Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 42

Dangers liés à l'éther ?




  1. #1
    cnico2004

    Arrow Dangers liés à l'éther ?

    Bonjour,
    Voilà plusieurs années maintenant qu'il m'arrive de "sniffer" de l'éther, j'ai beau essayé de m'en empêcher mais la tentation est trop grande dès que j'apperçois un flacon. On m'a toujours dit que c'était dangereux, que ça détruisait des neurones sans aucune précision. Qu'en est-il vraiment ?
    Quels sont les risques ?
    Salutations

    Doublon efface. Merci de ne pas poster plusieur fois le meme message dans des rubriques differentes du forum. Yoyo

    -----

    Dernière modification par Yoyo ; 10/06/2004 à 09h08.

  2. Publicité
  3. #2
    capred

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    Bonjour Cnico2004, en effet l'utilisation comme drogue de l'ether est très ancienne, c'était aussi un produit d'anesthésie . On sait que l'ether entraîne, au delà de la dépendance, une dégradation des facultés intellectuelles sur fond d'anxiété permante (mort cellulaire peut être pas; mais dégradation des fonctions cérébrales certaines). Je crois en plus qu'il existe de possibles altérations des lignées sanguines (globules). Donc il faut absolument arrêter...., même si c'est difficile. Je pense qu'il faut une aide extérieur, il existe heureusement des solutions , il y a des gens qui font ça tous les jours.
    courage

  4. #3
    kinette

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    L'éther est une drogue dangereuse! (je ne dis pas ça pour te culpabiliser, mais parce que c'est malheureusement vrai).

    cf.
    Pour l'Académie Nationale de médecine les produits volatils et solvants présentent les effets suivants: PRODUITS VOLATILS : SOLVANTS (« Colles» au toluène, trichloréthylène, etc...), ETHER :

    « 1 - Indications fournies par l'odeur et l'environnement

    « 2 - Vertiges, instabilité, nystagmus

    « 3 - Ebriété, ivresse, confusion mentale,

    « 4 - Action sédative, hypnotique et coma

    « 5 - Phénomènes psychotiques : spécialement hallucinations visuelles

    « 6 - Dépendance : parfois très contraignante (éther)

    « 7- Complications : lésions cérébrales, rénales, hépathiques, pulmonaires ou sanguines. »
    http://www.assemblee-nat.fr/rap-oecs...s/i3641-13.asp
    http://www.etape.qc.ca/drogues/solvants.htm
    http://users.skynet.be/toxicomanie/solvant.htm

    Donc, pour résumer, tu utilises un produit qui met ta santé en danger.
    Le fait que tu y reviennes régulièrement peut être lié à deux choses: une dépendance physiologie (appremment avec ce produit elle peut être forte), et une dépendance psychologique.

    Première chose à faire: arrêter! Ce produit n'est il me semble pas disponible si facilement. Donc tu balances ce que tu as s'il t'en reste. Tu gagneras déjà le temps nécessaire pur t'en procurer de nouveau si tu craques.
    Ensuite, il faut peut-être que tu réfléchisses aux raisons qui te poussent à consommer ce produit, et aux solutions.
    Comme il n'est souvent pas facile de gérer ce genre de problème seul, essaie de trouver un soutien.
    Il y a les classiques associations (je pense qu'en appelant drogue info service, tu peux obtenir une aide), les psychologues/psychiatres (si tu fais encore des études il y a généralement des services de santé auxquels tu peux t'adresser, et je pense que la médecine du travail peut aussi jouer le même rôle (???). Financièrement, il est plus pratique d'aller consulter un psychiatre, car il y a le remboursement de la sécu). Enfin, si tu ne te sens pas à l'aise avec ce genre de soutien, essaie de trouver des personnes en qui tu aies confiance, pour te soutenir, t'encourager.

