrée) et le plafond n'est pas plombé du tout.
    J'ai remarqué que les nuages éclairés par la lune cette nuit-là, quasiment à la verticale de mon bac à douche, étaient découpés selon une forme géométrique circulaire, et surtout ouverte d'un quart sur un côté. Je pense que les nuages se font "effacer" par les neutrons là où ils passent...
    Je ne crois pas non. C'est physiquement impossible. Sans parler du fait que si tes trucs émettaient assez de neutrons pour avoir un effet à cette distance, tu serais mort ainsi que tout le monde dans un rayon de plusieurs kilomètres.

    Citation Envoyé par LePuputsch Voir le message
    Pour ceux qui se demandent comment cela se fait que du plutonium se "promène" en liberté :
    1) de nombreuses bombes atomiques ont été démantelées très rapidement, dans une grande précipitation, aux États-Unis notamment à la fin de la Guerre Froide. On les a inactivées rapidement en les remplissant de fil de fer ("pit-stuffing") pour empêcher la criticité en cas d'implosion mais le matériel fissile reste là.
    2) se débarrasser de ce matériel fissile est une "corvée" pour les gouvernements
    3) l'utiliser comme matériau incendiaire "de choc" dans des bombes qui, coïncidence, ont été développées pour beaucoup à partir de 1991, serait une solution idéale
    4) tant pis pour la pollution et l'exposition des soldats aux rayonnements mais on connaît l'irresponsabilité des gouvernements !
    Bien sur. Et la marmotte, elle met le plutonium dans du papier d'alu.
    Sinon, je n'ai relevé qu'une petite partie des erreurs et impossibilités. La lutte contre les armes à uranium appauvri est mal partie.

  4. #3
    Resartus

    Re : Neutrons de l'uranium 238 versus neutrons du plutonium

    A défaut d'être convaincu par des arguments de physique (ce qui supposerait d'avoir un peu étudié et surtout COMPRIS ce qu'on a lu, ce qui manifestement n'est pas le ca), sachez que l'uranium 235 ou le plutonium 239 sont TRES chers, alors que l'uranium appauvri est un déchet.
    Personne ne serait assez stupide pour gaspiller des combustibles nucléaires précieux dans de vulgaires armes conventionnelles.
    Par ailleurs le but initial des projectiles en uranium n'est pas d'être pyrophorique, mais surtout d'être très dense et donc de percer plus facilement les blindages. Là aussi, question de coût : les métaux denses de remplacement seraient l'or, le platine ou l'iridium.
    Dernière modification par Resartus ; 29/09/2015 à 06h58.

  5. #4
    obi76

    Re : Neutrons de l'uranium 238 versus neutrons du plutonium

    Bonjour,

    en plus des anneries qui ont été relevées par Resartus et pm42, je constate que votre post ne fait étalage que de théories personnelles et de conspirationnisme de bas étage. L'uranium utilisé pour les projectiles (et aussi pour les contrepoids dans les gouvernes d'avion), c'est bien de l'U8. L'enrichissement est suffisamment compliqué et cher pour ne pas qu'on gaspille l'U5 là dedans.

    Je ferme.

    Pour la modération,
    Dernière modification par obi76 ; 29/09/2015 à 07h16.
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  6. #5
    Deedee81

    Re : Neutrons de l'uranium 238 versus neutrons du plutonium

    Je supprime mes remarques, désolé, doublé par Obi76.

    Merci,
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  7. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. Neutrons
    Par Shakyra dans le forum Physique
    Réponses: 7
    Dernier message: 16/10/2012, 17h54
  2. Réponses: 4
    Dernier message: 14/01/2011, 15h26
  3. Réponses: 2
    Dernier message: 24/09/2010, 10h02
  4. Plutonium et uranium utilisation ds le nucléaire
    Par boisvert dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 31/10/2009, 22h18
  5. Neutrons
    Par Lambda0 dans le forum Physique
    Réponses: 7
    Dernier message: 17/02/2005, 11h17