Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 40

don de moëlle




  1. #1
    flowermetastasis

    don de moëlle

    Bonsoir!
    Je suis en train d'entreprendre des démarches pour devenir donneur volontaire de moëlle. J'aurais toutefois quelques questions à poser à ceux qui sont déjà des donneurs confirmés (j'entends par là, des personnes qui ont déjà eu l'occasion d'être contactés pour procéder au prélèvement!!). Il y en a -t-il parmi vous????

    Merci et bonne soirée à tous!

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    pelagioun

    Re : don de moëlle

    Bonjour! J'ai fait un don de moelle fin 2006 . Vous pouvez donc me poser vos questions . N'hésitez pas, ce sera un plaisir pour moi de vous répondre !

  4. #3
    pelagioun

    Re : don de moëlle

    bonjour! je rajoute que je peux répondre à toute personne qui se pose des questions au sujet du don de moelle (dans la limite de mes possibilités !!!) .


  5. #4
    marc.suisse

    Re : don de moëlle

    Bonjour à tous !!

    Je suis assez pour les dons en général , que ce soit les dons d'organes , de sang etc .

    Mais mon problème qui m'empêche de passer à l'acte , c'est que je supporte pas les hôpitaux , je me sens super mal et quand j'entends piqure , j'ai déjà la tête qui tourne .

    Le don de moelle est-il douloureux ?
    On a tous quelque chose à s'apporter .

  6. #5
    haile

    Re : don de moëlle

    je crois qu'il y a deux méthodes de prélèvement des cellules de la moelle osseuse: la méthode par "ponction directe", sous anesthésie générale, on ressent, parait-il (je n'ai jamais fait de tels dons) une légère gêne quand les effets de l'anesthésie se dissipent.
    la deuxième méthode consistent en fait à donner ce qui est appelé les "cellules souches périphériques": un médicament est administré en sous-cutanée au donneur quelques temps avant le don, ce médicament permet de faire migrer ces cellules souches directement dans le sang. Le prélèvement sera fait, à la manière du don de plaquettes, par tri des cellules intéressante, donc pas de prélèvement de sang...

    je sais que ça ne répond pas tout à fait à ta question, mais dans les deux cas, en théorie, la douleur, quand il y en a une est tout à fait supportable.

    edit: à noter quand même que le don par ponction se fait tout de même sous anesthésie générale, alors, sans vouloir décourager les donneurs, il ne s'agit pas d'un acte banal.
    Dernière modification par haile ; 25/04/2007 à 10h19.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    pelagioun

    Re : don de moëlle

    Bonjour! haile a bien résumé les méthodes utilisées pour le don de moelle . Pour moi c'est par anesthésie que ça c'est passé avec prélèvement dans les os du bassin .Pour répondre à marc.suisse , je dirais que le prélèvement en lui même n'est pas du tout douloureux puisque on est endormi, on ne sent rien . Dans les jours qui suivent, on ressent une gêne (on ne peut pas dire une douleur) dans le bas du dos comparable un peu à un hématome, c'est-à-dire que si on y touche on sent quelque chose, mais si on n'y touche pas ça va .De toute façon, c'est tout à fait supportable .Pour ce qui est des hopitaux, moi je suis pareil, j'ai horreur de ça . Mais là c'est différent, vous n'êtes pas malade, vous êtes même en bonne santé puisque vous pouvez donner de votre moelle et ça fait toute la différence ! Du moins, c'est comme ça que je l'ai ressenti ! Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas !

  9. #7
    lilie

    Wink Re : don de moëlle

    Bonjour,

    Je voudrais savoir s'il y a des restrictions pour les futurs donneurs de moëlle? Par exemple, j'ai entendu à la télé et de différentes personnes que les gens pesant moins de 50 kilos ne pouvaient pas donner de sang est-ce qu'il en est de même pour le don de moëlle? Je suis dans ce cas-là, je suis petite et donc je suis pas lourde!

    Sinon comment doit-on procéder pour devenir donneur de moëlle? Quelles sont les conditions pour en devenir un? Et comment ça se passe?

    J'espère ne pas trop vous embêter avec mes questions!