    J'ai pas mal utilisé ce produit pour endormir des insectes... mes maîtres de stage de l'époque se sont vraiment inquiétés pour moi (grosses recommandations, bien aérer, etc...).
    Malgré toutes les précautions possibles quand on bosse longtemps, on finit par en inhaler quand même pas mal...
    Et ça a entraîné une anecdote assez drôle... vers 8h du soir, mon directeur de stage part en me demandant si je sais bien par quelle porte on doit sortir (il précise au fond de quel amphi est la porte), le bâtiment de la fac étant à cette heure-ci entièrement fermé... un peu dans les vappes je réponds que oui...
    Quelques temps plus tard, ayant terminé, je me retrouve à rechercher une issue, et la porte que je pensais être la bonne était en fait fermée... j'ai passé plein de temps à chercher une issue... je commençais à songer à déclencher une alarme lorsque j'ai entendu des voix (non pas comme Jeanne d'Arc!)... je me suis dirigée vers celles-ci, qui provenait d'étudiants (ils avaient apparemment eu une petite réunion d'asso étudiante), et ceux-ci m'ont providentiellement guidée vers la sortie...
    Mais ayant involontairement utilisé cette drogue (droguée à l'insu de mon plein gré ), je peux dire qu'elle a un effet prolongé (on se sent flotter pendant longtemps encore après... heureusement je ne prenais pas la voiture).

    Allez courage, puis y a tellement de choses bien à faire d'autre!

    Tiens-nous au courant si ça t'aide.

    K.ourage!
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.


  5. #4
    acx01b

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    les problèmes liés à la consommation d'éther:

    migraines, irritations (du nez, des sinus, des poumons, de la gorge....), nausées, vomissements, psychose dépressive.

    la consommation occasionelle d'éther a toute les chances d'entrainer pendant plusieurs jours aprés une prise importante des crises de migraines doses-dépendantes.

    la consommation journalière d'éther étylique entraine au bout de quelques semaines une importante dégradation du foie, qui peut entrainer la mort.


    la toxicité de l'éther pour le système hépatique est plus de 100 fois moins élevée que celle du chlorforme, qui peut entrainer la mort (si consommation répétée) en quelques jours (une semaine).

    la toxicité de l'éther pour les neurones est surement bien plus importante que celle du chloroforme, mais surement bien moins importante que la toxicité des principaux solvants organiques volatiles (amines cétones aromatiques alcools alcanes) pour les neurones.

    il me semble que d'importants troubles de la mémoires et une baisse notable du QI sont observés pour l'éther bien aprés l'apparition de crises de migraines et de troubles graves du système hépatique.

    d'importantes irritations du nez apparaissent dés la 5ième heure de consommation.

    les consommations problématiques d'éther sont toujours accompagnées d'une consommation grave de stupéfiants ou d'alcool (voir les effets secondaires de l'éther, qui deviennent trés importants en quelques jours, surtout les vomissements...).
    Dernière modification par acx01b ; 12/06/2004 à 02h28.

  6. #5
    hugodury

    Angry Re : Dangers liés à l'éther ?

    Bonjour, je faisais des recherches sur cette dangereuse drogue qu'est l'éther et je suis tomber par hasard sur ce forum, moi même, je cosomme régulièrement des solvants tels que l'éther, l'acétonne, ...etc. Et quand je dis régulièrement c'est plusieurs fois par jour ( plus d'une 20taine,) ce qui dé foi me rends limite. Je consome tous les jours de la colle et dès que je peux, de l'éther ou de l'acétone, j'ai même rajouté de l'acétone à mon tube de blanc.Au début, j'ai sniffé comme sa, pour oublier mes soucis, puis, c'est très vite devenu une habitude et je suis devenu accroc. Maintenant, non seulement quand je vois ses drogues sous mes yeux, je ne peux pas m'enpêcher de les consomer, mais en plus, depuis déjà longtemps, si je n'en n'ai plus, je suis en manque ( Tremblements, halucinations, nervosité, incapacité ou difficultés a effectuer des gestes moteurs simple, et j'en passe)...etc. Surtout, dépression avec envie suicidaire voir tentatives de suicide lorsque je suis vraiment en manque ( Quand je n'en n'ai pas pris depuis 3 jours).

    J'en veux vraiment au manque de campagne d'informations sur les solvants et je tire la sonnette d'alarme . C'est déjà bi1 que tu est osé en parler car tout le monde ne l'aurais pas fait mais ce n'est malhereusemlent pas ça qui t'aideras à arrêter si tu es accroc, et j'ai bi1 cru comprendre que c'était le cas.
    Si tu veux qu'on en parle, je te passe mon adresse MSN:

    Pas d'adresse perso sur le forum pour votre sécurité. Merci.

