Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Formes du courant lorsqu'on change le nombre de tours d'une bobine autour d'un noyau fermé



  1. #1
    runner34

    Formes du courant lorsqu'on change le nombre de tours d'une bobine autour d'un noyau fermé

    Bien le bonjour,

    Je dispose d'un fer clos sur lequel j'enroule une bobine mais une seule couche, spires non jointes. Une sortie de l'alimentation de tension est fixée à une terminaison de la bobine, l'autre sortie de l'alimentation est en contact avec la bobine externe et bouge et tourne, elle suit l'hélice de la bobine. L'alimentation de tension est un sinus. Je change ainsi à chaque instant l'inductance de la bobine puisque je modifie le nombre de tours sur lequel l'alimentation de tension est branchée. Comment va se comporter le courant ? Il n'y a que l'amplitude qui change ?

    Merci par avance

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Antoane

    Re : Formes du courant lorsqu'on change le nombre de tours d'une bobine autour d'un noyau fermé

    Bonjour,

    Vu autrement : il s'agit d'alimenter une bobine d'inductance variable avec une source de tension variable.
    Il y aura alors effet combiné des variations de la tension d'alimentation et des variations de la bobines. Supposant négligeable la résistance interne de la bobine, une augmentation de l'inductance à tension donnée aura tendance à faire diminuer la vitesse de variation du courant tandis qu'une augmentation de la tension à inductance constante aura tendance à faire croitre la vitesse de variation du courant.

    Formellement, cela peut, par exemple, se mettre en équation en écrivant que l'énergie stockée dans la bobine à un instant donné vaut , mais également :
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  4. #3
    runner34

    Re : Formes du courant lorsqu'on change le nombre de tours d'une bobine autour d'un noyau fermé

    Bonsoir,

    Merci pour votre réponse. Mais si je veux mettre en équation comment je m'y prends ? C'est quoi tau dans l'intégrale ?

    a+

  5. #4
    Antoane

    Re : Formes du courant lorsqu'on change le nombre de tours d'une bobine autour d'un noyau fermé

    Bonjour,

    C'est la variable d'intégration, comme l'indique le dans l'intégrale.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  6. #5
    runner34

    Re : Formes du courant lorsqu'on change le nombre de tours d'une bobine autour d'un noyau fermé

    Mais pourquoi ce n'est pas 't' ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Antoane

    Re : Formes du courant lorsqu'on change le nombre de tours d'une bobine autour d'un noyau fermé

    La variable d'intégration est muette, qu'elle s'appelle t, x, u, toto ou chien ne fait pas de différente. En revanche, dans la formulation du problème que je donne, t représente l'instant auquel on considère l'égalité de l'énergie stockée dans l'inductance (0.5*L(t)*i(t)²) et de l'énergie apportée à l'inductance (intégrale de la puissance). t constitue donc l'une des bornes de l'intégrale. Il n'est donc pas possible/raisonnable d'utiliser ce nom de variable comme variable d'intégration ; j'utilise donc la lettre tau.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  9. Publicité
  10. #7
    stefjm

    Re : Formes du courant lorsqu'on change le nombre de tours d'une bobine autour d'un noyau fermé

    C'est bien parce que est une variable muette (locale à l'intégrale) qu'il est possible de l'appeler comme on veut et y compris t.
    En revanche, si on a besoin de la variable plus globale t à l'intérieur de l'intégrale et qu'on apelle aussi t l'intégrant, le local primant sur le global, on n'aura pas le même sens pour l'expression.

    Dans l'espression ci-dessous

    t est un paramètre de l'intégrale et la variable de la fonction f.

    Comme dans cette expression, le paramètre t n'apparait pas sous le signe intégrale, on peut aussi utiliser t pour l'intégrant.



    C'est évidement potentiellement risqué et donc pas raisonnable, mais tout le monde le fait.
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  11. #8
    runner34

    Re : Formes du courant lorsqu'on change le nombre de tours d'une bobine autour d'un noyau fermé

    Bonjour,

    Ok, merci pour cet éclaircissement. Je vais d'abord essayer de comprendre et de faire les calculs pour une tension fixe. J'ai deux cas:

    1/ La tension est fixe depuis longtemps, le courant est stabilisé dans le circuit. Je modifie l'inductance, j'augmente le nombre de tours, comment réagit le courant, il diminue ?

