Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Rétroaction négative et MOC



  1. #1
    yves25
    Modérateur

    Rétroaction négative et MOC


    ------

    Merci pour toutes ces réponses

    J'ai encore une question : le forçage radiatif des gaz à effet de serre est de 3,5 W/m2 environ et représente 1,5% de l'énergie solaire absorbée par la Terre. A la fin du siècle, ce forçage atteindra probablement (scentari A1B ), les 6 W/m2 et donc 3% de l'énergie solaire absorbée.

    Il ne peut en résulter qu'un réchauffement dont l'importance dépend des rétroactions internes au système. On identifie essentiellement des rétroactions positives . Le ralentissement de la circulation thermohaline (ou Middle Ocean Circulation, c'est bien la même chose?) , peut il constituer une rétroaction négative assez puissante pour diminuer la sensibilité du climat vers les 1°C pour un doublement du CO2?

    Cela revient à poser la question; le refroidissement consécutif à ce ralentissement pourrait il conduire à une augmentation de l'albédo ? Je ne vois , en effet , pas d'autre possibilité. Ai je raison sur ce point?

    En relation avec cette question, il semble me souvenir d'une thèse au LSCE dans laquelle, au contraire, la circulation thermohaline semblait constituer une rétroaction positive aidant au déclenchement des glaciation.

    Merci

    -----
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  2. #2
    B. Voituriez

    Re : Rétroaction négative et MOC

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Merci pour toutes ces réponses

    J'ai encore une question : le forçage radiatif des gaz à effet de serre est de 3,5 W/m2 environ et représente 1,5% de l'énergie solaire absorbée par la Terre. A la fin du siècle, ce forçage atteindra probablement (scentari A1B ), les 6 W/m2 et donc 3% de l'énergie solaire absorbée.

    Il ne peut en résulter qu'un réchauffement dont l'importance dépend des rétroactions internes au système. On identifie essentiellement des rétroactions positives . Le ralentissement de la circulation thermohaline (ou Middle Ocean Circulation, c'est bien la même chose?) , peut il constituer une rétroaction négative assez puissante pour diminuer la sensibilité du climat vers les 1°C pour un doublement du CO2?

    Cela revient à poser la question; le refroidissement consécutif à ce ralentissement pourrait il conduire à une augmentation de l'albédo ? Je ne vois , en effet , pas d'autre possibilité. Ai je raison sur ce point?

    En relation avec cette question, il semble me souvenir d'une thèse au LSCE dans laquelle, au contraire, la circulation thermohaline semblait constituer une rétroaction positive aidant au déclenchement des glaciation.

    Merci
    Selon le deuxième assessment report de l’IPCC(2001) le forçage radiatif du à l’accroissement des gaz à effet de serre est de 2.43 W/m2 . Ce chiffre est à comparer à celui de l’effet de serre « naturel » c'est-à-dire la différence entre le rayonnement IR de la surface de la Terre et ce qui sort du système Terre soit : 390-237= 153 W/m2. L’augmentation est donc de 1.6%. Toujours selon l’IPCC et le scénario A1B, ce forçage devrait encore augmenter d’ici 2100 de 4W/m2 environ soit au final :~6.5W/m2 correspndant à 4.2% de l’effet de serre naturel.

    La « MOC » c’est la « Meridional Overturning Circulation » C’est en gros le « tapis roulant » dans l’Atlantique : le transport sud-nord en surface(Gulf Stream, Dérive nord Atlantique, courant de Norvège) et le retour du nord vers le sud dans la circulation profonde.

    Le ralentissement éventuel de la MOC diminuera le transport de chaleur par l’océan vers le nord dans l’Atlantique . Cela aura un impact sur l’ensemble du système climatique, sur l’hémisphère nord et singulièrement sur l’Europe de l’ouest dont le climat est particulièrement sensible à ce transport.

    Ce ralentissement éventuel serait le résultat d’un excès d’eau douce sur l’Atlantique Nord induit par l’abondance des précipitations et la diminution de la banquise et de la calotte groenlandaise . Il y correspondrait une diminution de l’albedo renforçant encore le réchauffement global.

    Le ralentissement de la MOC peut-il avoir un impact tel que le mouvement amorcé de retrait des glaces soit inversé au point de conduire à un épisode quasi glaciaire sur l’Europe du Nord permettant via une augmentation importante de l’albedo de contrecarrer efficacement le réchauffement global ? Il faut garder à l’esprit qu’en toute hypothèse le forçage radiatif du à l’accroissement des gaz à effet de serre continuera à croître.. Il n’y a pas dans l’histoire du climat de la Terre depuis 800 000 ans de situation comparable à laquelle nous pourrions nous référer puisque nous sommes en période d’optimum climatique et que nous injectons sans cesse de l’énergie supplémentaire dans le système climatique. La comparaison avec ce qui a pu se passer dans les périodes glaciaires lorsque la MOC a été ralentie voire même interrompue n’est donc pas pertinente. Je pense(c’est aussi ce que dit l’IPCC) que du fait du ralentissement de la MOC le réchauffement peut-être régionalement moindre mais qu’il ne sera pas globalement atténué. Ceci peut-être démenti par les faits compte tenu de la non linéarité du système et de possibles effets de seuil.

    Les alternances glaciaires/interglaciaires ont comme moteur les variations de la répartition de l’énergie reçue du soleil en fonction des saisons et de la latitude. Au sein des périodes glaciaires le couplage entre les calottes glaciaires et l’océan est déterminant pour expliquer les très fortes variations climatiques observées . La circulation thermohaline peut avoir une rétroaction positive ou négative suivant les phases du processus.
    bv

  3. #3
    yves25
    Modérateur

    Re : Rétroaction négative et MOC

    Merci pour cette réponse claire et nette.
    yves
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

Sur le même sujet


Discussions similaires

  1. force négative
    Par matt05 dans le forum Physique
    Réponses: 53
    Dernier message: 16/11/2013, 19h02
  2. Pression négative ?
    Par Calamity dans le forum Physique
    Réponses: 10
    Dernier message: 09/03/2009, 08h42
  3. Rétroaction positive du réchauffement climatique
    Par gargulp dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 13
    Dernier message: 29/03/2007, 21h27
  4. negative X
    Par Geo frais dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/03/2006, 08h27
  5. TPE sur la RETROACTION
    Par Asi dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/10/2004, 11h05