Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

Peut-on aimer beaucoup une discipline sans y être bon ?



  1. #1
    Aliusm

    Peut-on aimer beaucoup une discipline sans y être bon ?


    ------

    Bonjour,

    Peut-on aimer tres fortement une discipline mais ne pas être doué pour cette discipline?

    Merci de vos importantes réponses

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Aliusm

    Re : question importante

    re,

    Je precise que ce n'est pas une question scolaire, juste purement personnelle

  4. #3
    invite6754323456711
    Invité

    Re : question importante

    Citation Envoyé par Aliusm Voir le message
    Bonjour,

    Peut-on aimer tres fortement une discipline mais ne pas être doué pour cette discipline?

    Merci de vos importantes réponses
    oui

    Patrick

  5. #4
    shokin

    Re : question importante

    Les affinités d'une personne avec une discipline peuvent évoluer, de même que les compétences en cette discipline.



    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    2detens

    Re : Peut-on aimer beaucoup une discipline sans y être bon ?

    Je dis oui aussi car j'en suis le parfait exemple
    Je suis passionné par pas mal de choses et je n'excelle dans rien XD

    par contre avec du travail il va de soi qu'on s'améliore, motivation quoi

  8. #6
    astypal

    Re : Peut-on aimer beaucoup une discipline sans y être bon ?

    Bonjour,

    Question intéressante

    Je pense aussi que oui, de toute facon on est rarement excellent dans quelque chose de façon innée et c'est bien l'envi et "l'amour" d'une discipline qui donne envi de s'améliorer et pas l'inverse.

    Peut on aimer une discipline en étant très supérieur aux autres, le manque de challenge peut tuer l'envi de faire cette activité (je pense plutôt aux sport, ou tout autre activité où il y a une "lutte" entre adversaire)

    Cordialement

  9. Publicité
  10. #7
    2detens

    Re : Peut-on aimer beaucoup une discipline sans y être bon ?

    Pour affiner ma réponse (je n'ai pu éditer ^^) je dirais que la passion est la source de désir et de la volonté, et non de "qualité", et que seule la pratique influence ce dernier critère

    J'avais vu une phrase, de je ne sais plus qui : le talent c'est 99% de travail et 1% de talent (quelque chose dans ce genre là), ça illustre bien la situation ^^

  11. #8
    Aliusm

    Re : Peut-on aimer beaucoup une discipline sans y être bon ?

    Merci de vos réponses , elles apportent toutes un opinion favorable, bon, enfet ici la discipline est la mathematique, difficil de savoir si c'est une vraie relation entre moi et les maths, pourtant ca m'interesse.. mais je n'y exelle pas!

    A+

  12. #9
    juju8
    Invité

    Re : Peut-on aimer beaucoup une discipline sans y être bon ?

    Je suis certaine que oui : j'adore les maths mais j'ai pleins de cartons... L'avantage d'aimer une matière c'est que tu es plus motivé pour la bosser et le fait de travailler te motive à en savoir plus ect...

    en fait plus t'apprend et plus t'as envie d'apprendre ...

  13. #10
    kinette

    Re : Peut-on aimer beaucoup une discipline sans y être bon ?

    Bonjour,
    Je pense qu'il y a plusieurs moteurs qui jouent dans ce qu'on aime.

    Un des moteurs est évidemment le feed-back (retour) qu'on reçoit dans l'exercice de quelque chose. C'est d'ailleurs un aspect qui a été longtemps négligé en pédagogie. On sait maintenant un peu mieux comment le niveau de confiance en soi joue sur les performances (et la motivation), qui en retour influencent aussi la confiance en soi. Ainsi, il est courant qu'on aime ce pour quoi on est doué, ce qui évidemment motive pour réussir; et inversement ce dans quoi on réussit peu aporte peu de motivation, etc...
    Ce genre de cercle vertueux ou vicieux et parfois brisé, soit par une mauvaise expérience, soit par au contraire une réussite.
    Les personnes ayant une estime de soi plus stable et plus haute sont je pense plus susceptible de continuer à apprécier une matière où elles n'ont pas de gros succès, car leur intérêt sera moins motivé par une réussite, et moins découragé par un échec.