    Lilie

  10. Publicité
  11. #8
    lilie

    Re : don de moëlle

    Re-bonjour,

    J'ai trouvé un site sur ce sujet, si ça intéresse quelqu'un....

    http://www.france-adot.org/don-organ...e-osseuse.html

    Lilie

  12. #9
    pelagioun

    Re : don de moëlle

    Bonsoir ! Le site que vous avez trouvé résume assez bien le sujet du "don de moelle " . Je pense que vous avez du trouver quelques réponses à vos questions . Pour ce qui est du poids, la quantité de moelle prélevée dépend de votre poids et de celui du receveur donc à mon avis, si celui-ci est moins lourd que vous ça ne doit pas poser de problême ( à confirmer car je ne suis pas sûre !)
    Pour ce qui est des restrictions, je ne pense pas qu'il y en ai beaucoup, il faut être en bonne santé!
    Pour ce qui est du déroulement du don, si vous n' avez pas trouvé réponse sur le site que vous nous proposez ou si vous avez d'autres questions plus précises, n'hésitez pas à me les poser .

  13. #10
    haile

    Re : don de moëlle

    il ne doit pas y avoir autant de restrictions que pour le don de sang: le poids et la taille pour le don du sang sont mis en place, il me semble parce qu'il doit y avoir un minimum de sang à prélever, donc une personne plus petite et moins corpulente à une plus petite volémie, lui retirer trop de sang pourrait entrainer des malaises et être dangereux pour elle. Ceci ne s'applique pas à la moelle.
    Me trompe-je?

  14. #11
    marc.suisse

    Re : don de moëlle

    Bonjour à tous !!

    Citation Envoyé par pelagioun
    Pour répondre à marc.suisse , je dirais que le prélèvement en lui même n'est pas du tout douloureux puisque on est endormi, on ne sent rien .
    Je te remercie de ta réponse , mais franchement je ne serais pas à l'aise , voir à la limite du malaise , donc pour l'instant je vais m'abstenir , c'est égoiste je le sais bien ....

    Citation Envoyé par pelagioun
    Mais là c'est différent, vous n'êtes pas malade, vous êtes même en bonne santé puisque vous pouvez donner de votre moelle et ça fait toute la différence ! Du moins, c'est comme ça que je l'ai ressenti !
    Effectivement , ça ce serait une bonne motivation .
    On a tous quelque chose à s'apporter .

  15. #12
    eve88

    Re : don de moëlle

    Bonjour, je ne veux blesser personne avec ce que j'ai à dire mais je suis d'accord avec marc suisse, l'enjeux n'en vaut pas la chandelle ... et le fait de savoir refuser n'est pas égoiste mais une marque de confiance en soi, de savoir s'affirmer.

    N'importe quel psy vous parlera du besoin de contrôle qu'on a tous et des épreuves qu'on s'inflige pour sentir la maitrise qu'on a sur son corps... ça va du fait de souffler sur les dés pour se porter chance avant de les jetter jusqu'au masochisme tel qu'on le connait (c'est se faire souffrir tellement que même l'adversité ne pourra pas faire pareil: on s'immunise contre les aléas c'est un moyen de protection)... je trouve que le besoin d'aller donner son sang ou sa moelle indépendament du "don ostensoir" (que l'on fait savoir à tout le monde qu'on fait ça par besoin d'etre perçu comme quelqu'un de bien par ses proches) fait trop appel à cette peur de soi même.

    Pour faire avancer la réflexion j'ai un lien à proposer... bon je sais que ca peut encore et aussi choquer du monde mais je trouve intéréssant d'avoir plusieurs "son de cloche" et l'ouverture passe avant tout par le fait d'envisager le pour et le contre avant de s'engager...

    Attention, je ne veux convaincre personne de ne pas aller donner sa moelle, (Pour les personnes qui défendent leur point de vue ou qui sont persuadé de faire le bon choix et promouvant le don de moelle; si vous vous sentez attaqué par ce qui est dis dans les pages suivantes c'est que vous devez avoir des doutes, je vous invite alors à réfléchir à votre démarche une fois de plus...) Personellement j'ai longtemps hésité entre les deux pour ou contre aller donner mon sang et ma moelle...j'ai cherché à me renseigner au maximum et j'ai brassé pas mal de sites officiels, de bibliographie et d'ouvrages de médecine... j'ai fait mes conclusions et j'aimerai partager ça avec d'autres affin de lancer une discusion...
    ####

    j'aimerais avoir un peu plus d'avis, sur la perception de cet acte...