    Je me suis rendu compte de ma conneries mais c'est trop tard pour moi, j'ai déjà essayé d'arrêter plusieurs fois, pour moi c'est impossible.
    Dernière modification par coco ; 07/12/2006 à 18h43.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    kinette

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    Bonjour Hugo,
    Vu que tu es conscient de ton problème, c'est peut-être le moment d'essayer de le régler.
    Il est généralement difficile de se sortir seul de toxicomanies, et c'est souvent une erreur de penser qu'on peut s'en sortir seul, décrocher quand on veut.

    Peut-être trouveras-tu sur cette page des conseils et des adresses: http://membres.lycos.fr/caat/divers/aide.htm

    Tu te soucies des autres, c'est louable et ça prouve que tu es quelqu'un de bien. Mais je pense qu'il faudrait aussi que tu prennes soin de toi: ça en vaut le coup, et même si c'est difficile, ça n'est pas le moment de baisser les bras.

    Prends soin de toi, et n'hésite pas à repasser ici.
    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  9. #7
    mantOs

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    Effectivement vous semblez sur la bonne pente . Venir en parler et s'en soucier montre que c'est pas perdu .

    Arretez ces saloperies, il y a tellement de bonnes choses à faire, comme l'a dit kinette, que de se détruire la santé et le regreter plus tard .

    Trouvez vous une copine et faites donc des truc coquins (avec protection) c'est meilleur et en plus c'est bon pour la santé !

    Cordialement
    Paul
    Desole pour l'absence d'accentuation, je suis sur clavier QWERTY.

  10. Publicité
  11. #8
    Effie

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    Hugodury, non ce n'est pas "trop tard pour toi"! Il est courant, lorsque l'on essaye de se séparer d'une droque, d'avoir des rechutes. Puisque tu sais ne pas pouvoir le faire seul, tu peux t'adresser à ton médecin; la dépendance est un problème physiologique, c'est de son ressort!
    Bon courage à toi et à Cnico2004.

  12. #9
    hugodury

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    Bonjour à tous, merci pour vos messages de soutien, malhereusement, j'ai encore fait des essais pour arrêter ces derniers jours mais sans succès à cause des symptomes de sevrages. J'ai vu des associations grace aux 113 mais elle m'ont refoulées car l'éther ne faisait pas parti des drogues inscrites sur leur livres. Mon psy ne me dis rien d'autre que d'arrêter, et mon g"énéraliste me donne des médicaments qui m'entrainent aux tentatives de suicide. Devant tous ses échecs, je me demande encore quel solution me reste-il?
    En plus, j'ai une copine qui vient de se mettre aux solvants et qui me dit que c'est grâce à moi. Quel désepoir
    Je ne sais toujours pas comment faire pour arrêter, aidez-moi s'il vous plaît.

  13. #10
    kinette

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    Salut hugo,

    La passage de la période de sevrage est une période critique car le manque est non seulement psychologique mais aussi vraiment physiologique.
    En raison de la proximité des effets de l'éther et de l'alcool, je suppose que les méthodes et traitements ne doivent pas être bien différents.

    J'ai vu des associations grace aux 113 mais elle m'ont refoulées car l'éther ne faisait pas parti des drogues inscrites sur leur livres.
    Là je reste sur le cul... bon ben faut que tu trouves les bonnes personnes. Ca doit quand même exister des gens capables de prendre en charge et d'épauler quelqu'un ayant une addiction aux solvants! Puis zut, c'est quand même pas une addiction si rare que ça!

    Pour avoir d'autres conseils tu peux aussi passer sur ce forum: http://www.atoute.org/n/forum/index.php

    Un petit document (je suis pas certaine que ça te soit très utile mais bon):
    http://www.ccsa.ca/NR/rdonlyres/1F6A...0113272006.pdf

    Mon psy ne me dis rien d'autre que d'arrêter, et mon g"énéraliste me donne des médicaments qui m'entrainent aux tentatives de suicide. Devant tous ses échecs, je me demande encore quel solution me reste-il?
    De un: tu changes de psychiatre et tu en cherches un qui ait une certaine expérience en toxicomanie et soit capable de te proposer un traitement sans non plus te bourrer de médocs, et qui ne fasse pas que médicalisation mais ausi soutien psychologique. Tu peux je pense contacter la Croix Bleue, ils doivent connaître les psy de ta région et pouvoir te conseiller quelqu'un qu'ils jugent sérieux
    http://www.croixbleue.fr/
    (ils ont aussi un forum ici: http://www.croixbleue.fr/discussion/).
    Je pense que ton généraliste doit faire ce qu'il peut et essaie de te trouver un traitement qui t'aide à décrocher. je ne pense pas que ce soient les médicaments eux-même qui te donnent des idées suicidaires, mais plus les effets du sevrage, d'où l'importance d'être bien suivi. Essaie de discuter un peu plus avec ton généraliste, puisque lui au moins essaie de faire quelque chose.

