Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

QI plus élevé en Asie : explications ?



  1. #1
    Freuseb

    QI plus élevé en Asie : explications ?


    ------

    Bonjour à tous,

    Un article paru dans Les Echos mentionne l'élévation globale du QI sur la planète. Une liste avec le QI moyen par pays est en lien au sein de l'article. (Article ici http://blogs.lesechos.fr/intelligenc...ion-a4669.html).

    Pourquoi peut-on noter une domination asiatique ? Il est mentionné en dernière phrase de l'article "Il est possible aussi que l’écriture idéographique contribue aux bonnes performances de ceux qui la pratiquent."

    Vos avis ?

    Merci et bonne journée.

    -----

  2. #2
    invite765732342432
    Invité

    Re : QI plus élevé en Asie : explications ?

    Citation Envoyé par Freuseb Voir le message
    Un article paru dans Les Echos mentionne l'élévation globale du QI sur la planète.
    Le QI étant étalonné pour avoir une moyenne à 100, j'ai du mal à voir comment le "QI moyen" pourrait varier...

    Cela dit, si on parle de la facilité à répondre correctement aux tests de QI, cela peut facilement s'expliquer par la "mathématisation" et la plus grande scolarisation des sociétés. L'informatique doit également avoir une certaine importance.

  3. #3
    Freuseb

    Re : QI plus élevé en Asie : explications ?

    Merci Faith.

    Est-ce que le fait d'écrire avec des idéogrammes (je ne maitrise aucunement le japonais ou le chinois) peut développer certaines facultés par rapport à d'autres ? Si oui, lesquelles ? (Je vais me renseigner sur le mécanisme d'écriture asiatique, il me semble qu'un idéogramme = un concept plutôt qu'un 'mot' ?)

  4. #4
    C_Darwin

    Re : QI plus élevé en Asie : explications ?

    Bonsoir Freuseb,
    As-tu déja lu les ouvrages de Richard Lynn ? Je te conseille "Race differences in intelligence", 2006, Lynn.
    Selon cet ouvrage, les différences intellectuelles entre les races seraient réelles et le Q.I en serait un bon indicateur. Toujours selon le livre, les causalités sont génétiques, je résume les arguments ici:

    Il y a 12 arguments majeurs qui démontrent l'existence et l'importance de facteurs génétiques innés dans les différences intellectuelles. Cette liste s'allonge chaque année.
    Prenons la comparaison entre la race noire et la race caucasienne, car c'est celle qui est le plus détaillée dans l'ouvrage de Richard Lynn, il va de soit que les arguments sont extrapolables à d'autres comparaisons.

    1. Les deux races ont évolué indépendamment l'une de l'autre et dans des milieux différents pendant une période de cent mille ans. (Stringer, 1989; Cavalli-Sforza, 2000) Quand deux populations évoluent isolément l'une de l'autre pendant une telle période il y a des différences qui apparaissent dans tous les domaines dans lesquels il y a des possibilités de variations génétiques. La position environnementaliste extrême, postulant qu'il n'y a pas de différences intellectuelles entre deux races défie le principe général de l'évolution biologique et peut être vu comme impossible.

    2. Les africains obtiennent des Q.I assez semblables dans de nombreuses localisations différentes, que ce soit en Afrique sub-saharienne, en Amérique du sud ou du nord ou en Europe cela doit être considéré comme la preuve d'un fort facteur génétique.

    3. Le haut niveau d'héritabilité trouvé chez des vrais jumeaux en Amérique, en Europe, au Japon et en Inde montre que l'intelligence est fortement déterminée par des facteurs génétiques. L’héritabilité de l’intelligence atteint 0,83 à l’âge adulte, ce qui signifie que quelque soit la race 83 pourcent de la variance intellectuelle est causée par des facteurs génétiques, l'héritabilité de l'intelligence chez les noirs est également de 0,83.