    Merci

    Eve88
    Dernière modification par Yoyo ; 23/11/2007 à 20h41. Motif: site retiré

  16. #13
    aquilegia

    Re : don de moëlle

    Citation Envoyé par eve88 Voir le message
    Bonjour, je ne veux blesser personne avec ce que j'ai à dire mais je suis d'accord avec marc suisse, l'enjeux n'en vaut pas la chandelle ...
    Bonjour,

    le problème, c'est que ce n'est pas au donneur de juger si le jeu en vaut la chandelle ou pas.

    Dans ton site, tu affirmes, après avoir énuméré les possibles complications pour le receveur : "A vous de voir si vous voulez encourager ça ! " (en tant que donneur)

    Je trouve cette remarque choquante. Ce n'est pas au donneur de décider si il vaut mieux qu'une autre personne vive ou meure. Le receveur dispose de toutes les informations, et il est libre de refuser la greffe si il le souhaite.
    Beaucoup de gens préfèrent avoir cinq ans de vie supplémentaire même dans la douleur, et en tous cas, aucun n'aimerait, j'en suis sûre, que ce soit une autre personne qui décide de cela à sa place.

    Je vois mal un médecin dire à son patient : "Vous aviez un donneur potentiel, mais il refuse que vous puissiez souffrir, et préfère que vous mouriez tranquillement maintenant plutôt que de risquer la souffrance plus tard."

    Après, que l'on ait peur de l'hôpital, des aiguilles, des maladies nausocomiales, c'est un autre problème, bien sûr.
    Mais dans la liste des arguments "contre" que tu donnes, celui de la souffrance potentielle du receveur ne me paraît pas acceptable du point de vue de la prise de décision du donneur, parce que, justement, elle ne regarde que le receveur, et certainement pas le donneur.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  17. #14
    Novocaine

    Re : don de moëlle

    Salut,

    et le fait de savoir refuser n'est pas égoiste mais une marque de confiance en soi, de savoir s'affirmer.
    Le fait de donner aussi..tu ne crois pas?

    N'importe quel psy vous parlera du besoin de contrôle qu'on a tous et des épreuves qu'on s'inflige pour sentir la maitrise qu'on a sur son corps... ça va du fait de souffler sur les dés pour se porter chance avant de les jetter jusqu'au masochisme tel qu'on le connait (c'est se faire souffrir tellement que même l'adversité ne pourra pas faire pareil: on s'immunise contre les aléas c'est un moyen de protection)... je trouve que le besoin d'aller donner son sang ou sa moelle indépendament du "don ostensoir" (que l'on fait savoir à tout le monde qu'on fait ça par besoin d'etre perçu comme quelqu'un de bien par ses proches) fait trop appel à cette peur de soi même.
    On peut être bien dans sa peau et donner son sang ou de la moelle sans avoir le besoin de prouver quoique ce soit ou de soulager pareille phobie. Je n'aime pas ton point de vue.

    Pour faire avancer la réflexion j'ai un lien à proposer... bon je sais que ca peut encore et aussi choquer du monde mais je trouve intéréssant d'avoir plusieurs "son de cloche" et l'ouverture passe avant tout par le fait d'envisager le pour et le contre avant de s'engager...
    Je suis parfaitement d'accord avec Aquilegia. Je crois que les seuls à décider ce sont les pauvres malades et je crois qu'ils sont bien content d'avoir un choix grâce aux altruistes.

    Attention, je ne veux convaincre personne de ne pas aller donner sa moelle, (Pour les personnes qui défendent leur point de vue ou qui sont persuadé de faire le bon choix et promouvant le don de moelle; si vous vous sentez attaqué par ce qui est dis dans les pages suivantes c'est que vous devez avoir des doutes, je vous invite alors à réfléchir à votre démarche une fois de plus...) Personellement j'ai longtemps hésité entre les deux pour ou contre aller donner mon sang et ma moelle...j'ai cherché à me renseigner au maximum et j'ai brassé pas mal de sites officiels, de bibliographie et d'ouvrages de médecine... j'ai fait mes conclusions et j'aimerai partager ça avec d'autres affin de lancer une discusion...
    Tu devrais peut être faire plus de recherches... Le don d'organes, de moelle osseuse ou de sang permet tout simplement de sauver des vies et ce n'est pas parceque ce n'est pas toujours efficace qu'il faut abandonner l'entreprise.

    Si tu ne veux convaincre personne je ne comprends pas le but de ton intervention.

