Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Définir le "sentiment"



  1. #1
    Mumyo

    Définir le "sentiment"


    ------

    Peut-on définir le sentiment comme le résultat de l'intégration émotionnelle ?



    L'émotion fluctuante, et qui colore la réalité du moment...
    Le sentiment et stable et plus conforme à la réalité objective...
    L'intensité des émotions pouvant nuir à la perception des sentiments...
    On peut en déduire, qu'un environnement serein favorise l'intelligence des sentiments....

    Qu'en pensez-vous ?

    Cordialement,

    Mumyo

    -----

  2. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  3. #2
    quetzal

    Re : Définir le "sentiment"

    les sentiments comme les emotions sont des intuitions sensible, des impréssions. ce sont des modes qui colore d'autre intuitions sensible.
    c'est disons un mode de la reactivité de soi en face du monde, mais aussi de soi-même.

    un sentiment peut-etre fluctuant autant qu'une émotion, disons qu'il y a surtout un rapport d'intensité entre le sentiments toujours plutôt diffus et difficlement "nomable" comme l'on ferais pour une senteur connu mais indéfinissable. et une émotions qui dans son intensité et sa présence la rende aussi connaissable que le gout du pain, ou des fraises

    dire qu'un environement serein permet de mieux définir ses sentiments, ou le sentiment lié a une situation, n'est sans doute pas faux, le sentiments etant plus diffus, l'abscence d'émotions forte permet sans doute de mieux saisir ceux-ci ou du moins de mieux se concentrer sur eux.

    le sentiments comme l'intégration des émotions. hm, je dirais que les deux sont tout autant intégré a notre perceptions de nous-même dans le monde, la différence tiens éssentiellement a cette intensité, ou plutôt a une certaine habitude dans la reconnaissance de ces etats de notre psyché.

    cela se ressent assez chez les bons ecrivains qui parviennent a faire ressentir les sentiements les plus fin, les plus difficiles a nomer, et les plus complexe parceque mélée les uns autres.

    enfin cela est mon point de vue..

Discussions similaires

  1. La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?
    Par Jean-Michel Tengang dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 83
    Dernier message: 12/07/2017, 23h12
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 28/02/2007, 13h35