    4. Les africains ont une capacité crânienne moyenne inférieure de 90 cm cubes à celles des caucasiens. Ces différences de volume crâniens entre caucasiens et noirs démontrent l'existence de facteurs génétiques, car l'héritabilité des volumes crâniens est de 0,9 et la corrélation entre l'intelligence et les volumes crâniens est de 0,4.

    5. De nombreux égalitaristes ont proposé que le racisme des blancs pouvait diminuer le Q.I des noirs, mais il n'y a pas d'explication qui puisse expliquer comment le racisme pourrait diminuer le Q.I, et pourquoi alors le Q.I des africains d'Afrique noire serait il de 67 ? Si le racisme diminue l'intelligence, il est curieux que les juifs d'Amérique et d'Angleterre aient un Q.I de 108, alors qu'ils ont été exposés au racisme depuis des siècles. Le haut Q.I des juifs américains est bien connu depuis 1930.

    6. Les enfants noirs adoptés par des parents blancs obtiennent les mêmes scores que la prédiction raciale. Il persiste une différence de 17 points de Q.I entre blancs et noirs élevés dans les mêmes conditions. Etre élevé par des parents adoptifs blancs n'a pas d'effet positif sur l'intelligence des noirs.

    7. Le Q.I des hybrides est intermédiaire entre celui des deux races parentales, de même que le volume cranien, qui est lui aussi intermédaire entre celui des deux races parentales.

    8. Il a été montré une différence significatives entre les européens et les africains en terme de temps de réaction. Le temps de réaction est corrélé au Q.I, car l'un comme l'autre sont des signes d'efficience du système nerveux central. Les caucasiens réagissent en moyenne plus vite à un stimulus.
    Les temps de réaction sont mesurés comme suit: L'individu est placé devant une petite lampe qui va s'allumer. Chaque fois que c'est le cas, il appuie simplement sur le bouton placé devant lui.
    C'est un signe de l'efficience du système nerveux puisque c'est en quelque sorte un traitement basique de l'information qui doit remonter jusqu'au cerveau puis redescendre pour appuyer sur le bouton. Les temps de réaction sont mesurés en millisecondes.

    9. Plus l’admixture blanche est importante, plus le poids cérébral moyen d’un africain est élevé (tests génétiques indépendants de la couleur de la peau). Plus l’ad mixture blanche est importante et plus le Q.I des noirs est important.

    10. Les différences raciales de capacité cranienne sont corrélées à 76 traits musculo squelettiques identifiés dans des ouvrages standards d’anatomie évolutive comme étant systématiquement liés à une augmentation de la capacité cranienne chez les hominidés.

    http://www.ssc.uwo.ca/psychology/fac...0Evolution.pdf

    Parmi ces différences, on retrouve :
    -Le diamètre transversal du pelvis : L’augmentation de la capacité crânienne et de l’intelligence a été de paire avec une augmentation du diamètre transversal du pelvis, pour permettre le passage du crâne à la naissance. Les africains ont un diamètre pelvien significativement plus petit que celui des européens. (27,4 cm contre seulement 24,6 pour les africains)
    -En conséquence d’un pelvis plus large, le fémur, (l’os de la cuisse) qui s’insère au niveau du bassin, s’est incurvé puisqu’en dépit d’un bassin qui grandissait, espaçant les insérions fémorales et provoquant un angle plus large pour la sortie des deux fémurs, il fallait impérativement que le genou fasse une jonction correcte avec le péroné, provoquant une incurvation du fémur. Les européens une incurvation fémorale significativement plus importante que celle des africains.
    -Tandis que l’intelligence et la capacité crânienne ont augmenté, les crânes sont devenus plus sphériques et profonds. Les européens ont des cerveaux significativement plus sphériques, plus profonds et plus gros.
    -L’augmentation de la sphéricité a donc réduit les protubérances, notamment le processus mastoïde. Les blancs ont un processus mastoïde significativement plus petit que les noirs.
    -L’augmentation de la capacité crânienne s’est produite vers l’avant du crâne, il en a résulté une diminution du prognathisme et une augmentation de l’orthognathisme (face plus plate). Les européens ont une face significativement moins prognathe et plus orthognathes que les africains.

