Discussion fermée
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 80

Réhabilitons l'éther de Maxwell



  1. #1
    Agel

    Réhabilitons l'éther de Maxwell


    ------

    Salut,

    Si nous partons du principe, soutenu par Maxwell et tant d'autres, que l'Univers est composé d'un éther, (substance "granuleuse" et non barrionique) chaque grain de celle-ci doit donc posséder, pour aussi infime qu'elle soit, une masse. Maxwell a de plus démontré et calculé que l'éther (aujourd'hui appelé le vide) possède une permittivité et une perméabilité cela démontre que le vide et bien plein de quelque chose.

    Perméabilité et permittivité ne peuvent se concevoir en dehors d'un substrat dont les éléments constituants ne seraient pas sensibles aux champs électromagnétiques. Donc en reprenant le principe Maxwelliem d'un éther, chaque grain de celui-ci doit être composé d'une masse aussi infime soit-elle. Tant qu'il n'y a pas de "sollicitation" électromagnétique, cette masse est au repos. Elle peut donc être résolue par e = mc² qui définit l'équivalence universelle de la masse et de l'énergie. La constante h de Planck est une énergie, celle ci doit donc avoir une équivalence de masse au repos égale à :

    h = mc² : mx = h / c² : mx = e / c² = 6,626.10-34 / 299 792 458² = 7,372 .10-51 Kg

    Lorsque un grain de masse est soumis à l'action d'un champ électromagnétique, celui-ci est alors soumis à une quantité de mouvement égale aux rapport de h sur la longueur d'onde de la fréquence. On peut donc définir l'énergie produite par ce "mouvement" sur un grain de masse par :

    E² = m² c4 + p² c² ; ou p = 6,626.10-34 /1,241e-6 = 5,339e-28 définit la quantité de mouvement

    E² = 7,372 .10e-51^2 x 299 792 458^4 + 5,339e-28^2 x 299 792 458^2 = 2,560e-38 joules

    E = pc = 1,6e-19 joules

    Ou m = 7,372 .10e-51 Kg ; nu = 2,415e14 Hz ; p = h / lambda


    Les résultats de calcul avec cette masse sont valables quelle que soit la fréquence choisie. Ici, la valeur de la masse est calculée au repos. L'énergie correspondant à chacune des fréquences est seulement tributaire de la seule variable qui est la quantité de mouvement définie par p.

    -----
    Le savoir c’est bien, le comprendre c’est mieux.

    Agel

  2. Publicité
  3. #2
    roll

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Bonjour,
    La constante h de Planck est une énergie, celle ci doit donc avoir une équivalence de masse au repos égale à :

    h = mc²
    h s' exprime en Joules secondes,ce n' est pas une énergie.

  4. #3
    Coincoin

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Salut,
    C'est parti pour les réactions :
    substance "granuleuse" et non barrionique
    Je ne vois pas ce qui te fait dire que l'éther a une structure granuleuse... (et on écrit "baryonique")
    Perméabilité et permittivité ne peuvent se concevoir en dehors d'un substrat dont les éléments constituants ne seraient pas sensibles aux champs électromagnétiques.
    Ben si... Il suffit de dire que le vide (et le vide vide, pas le vide tout plein d'éther) a une perméabilité et une permitivité...
    chaque grain de celui-ci doit être composé d'une masse aussi infime
    Pourquoi ces grains auraient-ils une masse ? On parle d'électromagnétisme, ça peut être gênant d'introduire des masses de partout, non ? (disons que ça peut élargir le problème).
    La constante h de Planck est une énergie
    Perdu !!! La constante de Planck est une action (J.s) et non une énergie (cf la relation de Planck E=h.f avec f une fréquence). Tu viens de te décrédibiliser totalement (déjà que ça partait mal )...
    Et quant à la suite, super tu connais quelques relations simples tirées de la théorie de la relativité. Mais ne va pas croire pour autant que tu maîtrises la théorie, et n'essaye pas de faire des applications numériques à partir de ces relations dont tu ne connais pas le sens profond... De plus théoriquement, c'est pas parce que la constante de Planck peut être reliée à une masse, que cela signifie que cette masse a un sens physique et démontre l'existence de l'éther...
    Sans rancune.
    Encore une victoire de Canard !