    De toute façon ça ne sera certainement pas facile pour toi, mais tu n'as pas le choix: tu ne vas pas passer ton temps à te détruire la santé! Tu es jeune, pas con, et tu as certainement plein de trucs passionnants à vivre!

    En plus, j'ai une copine qui vient de se mettre aux solvants et qui me dit que c'est grâce à moi. Quel désepoir
    Bon ça c'est con de sa part, surtout si tu l'as prévenue... mais chaque chose en son temps, c'est pas le moment de culpabiliser, et occupe-toi d'abord de toi (on n'est dans la capacité d'aider les autres que quand on est soi-même bien dans ses baskets).

    Bref, te décourage pas comme ça, et tiens-nous au courant!


    K.
    PS:
    Pour mieux passer la période de sevrage, si tu peux, essaie de faire beaucoup de sport (non seulement ça permet de penser à autre chose, mais en plus l'activité physique participe au confort psychique, grâce à la sécrétion d'endorphines).
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  14. #11
    hugodury

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    Re salut à tous, il y a quelques jours, j'ai à nouveau eu des idées noires en masses mais sans passage à l'action. Les raisons de ses idées noires?
    L'intégration dans les groupes (L'éther fais empirer les choses), mais aussi par ce que j'ai fait une nouvelle tentative pour arrêter. A la suite de cette crise, j'ai demandé à mon psy de me faire rentrer dans une clinique spécialisé sur tout ce qui touche le cerveau (Pour moi, Dépression + addiction aux solvants). Il m'est déjà arriver de presque perdre connaissance en sniffant) (Très rarement hereusement). Bref, là bas, je serais suivi tous les jours et j'aurais un traitement qui m'aidera au sevrage du blanc. Je vous ferais signe quand je serais sorti et à ce moment là, je ne serais plus accroc (je l'espère)et je vous diraissi sa a bien marcher et si sa vaut le coup d'essayer en tout cas cnico2004, je te conseille d'essayer d'arrêter avant qu'il ne soit trop tard.

    Bye à tous

    Hugodury

  15. #12
    kinette

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    Salut hugo,
    Merci de nous donner des nouvelles (j'avoue, j'étais inquiète que tu ne repasses pas par ici, et rester sur ton dernier message m'aurait semblé mauvais signe).

    Reçois tous mes encouragement pour le traitement!
    Ca risque de ne pas être facile, mais n'oublie pas qu'il y a des gens qui pensent à toi, et qui pensent que tu peux y arriver!

    A bientôt,
    Cordialement,

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  16. #13
    hugodury

    Thumbs up Re : Dangers liés à l'éther ?

    Merci beaucoup pour ce message de soutien, j'y penserais tous les jours, surtout les plus dûre et je vous donnerais des nouvelles dès ma sortie. Ma mère me dit qu'après être désintoxiquer au produit, il y a encore des choses à faire comme se désintoxiquer de l'habitude du geste, des "bons souvenirs" que celà rappel et surtout de trouver une solution aux problèmes de fond ( le pourquoi on à commencé l'éther) c'est la question qu'il faut se poser et après, il faut trouver le moyen de règler ou de vivre avec ce problème sans replonger. Pour moi, je crois que c'est la mort d'une copine dans un accident de voiture alors qu'elle avait 10 ans . Je crois que c'est à cause de ça que je me suis mis à l'éther, je n'ai toujours pas fait mon deuil.. D'ailleurs, c'est depuis sa mort que j'ai des problèmes d'intégration aux groupes et que je fais souvent des dépression ( on peut presque appeler ça, dépression Chronique.)

    Bises à vous tous et surtout à toi kinette pour ton message de soutien.