    11. Si l'intelligence est génétique, c'est donc qu'elle est dictée par certains gènes qui doivent avoir une plus grande fréquence chez les européens que chez les africains.
    Certains gènes ont déjà été liés à un gain intellectuel et ils montrent de fait une fréquence supérieure chez les européens.
    -Le gène de la myopie congénitale (myopie de naissance), trait qui se transmet de façon homozygote récessive, montre une fréquence supérieure chez les européens et moindre chez les africains. Les myopes de naissance montrent un gain de 7 points de Q.I sur la moyenne nationale.

    12. Ces différences existent depuis la fin de la seconde période glacière, c'est à dire depuis au moins 10 mille ans. C'est la période glacière principale qui a mené a une augmentation de la capacité cranienne chez les eurasiens.
    http://xa.yimg.com/kq/groups/1292538...o+Wicherts.pdf

    Pour ce qui est des est-asiatiques, il semble que leur plus haute intelligence soit également génétique: ils ont une capacité cranienne de 17 cm cubes plus importante et les femmes asiatiques ont un bassin plus large car dès la naissance leurs nouveaux nés ont un cranes plus gros. La fréquence de la myopie de naissance est également plus importante.

    Race---------------IQ------Brain Size (cc)

    East Asians--------106------1416
    Europeans---------100------1369
    Southeast Asians---90------1332
    Pacific Islanders----85------1317
    South Asians-------84------1293
    Africans------------67------1282
    Australian Aborigenes--62--1225

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    tangshiming

    Re : QI plus élevé en Asie : explications ?

    Citation Envoyé par Freuseb Voir le message
    ...(Je vais me renseigner sur le mécanisme d'écriture asiatique, il me semble qu'un idéogramme = un concept plutôt qu'un 'mot' ?)
    Bonjour Freuseb,

    En chinois classique, un idéogramme a généralement des significations différentes selon sa position dans une phrase, le contexte historique et culturel, et le niveau de sophistication littéraire de l'écrivain(e). Ainsi, on peut dire qu'un idéogramme égale nombreux concepts dans cette langue écrite.

    Dans le « dialecte » de Pékin (actuellement la version standardisée de chinois), généralement deux idéogrammes sont combinés pour former un mot. Cette situation et l'adoption de certains aspects de la grammaire de l'Occident au début du vingtième siècle mène à une plus grande clarté de langage.

    Cependant, plus l'éducation d'un(e) Chinois(e), plus il est probable qu'il ou elle utilisera le chinois classique. L'imprécision de cette langue est très utile pour la pensée analogique, la poésie et la rhétorique. Et puisque les intellectuels chinois sont souvent en opposition au régime...

    Cordialement,

    Stephen唐士明Thomas
    Je tente d'ignorer les quasi-illettré(e)s de tendance ad hominem. À bon entendeur, salut !

  7. #6
    pelkin

    Re : QI plus élevé en Asie : explications ?

    Citation Envoyé par C_Darwin Voir le message
    Bonsoir Freuseb,
    As-tu déja lu les ouvrages de Richard Lynn ? Je te conseille "Race differences in intelligence", 2006, Lynn.
    Selon cet ouvrage, les différences intellectuelles entre les races seraient réelles et le Q.I en serait un bon indicateur. Toujours selon le livre, les causalités sont génétiques, je résume les arguments ici:

    Il y a 12 arguments majeurs qui démontrent l'existence et l'importance de facteurs génétiques innés dans les différences intellectuelles. Cette liste s'allonge chaque année.
    Prenons la comparaison entre la race noire et la race caucasienne, car c'est celle qui est le plus détaillée dans l'ouvrage de Richard Lynn, il va de soit que les arguments sont extrapolables à d'autres comparaisons.