  5. #4
    mtheory

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    [QUOTE=Agel]Salut,

    Si nous partons du principe, soutenu par Maxwell et tant d'autres, que l'Univers est composé d'un éther, (substance "granuleuse" et non barrionique) chaque grain de celle-ci doit donc posséder, pour aussi infime qu'elle soit, une masse. Maxwell a de plus démontré et calculé que l'éther (aujourd'hui appelé le vide) possède une permittivité et une perméabilité cela démontre que le vide et bien plein de quelque chose.
    QUOTE]

    Désolé Agel mais la théorie 'simple' de l'éther est morte depuis longtemps avec la relativité restreinte d'Einstein.
    D'ailleurs même Maxwell lui même n'était pas dupe.
    Par contre il est exact que des milieux élastiques dotées de masses et de charges soient utilisées comme corps d'épreuves pour manifester l'existence du champ électromagnétique chez Maxwell.
    En effet coment définie t'on l'existence d'un champ?
    Réponse, par ses effets sur un corps matériel,donc si j'imagine un fluide ou un gaz de particules dans l'espace, ou de la limaille de fer, les équations mécaniques de mouvements et diffusions de ce fluide,gaz de particules vont rendre sensible l'existence et la dynamique propre de ce champs.
    Voilà pourquoi on introduit des tensions,permitivité ect...
    Mais le champ tient tout seul et ne nécessite pas un milieu mécanique élastique pour en rendre compte.
    De plus comme on le sait depuis la relativité,si on essaye de faire cela on aboutit inévitablement à des contradictions avec l'expérience.
    Je comprends ta confusion et ton agacement aussi je te conseil de lire les ouvrages de Françoise Balibar sur Einstein,l'éther et les quanta.
    http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASI...671284-6925722
    Dernière modification par mtheory ; 06/11/2004 à 16h20.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    WaToO

    Question Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Ouf ce topic m'a fait peur avec une réhabilitation de l'ether !!
    Cependant, même si ces "grains" constituant l'ether existaient, il pourrait également etre de masse nulle donc ces applications numériques (étant de plus fausse d'apres coincoin) ne tiennent compte que du cas ou l'ether aurait une masse... me tromperais-je ??
    1+1=11 et ça c'est beau !!

  8. #6
    Coincoin

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    ces applications numériques (étant de plus fausse d'apres coincoin)
    Je n'ai pas dit qu'elles étaient fausses (j'ai pas vérifié à vrai dire), mais simplement qu'elles étaient infondées (autant calculer le rapport de l'âge du capitaine par le temps de Planck)
    Personnellement, je ne prête aucun crédit à une personne essayant de remettre en cause des théories scientifiques, vérifiées aussi bien théoriquement qu'expérimentalement, sans même maîtriser l'analyse dimensionnelle :
    La constante h de Planck est une énergie
    E² = 2,560e-38 joules
    Mais je ne veux pas passer pour un méchant aigri dogmatique non plus
    Encore une victoire de Canard !

  9. Publicité
  10. #7
    glevesque

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Salut

    Mais si l'Éther était justement exprimé par le tissus d'espace-temps luui-même, dont les fluctuation quantique trahiraient sa présence. Un Éther de forme et de consistance plutot virtuelle par rapport à la matérialité des choses, mais qui serait l'éssance mèeme par laquelle les bosons transiteraient pour véhiculer l'information interactionnelle entre la matière-énergie. Une sorte d'état fluidique suplémentaire axée sur une forme de transition de phase du tissus originelle, il y aurait l'état de matière brute, l'état vectorielle qui transporte les interaction et finalement l'état originelle qui supporte le tous. Bon ce n'est qu'une idée !!!!

    E² = 2,560e-38 joules
    Et pourqu'oi pas pour représenter la plus petite unitée d'énergie permis par rapport aux transition de phase du tissus originelle,,,

    A++
    Dernière modification par glevesque ; 06/11/2004 à 16h46.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  11. #8
    Coincoin

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Et pourqu'oi pas
    Parce qu'une énergie au carré, ça s'exprime en joules au carré...
    Encore une victoire de Canard !

