Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

La réconciliation de la compréhension des expériences et des théories quantiques ?




  1. #1
    SaleTemps

    La réconciliation de la compréhension des expériences et des théories quantiques ?

    Ce que nous dit la physique quantique sur le temps*: La création et suppression de possibilités.
    Implication sur la localité, l’intrication et la causalité.

    Il apparaît, qu’à chaque instant, tous les champs du possible sont créés.

    Si le présent est l’écoulement de photos instantanées qui se succèdent. En imaginant que ces photos se succéderaient avec une vitesse infinie, elles se rejoindraient. Le présent serait constitué de toutes les images des futurs possibles.

    Le temps ne passe plus, nous évoluons dans le champ de tous les possibles, créons de nouvelles possibilités, en excluons d’autres. Le champ de nos possibles fluctuent en fonction de ceux de notre l'environnement et ceux induits par nos actions (qui sont de toutes façons exercées sur notre environnement ...).

    Lorsque nous déplaçons un objet, nous partons d’un état initial ou les possibilités existantes sont que l’objet ne se place qu’à partir de l’endroit ou il posé et qu’il est impossible de le déplacer d’autre part.
    Lorsque vous avez déplacé l’objet, vous avez exclu les possibilités qu’il se déplace de l’endroit ou il était, mais créée toutes les possibilités pour qu’il se déplace de ce nouvel endroit vers toutes les autres positions dans l’espace. A cet instant, des possibilités infinies, sont créées, et d’autres sont exclues.

    Tant qu’un objet n’est pas déplacé le temps présent est constitué de toutes les photos des futurs déplacements possibles de l’objet.

    La vitesse du temps est infini ( ou a 0 ça marche aussi ), le futur rejoint le passé, et le présent est réduit à un champ de possibilités non plus à l’écoulement du temps … Le temps, ce sont de nouvelles possibilités qui sont créées mais aussi d’autres qui disparaissent, c’est un flux de possibilité, c’est la navigation que nous faisons dans le champs du tout possible.


    Tout se passe comme si tout les futurs possibles existaient au temps présent. Nous pensons que nous écrivons notre futur alors que c’est nous qui nous nous déplaçons à travers lui, il existe avant nous ... Notre future existe avant même que nous l’ayons créé (il se confond avec le présent en quelque sorte).
    Il n’y a donc plus de futur, ni de passé, mais un flux de photos instantanées de tout ce qui pourrait être possible et un flux de photo rendu impossible.

    - Le futur et le passé cohabitent sous la forme de pages possibles et celles rendues impossible.

    - Toutes les conséquences sont créées dès que leurs causes surgissent.

    - Les pages du temps présent, de tous les possibles, existent toutes en même temps.

    -Nous avons des choix dont toutes les possibilités existent avant même qu’ils ne soient fait.

    - De même qu’un choix exclura les pages ou il n’est pas fait. De même lorsqu’un choix n’est pas fait, toutes les pages des deux choix perdurent.

    - Ce que vous n’avez pas fait existe tant que cela est possible.

    - Au big bang car il n’y avait qu’une possibilité, qu’un choix, d’une énorme probabilité.



    Au niveau des particules élémentaires,( ayant réduit le nombre des possibilités au strict minimum ou plutôt le niveau de précision sur le déplacement est tellement fin que l’on se pose vraiment la question qui est de savoir*: par ou ça passe*?), ce comportement du temps apparaît clairement*:
    - Les mesures ne nous donne pas la quantité d’un évènement mais la quantité de toutes les possibilités de celui-ci, puisque c’est de cette matière dont est constitué le moment*:de toutes les possibilités.
    - Les mesures ne nous donnent que les résultats rendus possibles. Les particules ne peuvent évoluer que dans le champs des possibles. Lorsque deux particules partagent les seules possibilités ou elles sont égales, ces particules restent identiques.

    Il n’y a pas d’indétermination de la particule, il y une une détermination des champs du possible pour la particule.

    Pourrait-on postuler que l’énergie serait la densité du flux des possibles*?

    En adoptant cette vision, je trouve une explication à certains phénomènes quantiques comme la localisation, intrications, causalité …

    Localisation*:

    Le taux de particule qui passe par une fente est de 1*%.
    Le taux de particule qui passe par deux fentes est de 4*%.

    Cela devrait être de 2*%*! Tout ce passe comme si la particule passait par les deux fentes.

    Lorsque l’on veut détecter par quelle fente elle passe le pourcentage passe à 2*%*!!!

    Lorsque que les deux fentes sont positionnées on exclue toutes les pages du présent dans les quelles la particule pourrait traverser sans passer par les fentes, nous avons donc deux possibilités et le présent est constitué des pages ou la particules passe par la fente droite et des pages ou la particule passe par la fente gauche.

    Lorsque nous mesurons le taux de passage dans ces conditions nous observons que le résultat obtenu est la quantité des possibilités de passage et non pas le comptage du passage d’une particule. Nous le double puisque nous avons deux fentes.

    Lorsque l’on cherche à savoir par quelle fente est passée la particule, on exclue les pages dans les quelles la particule passe par l’autre fente et on revient au pourcentage attendu*: 2*%


    Intrication*:

    Deux particules dans un état intriqué excluent toutes les possibilités où elles seraient différentes, il ne reste que celles ou elles sont identiques, si bien que lorsqu’on en change une, l’autre change instantanément puisqu’il n’y pas d’autres possibilités.


    Causalité*:

    Les conséquences sont créées lorsque leur cause surgissent … Si vous mesurez que le chat est vivant, il le sera, s’il n’est pas mort. Mais si vous voulez vous renseigner sur la santé du chat il est vivant ET il est mort.

    Conclusion

    ça ne change rien, mais ça m’aide à comprendre ...

    -----


  2. #2
    albanxiii

    Re : La réconciliation de la compréhension des expériences et des théories quantiques ?

    Les théories personnelles ne sont pas admises sur le forum.
    Fil fermé.
    Pour la modération.
    Not only is it not right, it's not even wrong!

Discussions similaires

  1. Théories quantiques
    Par bel23 dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 10/02/2017, 15h21
  2. Theories quantiques relativistes
    Par Murmure-du-vent dans le forum Physique
    Réponses: 13
    Dernier message: 19/09/2015, 21h05
  3. Réponses: 2
    Dernier message: 03/07/2014, 09h35
  4. Théories quantiques de la liaison
    Par Kypris dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/10/2013, 11h22
  5. Est-ce que les théories ou modèles transcendent notre capacité de compréhension ?
    Par invite231234 dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 29
    Dernier message: 05/08/2012, 22h40