    1. Les deux races ont évolué indépendamment l'une de l'autre et dans des milieux différents pendant une période de cent mille ans. (Stringer, 1989; Cavalli-Sforza, 2000) Quand deux populations évoluent isolément l'une de l'autre pendant une telle période il y a des différences qui apparaissent dans tous les domaines dans lesquels il y a des possibilités de variations génétiques. La position environnementaliste extrême, postulant qu'il n'y a pas de différences intellectuelles entre deux races défie le principe général de l'évolution biologique et peut être vu comme impossible.

    2. Les africains obtiennent des Q.I assez semblables dans de nombreuses localisations différentes, que ce soit en Afrique sub-saharienne, en Amérique du sud ou du nord ou en Europe cela doit être considéré comme la preuve d'un fort facteur génétique.

    3. Le haut niveau d'héritabilité trouvé chez des vrais jumeaux en Amérique, en Europe, au Japon et en Inde montre que l'intelligence est fortement déterminée par des facteurs génétiques. L’héritabilité de l’intelligence atteint 0,83 à l’âge adulte, ce qui signifie que quelque soit la race 83 pourcent de la variance intellectuelle est causée par des facteurs génétiques, l'héritabilité de l'intelligence chez les noirs est également de 0,83.

    4. Les africains ont une capacité crânienne moyenne inférieure de 90 cm cubes à celles des caucasiens. Ces différences de volume crâniens entre caucasiens et noirs démontrent l'existence de facteurs génétiques, car l'héritabilité des volumes crâniens est de 0,9 et la corrélation entre l'intelligence et les volumes crâniens est de 0,4.

    5. De nombreux égalitaristes ont proposé que le racisme des blancs pouvait diminuer le Q.I des noirs, mais il n'y a pas d'explication qui puisse expliquer comment le racisme pourrait diminuer le Q.I, et pourquoi alors le Q.I des africains d'Afrique noire serait il de 67 ? Si le racisme diminue l'intelligence, il est curieux que les juifs d'Amérique et d'Angleterre aient un Q.I de 108, alors qu'ils ont été exposés au racisme depuis des siècles. Le haut Q.I des juifs américains est bien connu depuis 1930.

    6. Les enfants noirs adoptés par des parents blancs obtiennent les mêmes scores que la prédiction raciale. Il persiste une différence de 17 points de Q.I entre blancs et noirs élevés dans les mêmes conditions. Etre élevé par des parents adoptifs blancs n'a pas d'effet positif sur l'intelligence des noirs.

    7. Le Q.I des hybrides est intermédiaire entre celui des deux races parentales, de même que le volume cranien, qui est lui aussi intermédaire entre celui des deux races parentales.

    8. Il a été montré une différence significatives entre les européens et les africains en terme de temps de réaction. Le temps de réaction est corrélé au Q.I, car l'un comme l'autre sont des signes d'efficience du système nerveux central. Les caucasiens réagissent en moyenne plus vite à un stimulus.
    Les temps de réaction sont mesurés comme suit: L'individu est placé devant une petite lampe qui va s'allumer. Chaque fois que c'est le cas, il appuie simplement sur le bouton placé devant lui.
    C'est un signe de l'efficience du système nerveux puisque c'est en quelque sorte un traitement basique de l'information qui doit remonter jusqu'au cerveau puis redescendre pour appuyer sur le bouton. Les temps de réaction sont mesurés en millisecondes.

    9. Plus l’admixture blanche est importante, plus le poids cérébral moyen d’un africain est élevé (tests génétiques indépendants de la couleur de la peau). Plus l’ad mixture blanche est importante et plus le Q.I des noirs est important.