    Hugo

  17. #14
    hugodury

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    Oh fait, juste une petite question en passant, je ne sais pas comment envoyer un message privé à quelqu'un. Peut-on m'aider.

    Merci d'avance.

    Hugo

  18. #15
    kinette

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    Salut Hugo,
    Pour envoyer un message privé, tu cliques sur le pseudo de la personne et tu choisit "enoyer un MP".

    En ce qui concerne la dépression: c'est bien de comprendre comment c'est arrivé. Ensuite il faut savoir qu'on reste généralement fragile. Un peu comme quand on s'est fait une entorse, souvent l'articulation reste fragilisée. C'est pas dramatique, mais il faut apprendre ensuite à avoir les bons réflexes en cas de petit mal-être. C'est un peu comme le sport: faut pas arrêter l'entraînement.
    Mais d'un certain côté, savoir qu'on est fragile est une sorte de force: les gens qui se croient toujours les plus forts ont souvent d'un coup de grosses désillusions.

    Bon courage!
    Amitiés,
    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  19. #16
    skywalker666

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    Je suis accros depuis +- 1 semaine a l'utilisation d'essence Naphta (pour briquets) a raison de 3-4 prises par jour...J'ai de plus en plus mal au foie et des migraines assez fortes + une fatigue permanente...
    Savez-vous me dire les dangers principaux de cette essence ? Est-elle mortelle ?
    Merci d'avance

  20. #17
    kinette

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    Citation Envoyé par skywalker666 Voir le message
    Je suis accros depuis +- 1 semaine a l'utilisation d'essence Naphta (pour briquets) a raison de 3-4 prises par jour...J'ai de plus en plus mal au foie et des migraines assez fortes + une fatigue permanente...
    Savez-vous me dire les dangers principaux de cette essence ? Est-elle mortelle ?
    Merci d'avance
    Bonjour,
    je ne sais pas exactement ce que contient cette essence, mais ça doit être quelque chose de proche de l'essence... bref rien de bon pour la santé (cancérigène, atteintes du système nerveux, etc...).
    Donc à terme, oui, potentiellement mortel.
    Conclusion: un seul conseil, arrête. Si tu n'arrives pas à arrêter seul, essaye de te faire aider (même si, comme on a vu dans le cas de Hugo c'est pas toujours évident de trouver les bonnes personnes).

    Bon courage!
    K.
    PS: j'espère qu'on aura des nouvelles d'Hugo, et de bonnes nouvelles!
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  21. #18
    skywalker666

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    Merci de ta réponse...Dommage qu'il y pas eu plus de réponse...
    Et aussi,si je m'arrete maintenant,est-il deja trop tard (en sachant que j'en prends 4-5 fois par jours depuis 1 semaine et que j'ai tres mal au foie et a la tete) ? Car si c pr avoir des problemes de foie toute ma vie,autant continuer pr en finir...

  22. #19
    kinette

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    Citation Envoyé par skywalker666 Voir le message
    Merci de ta réponse...Dommage qu'il y pas eu plus de réponse...
    Et aussi,si je m'arrete maintenant,est-il deja trop tard (en sachant que j'en prends 4-5 fois par jours depuis 1 semaine et que j'ai tres mal au foie et a la tete) ? Car si c pr avoir des problemes de foie toute ma vie,autant continuer pr en finir...
    Bonjour,
    Non, il n'est certainement pas trop tard, et même si tu as peut-être un peu endommagé certaines parties de ton organisme (faut en prendre soin de cette belle mécanique) le fait d'arrêter permettra de limiter les dégâts futurs ainsi que de récupérer si ce n'est totalement au moins en partie (cf. ce qu'on observe avec l'arrêt du tabac ou de l'alcool).

    Bref, prends-toi en main, élimine ces saloperies de ton environnement, essaie de trouver des trucs qui t'apportent du bien-être sans danger, pour substituer, et si tu sens que tu ne t'en sors pas tout seul, surtout cherche des personnes qui t'aident!

