Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Comment on apprend-comprend et comment on croit avoir appris-compris--> on se mystifie



  1. #1
    Tani

    Comment on apprend-comprend et comment on croit avoir appris-compris--> on se mystifie


    ------

    Bonjour, il y a plus de 10 ans de cela, j'étais tombé sur un article tiré d'un magazine de psychologie scientifique ( enfin pas un hebdomadaire féminin si je puis me permettre ).
    Cet article m'avait fasciné à tel point que j'en avais fait des photocopies qui au fil des ans se sont effacées ...
    J'ai donc perdu toute trace de l'expérience relatée dans cet article et après de longues recherches sur google et ailleurs, je n'ai jamais retrouvé l'expérience en question, ni même une autre illustrant de manière suffisamment proche celle qui m'intéresse.
    Par contre des articles traitant de ce genre de sujet, s'en approchant plus mais plutôt moins, j'en trouve à foison.

    Après ce préambule, je vais tenter de vous décrire grosso-modo l'expérience. Bien qu'elle fût assez simple j'en ai oublié quasiment tous les détails ainsi que le nom du chercheur.

    Donc, on montre à un sujet des images banales. Je ne sais plus trop. Par exemple une image avec un arbre, une autre avec nuage, etc. On lui en montre peut-être une vingtaine.

    On lui retire les images et plus tard il doit citer de mémoire ce que contenaient les images. ( Je tiens à préciser que je ne suis pas totalement certain de tout cela, c'est en tout cas comme ça que longtemps après j'ai enregistré les choses )

    Un moment clé de l'expérience que j'ai bien sur oublié est le moment où le sujet cite par exemple 3 images de mémoire et explique pourquoi il s'en souvient. Or, l'expérience démontre justement que ce n'est pas ainsi qu'il s'en est souvenu !!
    Le sujet s'est créé ad hoc une représentation de son processus d'apprentissage, auquel il croit, de toute bonne foi.

    Cette expérience montrait donc, entre autres choses qu'expliquer une chose et la comprendre étaient très différentes, que l'on en avait pas conscience. Que les parties du cerveau qui expliquent et qui comprennent sont différentes.
    Que même si les parties du cerveau sont connectées, ces connections ne sont pas absolues, engendrant des processus inconscients.

    Voilà, j'espère ne pas avoir été trop confus mais c'est justement l'origine de ma motivation à écrire ici ma requête.

    J'aimerais trouver cette expérience plutôt simple je crois ( peut-être l'imagerie cérébrale était elle utilisée pendant l'expérience, et que ce fût le moyen de montrer que le sujet se trompait sur ses processus internes ? aucune idée )

    Cette expérience était selon moi très instructive et m'a amené a repenser l'univers dans lequel je vis. Mais à chaque fois que j'en parle à des amis, ils restent plutôt sceptique et je n'ai rien de clair et scientifique à leur mettre sous la dent...

    Merci d'avance

    -----

  2. #2
    invite10421055

    Re : Comment on apprend-comprend et comment on croit avoir appris-compris--> on se mystifie

    Un moment clé de l'expérience que j'ai bien sur oublié est le moment où le sujet cite par exemple 3 images de mémoire et explique pourquoi il s'en souvient. Or, l'expérience démontre justement que ce n'est pas ainsi qu'il s'en est souvenu !!
    Le sujet s'est créé ad hoc une représentation de son processus d'apprentissage, auquel il croit, de toute bonne foi.
    Bonjour,

    Je pense nécessaire de faire la distinction entre les processus non-conscients de mémorisation, et le rappel de l'information qui obéît à un geste mental conscient. Le mal-entendu réside là à mon avis. Le sujet explique comment il a ré-activé l'information mémorisée, non comment il s'en est souvenu.
    Je peux avoir des informations en mémoire, sans être capable de mobiliser ces informations au moment voulu.

    Exemple : J'ai un mot sur "le bout de la langue"...Je sais pertinemment que je connais le mot, mais je suis incapable de le dire, sur le moment. Je pense qu'il faut distinguer ces 2 choses.

    Question par rapport à votre récit :

    Comment peut-on démontrer, la manière dont-une personne s'est souvenue de quelque-chose ?

    Il faudrait déjà que l'on comprendre, comment l'information est mémorisée et stockée dans le cerveau.
    Ce problème à ce jour n'est pas résolu. (à moins d'avoir raté une révolution ).

    Cordialement
    Dernière modification par Ouroboros ; 02/04/2011 à 05h33.

