Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

Le zéro absolu



  1. #1
    Effek IV

    Lightbulb Le zéro absolu


    ------

    Voila, je voudrait savoir un peu plus de choses sur le zéro absolu qui possède de nombreuses caractéristiques. Sa valeur est égale à 273°C. On m'a dit que le zéro absolu pouvait gelé les mollecules de tel sorte qu'elles ne se détruisent pas. Merci de me répondre.

    -----
    L'Homme est dangereux parce qu'il est intelligent.

  2. Publicité
  3. #2
    jojo17

    Re : Le zéro absolu

    Bonjour,
    Il me semble que la valeur du zéro absolue est de -273°K
    Cordialement
    les gens qui ont des montres n'ont pas le temps. Sagesse africaine

  4. #3
    jeanmiy

    Re : Le zéro absolu

    De mémoire de mes cours de physique-chime...

    Zéro absolu = -273.15 °C = 0 K (0 Kelvin)

    La chaleur est crée par l'agitation moléculaire

    Moins il y a d'agitation, plus la température est basse. Quand il n'y a plus d'agitation du tout, on est au 0 Kelvin, au 0 absolu.

    On dit absolu car on ne peut pas faire moins...

    C'est parce que les molécules ne s'agitent plus que l'on est au zéro absolu, et non l'inverse comme tu l'écrit.

  5. #4
    Gilgamesh

    Re : Le zéro absolu

    Et pour finir, au zero absolu, aucune réaction chimique d'envisageable, donc effectivement c'est un bon conservatoire qqsoit la molécule.

    a+

  6. #5
    Garion

    Re : Le zéro absolu

    Citation Envoyé par Effek IV
    On m'a dit que le zéro absolu pouvait gelé les mollecules de tel sorte qu'elles ne se détruisent pas. Merci de me répondre.
    Es-tu sûr que ce n'est pas plutôt les cellules dont on t'a parlé ?
    Car le problème quand on gèle des cellules, c'est que l'eau à l'intérieur forme des cristaux qui percent l'enveloppe de la cellule. La solution est de geler très vite pour que les cristaux ne se développent pas de manière à percer cet enveloppe.
    C'est d'ailleurs le principe de la surgélation par rapport à la congélation. Mais c'est encore insuffisant.
    Pour avoir un minimum de desctruction, il faut en effet geler au plus près possible du zéro absolu. Mais en fait même là, si ce que l'on gèle dépasse le millimètre cube, le froid ne pénètre pas assez vite pour éviter des destructions.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    jeanmiy

    Exclamation Re : Le zéro absolu

    C'est un problème un peu différent du sujet, c'est à dire les problèmes d'obtention du 0K et les étapes intermédiaires...

    La glace est en effet plu svolumineuse que l'eau liquide, d'ou la cellule éclate...

    Mais dans le principe, comme l'a dit Gilgamesh, 0 Kelvin = pas d'agitation moléculaire = pas de mélanges possible (molécules et atomes immobiles !) = pas de réactions chimiques !

    C'est donc le moyen de conservation ultime !

    Problème : ces pu..... d'étapes intermédiares...

  9. Publicité
  10. #7
    Garion

    Re : Le zéro absolu

    Citation Envoyé par jeanmiy
    La glace est en effet plu svolumineuse que l'eau liquide, d'ou la cellule éclate...
    En fait, c'est plutôt du à la structure cristaline qui crée des arrêtes pointues qui percent la membrane. En figeant brutalement l'eau de la cellule on limite ces formations.

    C'est pour cela, par exemple, que des framboises surgelées gardent leur consistence alors que si on les congèle simplement, on ne se retrouve avec de la purée une fois à température ambiante.

  11. #8
    Garion

    Re : Le zéro absolu

    Petite précision par rapport à mon post précédent, une surgélation industrielle se fait à -196°C (-40°C pour une artisanale) contre -18°C pour une congélation classique.

  12. #9
    predigny

    Re : Le zéro absolu

    [QUOTE=jeanmiy]...Mais dans le principe, comme l'a dit Gilgamesh, 0 Kelvin = pas d'agitation moléculaire = pas de mélanges possible (molécules et atomes immobiles !) = pas de réactions chimiques !
    ...
    QUOTE]
    Est-ce bien sûr qu'il n'y ait pas de réaction chimique possible. Les fluctuations quantiques sont elles inexistantes au zéro absolu et ne permettent elles pas certaines réactions chimiques. D'ailleur que signifie une molécule "parfaitement immobile" si l'on considère le principe d'incertitude ? Si sa vitesse est nulle, alors sa position est indéterminée ?... peut être je suis complètement à coté de mes pompes ...