    Bon courage!
    K
    PS: j'ai pas trop le temps de te chercher les effets exacts du produit que tu consommes (généralement on trouve des trucs sur les solvants en général, ou les hydrocarbures...), mais manifestement c'est pas bon pour toi
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  23. #20
    hugodury

    Talking Re : Dangers liés à l'éther ?

    bonjour à tous, je suis de retour après 1 mois de cure de désintoxication et je ne suis plus accroc, enfin plus vraiment, je ne consomme plus mais quand j'en voi, je suis un peu tenté, mais je tiens le coup. Pour le moment, j'ai encore un traitement de substitution, c'est comme un patch mais c'est pas pour la clope, c'est pour les autres drogues, ainsi mon corps reçoit sa dose de dopamine dont il à besoin pour se sentir bien pour ne pas se sentir en manque et petit a petit, on baisse le traitement, je l'ai déjà un peu baissé et je ne suis pas plus tenté que ça. Je n'y est pas toucher depuis 1 mois et pourtant à ma sortie, ils allaient me rendre mon tube de blanc avec un mélange d'acétone mais je l'ai reffusé et je leur est dit de le jeter à la poubelle.résultat, voila une semaine ou 2 que je suis sorti et je n'ai toujours rien reconsommé, je vous conseil à tous les accroc de faire comme moi, et puis ce petit séjour en clinique ne m'a pas fais de mal du tout bien au contraire. En plus, ce petit séjour en clinique m'a permis avec l'aide d'un psychiatre de réfléchir un peu à ses 18 ans que j'avais passé et il m'a fait comprendre que je devais prendre ma vie en main, m'éclater sans pour autant me détruire le cerveau. En tout cas, je suis ravi d'être de retour parmis vous.

  24. #21
    kinette

    Re : Dangers liés à l'éther ?


    Hello hugo!
    Merci beaucoup de venir nous donner des nouvelles!
    Je suis super contente que tout aille bien pour toi, et je t'envoie tous mes voeux pour cette nouvelle année

    Encore bravo
    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  25. #22
    lapereau

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    salut, je veux faire part de mon expérience perso: usage de l'ether permanent 24H sur 24, pendant plusieurs mois;je crois que personne n'aurait pu m'aider; ce qui s'est passé c que j'avais tellement mal ds la tete,étais ds un tel "délire",qu'un jour, par quel instinct??!! j'ai mangé des carottes crues entières! j'ignorais leur grande teneur en vitamine C. voilà comment j'en suis sorti;par l'intolérable de la douleur mentale surtout; j'étais allé au bout; n'ai pas eu de troubles physiques ni de séquelles; donc pas trop d'inquiétude; une chose: ne pas recommencer à sniffer, méme deux secondes, car le corps se souvient et tu serais fichu; à l'époque, j'étais totalement suicidaire; une question plus générale: si quelqu'un veut vraiment se foutre en l'air, il trouvera tjrs qqchose pr ça; donc ce n'est pas le problème de l'ether seulement qui est à règler; si tu veux des contacts par mail privé OK; courage et confiance; amitiés

  26. #23
    johnndoe_555

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    Bonjour à tous .

    Je tenais tout d'abord a féliciter Hugo pour sa cure ! t'as eu un sacré courage ! tu es un exemple pour beaucoup car ce sortir d'une situation pareil est extremement difficile .
    Je tenais également à faire par de mon experience, vis à vis de l'ether .

    J'ai commencé à 17 ans, c'est l'age con ... je voulais tout simplement connaitre de nouveaux états ayant déja essayé differentes drogues ... j'ai fini par prendre de l'ether , une petite dose et puis une autre , et encore une ... jusqu'a atteindre un etat proche de la lethargie .
    Et seulement quelques jours plus tard je ressentais ce manque ... par malchance mes parents en avaient une grande bouteille ... alors tout les soirs pendant plus de deux mois c'etait attroce ... je ne pouvais plus dormir sans une grande dose d'éther , un veritable calvaire ...
    Je n'ai jamais eu un tel manque , surtout après une premiere fois ...
    Dès que ma bouteille fut fini je n'ai plus eu l'occasion d'en reprendre , heureusement c'etait pendant les vacances , car j'avais des crises parfois très violentes de manque ( hallucinations , tremblements , et autres symptômes .. ) .
    Un très dur moment , je n'ai eu aucune aide , seulement la volonté de m'en tirer j'ai eu une sacrée chance que ça ai suffit ...

    En tout cas je tenais à avertir les jeunes en manques de sensations fortes , de NE PAS PRENDRE D ETHER ! c'est un poison , j'ai eu la santé detruite a cause de cette anerie , ne faites pas la même erreur , il ne suffit que d'une seule fois et c'est fichu ...