    10. Les différences raciales de capacité cranienne sont corrélées à 76 traits musculo squelettiques identifiés dans des ouvrages standards d’anatomie évolutive comme étant systématiquement liés à une augmentation de la capacité cranienne chez les hominidés.

    http://www.ssc.uwo.ca/psychology/fac...0Evolution.pdf

    Parmi ces différences, on retrouve :
    -Le diamètre transversal du pelvis : L’augmentation de la capacité crânienne et de l’intelligence a été de paire avec une augmentation du diamètre transversal du pelvis, pour permettre le passage du crâne à la naissance. Les africains ont un diamètre pelvien significativement plus petit que celui des européens. (27,4 cm contre seulement 24,6 pour les africains)
    -En conséquence d’un pelvis plus large, le fémur, (l’os de la cuisse) qui s’insère au niveau du bassin, s’est incurvé puisqu’en dépit d’un bassin qui grandissait, espaçant les insérions fémorales et provoquant un angle plus large pour la sortie des deux fémurs, il fallait impérativement que le genou fasse une jonction correcte avec le péroné, provoquant une incurvation du fémur. Les européens une incurvation fémorale significativement plus importante que celle des africains.
    -Tandis que l’intelligence et la capacité crânienne ont augmenté, les crânes sont devenus plus sphériques et profonds. Les européens ont des cerveaux significativement plus sphériques, plus profonds et plus gros.
    -L’augmentation de la sphéricité a donc réduit les protubérances, notamment le processus mastoïde. Les blancs ont un processus mastoïde significativement plus petit que les noirs.
    -L’augmentation de la capacité crânienne s’est produite vers l’avant du crâne, il en a résulté une diminution du prognathisme et une augmentation de l’orthognathisme (face plus plate). Les européens ont une face significativement moins prognathe et plus orthognathes que les africains.

    11. Si l'intelligence est génétique, c'est donc qu'elle est dictée par certains gènes qui doivent avoir une plus grande fréquence chez les européens que chez les africains.
    Certains gènes ont déjà été liés à un gain intellectuel et ils montrent de fait une fréquence supérieure chez les européens.
    -Le gène de la myopie congénitale (myopie de naissance), trait qui se transmet de façon homozygote récessive, montre une fréquence supérieure chez les européens et moindre chez les africains. Les myopes de naissance montrent un gain de 7 points de Q.I sur la moyenne nationale.

    12. Ces différences existent depuis la fin de la seconde période glacière, c'est à dire depuis au moins 10 mille ans. C'est la période glacière principale qui a mené a une augmentation de la capacité cranienne chez les eurasiens.
    http://xa.yimg.com/kq/groups/1292538...o+Wicherts.pdf

    Pour ce qui est des est-asiatiques, il semble que leur plus haute intelligence soit également génétique: ils ont une capacité cranienne de 17 cm cubes plus importante et les femmes asiatiques ont un bassin plus large car dès la naissance leurs nouveaux nés ont un cranes plus gros. La fréquence de la myopie de naissance est également plus importante.

    Race---------------IQ------Brain Size (cc)

    East Asians--------106------1416
    Europeans---------100------1369
    Southeast Asians---90------1332
    Pacific Islanders----85------1317
    South Asians-------84------1293
    Africans------------67------1282
    Australian Aborigenes--62--1225
    Et je n'ai qu'une seule question à poser aux modos : D'un point de vue scientifique, ce discours est-il acceptable ?

    Je rappelle que la notion de race dans le cadre intra-spécifique de l'humain n'est déjà pas légalement tolérée. .... et s'il n'y avait que cela !

  8. #7
    JPL
    Responsable des forums

    Re : QI plus élevé en Asie : explications ?

    Discussion fermée.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

Discussions similaires

  1. Les élève dans le supérieur ont-ils en moyenne un QI plus élevé?
    Par Tellur dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 6
    Dernier message: 12/05/2010, 15h11
  2. Petit lézard commun en Asie
    Par didlev88 dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 3
    Dernier message: 02/06/2009, 16h36
  3. Le Foeticide en Asie
    Par Fuuma dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 12
    Dernier message: 16/09/2008, 13h52
  4. Raz de marée en Asie
    Par ronan2 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 92
    Dernier message: 06/02/2005, 23h56