Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Astronomie et détection d'anti matière




  1. #1
    ecolami

    Astronomie et détection d'anti matière

    Bonjour,

    En admettant qu'il existe des astres constitués d'anti-matière est-ce que la lumière (>>>les photons) émise renseignerai sur cette caractéristique?
    A priori je ne le crois pas, mais???
    J'ignore si l'anti-matière aurait des propriétés anti gravitationnelles parce que dans cette hypothèse elle serait totalement dispersée dans l'univers. donc pratiquement indécélable. Alors qu'en est-il a ce sujet pour les théoriciens?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    phys4

    Re : Astronomie et détection d'anti matière

    Bonjour,
    Dans les rayons cosmiques, il est possible de détecter des anti-particules.
    Les raies optiques habituelles ne permettent pas de distinguer les deux types de matière, mais dans certains pulsars, il existe des raien de recombinaison matière anti-matière, donc nous savons qu'il se produit des réactions très énergétiques.
    Sinon, aucun astre d'anti-matière n'a été détecté.
    Comprendre c'est être capable de faire.

  4. #3
    Deedee81

    Re : Astronomie et détection d'anti matière

    Salut,

    En complément du message précédent.
    La signature astrophysique la plus fréquente pour l'antimatière sont les rayons gammas à 512 keV. Signe de l'annihilation électron-positron. Très observé dans les phénomènes les plus violents.

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    J'ignore si l'anti-matière aurait des propriétés anti gravitationnelles parce que dans cette hypothèse elle serait totalement dispersée dans l'univers. donc pratiquement indécelable. Alors qu'en est-il a ce sujet pour les théoriciens?
    Si elle antigravite, il s'agirait d'une répulsion gravitationnelle matière - antimatière. La gravité antimatière - antimatière resterait attractive (pour des raisons de symétrie) et donc l'antimatière ne se disperserait pas.

    D'un point de vue théorique les deux (répulsif ou attractif) restent possibles. D'un point de vue expérimental, l'expérience Babar a permit de montrer que le lien entre gravité et violation CP est faux (ça impliquait une antigravitation). Mais la porte n'est pas fermée. L'expérience AEGIS (vérification directe en regardant "tomber" de l'anti-hydrogène) est toujours en cours.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)


  5. #4
    ecolami

    Re : Astronomie et détection d'anti matière

    Bonjour,
    Quand une paire de particule et anti-particule est crée les deux partent dans des directions opposées. Quand il y a recombinaison c'est le contraire en quelque sorte mais j'ignore s'il y a un règle permettant de prévoir la direction du photon émis par rapport aux directions des deux particules.
    Quant à la gravitation nous ne sommes qu'au tout début de son étude, paradoxalement on sait calculer et prévoir beaucoup de choses mais le vecteur de la gravitation qui permet cette action a distance reste mystérieux: dire que c'est le champ de gravitation qui explique tout c'est juste convenir qu'on n'en sait pas plus.

  6. #5
    phys4

    Re : Astronomie et détection d'anti matière

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    . Quand il y a recombinaison c'est le contraire en quelque sorte mais j'ignore s'il y a un règle permettant de prévoir la direction du photon émis par rapport aux directions des deux particules.
    Une recombinaison électron - positon produit l'émission de deux ou trois photons, impossible d'un avoir un seul, c'est un problème de conservation de l'impulsion ( et du moment cinétique)
    L'émission de deux photons en directions opposées est la plus fréquente, cette propriété est utilisée en médecine dans les caméras gamma.
    Comprendre c'est être capable de faire.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    ecolami

    Re : Astronomie et détection d'anti matière

    Interessant!!!

  9. #7
    Deedee81

    Re : Astronomie et détection d'anti matière

    Salut,

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    Quant à la gravitation nous ne sommes qu'au tout début de son étude, paradoxalement on sait calculer et prévoir beaucoup de choses mais le vecteur de la gravitation qui permet cette action a distance reste mystérieux: dire que c'est le champ de gravitation qui explique tout c'est juste convenir qu'on n'en sait pas plus.
    Je ne suis pas d'accord avec ça. Comparaison : l'action à distance des forces électromagnétiques est due au champ électromagnétique. Et même bien avant la découverte des photons, il aurait été absurde de dire qu'on n'en "sais pas plus". C'est extrêmement éclairant. Le champ fut même étudié physiquement avant de le comprendre et même de le modéliser mathématiquement, par Faraday (qui était nul en math mais un expérimentateur de génie).