    Ensuite, les autres aspect qui détermineront un intérêt pour une matière sont je pense plus d'ordre affectif: lien avec des choses qu'on aime, plaisir de réfléchir, curiosité...

    Cordialement,
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  14. #11
    Quicequice

    Re : Peut-on aimer beaucoup une discipline sans y être bon ?

    Citation Envoyé par Aliusm Voir le message
    Bonjour,

    Peut-on aimer tres fortement une discipline mais ne pas être doué pour cette discipline?

    Merci de vos importantes réponses
    Chaque être humain est unique, de fait, à quoi bon savoir ce que les autres sont ou ne sont pas, puisque ça ne regarde que eux. Est ce que parce que les autres aiment ce qu'ils aiment que tu dois aussi l'aimer ou si ils le détestent tu dois aussi les détester?
    Tu es celui que tu pense être et pas ce que les autres pensent êtres.
    salut
    quicequi

  15. #12
    Norin

    Re : Peut-on aimer beaucoup une discipline sans y être bon ?

    Ce topic a éveillé une question de mon côté...

    Est-ce possible de développer sa curiosité à l'âge adulte? Certaines personnes vivent dans leur petit monde sans se pré-occuper des agents externes... d'autres stimulent continuellement leur intellect en étant constamment informé afin de satisfaire leur curiosité... Qu'en est-il des gens qui ne s'intéresse qu'à très peu de choses, mais désirent s'intéresser à un éventail plus grand de sujet?

    Cette question a-t-elle déjà été étudiée?

    Merci

  16. Publicité
  17. #13
    FreakyFlow

    Re : Peut-on aimer beaucoup une discipline sans y être bon ?

    oN PEUT bEAUCOUP¨en partant de rien. Expérience vécu, dans le sport et les études.

    Les maths c'est dur, rigueur, concentration.
    Le raisonnement vient avec la concentration mais aussi de l'intuition qui se développe. Donc force d'acharnement tu peux parvenir à tes objectifs.

    Je suis également engagé dans un cursus mathématiques. Mais la dame math se fait désirer. C'est ce qui motive les matheux en général. L'abstraction total, la recherche de perfection, l'exigence.

    Quand tu dis que tu aimes ça mais que tu n'est pas bon, c'est à dire?
    -Résultat scolaires mauvais
    -Non compréhension d'un chapitre/module malgré des efforts.

    Norin, je pense que ce que tu te demandes c'est de savoir si l'on peu changer. Devenir curieux.

    Mais dans quel but? Paraitre cultivé, ou être à accro à la connaissance?

    Tu sais, le jour ou tu te lèves avec une sensation de passion pour tous ce qui t'entoures. C'est que la curiosité est né, t'as les deux pieds dans un nouvelle vie.
    Le premier pas est l'Amour pour tous. L'Amour de la vie.
    C'est Gospel spirit allélouya G-zus

  18. #14
    Norin

    Re : Peut-on aimer beaucoup une discipline sans y être bon ?

    Effectivement, ma question sous-entendait la possibilité de changer, de devenir curieux... Tu parles du jour où nous nous levons avec la passion pour tout, le jour où la curiosité est née.

    Cependant, force est que la majorité des gens s'adonnent à une routine avec un niveau de curiosité quasi négatif et ce même en âge avancée... Donc je me demandais si c'était possible de forcer l'avénement.

    Il ne s'agit pas de vouloir paraître cultivé, mais bien de le devenir. Ne vous êtes-vous jamais dis quelque chose semblable à "Ah, j'aimerais être aussi cultivé que telle personne" ou "Ah j'aimerais bien avoir un bagage de connaissance plus étendu" tout simplement? Cependant, je ne crois pas faire fausse route en affirmant que pour apprendre une discipline, il faut avant tout s'y intéresser.

  19. #15
    FreakyFlow

    Re : Peut-on aimer beaucoup une discipline sans y être bon ?