  12. #9
    glevesque

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Salut Coincoin

    Parce qu'une énergie au carré, ça s'exprime en joules au carré
    Ok d'accord, mais c'est qu'oi la différence, tu sais moi et les math sa remonte à loins. Joules et énergie n'exprime t'elle pas la même chose, un travail et déguage de n'énergie selon certaines relation !!!

    A++
    Dernière modification par glevesque ; 06/11/2004 à 16h53.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  13. #10
    Coincoin

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Ben la différence, c'est que c'est pas la même chose... Rappelle-toi l'histoire des carottes et des patates.
    moi et les math sa remonte à loins.
    Personnellement, je ne considère pas ça comme des maths, mais comme la base la physique...
    Encore une victoire de Canard !

  14. #11
    glevesque

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    ReSalut Coincoin

    Rappelle-toi l'histoire des carottes et des patates
    Oui je sais, mais pour ton exemple, je peut toujours effectuer des comparaisson ou des coraispondance mathématique !!
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  15. #12
    Agel

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    h = mc² : mx = h / c² : mx = e / c² = 6,626.10-34 / 299 792 458² = 7,372 .10-51 Kg

    correction:

    h = mc² : mx = h / c² : mx = h / c² = 6,626.10-34 / 299 792 458² = 7,372 .10-51 Kg
    Le savoir c’est bien, le comprendre c’est mieux.

    Agel

  16. Publicité
  17. #13
    quetzal

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    hé, coincoin, tu m'expliques comment on fait de l'electricité a partir d'une centrale nucléaire

    perso j'y comprend rien, mais le joule est bien l'unité internationale de calcul de l'energie, sous toute ses formes...
    E et j doivent avoir un rapport l'une avec l'autre, non?? la vrai je capte plus, et mon PC n'est pas nucleaire(on m'aurait(encore) menti??)

  18. #14
    glevesque

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Salut Agel

    D'accord pour ta conversion, mais il faut trouver l'équivalence de h par rapport à E, n'est-ce pas !!! Le travail est le fruit de l'action de l'énergie, la correspondance entre la constante de Planck h, correspond à une certaine longueur d'ondes. Et de là. je croit mais je n'en suis pas du tout certains de ce que j'avance ici, tu peut faire la relation avec l'énergie, mais pas de manière directe comme tu le fait, bon il me semble et je sais que suis loin d'être un spécialiste de la question. Car en fait E et h, sont peut-être covarient mais par transformation d'unitée seulement, pas sur de ce que je dit là...avis aux spécialistes

    Moi je verais E=mc2 et c'est qu'oi déjà la relation avec les fréquences pour trouver h ?, ''h =1/2 x/c''. Quelcun peut-il me donner la formul pour h.

    A++
    Dernière modification par glevesque ; 06/11/2004 à 17h59.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  19. #15
    Floris

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Bonjour, h est simplement un opérateur. Tu peut bien sur la retrouver par équation si tu connait l'énergie de ton système. E=hv signifie en ce sens que l'énergie est bien toujours égale à des multiples de h.
    Bien cordialement
    Floris

  20. #16
    Konrad

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Je ne fais que passer dans ce topic pour soutenir Coincoin : une énergie s'exprime bien en joules (J), mais une énergie au carré, E² comme il est écrit ci-dessus, s'exprime en joules au carré. De même qu'une longueur s'exprime en mètres, et une surfaces en mètres carrés...

    De plus, h n'est pas une énergie, ni même un opérateur pour corriger Floris, mais une constante (celle de Planck) qui a la dimension d'une action, et ce terme a un sens bien défini en physique. Et le problème quand on ne connait pas ses définitions, c'est qu'on a du mal à manipuler les grandeurs physiques et du coup les équations...

    Pour le reste, j'ai déjà dit ailleurs (et plusieurs fois même) ce que je pensais de la remise en cause des théories physiques, et de la masse du photon, inutile que j'en dise plus ici.
    "Un clavier AZERTY en vaut deux."

  21. #17
    Olorin

    Wink Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Salut à tous !