    2/ Je donne un échelon de tension et au même moment je commence à modifier l'inductance, je l'augmente, là le courant met plus de temps pour s'installer que pour l'inductance qui était au départ ?

    Dans les deux cas comment je fais pour obtenir la forme du courant à partir des deux formules données ? J'arrive pas à démarrer.

    Bonne journée

  12. #9
    runner34

    Re : Formes du courant lorsqu'on change le nombre de tours d'une bobine autour d'un noyau fermé

    Si je passe par Laplace. Cela donnerait u*i(p)/p=1/2*k/p²*i(p)² ce qui donne i(p)=2*u*p avec 'k' le coefficient linéaire d'augmentation de l'inductance et 'u' la tension constante, en repassant à 't' cela donne i(t) la dérivée de 'u' et comme 'u' est constant cela donne 0. Cela ne semble pas correct. Si vous pouvez me conseiller ?

  13. #10
    stefjm

    Re : Formes du courant lorsqu'on change le nombre de tours d'une bobine autour d'un noyau fermé

    tension continue ou sinus?
    Je n'ai pas compris votre laplace.
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  14. #11
    runner34

    Re : Formes du courant lorsqu'on change le nombre de tours d'une bobine autour d'un noyau fermé

    au départ je voulais utiliser un sinus pour la tension mais finalement pour comprendre c'est mieux une tension continue, c'est plus simple, mais mon Laplace est faux car le courant est au carré et Laplace n'est pas utilisable.

  15. #12
    stefjm

    Re : Formes du courant lorsqu'on change le nombre de tours d'une bobine autour d'un noyau fermé

    Une tension continue sur une inductance produit un courant en rampe t.
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  16. Publicité
  17. #13
    Antoane

    Re : Formes du courant lorsqu'on change le nombre de tours d'une bobine autour d'un noyau fermé

    Bonjour,
    Citation Envoyé par runner34 Voir le message
    1/ La tension est fixe depuis longtemps, le courant est stabilisé dans le circuit. Je modifie l'inductance, j'augmente le nombre de tours, comment réagit le courant, il diminue ?
    Si la bobine est parfaite, sa résistance est nulle (et elle ne sature pas) et l'état permanent n'est jamais atteint : le courant continue indéfiniment de croitre avec une pente de u/L.
    Si la résistance de la bobine est négligeable (c'est à dire que la durée de l'étude est << L/R) et que l'inductance augmente, c'est la pente de la rampe, i.e. la vitesse à laquelle le courant augmente, qui va varier.

    2/ Je donne un échelon de tension et au même moment je commence à modifier l'inductance, je l'augmente, là le courant met plus de temps pour s'installer que pour l'inductance qui était au départ ?
    Lorsque l'inductance sera faible, le courant croîtra rapidement, puis de plus en plus lentement tandis que l'inductance augmentera. Ci-dessous un exemple : le courant (en bleu) en fonction du temps tandis que l'inductance augmente linéairement avec le temps (en rouge). La réponse a été calculée numériquement, par intégration de u=Ldi/dt.
    note qu'il n'y a pas saturation du courant, même si la pente est de plus en plus faible.
    fs1.png
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  18. #14
    runner34

    Re : Formes du courant lorsqu'on change le nombre de tours d'une bobine autour d'un noyau fermé

    Bonsoir,

    @Antoane, merci c'est super clair comme cela !

    Juste une question concernant le changement du courant s'il y a une autre inductance sur le noyau dans le cas où la tension est constante, pas de résistance et pas de saturation.

    Il y a donc sur le même fer, une inductance alimentée à U1, tension continue, depuis un moment, le courant augmente à U1/L1. L'autre inductance n'est pas alimentée. Ensuite, à un instant t=0s, j'alimente à la tension continue (échelon de tension) U2 et cela indéfiniment la deuxième inductance, là aussi on peut dire que le courant dans la deuxième inductance est U2/L2 ? Et pour L1 cela ne change rien qu'un flux passe dans le fer provenant de L2 ?

    Bonne soirée
    Dernière modification par runner34 ; 10/12/2018 à 19h14.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Réponses: 2
    Dernier message: 18/06/2016, 15h38
  2. Reflexions scientifiques autour des tours du WTC
    Par depassage298 dans le forum Physique
    Réponses: 60
    Dernier message: 27/06/2009, 16h42
  3. trouver le nombre de tours d'une bobine
    Par biquettounet dans le forum Électronique
    Réponses: 22
    Dernier message: 16/03/2005, 16h26