    Ceux qui donnent une partie de leur corps sont des gens qui veulent aider tout simplement et je suis bien content que tout le monde partage pas ta vision des choses. Tu considères que ta propre personne avant celle des autres. Ce n'est rien d'autre que de l'égoïsme.

    Ton site m'a rapidement saoulé. C'est toi le phobique dans l'histoire.

  18. #15
    nedhir med

    Re : don de moëlle

    Salut Novocaine, ça fait longtemps l'ami
    Eh bien je suis tout à fait d'accord avec toi, moi personnellement; je ne souhaites jamais du mal à personne mais juste je veux rapeler à toute personne qui refuse l'idée de la donation que peut etre un jour il auront besoin d'une petite poche de sang qui pourrait sauver leur vie Malgrès tout donner son propre sang ou ses organes juste pour sauver quelqu'un qui souffre est de loin l'acte le plus noble et le plus heroique ... Merci pour tous les donateurs
    C'est la dose qui fait le poison...

  19. #16
    TomKrouze

    Re : don de moëlle

    Trop drôle !

    [QUOTE=eve88;1401151]
    voici le lien: ####

    Pourrait-on savoir ton parcours scientifique ? Etudes ? métier ?

    Déjà, il est absolument pas objectif, et tu balances des détails affreusement douteux. Puis aussi, je lis parfois des idioties (je le dis clairement) : l'autotransfusion par confort, le plasma irradié avec des points de suspension pour faire genre "on vous donne de la radioactivité, c'est très grave". Pire même, je lis que le personnel en bloc opératoire se "rince l'oeil" avec les patients nus. Tu dois avoir travaillé là-bas pour dire ça, c'est clair et net... T'as jamais entendu parler de l'éthique et du respect des patients ? Oui, le personnel médical a parfois une conscience.

    Citation Envoyé par eve88 Voir le message
    (dans ce cas il faut retourner le donneur endormi, car pour la ponction de moelle primaire il/elle est sur le ventre "décubitus ventral"... il faut alors que tous les tuyaux suivent le retournement, l'intubation, les perfusions d'anesthésique et d'antibiotiques... au détriment des champs stériles... d'ou parfois des problèmes d'infection en plus des infections nosocomiales habituelles...
    Oui, tous les champs stériles tombent par terre, et on les remet ensuite sur des plaies ouvertes ! Mais seulement si ça saigne pas trop, parce qu'après on le réutilise pour l'opération cardiaque du mec de la salle à côté...

    Tu ne connais absolument rien, et tu parles. Je n'ai pas tout lu, mais ce que j'en ai lu, c'est de la désinformation. Et c'est absolument honteux de diffuser ça.

    "Méfiez vous des faux témoignages donnés par les organismes officiels et associations chargés de promouvoir le don de moelle... "

    Et méfiez-vous absolument des avis complètement absurdes que vous trouverez sur internet surtout, c'est encore pire.

    Chacun ses opinions ? Oui, c'est vrai, mais reste objectif, sinon ça vaut absolument rien.

    Et si je vais donner mon sang, c'est parce que je le veux. Je me dis aussi que si j'étais à la place du malade, entre la vie et la mort, j'aurais bien aimé qu'un mec ait été donné son sang comme moi, pour me sauver. Voilà que ça parle de psychologie maintenant... Pitoyable...


    Allez, je ré-édite mon message, car ceci est la goutte d'eau qui fait déborder le vase : "-Anxiolytique dès la veille : Pour éviter les crises d’angoisse et rendre le patient malléable à ce qu’on veux lui faire faire."

    J'appelle un modérateur ?
    Dernière modification par Yoyo ; 23/11/2007 à 20h41. Motif: lien effacé

  20. #17
    JBG76

    Re : don de moëlle

    Bonjour

    Bon je pense qu'on est tous d'accord, eve88 pour ton premier message tu fais très fort !

    Merci à tous les donneurs , pour moi c'est un geste des plus méritants, donner de soi (temps+corps) pour sauver des vies ...
    On imagine tous que si l'on est dans le besoin ou que n'importe quel membre de notre entourage le soit, on est bien content de pouvoir vivre grace à une personne que l'on ne connait pas ....

    De mon coté je reconnais ne faire que pour l'instant don de sang , mais en cas d'accident mortel, j'ai toujours avec mes papiers ma carte de donneur d'organe, au moins si je meur accidentellement ca pourra servir à plusieurs personnes dans le besoin ...