    Cela fait longtemps que l'idée de la réintroduction d'un ether me titille également , la principale cause étant bien évidemment les analogies troublantes existantes entre les équations de l'électromagnetisme et celle de la mécanique des fluides .
    De plus , les experiences de Michelson et Morley n'ont nullement discredités l'existence d'un ether dans l'absolu , le modèle d'ether envisagé à l'époque étant plus que douteux ( milieu matériel rigide et réferentiel absolu d'espace et de temps ) : il suffirait que la Terre entraine une partie de l'ether à proximité de sa surface pour que le résultat négatif de l'experience de Michelson trouve ici une autre explication .
    Selon la théorie utilisée a l'époque , pour une onde lumineuse vehiculée par un milieu , la Terre le traversant en voyageant sur son orbite , le décalage temporel des ondes émergentes du dispositif interférometrique ( lame semi transparente ) est donnée par :

    t = l / c x Be² = l / c x (vE²/ c²)
    <=> t = t2 - t1 = (2l Ge / c ) - (2l Ge(1 - Ge)/c )

    avec Ge = racine carée 1/(1- Be²)

    où c est la vitesse de la lumière , vE la vitesse d'entrainement du laboratoire ( de la Terre ) par rapport a l'ether , l la longueur d'un bras de l'interférometre, t2 le temps de parcours le long du bras perpendiculaire a l'axe d'émission de la source( qui est également l'axe de translation du labo-Terre ) et t1 le temps de parcours le long du bras dirigé suivant ce dernier axe .

    d'où la différence de phase phi donnée par :

    phi = 2pi l Be² / lambda

    avec les paramètres de l'époque ( séries de mesures de 1887) on devrait avoir un déplacement en fraction de frange valant 0.4 .
    Michelson constata tout d'abord (1887) que les valeurs experimentales était 2 fois plus petites que celles calculées , pour arriver ( en 1929) a des valeurs 90 fois plus petites avec l'augmentation de la précision des mesures .

    Dans le cadre de la théorie d'Einstein on a :

    t= 0 , car t1=t2 ( même vitesse c de parcours )

    donc phi = 0 et le déplacement des franges et nul.

    Or il se trouve qu'en 1929 , l'experience disait déja : non , le déplacement des franges est non nul , SEULEMENT 90 fois plus petit que prévu !!!! La relativité d'Einstein n' interprete donc pas a ce moment là de façon satisfaisante le phénomène ( je ne sais d'ailleurs pas où en est la précision aujourd'hui , si quelqu'un peu m'aider ! )

    Seule interpretation valable a mon avis : la vitesse vT de translation de la Terre sur son orbite n'est pas la vitesse vE d'entrainement du à l'Ether , il faut abandonner l'hypothèse d'un Ether assimilé a un réferentiel absolu d'espace et de temps , idée stupide s'il en est , si on y pense avec un peu de recul !

    Dans un autre cadre , celui d'un Ether fluide et dynamique , si la Terre entraine dans sa rotation sur elle-même et autour du Soleil une partie de l'Ether cosmique , de sorte que la vitesse de l'Ether entrainé par la Terre sois trés faible dans le réferentiel terrestre ( ou le phénomene inverse qui me plairait plus , c'est a dire la Terre entrainé par l'action de l'Ether avec même conséquence ) on a vE trés faible ( et trés inférieure a vT) et par conséquent un déplacement de franges beaucoup plus faible que ne le prévoyait l'ancienne théorie mais non nul , contrairement a l'interpretation d'Einstein ( et oui , 2=2 , et 90=90 monsieur Einstein , et non 1/2 =0
    ou 1/90 = 0 !!!) .

    De plus j'ai entendu dire qu'un certain Dayton C. Miller , physicien américain reconnu et respecté de l'époque , avait menée de longues
    campagnes de mesures sur des experiences de type Michelson en altitude ( au Mont Wilson ) et avait constaté des variations assez extraordinaires dans les résultats obtenus , notamment cycliques , présentant des extremas au solstices et equinoxes terrestres . Ces résultats avaient alors étaient interpretés comme des perturbations liées au gradient de température par les défenseurs de l'hypothèse d' Einstein ( Shankland notamment , cf la logique de la découverte scientifique de Karl Popper )

    Voilà , c'est un bon début , j'attends vos réactions !

