Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

sans effets anthropiques...



  1. #1
    aaricia8

    sans effets anthropiques...


    ------

    Bonjour,

    Je me posais la question de savoir si, (en occultant les effets anthropiques sur le climat qui se font sentir, je crois, dès la révolution industrielle), nous étions plutôt dans une phase de réchauffement ou de refroidissement? Quelle était la tendance avant l'action de l'Homme?

    Car nous sommes en période interglaciaire, cela n'implique-t'il pas que nous devrions de toutes façons subir un réchauffement climatique?

    Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me lire.

    -----

  2. #2
    B. Voituriez

    Re : sans effets anthropiques...

    Citation Envoyé par aaricia8 Voir le message
    Bonjour,

    Je me posais la question de savoir si, (en occultant les effets anthropiques sur le climat qui se font sentir, je crois, dès la révolution industrielle), nous étions plutôt dans une phase de réchauffement ou de refroidissement? Quelle était la tendance avant l'action de l'Homme?

    Car nous sommes en période interglaciaire, cela n'implique-t'il pas que nous devrions de toutes façons subir un réchauffement climatique?

    Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me lire.
    Excusez mon retard à vous répondre: j'ai été hors connexion quelques jours.

    Nous sommes actuellement(hors effet anthropique) en période chaude dans une sorte de marais qui laisse prévoir une période interglaciaire exceptionnellement longue(plusieurs dizaines de milliers d'années) sans variation notable de température contrairement à ce que l'on observe actuellement.

    En se réfèrant au passé s'il n'y avait eu que les variations d'insolation saisonnière et en latitude(dues aux variations des paramètres de l'orbite terrestre) les variations de température entre glaciaire et interglaciaire auraient été plus faibles. C'est l'accroissement de l'effet de serre dû à l'augmentation du CO2 et du méthane(réponse de la biosphère au changement climatique amorcé par l'"astronomie") qui a amplifié les écarts de température entre glaciaire et interglaciaire. Les teneurs actuels de ces gaz dans l'atmosphère sont sans précédent sur les 800 000 dernières années et nous font sortir de l'épure d'où le risque redoutable que nous courons en période chaude d'injecter encore de l'énergie supplémentaire. Les augmentations observées de température de l'air, du contenu thermique des océans et de la fonte des glaces arctiques en sont la signature.

    bv

Discussions similaires

  1. Fichiers mp3 lisibles avec sans mais sans video ?
    Par shokin dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 4
    Dernier message: 19/01/2007, 15h34
  2. Sans plomb réellement sans effets nocifs ?
    Par JLH974 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 19
    Dernier message: 15/05/2006, 00h31
  3. USV : un vaisseau spatial italien sans pilote et sans moteur à l'essai
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/05/2006, 10h46
  4. La science sans philosophie est comme un navire sans océan.
    Par Logos dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/08/2003, 10h28