Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

substitution à l'éther diéthylique



  1. #1
    invite654321

    Exclamation substitution à l'éther diéthylique


    ------

    Bonjour,

    Je suis a la recherche de produits pouvant remplacer l'éther diéthylique qui est maintenant en vente réglementée par les douanes.

    Mon utilisation serait principalement l'extraction des amines de mélanges aqueux. Auriez-vous une idée de produit de substitution ?

    Sinon pour les organomagnésiens ?

    J'ai du THF qui lui n'est pas controlé, le seul problème, il est miscible à l'eau !!!


    Comment faire pour extraire par solvant des amines sans ether diéthylique ?

    Merci pour vos réponses

    Cordialement

    Pierre

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Fajan

    Re : substitution à l'éther diéthylique

    Pour extraire une amide tu peux utiliser plein de solvants : Dichlorométhane, acétate d'éthyle et chloroforme restent des grands classiques.

    Pour faire des grignards, le THF est un bon remplaçant (seulement tous les organomagnésiens ne sont pas soluble dans le THF...d'où parfois des petits problemes).

  4. #3
    invite654321

    Re : substitution à l'éther diéthylique

    Merci pour ta réponse, voulais-tu parler d'amiDe ou d'amiNe
    Mon intérêt se porte sur les AMINES.

    Merci

  5. #4
    Fajan

    Re : substitution à l'éther diéthylique

    désolé je me suis trompé, je voulais bien sur parler d'amines

  6. #5
    HarleyApril

    Re : substitution à l'éther diéthylique

    L'éther diéthylique se remplace également par le MTBE (méthyl tert-butyl ether) qui forme peu de peroxydes. Les industriels aiment bien.
    Ce solvant n'est pas miscible à l'eau et peut être utile pour les lithiens et magnésiens.

    Pour les extractions d'amines, évite le chloroforme qui n'aime pas les milieux basiques et forme du dichlorocarbène.
    On peut mettre cette réaction à profit lorsqu'on réduit un nitro en présence de groupement qui craignent les amines et qui ne supportent pas les acides, il suffit d'opérer dans le chloroforme (ou un mélange de solvants le contenant) et on obtient directement le chlorhydrate.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    invite654321

    Re : substitution à l'éther diéthylique

    Bonjour,
    Merci pour ta réponse.
    Penses-tu que le MTBE convienne pour l'extraction d'amines en miliux aqueux ?
    Sinon quel solvant choisir ? (je pense de préférence non miscible à l'eau !)

  9. Publicité
  10. #7
    HarleyApril

    Re : substitution à l'éther diéthylique

    Le MTBE peut convenir en remplacement de l'éther diéthylique
    Les propositions de Fajan (dichlorométhane et acétate d'éthyle) conviennent également

  11. #8
    invite654321

    Re : substitution à l'éther diéthylique

    Re
    Après avoir fait quelques recherches j'ai remarqué que le MTBE était soluble ds l'eau, y aurait il un autre solvant insoluble ?
    Je n'ai pas l'habitude de réaliser des extractions (enfin si !) je me demandais pour la théorie. L'acétate d'éthyle ou le DCM auraient le même pouvoir d'extraction que l'éther ?

    Merci d'avance
    @+

  12. #9
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : substitution à l'éther diéthylique

    Le MIBK pourrait surement convenir, comme la quasi-totalité des solvants non miscibles il est tout de même legerement miscible (environ 2% de mibk dans la phase inf à 20°C).

  13. #10
    tétrodotoxine

    Re : substitution à l'éther diéthylique

    Citation Envoyé par Dudulle Voir le message
    Le MIBK pourrait surement convenir, comme la quasi-totalité des solvants non miscibles il est tout de même legerement miscible (environ 2% de mibk dans la phase inf à 20°C).
    Bonjour,

    Il y a miscibilité seulement partielle du MTBE et de l'eau: sa solubilité dans l'eau est de 4,8 g/100 g (4,8 % en masse), et celle de l'eau dans le MTBE 1,5 g/100 g (1,5%). Température non précisée.

    Pour comparaison: de l'eau saturée d'éther contient 8,4 % d'éther (en masse) à 15 °C et de l'éther saturé d'eau contient 6,1 % d'eau à 25 °C.

    Le MTBE est donc moins miscible avec l'eau que l'éther, ce qui est normal car il est moins polaire.


    Après il faut réfléchir. Si tu cherches à te débarrasser d'amines, tu peux extraire avec un peu n'importe quel solvant peu miscible à l'eau, sauf le chloroforme si un base forte est présente: il y a risque d'explosion dans certaines conditions. Si par contre tu veux récupérer ces amines alors c'est une autre histoire:

    l'acétate d'éthyle ne convient pas car il réagit rapidement avec les amines aliphatiques primaires ainsi que plus difficilement avec les amines secondaires (selon encombrement) pour donner une amide et de l'éthanol. Seules les amines tertiaires ne réagissent pas. Pour ce qui est des amines aromatiques, je ne sais pas, mais il faut envisager la possibilité d'une réaction.