  22. #18
    mtheory

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Il faut bien comprendre une chose,l'espace n'est pas le réceptacle des choses,l'espace est une propriété d'existence étendue des phénomènes,c'est une structure émergante de l'ensemble des événements(au sens relativiste) du monde.
    L'espace-temps d'Einstein de ce point de vue est lui même une sorte 'd'éther' et par conséquent il posséde une dynamique, se déforme est affecté par les objets et les affecte à son tour.

    Tout ceci n'est pas nouveau,Descartes le savait,Riemann le savait et Einstein aussi.
    Ce qu'il faut bien voir c'est que l'éther, en tant que milieux matériel élastique à l'origines des forces du monde, est une conception absolument fausse.
    Il faut renverser la perspective.
    Les champs de forces sont des objets primitifs non séparables de la structure de l'espace-temps.
    Ce que nous avons en tête avec l'idée simple de matière est une approximation fictive du réel.
    Comme je l'ai dit plus haut le champ électromagnétique se définit par son action sur le mouvement de la matière.
    Donc, comme un champ est défini en tous points de l'espace, pour décrire sont état cela revient à donner son influence sur le champs de vitesse d'un fluide chargé en tout points de l'espace.
    Voila pourquoi les équations de Maxwell sont liées à des équations de mécanique des fluides .
    Encore une fois il n'y a pas de milieux matériel fluide dont découleraient les forces.
    Le concept de champ est premier et remplace l'éther.
    C'est la matière qui s'interprète alors comme une concentration particulièrement intense d'énergie dans le champ.
    Matière,espace-temps et autres forces sont donc unifiés avec les concepts de champs et d'énergie.
    Lisez les textes d'Einstein et notamment les commentaires de Françoise Balibar,c'est illuminant

  23. Publicité
  24. #19
    glevesque

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Salut Olerin

    si la Terre entraine dans sa rotation sur elle-même et autour du Soleil une partie de l'Ether cosmique
    N'y aurait-il pas alors une relation étroite avec l'interaction du tissus éther d'espace-temps, avec le champs gravitationnelle de la terre, cette interaction serait-elle à l'origine du froissement de la métrique gravitationnelle qui l'englobe et dont elle en est la cause. J'exprime une idée et c'est tout, mais dans c'est condition l'influence gravitationnelle ne serait pas de porter infini, n'est-ce pas.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  25. #20
    glevesque

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Salut Mtheory

    Le concept de champ est premier et remplace l'éther.
    Oui d'accord, mais qui nous dit que les champs selon leurs différentes nature définissable par rapport au tissus originel d'espace-temps de consistance immatérielle, ne sont pas justement des variation de champs d'Éther. (et bien sur de consistance non matériel mais axée sur l'émergence de celle-ci).

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  26. #21
    Olorin

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Citation Envoyé par mtheory
    Encore une fois il n'y a pas de milieux matériel fluide dont découleraient les forces.
    Le concept de champ est premier et remplace l'éther.
    J'ai du mal a me faire a cette idée : je pense que le concept de champ est complémentaire à celui d' Ether , car je crois que la lumière possède bel et bien un milieu de propagation , dont la nature demeure mystérieuse il est vrai . De plus le champ étant engendré par la matière-énergie , l'Ether pourrait trés bien être une variété de matière-énergie contribuant aux diffèrents champs, ces derniers pouvant être la consequence d'une excitation de l'Ether par la matière-énergie .
    Il faudrait aborder le problème mathématiquement pour y voir plus clair , proposer un modèle qui tienne la route au vue de nos connaissances , et le tester par des experiences . Ce qui est sur , c'est que la relativité n'y survivrai pas ( snif ! ) , mais devrait y demeurer en tant que cas particulier ( c invariante par transformation galiléenne ne marcherai plus , la vitesse de la lumière se composerai alors comme toute bonne vieille vitesse ! ) et Il nous faudrait également comprendre la signification profonde de l' expression :

    c = 1 / racine ( mu0 x epsilon0 )

    qui pourrait être une limite ou une valeur moyenne ou je ne sais quoi d'autre , mais plus une constante .

    J'espere ne pas être trop a la masse , mais a ma connaissance , la relativité n'interprete pas l'experience de Michelson et Morley, contrairement a ce que l'on raconte , ce n'est donc pas la bonne a tout faire !