    Bonjour l'ami,

    Il ne s'agit pas de vouloir paraître cultivé, mais bien de le devenir donc je me demandais si c'était possible de forcer l'avènement.
    Preuve en est si tu te poses ce genre de question, c'est bien parti pour toi. Il suffit de s'y mettre et de s'y tenir avec régularité.
    la majorité des gens s'adonnent à une routine avec un niveau de curiosité quasi négatif
    Les autres ceux dont tu dis "majorité" bien oui, ils se contentent de vivre leur vie passivement. Mais je ne pense pas qu'ils se soient posés les questions que tu te poses.

    Maintenant, pour certaines personnes, je ne pense pas que l'on puisse changer leurs attitudes face au Monde extérieur. J'ai plusieurs exemples dans mon entourage qui me le prouve et j'ai beau leur parler de certaines choses, essayer de les intéresser à divers activités, rien y fait. Ils restent indifférent. Le déclenchement est personnel et doit se faire naturellement. On ne peut pas forcer les gens.

    Apprendre et surtout comprendre, c'est une curiosité par implication personnelle au départ, puis un plaisir, puis une dépendance (car agréable sur le plan personnel).

    Pour apprendre une discipline, il faut avant tout s'y intéresser.
    et en commençant à t'intéresser à une discipline, tu vas t'intéresser à une autre, puis à d'autres trucs, car ton esprit va s'ouvrir et tu vas te délecter avec le moindre nouveau savoir.
    Quand tu vas parler avec les gens, tu va entretenir des conversations pertinentes et passionnantes, tu va vite te rendre compte que tu es moins ignare qu'avant.

    Cordialement

  20. #16
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : Peut-on aimer beaucoup une discipline sans y être bon ?

    Bonjour

    De nombreux hommes aiment les femmes...mais n'arrivent à en garder aucune. Je pense qu'on ne peut trouver plus adapté comme exemple.

  21. #17
    physikaddict

    Re : Peut-on aimer beaucoup une discipline sans y être bon ?

    Bonjour,
    Citation Envoyé par FreakyFlow Voir le message
    Bonjour l'ami,


    Preuve en est si tu te poses ce genre de question, c'est bien parti pour toi. Il suffit de s'y mettre et de s'y tenir avec régularité.

    Les autres ceux dont tu dis "majorité" bien oui, ils se contentent de vivre leur vie passivement. Mais je ne pense pas qu'ils se soient posés les questions que tu te poses.

    Maintenant, pour certaines personnes, je ne pense pas que l'on puisse changer leurs attitudes face au Monde extérieur. J'ai plusieurs exemples dans mon entourage qui me le prouve et j'ai beau leur parler de certaines choses, essayer de les intéresser à divers activités, rien y fait. Ils restent indifférent. Le déclenchement est personnel et doit se faire naturellement. On ne peut pas forcer les gens.

    Apprendre et surtout comprendre, c'est une curiosité par implication personnelle au départ, puis un plaisir, puis une dépendance (car agréable sur le plan personnel).


    et en commençant à t'intéresser à une discipline, tu vas t'intéresser à une autre, puis à d'autres trucs, car ton esprit va s'ouvrir et tu vas te délecter avec le moindre nouveau savoir.
    Quand tu vas parler avec les gens, tu va entretenir des conversations pertinentes et passionnantes, tu va vite te rendre compte que tu es moins ignare qu'avant.

    Cordialement
    Tout à fait d'accord
    Il est plus facile de désintégrer un atome qu’un préjugé. (A.E)
    La matière noire, c'est ce qu'on met quand la matière grise vient à manquer. (Une sage tortue de Savoie)

Discussions similaires

  1. Je reve ! mais bon peut etre que ....
    Par atavachron33 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 8
    Dernier message: 16/11/2008, 09h26
  2. Lignes sans pertes peut-elle être désadaptée?
    Par oiram69 dans le forum Technologies
    Réponses: 6
    Dernier message: 04/03/2008, 08h37
  3. Actu - L'acrylamide rend peut-être cancérigène le bon goût de grillé...
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 8
    Dernier message: 20/01/2008, 18h10
  4. Peut-on être en cité U sans être boursier ?
    Par Temtem71 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 7
    Dernier message: 20/12/2006, 12h23
  5. Une idée peut-être ???
    Par Pimax dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 17
    Dernier message: 24/09/2006, 09h53