  13. #10
    tibobo

    Re : Le zéro absolu

    bonjour
    je ne suis pas le meilleur en chimie mais je crois savoir que le 0 absolu est une valeur que l'on a jamais atteinte.
    on s'en est bcp raproché. a cette température lé molécule sont figée les elctrons ne bougent plus non plus.
    voila je ne suis pas sur du tout mais si vous voulez il y a ce lien
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Z%C3%A9ro_absolu
    voila bonne journée
    On n'est pas le produit d'un sol, on est le produit de l'action qu'on y mène.

  14. #11
    Garion

    Re : Le zéro absolu

    Citation Envoyé par predigny
    Est-ce bien sûr qu'il n'y ait pas de réaction chimique possible. Les fluctuations quantiques sont elles inexistantes au zéro absolu et ne permettent elles pas certaines réactions chimiques. D'ailleur que signifie une molécule "parfaitement immobile" si l'on considère le principe d'incertitude ? Si sa vitesse est nulle, alors sa position est indéterminée ?... peut être je suis complètement à coté de mes pompes ...
    En fait, c'est théorique, le zéro absolu est une asymptote qu'on n'atteint jamais, donc il existe toujours des réactions.

  15. #12
    aziz bleu blanc belge

    Re : Le zéro absolu

    Salut, est-il possible de descendre en dessous de la temperature du vide intergalactique? Ne se situerait-elle pas au alentour de 2,7 K?
    Quelqu'un qui pense comme moi ne peut etre complètement mauvais. (de mon point de vue, hein !)

  16. Publicité
  17. #13
    Boson_2_higgs

    Re : Le zéro absolu

    le rayonnement du fond cosmologique est effectivement à 2.7 K , mais rien n'empeche de descendre en dessous , ce n'est pas une limite absolue .
    a+
    "Rien n'est impossible , mais bien peu de choses sont réalisables,c'est le grand jeu de la vie"

  18. #14
    Etile

    Re : Le zéro absolu

    Bonjour,
    Pensez vous qu'il existe par ailleurs, une température "absolue" inverse ? C'est à dire une température tellement elevée que n'importe quel atome se verrait "brulé", ou est-ce totallement impossible ?

  19. #15
    philou21

    Re : Le zéro absolu

    Citation Envoyé par predigny
    Est-ce bien sûr qu'il n'y ait pas de réaction chimique possible. Les fluctuations quantiques sont elles inexistantes au zéro absolu et ne permettent elles pas certaines réactions chimiques. D'ailleur que signifie une molécule "parfaitement immobile" si l'on considère le principe d'incertitude ? Si sa vitesse est nulle, alors sa position est indéterminée ?... peut être je suis complètement à coté de mes pompes ...
    Des réactions chimiques, je ne crois pas mais autrement tu as parfaitement raison, les molécules vibrent à 0 K. Elles sont dans leur état fondamental de vibration. C’est bien une illustration du principe d’incertitude. L’énergie vibrationnelle d’une molécule à 0 K se nomme énergie du point zero.

  20. #16
    Coincoin

    Re : Le zéro absolu

    Salut,
    Pensez vous qu'il existe par ailleurs, une température "absolue" inverse ?
    Il y a déjà eu une discussion sur le sujet. Tu dois pouvoir trouver en cherchant "température maximale".
    Encore une victoire de Canard !

  21. #17
    galilee294

    Re : Le zéro absolu

    Concernant le sujet du zéro absolu,
    oui des travaux en laboratoire ont permis de descendre en dessous de 2,7°K. Ce sont les travaux connus de Cohen-Tannoudji et de Alain Aspect sur les atomes froids. L'expérience consiste à ralentir les atomes à l'aide de lasers puis de les immobiliser dans un piège magnéto optique. Ces expériences ont permis d'obtenir des vitesses d'atomes équivalentes à une température de l'ordre du mK si mes souvenirs sont bons.
    Ces travaux leurs ont permis d'obtenir le prix nobel de physique !

  22. #18
    Baygon_Jaune

    Re : Le zéro absolu

    Pour compléter : d'une manière générale, à 0K on est dans l'état de plus basse énergie, qui n'est cependant pas nulle.
    Exemple type : dans un cristal conducteur, les électrons libres peuvent avoir beaucoup d'énergie - ils remplissent tous les états jusqu'à l'énergie de Fermi, pour cause de principe d'exclusion de Pauli.
    « L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui ! » Desproges

  23. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Le zéro absolu
    Par orbes dans le forum Physique
    Réponses: 48
    Dernier message: 08/06/2011, 21h27
  2. Le zéro absolu
    Par benjy_star dans le forum Physique
    Réponses: 24
    Dernier message: 26/10/2005, 22h04
  3. zéro absolu
    Par charlyvon dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/09/2005, 14h26
  4. 0 absolu
    Par julice dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 25/07/2005, 15h31
  5. zero absolu
    Par Ooz dans le forum Physique
    Réponses: 11
    Dernier message: 12/03/2005, 21h25