  3. #3
    Tani

    Re : Comment on apprend-comprend et comment on croit avoir appris-compris--> on se mystifie

    Citation Envoyé par Ouroboros
    Je pense nécessaire de faire la distinction entre les processus non-conscients de mémorisation, et le rappel de l'information qui obéît à un geste mental conscient. Le mal-entendu réside là à mon avis. Le sujet explique comment il a ré-activé l'information mémorisée, non comment il s'en est souvenu.
    Bonjour, je ne suis pas un spécialiste mais vous semblez dire que les processus de mémorisation sont inconscients mais est-ce vraiment toujours le cas ? J'imagine qu'à la fois des processus conscients et inconscients entrent en jeu.
    J'ai lu par exemple ce petit article http://www.science.ca/scientists/sci...ivities&pID=20
    Ou Tulving explique “Ce n’est pas parce qu’une personne ne peut pas se rappeler d’un mot qui a été prononcé il y a tout juste une minute que ce mot ne se trouve pas dans sa mémoire ».
    Mais je n'étais pas convaincu d'être au coeur de cette fameuse expérience introuvable.
    Ce n'est pas de savoir comment il a mémorisé, ni comment il rappelle l'information mémorisée le coeur, c'est plutôt comment il croit avoir mémorisé ou/et rappelé cette information et l'opposition avec la réalité des faits.
    Par la suite, lorsque j'utiliserai le verbe " se souvenir ", il inclura les deux notions en même temps. J'imagine que cela pourrait être cause de confusion mais tant que je ne suis pas certain qu'il faille dans tous les cas faire la distinction, cela m'évitera de partir continuellement en digressions.


    Citation Envoyé par Ouroboros
    Question par rapport à votre récit :

    Comment peut-on démontrer, la manière dont-une personne s'est souvenue de quelque-chose ?

    Il faudrait déjà que l'on comprendre, comment l'information est mémorisée et stockée dans le cerveau.
    Ce problème à ce jour n'est pas résolu. (à moins d'avoir raté une révolution ).
    En fait ce n'est pas démontrer comment une personne s'est souvenue de quelque-chose mais démontrer comment elle ne s'en est pas souvenue.
    Je pensais à, par exemple, lors de la diffusion des images, le sujet crée des liens logiques. Ces liens logiques peuvent l'aider à mémoriser. Il s'invente de manière volontaire ou non, une petite histoire avec ces objets.

    Cette petite histoire peut même s'inventer principalement au moment du rappel de l'information. C'est là que probablement la reconstruction subjective de sa mémoire, je parle ici de la mémoire qu'il a de comment il a mémorisé l'information, se produit. Elle peut aussi se produire directement au moment de l'explication par le sujet de sa propre expérience de mémorisation au chercheur.
    Je pense donc, que par une expérience, et c'était si je ne m'abuse, l'expérience en question que je cherche, il est possible de démontrer qu'il ne pouvait pas faire ce lien logique au moment de la diffusion des images.
    Pourquoi ? comment ? je ne sais plus ( c'est la clé ). Par exemple, l'expérience pourrait être suffisamment subtile pour que les sujets de l'expérience imaginent ad hoc et de manière récurrente une petite histoire de leur mémorisation qui était impossible au moment même de la mémorisation. Et tant qu'on ne leur oppose pas la réalité des faits, ils restent convaincus que cela s'est déroulé comme ils s'en souviennent. La récurrence chez différents sujets de ces résultats rendrait probante la théorie, éliminant les cas marginaux de sujets aliénés
    L'impossibilité pourrait être insufflée par des éléments postérieurs au moment du processus de mémorisation que le sujet aura par la suite intégrés par reconstruction subjective de sa mémoire ( mémoire de l'évènement mémorisation ) le plaçant dans un anachronisme qu'il ne réalise pas en général . Anachronisme, preuve de la reconstruction subjective de la mémoire.

    C'est une expérience avec ce genre de preuve, que les souvenirs des sujets concernant leurs processus de mémorisation est en contradiction avec la réalité des faits et qu'il y a reconstruction ad hoc de ces faits par les sujets, que je cherche.

    Citant de nouveau Tulving " Le souvenir est une reformulation subjective de nos expériences passées, comportant l' influence de nos pensées et de nos sentiments au moment de l' enregistrement.
    Exemple: Au départ d'une même scène, les descriptions des témoins peuvent être très différentes. "

    Je sais cela, mais je veux l'expérience qui le prouve au delà de l'évidence observable.

Discussions similaires

  1. Comment avez-vous appris?
    Par ffets dans le forum Électronique
    Réponses: 77
    Dernier message: 07/05/2020, 16h57
  2. comment faire consulter un schisophrène qui ne se croit pas malade?
    Par ile29 dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/09/2008, 18h30
  3. lapin compris comment ca marche la batterie!!
    Par lapin compris!! dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 05/04/2005, 12h13