Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

It from bit ?



  1. #1
    sunyata

    Question It from bit ?


    ------

    Bonjour,

    Que voulait dire au juste Von Neumann en affirmant : "It from bit " ?
    Qu'appelle-t-on au juste "information" en physique ? et quels sont ses caractéristiques ?

    Cordialement,

    -----

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    Deedee81
    Modérateur

    Re : It from bit ?

    Salut,

    Citation Envoyé par sunyata Voir le message
    Que voulait dire au juste Von Neumann en affirmant : "It from bit " ?
    Je ne sais pas pour von Neumann, mais la vision actuelle : https://fr.wikipedia.org/wiki/Physiq...h%C3%A9orique)

    Citation Envoyé par sunyata Voir le message
    Qu'appelle-t-on au juste "information" en physique ? et quels sont ses caractéristiques ?
    C'est soit :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%...%27information

    Soit plus prosaïquement (ce n'est pas indépendant du précédent) :
    la probabilité thermodynamique (le nom est un peu malheureux) W = nombre de micro-états correspondant à un état macroscopique
    L'article ici :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Physique_statistique
    montre bien le lien avec le précédent.
    Keep it simple stupid

  5. #3
    ThM55

    Re : It from bit ?

    Ce n'était pas Von Neumann, c'était John Archibald Wheeler. Il voulait dire que la réalité physique devait se réduire à l'information. Il expliquait que dans sa carrière il avait vécu trois périodes intellectuelles: d'abord "tout est particules", puis "tout est champ", et enfin en réfléchissant à la gravité quantique, il est arrivé au concept "tout est information".

    Mais Wheeler lui-même l'expliquera mieux que moi. Son article est accessible sur le Web mais je ne sais pas si le copyright est respecté, je ne donne donc pas le lien. Le titre est "Information, physics, quantum: the search for links".
    Dernière modification par ThM55 ; 25/09/2021 à 00h41. Motif: Copyright

  6. #4
    ThM55

    Re : It from bit ?

    Avec une recherche de 2 secondes on trouve très facilement le PDF de son article. Si mes souvenirs sont exacts, je crois que Wheeler en parle à la fin du bouquin Misner-Thorne-Wheeler. Je vais quand même essayer de résumer l'idée centrale, sans garantie de fidélité.

    Wheeler avait imaginé sa fameuse expérience de "choix différé" et concluait (erronément à mon avis) que notre choix actuel détermine le passé de l'univers sur des milliards d'années. Il a voulu pousser cela plus loin en disant que nos choix actuels d'observateurs vont jusqu'à déterminer les lois de la physique valables depuis des milliards d'années.

    Selon Wheeler le "it" (on pourrait dire le "ça" mais à ne pas confondre avec la terminologie freudienne) c'est ce que nous considérons comme la réalité objective quand nous faisons des observations. Par exemple une énergie, une section efficace, une collision, etc. Des choses qu'on enregistre, des phénomènes, mais aussi les lois physiques elles-mêmes. Si j'ai bien compris, il pensait que ce "it" émerge de nos actions d'observateurs, y compris au niveau cosmologique, l'univers que nous observons étant lui-même un "it". Sous ce "it" il y a une autre réalité qu'il appelle le "bit", que je comprends comme une métaphore de la notion d'information, et notre interrogation sur le monde peut se réduire à une suite de questions auxquelles la nature répond par oui ou par non.

    Je dois dire que je ne suis pas un grand adepte de ce genre de pseudo-philosophie, que je trouve un peu obscurantiste. Mais je vous engage à vous procurer l'article (il y a aussi quelques commentaires de fans de Wheeler sur Arxiv) et faire votre idée.
    Dernière modification par ThM55 ; 25/09/2021 à 10h35.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    sunyata

    Re : It from bit ?

    Merci pour ces pistes de réflexion et éléments de réponses,
    Je vais lire le texte de Wheeler....

    It from Bit or Bit from It ? telle est la question
    Dernière modification par sunyata ; 25/09/2021 à 17h51.

  9. #6
    sunyata

    Re : It from bit ?

    Citation Envoyé par ThM55 Voir le message
    Wheeler avait imaginé sa fameuse expérience de "choix différé" et concluait (erronément à mon avis) que notre choix actuel détermine le passé de l'univers sur des milliards d'années.
    C'est bien ce que semble suggérer l'expérience de Wheeler.

    Je dois dire que je ne suis pas un grand adepte de ce genre de pseudo-philosophie, que je trouve un peu obscurantiste.
    Certes mais alors comment interprétez-vous l'expérience de Wheeler ?

    Pire encore comment interpréter les expériences où ce qui aurait pu se produire, mais ne s'est pas produit, rétroagit sur le résultat de la mesure ? (Contrafactualité)

    • La notion de contrafactualité se retrouve également en physique, en particulier en physique quantique : selon celle-ci, des événements contrefactuels, qui auraient pu se produire mais qui ne se sont pas produits, influent sur les résultats de l'expérience.


    Cordialement,

  10. Publicité
  11. #7
    sunyata

    Re : It from bit ?

    https://trustmyscience.com/univers-s...-informatique/

    Cet article évoque la question de savoir si nous vivons dans l'équivalent d'une simulation informatique. Je suppose qu'il s'agit d'une traduction de l'hypothèse de Wheeler "It from bit".
    Mais n'est-ce mettre sur un même plan, confondre les phénomènes et leur description ?
    Les ombres de la caverne de Platon seraient donc bien réelle. La contrafactualité quantique où ce qui aurait pu se produire, mais ne s'est pas produit, influe sur le résultat d'une mesure, va dans ce sens.

    Cordialement