    En tout cas je suis heureux de voir qu'il y ai des forums ( et des personnes aussi attentionné que je tenais a feliciter pour leur travail , leur comprehansion et à l'aide qu'ils apportent ! ) qui en parlent ... ils m'auraient beaucoup aidé à cette epoque !

  27. #24
    hugodury

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    re bonjour, c'est encore Hugo, je suis vraiment content d'avoir arrêter l'éther même si je sais qu'on arrête jamaius une drogue totalement. En effet, j'ai eu droit à des rechute avec le dissolvant ( acétone) le 14 juillet dernier alors que j'étais en pleine déprime et que j'ai passé le bal populaire assis dans le noir avec un super mal de ventre ( la déprime plus les solvants ne font pas très bon ménage). Toujours est il qu'après quelques jours de manque, j'ai réarrêter ( sa na pas été facile) compte tenu que j'étais en manque. Maintenant, il m'arrive de me sentir nerveux quand les autres sorte leur colle liquide ou leur blanc ou quand je vois ma soeur avec du dissolvant mais je résiste.

    Bravo à tous ceux qui ont arrêter, qui demandent de l'aide pour arrêter et a ceux qui arrêteront un jour cette merde. Les autres, un seul conseil, n'essayez jamais.

  28. #25
    kinette

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    Salut Hugo!
    C'est sympa de passer pour donner de tes nouvelles.
    Bravo pour ton courage, ta lucidité, et ta persévérance!
    Je te souhaite plein de succès dans la vie, et ne te laisse pas aller à la déprime, tu as certainement plein de choses à faire, à vivre, réaliser.

    Amitiés,
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  29. #26
    J5P

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    Bonjour à tous, je suis tombé sur ce sujet en faisant des recherches sur la dangerosité de l'éther, et si je poste, ce n'est pas pour parler de ma toxicomanie, mais pour vous faire part de mon envie toujours croissante de me tourner vers de divers produits pour amoindrir cette souffrance de vivre.
    Comme beaucoup de jeune, j'ai déjà fumé quelques joints, pour essayer, et j'avoue que tester une fois le LSD dans de bonnes conditions m'intéresse. Là où est le problème, c'est que face à ce mal être qui ne va qu'en grandissant, et sur tous les fronts, l'appelle de drogues telle que la cocaïne se fait de plus en plus violent, sachant qu'en plus, elle me permettrai de contenir cette fatigue due à trop de travail. Une chose me fait penser que je ne pourrai pas tomber dans la toxicomanie : je n'ai que 17 ans et suis toujours lycéen, je n'aurai donc pas les moyens de m'acheter trop de drogue, mais je pense qu'une fois accro, on peut être prêt à tout pour avoir une dose...
    Si je viens vers vous, c'est parcque les différents messages échangés sur ce topic montre que vous êtes à l'écoute et que dans la mesure de vos connaissances en la matière, vous aidez et conseillez les gens ayant ou étant en passe d'avoir des problème avec la drogue.
    Que faire ? Ce n'est définitivement pas le genre de choses dont je pourrai parler avec mes parents, mes amis ne me comprendrai pas puisque j'ai toujours tout fait pour paraître heureux et "normal" en publique et voir un psychiatre... bien que je ne sois pas de ceux qui refuse catégoriquement ce genre d'aide, j'aimerai me tirer d'affaire autrement...
    Je vous le redemande... Que faire ?

  30. #27
    kinette

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    Bonjour,
    Le fait d'avoir une certaine curiosité pour la drogue, voir une attirance n'est pas un problème tant que ce n'est pas trop important, et qu'on arrive à rationaliser la chose (la curiosité est naturelle, et il arrive à beaucoup de gens, si ce n'est tout le monde, d'avoir envie de "s'échapper" un peu de la réalité... après il existe d'autres méthodes que la drogue).

    Tu n'as pas l'air de quelqu'un de stupide, à ta façon d'écrire, et je suppose que tu es déjà pas mal informé sur les dangers que ça représente.