  21. #18
    Cécile

    Re : don de moëlle

    Le don de sang... ça me paraît tellement normal, banal même, pour ceux qui sont en bonne santé et n'ont pas la phobie des piqûres. Eve, tu vas chercher des explications psychologiques complètement déjantées alors que la motivation du donneur est simple : aider ceux qui en ont besoin.
    Je comprends Marc Suisse qui ne supporte pas les piqûres et les hôpitaux. Dans ce cas, donner son sang peut en effet être une épreuve difficile.
    Mais je ne comprens pas tes réflexions sur "le besoin de contrôle qu'on a tous et des épreuves qu'on s'inflige pour sentir la maitrise qu'on a sur son corps" ou pire sur le "don ostensoir". C'est vraiment n'importe quoi. Pour ma part, le don de plaquettes et de plasma ne me coûte pas grand chose, juste un peu de temps. Et je ne le fais évidemment pas pour me montrer.

  22. #19
    TomKrouze

    Re : don de moëlle

    Moi je pense surtout que c'était un message coup de pub pour son site de paranoïaque...

  23. #20
    eve88

    Re : don de moëlle

    Dsl j'ai pas pu venir plus tôt...

    à Aquilegia

    "le problème, c'est que ce n'est pas au donneur de juger si le jeu en vaut la chandelle ou pas."
    Le donneur est en droit d'exiger un retour sur les résultats inhérents à son don tout comme savoir comment à servi ce qu'il a donné... Le geste est gratuit par nature ça va de soi, mais gratuit sur le plan financier pas en terme d'implication de celui ci...
    Je trouve ça logique... Par exemple, je veux aider une association caritative: soit je glisse 20€ dans l'enveloppe c'est un geste gratuit, mais si je donne c'est pour soutenir une cause et je voudrais que cet effort que je fait soit pour cette causse. Donc je me renseigne sur l'emploi de cet argent. C'est même pas de la méfiance c'est du bon sens. Si tu donnes c'est que tu te sens concerné par la cause ou alors c'est vraiment pour faire le mouton comme tout le monde. Et là où je ne suis pas d'acord c'est que sur l'information qu'on nous donne sur l'utilisation du sang et de la moelle est complètement orientée comme une vulgaire pub pour des yahourts !
    Le fait de donner une partie de soi et du temps a pour conséquence le respet du donneur et pas le fait de le considérer comme une vache à lait...

    Sinon dans mon entourage j'ai parlé à des personnes à qui on n'a pas donné d'autre possibilités que faire une chimio... (La mort est un tabou puissant...) et qui sont arrivés à la conclusion de regretter ces choix tant les souffrances ont été dures ... "Un marteau voie tous les problèmes comme des clous" un medecin voie les patients comme des "maladies à combatre" d'ou de nombreux acharnements thérapeutiques et je regrette que la dimention de la souffrance humaine ne soit pas plus présente...
    Le fait d'avoir à disposition des poches de produits sangins ou des donneurs de moelle sous la main c'est renforcer l'arsenal et encourager les médecins à banaliser ces actes et peut même aller vers une utilisation à tors (ce n'est pas la "pénurie actuelle de sang qui limite les transfusions inutiles... quand on voie les contraintes induisent pour les patients)Il est vrai qu'il reste à définir la limite entre acharnement et respet du patient... toute la difficulté est là... mais c'est généralement le pratitient qui a toujours le dernier mot...

    à Novocaine

    Aller dans le même sens que tout le monde, que sa famille, et donner sans se poser de question, voir ne pas chercher à savoir comment c'est utilisé n'est pas une marque de personnalité forte mais de suiveur.

    Aprés on est tous différents on a pas les même motivations et tout se discute... mais le HERO qui donne son sang... c'est une image bonne pour des suiveurs en manque de leader... par ex Napoléon en créant la légion d'honneur a su capter l'attention de ses soldats en manque de reconnaissance et les envoyer se faire tuer plus facilement... on est dans la même logique militaire: j'ai haluciné quand jai découvert l'existance de médailles de donneur de sang... (sans faire de jeux de mots... )

    Oui le fait de donner n'est pas égoiste, mais est-il plus dur de refuser et de se savoir "méchant" ou de donner et du coup d'etre "gentil" quelle est la situation la plus facile ?
    Il suffit de voir les réponses que mon message ont succité.

