Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

S.O.S les métallurgistes



  1. #1
    dimoahmed

    S.O.S les métallurgistes

    je suis entrain d’étudier l'effet du traitement thermique sur la microstructure des superalliages monocristallins, et je suis vraiment perdu puisque j'ai pas les notions de base en métallurgie, j'essai de comprendre dans quelle étape pendant la solidification dendritique du superalliage dans un procédé de moulage il y a formation de la phase γ' et q'est ce qu'on veut dire par les eutectiques γ+γ' ??? Merci d'avoir m'aider a comprendre

    -----


  2. #2
    40CDV20

    Re : S.O.S les métallurgistes

    Bjr,
    Ca concerne en particulier la métallurgie avancée du nickel et des techniques de mise en oeuvre très élaborées de fonderie. C'est clairement une spécialité.
    La terminologie est elle au moins assimilée ? à défaut c'est ingérable. Quand les lettres manquent tel gamma (et non Y) on l'écrit tout simplement.
    Pour simplifier, les caractéristiques de ces matériaux dépendent des ratios de matrice dite phase gamma (immaginons un cake), et de phase précipitée (durcissante) dite gamma prime (les fruits confits ou les raisins). Bien entendu, la taille particulaire de gamma prime est un point capital.
    Les dentrites sont l'aboutissement des germes solides (dits également cristaux).
    Supposons une composition eutectique, pendant le refroidissement de la phase liquide il se forme des microgermes solides qui vont croître jusqu'à former des dentrites. Dès que la température du palier eutectique est atteinte l'ensemble du bain passe instantanément de liquidus à solidus. En clair il prend en masse.
    Cdt.

  3. #3
    dimoahmed

    Re : S.O.S les métallurgistes

    j'apprécie beaucoup votre interaction 40CDV20
    est ce que vous s'avez ou je peux trouver plus de détails par rapport a ce sujet ?
    Merci

  4. #4
    40CDV20

    Re : S.O.S les métallurgistes

    Bjr,
    Dans tous les cas le pré requis en métallurgie est élevé, il s'agit d'applications bien spécifiques (second/troisième cycle)
    Pour une recherche de documentation et supports techniques, le plus simple est de distinguer ce qui relève de la métallurgie du nickel et d'applications industrielles significatives (les motoristes), c'est à dire les alliages nickel-chrome-fer dits superalliages, tel l'Inconel 600 (Ni-Cr 14 Fe6), des travaux de laboratoire qui pour certains (pour le moment) relèvent de "curiosité métallurgique" où n'ont que de très rares applications.
    Il faut faire une distinction entre ces superalliages et les aciers réfractaires "classiques", inox ferritiques (ex. Z10CAS24), ou austénitiques (ex. Z12 CNS 25-20), dont les températures "de limite d'emploi" sont de l'ordre de 1300/1350°C. A noter, on classe également en superalliages des "inox" tels Z8NC32-21 ou Z 12NCS37-18). C'est la présence du nickel qui est l'élément gammagène indispensable qu'il faut observer.
    Donc, bien évidemment les manuels techniques, les cours de métallurgie générale et spécialisée sans oublier les centres techniques tel l'IRSID et les producteurs de ces matériaux.
    Bon courage.
    Cdt.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Questions pour les métallurgistes
    Par Barette dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/01/2009, 17h09
  2. un question pour les metallurgistes ?
    Par physics_lover dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 21/01/2009, 21h13