    Je pense que ce que tu dois peut-être te demander, c'est ce que tu as envie de fuir, ou ce qui te manque dans ton existence. Un mot m'a un peu marquée dans ce que tu dis, c'est le mot "normal", et l'idée que tu te sens obligé de faire semblant, par rapport à ton entourage. Peut-être que simplement, tu commences à avoir besoin d'indépendance, besoin de plus de liberté (dont la liberté de faire des choses, dire des choses que le cadre actuel ne te permet pas de faire)? A 17 ans ça me semblerait quelque chose de plutôt normal et sain. Attention, je ne veux pas dire que passer à la drogue serait sain, mais qu'ayant plus de liberté et moins de besoins conformistes (ce qui arrive quand on passe aux études supérieures), tu peux ne plus ressentir ce besoin d'évasion, ou du moins pas à ce point.

    Il faudrait aussi que tu essaye de déterminer à quel point c'est un besoin de fuite, d'évasion, et s'il y a une part d'envie "auto-destructrice" (bref, un signe de mal-être plus profond).

    Bon, ce n'étaient que quelques réflexions sur la base de ce que tu expliques. Essaie de ne pas trop rentrer dans un cercle de réflexion inutile, en te persuadant que tu n'es pas normal (déjà, qu'est-ce que la normalité???), et en dramatisant ton cas (la réflexion sur soi est une chose très enrichissante, mais il ne faut pas que ça tourne à l'obsession).

    Cordialement,
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  31. #28
    J5P

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    Oui, je suis globalement assez au courant des risques... Pour le désire d'auto-destruction, ce n'est pas vraiment le cas, disons que j'en ai pas envie, mais ça ne m'effraie pas, ça m'est égal.
    J'ai mis normal entre guillemet, car pour moi, personnes n'est normal, tout le monde est singulier, je l'ai écris pour montrer mon idée et être compris... Je ne me sens pas donc anormal, juste mal dans ma peau.
    Pour l'indépendance, je ne pense pas que ce soit ça, j'ai toujours eu plus d'indépendance que la moyenne, je suis assez autonome, et le passage à la vie "adulte" ne m'effraie pas, au contraire, j'ai toujours espéré que ça irait mieux quand je le serai et que je vivrai totalement pas moi même... Mais je commence à perdre patience je dois dire.

  32. #29
    myoper

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    Bonjour,
    Il est important que tu en parles a tes parents car ce sont eux les premiers qui doivent te comprendre meme si tu n'en as pas l'impression.
    Commence a aborder le sujet doucement , "par la tangente", en apparté avec celui des deux avec lequel tu es le plus proche.
    Meme si ca doit te prendre 2 mois.
    Seul , c'est tres dur, donc toutes les personnes te seront utiles (infirmiere, medecin, psy...) qui tu veux mais parles en !!!

  33. #30
    Tical

    Re : Dangers liés à l'éther ?

    Bonjour a tous.
    Je suit sonsomateur "occasionnel" d'ether, je voulait saoivr les dangers occasionné par sa consommation en forte dose mais éloignés dnas le temps.
    Je consomme toutes sorte de produit "psychoactifs" et si quelqu'un pouvait me dire si on pouvait avoir une overdose d'ether si on mélange avec poppers alcool salva ou autre...
    Merci de ne pas me dire d'arreter ou de consulter qqun, Quand aux accros tout ce que j'ai a vous dire c'est: faites la par des choses,personnellement je prend des drogues mais qui ne créent pas de dépendances immédiates mais sa ma amené a me remettre en question. L'utilisation de "produits" peut être acceptable si elle se fait dans des conitions et des états d'esprits sain...
    Sinon pour ceux qui essayent d'arreter, essayez autres chose que la "défonce"...
    Il y a des produits bien plus graves que l'ether mais quand mm,la dépendance a une drogue est bien comme sont nom l'indique nous vole notre indépendence, ce qui d'un coté gache le coté exutoire et récréatif de l'hinalation ou la prise d'ether... (je n'encourage pas a sa consomation...)

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. substitution à l'éther diéthylique
    Par invite654321 dans le forum Chimie
    Réponses: 13
    Dernier message: 12/08/2007, 17h56
  2. où trouver de l'éther?
    Par marion1988 dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/03/2007, 16h00
  3. Les dangers liés à l'utilisation de l'ordinateur
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 13
    Dernier message: 01/01/2007, 16h23
  4. l'ether
    Par Geminga dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 2
    Dernier message: 06/07/2005, 17h48