    La méthylisobutylcétone (MIBK, 4-méthylpentan-2-one) proposée par Dudulle, comme toute cétone, forme des imines avec les amines primaires et plus difficilement secondaires. Ici, d'une façon générale, ce n'est pas un problème parce qu'il y a équilibre, et celui-ci est souvent en faveur de l'amine. Mais il y a des amines qui forment des imines stables, comme les amines aromatiques. A voir.

    Le chloroforme convient, sauf en présence d'une base forte. La basicité d'une amine seule est insuffisante pour qu'il y ait réaction avec le chloroforme. Ceci dit le chloroforme est assez toxique. Il est maintenant systématiquement remplacé par le dichlorométhane nettement moins toxique et aussi volatil que l'éther, ce qui est ici un avantage. Notons quand même que le chloroforme est irremplacable pour certaines applications.

    Enfin, on peut utiliser un peu n'importe quel hydrocarbure, ici plutôt volatil: pentane par exemple (excellent choix), de volatilité voisine celle de l'éther, cyclohexane (qui remplace l'hexane toxique),...

    Bien à vous.
    Dernière modification par tétrodotoxine ; 12/08/2007 à 07h19.

  14. #11
    shaddock91

    Re : substitution à l'éther diéthylique

    Bonjour
    100% d'accord avec Tédrodotoxine. CH2Cl2 est cependant assez toxique, le tout renforcé par sa volatilité. Il réagit aussi lentement avec les amines, ce qui peut poser un problème en stade pilote ou fabrication, les temps de traitement étant plus longs sur "grosses quantités".

    C'est le solvant de choix utilisé par la majorité des labos de recherche.

  15. #12
    tétrodotoxine

    Re : substitution à l'éther diéthylique

    Citation Envoyé par shaddock Voir le message
    Bonjour
    100% d'accord avec Tédrodotoxine. CH2Cl2 est cependant assez toxique, le tout renforcé par sa volatilité. Il réagit aussi lentement avec les amines, ce qui peut poser un problème en stade pilote ou fabrication, les temps de traitement étant plus longs sur "grosses quantités".

    C'est le solvant de choix utilisé par la majorité des labos de recherche.
    Bonjour,

    J'ai horreur de me servir du dichlorométhane. Outre qu'il est effectivement toxique (mais moins que le chloroforme), sa très grande volatilité jouant aussi effectivement dans le sens d'une expostion à de très grandes concentrations, c'est le seul solvant que j'ai manipulé qui passe instantanément à travers les gants en latex et il le fait de façon massive. Comme il est très volatil, il fait carrément gonfler les gants et irrite instantanément la peau: il est probable d'une part qu'il passe assez facilement au travers de celle-ci, d'autre part qu'ayant chassé un bonne partie de l'air contenu dans le gant, il provoque un phénomène d'asphyxie de la peau.

    J'ai fait des chromatographie sur colonne avec des mélanges chloroforme-méthanol pendant des années. Je n'ai ni remplacé le chloroforme par le dichlorométhane ni le méthanol par l'éthanol: pas les mêmes propriétés physico-chimiques. J'ai consommé entre 200 et 300 litres de chloroforme... par bouteilles d'1L...

    Bien à toi.

  16. Publicité
  17. #13
    shaddock91

    Re : substitution à l'éther diéthylique

    Vrai que CH2Cl2 n'est pas très agréable à manipuler, il suffit d'en avoir une goutte qui pénètre sous une alliance pour s'en souvenir (entre autre).

    Lorsque CHCl3 a été mis à l'index par "notre médecine du travail" comme solvant d'extraction et de chromatographie, il a bien fallut faire avec...même avec certaines récriminations. Les années ayant passé, l'utilisation de CH2Cl2 s'est banalisée, même si dans quelques applications CHCl3 est incontournable.

  18. #14
    chatelot16

    Re : substitution à l'éther diéthylique

    j'ai l'impression que chaque fois qu'un produit est interdit pour un certain danger cela oblige a en utiliser d'autres encore pire

    donc quand j'aurai besoin d'ether je le fabriquerai...

    le vrai probleme de l'ether n'est pas le danger a l'usage mais qu'il est une matiere premiere pour fabriquer de la drogue

    si je comprend bien on fait prendre des risques aux chimistes honnetes pour compliquer la vie des traficants

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Dangers liés à l'éther ?
    Par cnico2004 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 41
    Dernier message: 02/12/2012, 02h12
  2. synthèse ethoxyétane (éther diéthylique)
    Par invite654321 dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 13/08/2007, 13h50
  3. où trouver de l'éther?
    Par marion1988 dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/03/2007, 16h00
  4. l'ether
    Par Geminga dans le forum Archives
    Réponses: 2
    Dernier message: 06/07/2005, 17h48
  5. Réhabilitons l'éther de Maxwell
    Par Agel dans le forum Physique
    Réponses: 79
    Dernier message: 10/11/2004, 21h41