  27. #22
    Rincevent

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Citation Envoyé par Olorin
    J'ai du mal a me faire a cette idée : je pense que le concept de champ est complémentaire à celui d' Ether , car je crois que la lumière possède bel et bien un milieu de propagation
    le fait de "croire" ou ne "pas croire" n'a rien à voir avec la science...

    a ma connaissance , la relativité n'interprete pas l'experience de Michelson et Morley, contrairement a ce que l'on raconte , ce n'est donc pas la bonne a tout faire !
    parfois faut remettre ses connaissances à jour...

  28. #23
    Agel

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Salut,

    Juste un petit commentaire, avant réponse, sur les vingt et une réponses à mon message d'hier soir.

    Je passerai les interventions probablement faites sous l'emprise de l'alcool, tout comme celles volontairement tronqués et mensongères destinées à décourager ceux qui n'obéissent pas au dogme qui prévaut en lieu et place d'une véritable réflexion scientifique.

    Ceci dit, je tiens à saluer : roll, mtheory, WatoO, quetzal, Floris, Konrad, pour leurs interventions, avec une mention toute particulière à l'esprit libre du nouvel arrivant Olorin.
    Le savoir c’est bien, le comprendre c’est mieux.

    Agel

  29. #24
    Agel

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Citation Envoyé par roll
    Bonjour,
    h s' exprime en Joules secondes,ce n' est pas une énergie.
    Tu as raison pour les j/s, cependant n'écoute pas les charlatans qui te font écrire sur la même phrase le réel et son contraire. Non seulement h symbolise une valeur d'énergie en j/s, mais de plus il en incarne la constante universelle nommée quantum par Planck lui même.
    Dernière modification par Agel ; 07/11/2004 à 11h18.
    Le savoir c’est bien, le comprendre c’est mieux.

    Agel

  30. Publicité
  31. #25
    BioBen

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Non, Agel tu te trompes : elle s'exprime en J*s par en J/s !
    D'ailleurs, ca ne peut pas être une energie tout simplement parce que on peut établir l'équation suivante :
    E=hv ou E est l'energie et v la fréquence.
    a+
    ben

    PS : quelqu'un peut m'expliquer pourqoi est-ce qu'un certain sites indiquent que h s'exprime en J/s ?
    Dernière modification par BioBen ; 07/11/2004 à 11h29.

  32. #26
    Olorin

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Citation Envoyé par Rincevent
    le fait de "croire" ou ne "pas croire" n'a rien à voir avec la science...
    Je suis tout à fait d'accord , mais vois-tu , les idées , en sciences comme ailleurs , ont du goût , et l'ont peut parfaitement pencher en faveur d'une idée sans pour autant en avoir la certitude
    ( Théorique où experimentale , ex: Newton et la théorie corpusculaire , pas si mauvaise du point de vue scientifique la " croyance " ! ) . Et oui , je doute que la science objective n'existe un jour , et me demande si cela serait meme souhaitable ..... il suffit de voir quelques anomalies dans une théorie rivale pour voir nos certitudes renforçées , et puis quoi que l'on se dise , toute théorie est potentiellement démontable ( falsifiable dirait nos amis les épistemologues ) , la relativité n'echappant pas a la règle !


    Citation Envoyé par Rincevent
    parfois faut remettre ses connaissances à jour...
    Valable pour toi aussi , mon cher Rincevent ! Apporte moi les chiffres des résultats d'experiences type Michelson recentes ( avec sources ! ) pour que l'on puisse en discuter : si les valeurs n'ont fait que tendre vers zéro avec le temps et l'amélioration des methodes de mesures, je m'inclinerai . Si elles ont atteints une valeur limite non nulle et irréductible par sophistication des dispositifs , et bien là ça serait bien dommage pour notre chère théorie , pillier de la physique moderne , car il aurait alors pris de sacrées fissures .

    Je sais que les experiences de Michelson menées a l'époque étaient expeditives et quelque peu baclées et vu d'un oeil neuf , l'explication d'Einstein n'était scientifiquement pas convaincante alors ( d'apres le résultats obtenus ) , sans oublier les séries de mesures de Miller ( constatant des anomalies avec l'altitude et les saisons ) et celles d'experiences connues comme celles de Sagnac entre autre.
    Bonne recherche !!!