    Il en est de même du champ gravitationnel. De plus, comme on peut assimiler le champ gravitationnel à l'espace-temps (ou comme le fait Rovelli, dans ses explications extrêmement éclairantes, dans son livre Loop Quantum Gravity, au champ de tétrade) ça donne une visualisation physique extrêmement profonde du champ gravitationnel.

    C'est même une énorme avancée par rapport à Newton (le caractère "à distance" lui fut reproché comme étant métaphysique et un retour en arrière vers les vieilles croyances. Newton a alors dit qu'il ne cherchait pas à l'expliquer mais qu'il se bornait à le constater et le modéliser. Une attitude très moderne, tout à son honneur. Mais bien entendu, l'explication obtenue par Einstein et consort est la bienvenue )

    Le fait qu'on n'ai pas encore pu mettre en évidence le graviton (pour peu qu'il existe où qu'il puisse être observé dans un domaine où la notion de particule a encore une signification, ce n'est pas garantit) ne signifie pas qu'on n'en "sait gère plus".

    Je voudrais même insister là dessus avec :
    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    on sait calculer et prévoir beaucoup de choses
    Il faut quand même dire que l'objet de la physique, c'est ça et rien que ça : modéliser (les phénomènes observés), calculer, prévoir, observer et mesurer.
    Ces modèles sont déjà en soi un outil formidable de compréhension de la nature (et c'est bien le cas du champ gravitationnel, tout comme le champ électromagnétique, le champ de Dirac, etc...)
    Tout ce qui va au-delà sort du cadre de la physique pour entrer dans celui de la philosophie et de la métaphysique.

    Donc en physique : "on sait calculer et prévoir beaucoup de choses" cela signifie "on sait beaucoup de chose".
    Dernière modification par Deedee81 ; 12/01/2018 à 07h22.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  10. Publicité
  11. #8
    XK150

    Re : Astronomie et détection d'anti matière

    Re ,

    Enfin , on " paraît " savoir beaucoup de choses .....
    Dans 200 ans , nos descendants rigoleront bien en lisant nos interventions sur le forum Futura !
    Comme la physique de Louis XIV par rapport à nous ...
    99 % des physiciens sont toujours vivants , disait un de mes profs !

  12. #9
    Deedee81

    Re : Astronomie et détection d'anti matière

    Citation Envoyé par XK150 Voir le message
    Dans 200 ans , nos descendants rigoleront bien en lisant nos interventions sur le forum Futura !
    Non, non. On ne rigole pas de la science des anciens. Pourquoi le ferait-on ? Bon, d'accord, la théorie des rayons N c'est un truc assez amusant, mais la théorie des deux fluides électriques, par exemple, avant d'être réfuté, c'était une déduction assez logique des observations. Et je trouve que d'où ils étaient parti, les travaux des anciens sont franchement remarquables.

    Mais dans le futur ils diront sûrement "hé bé, ils n'étaient encore nul part les pôvres"

    Mais ceci dit, n'ayant pas de boule de cristal, on peut reformuler ma remarque en "on sait beaucoup de chose par comparaison de ce qu'on peut observer actuellement". C'est déjà pas si mal
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  13. #10
    ecolami

    Re : Astronomie et détection d'anti matière

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Mais ceci dit, n'ayant pas de boule de cristal, on peut reformuler ma remarque en "on sait beaucoup de chose par comparaison de ce qu'on peut observer actuellement". C'est déjà pas si mal
    Bonjour,
    Je suis d'accord avec cette formulation. Si j'attire l'attention sur ce sujet c'est qu'il reste encore beaucoup de choses a comprendre et étudier dont la nature du lien gravitationnel. J'ai considéré qu'employer la déformation de l'espace temps pour résoudre certains problèmes liès a la gravitation est un artifice mathématique trés pratique, génial même.

  14. #11
    Deedee81

    Re : Astronomie et détection d'anti matière

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    c'est qu'il reste encore beaucoup de choses a comprendre
    Ca c'est clair. Et tant mieux
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

Discussions similaires

  1. Existe t'il un lien entre matière noire et anti-matière?
    Par pascelus dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 21
    Dernier message: 19/01/2015, 11h07
  2. matière et anti matière (matière noire et dark force)
    Par euclides2012 dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 29
    Dernier message: 24/03/2013, 23h20
  3. matière nore, anti-matière noire.
    Par didier941751 dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 4
    Dernier message: 17/08/2011, 18h50