  33. #27
    Coincoin

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Citation Envoyé par Agel
    Je passerai les interventions probablement faites sous l'emprise de l'alcool, tout comme celles volontairement tronqués et mensongères destinées à décourager ceux qui n'obéissent pas au dogme qui prévaut en lieu et place d'une véritable réflexion scientifique.
    Pour ce qui est de la première partie de la phrase, dois-je te rappeler qu'on attaque des idées et non des personnes ? Je passe déjà suffisament pour quelqu'un de méchant pour avoir envie d'intervenir en tant que modérateur...
    Pour ce qui est de décourager ceux qui sortent du dogme, si tu appelles "dogme" la physique reconnue, celle qui fait intervenir des maths et non pas des affirmations commençant par "je crois..", alors oui, j'avoue, je voudrais te décourager. Pour la simple et bonne raison que tu ne maîtrises même pas les bases de la physique (tu t'entêtes à parler d'énergie pour h) et que toute réflexion que tu pourrais faire sur ces bases ne pourrait même pas être considéré comme scientifique. Quand te rendras-tu compte qu'on ne peut pas parler de mécanique quantique ou de relativité générale si on ne maîtrises même pas la physique de Terminale ? Personnellement, pour l'instant dans ce sujet, j'ai surtout vu de grossières erreurs et des élucubrations métaphysiques...

    Mais je pense que tu préfereras considérer que je fais partie de ces méchants scientifiques dogmatiques et hautains plutôt que de te remettre en question.
    Encore une victoire de Canard !

  34. #28
    Olorin

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    D'ailleurs , si je penche en faveur d'un milieu de propagation pour la lumiere , c'est bien plus par "objectivité scientifique " que par " croyance " ( comme ma phrase l'aurait laissé entendre par " je crois qu'il existe .. " ) , la trame historique réelle ayant entourée les experiences de Michelson et Morley me permettant de réellement l'envisager.

  35. #29
    Olorin

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Citation Envoyé par Coincoin
    Personnellement, pour l'instant dans ce sujet, j'ai surtout vu de grossières erreurs et des élucubrations métaphysiques...
    Lesquelles Coincoin ? Il est vrai que Agel ne semble pas avoir de solides connaissances en physique , mais ses interrogations étaient légitimes , et puis je pense que tu as fini par le convaincre que h était une action !!

    La théorie de l' Ether n'est pas une élucubration métaphysique, si c'est cela que tu penses , j'ai meme lu quelque part qu'un physicien théoricien , T.Van Flandern avait réussi a rendre compte de l'effet de lentille gravitationnelle (déviation d'un rayon lumineux a proximité d'une masse grave ) ainsi que de l'avancée du périhelie de mercure grace a un modele d'Ether et donc d'un milieu de propagation pour la lumiere .

    Bonne recherche !!!

  36. #30
    BioBen

    Re : Réhabilitons l'éther de Maxwell

    Oauis, je connais quelqu'un aussi ( un physicien) qui développe un théorie aussi qui tente de rétablir un vide plus vide du tout (c'est pas un modèle type-Etther, vu que c'est pas un milieu "continu" qu'il établissent), et d'après ce que j'ai entendu ils arrivent du même coup à expliquer les interactions electromagnétique + interactions faibles/fortes comme des interactions mécaniques et que ca permet aussi d'expliquer le rayonnement fossile a 3K...enfin bon je sais pas grand chose sur cette théorie et son avancée, donc me poser pas de questions dessus je saurais pas y répondre (je ne fais que rapporter ce qu'on m'a dit, je ne cautionne rien, je suis bien loin d'avoir les connaissances pour statuer de la validité ou non d'un théorie).
    a+
    ben

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. substitution à l'éther diéthylique
    Par invite654321 dans le forum Chimie
    Réponses: 13
    Dernier message: 12/08/2007, 17h56
  2. où trouver de l'éther?
    Par marion1988 dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/03/2007, 16h00
  3. l'ether
    Par Geminga dans le forum Archives
    Réponses: 2
    Dernier message: 06/07/2005, 17h48
  4. L'éther dans la théorie de Maxwell
    Par Agel dans le forum Physique
    Réponses: 161
    Dernier message: 11/10/2004, 19h43