    "Tu devrais peut être faire plus de recherches. Le don d'organes, de moelle osseuse ou de sang permet tout simplement de sauver des vies et ce n'est pas parceque ce n'est pas toujours efficace qu'il faut abandonner l'entreprise. "
    Je suis d'accord avec le principe... on retarde la mort de quelques années dans le meilleur des cas (ce qui dit comme ça est moins pompeux que sauver des vies... désolé...) , mais il faut apprécier les choses à leur juste niveau même si on veut y voir de l'espoir... et quand l'entreprise ne porte plus ses fruits il faut savoir aussi déposer le bilan, ne t'inquiète pas il y en a qui savent le faire: les firmes pharmaceutiques pour les maladies orpheline, mais ici pour ces oubliées, il y a un réel impact sur leurs conditions de vie... et personne ne va s'en offusquer... il faut rester dans le populaire
    pour avoir du mérite !

    "Si tu ne veux convaincre personne je ne comprends pas le but de ton intervention."
    Ben parler, convaincre les gens ne rend pas les discusions intéréssantes... avec deux ou plusieurs avis différents c'est plus constructif ... non ? j'avoue que j'espérais avoir des avis en retours qui ne soient pas complètements calqués sur la communication de l'EFS ou de l'agence de la biomédecine mais qui soient plus personnels...


    "Ceux qui donnent une partie de leur corps sont des gens qui veulent aider tout simplement "
    C'est par respect pour eux que je pense qu'ils mérittent une information sur les risques et sur les résultas des greffes de moelle... et pas de la pub de supermarché... ce geste vaut plus que tout les ragots et racourcis faits !

    "Tu considères que ta propre personne avant celle des autres. Ce n'est rien d'autre que de l'égoïsme."
    Sans doutes.. , mais je dois l'être encore plus de ne pas me proposer pour des tests de médicaments pour faire avancer la science, de ne pas proposer un de mes reins ou mon foie à qui le voudra, de rouler en voiture et polluer nos villes, ne pas boycoter les produits des multinationnales qui pillent les pays en voie de développement, de ne pas suivre des enfants en difficulté scolaire, de ne pas avoir envoyer des sous pour le tsunami... qu'est que je peut etre égoiste et penser à moi, c'est pas possible ! Moi qui essaye quand même de sourir aux gens dans les transport en commun, qui essaye d'être à l'écoute des voisins ou de mes proches et d'être serviable non pas forcé mais par nature... de faire partie d'asso caritative (houla ça c'est bien ! ) et qui à aussi passé pas mal de temps à s'intérésser au don de moelle même si j'en tire pas les même conclusions que vous, je n'y suis pas resté indiférente... je pense qu'au final, l'égoisme n'est pas un bon indicateur, c'est comme la connerie, on est toujours l'égoiste par rapport à un autre. (on est toujours le con de quelqu'un)


    Nedhir med

    "je veux rapeler à toute personne qui refuse l'idée de la donation que peut etre un jour il auront besoin d'une petite poche de sang qui pourrait sauver leur vie"
    Oui pour ce genre d'accident genre accidents de la voie publique ou traumatiques (ceux qui peuvent toucher tout le monde et avec les quels on nous fait peur) pour ça 5% du sang collecté suffit !
    Avec la grande diminution du nombre d'accident de voiture (apparition des radars automatiques) on devrait moins manquer de sang... mais ce n'est pas le cas...


    TomKrouze:

    Pourrait-on savoir ton parcours scientifique ? Etudes ? métier ?
    L'habit fait-il le moine ? faut il être juriste pour parler de droit ?

    L'autotransfusion permet de racourcir le temps de récupération, le donneur sort plus tôt de l'hopital, on a alors moins de perte temps travaillé par le donneur et surtout un coût d'hospitalisation plus faible.
    Le plasma doit être irradié afin de détruire les germes potentiels et prémunir d'une infection.


    "Tu dois avoir travaillé là-bas pour dire ça, c'est clair et net... T'as jamais entendu parler de l'éthique et du respect des patients ? Oui, le personnel médical a parfois une conscience."
    Je ne veux pas choquer le personnel médical mais sous la blouse il y a des femmes et des hommes, avec tous les travers qu'on connait ... ethique ou pas, personne n'est un surhomme et on doit donner le change par rapport à ce qu'on attend de nous il n'y a rien d'autre...

    "Tu ne connais absolument rien, et tu parles. Je n'ai pas tout lu, mais ce que j'en ai lu, c'est de la désinformation."
    Si tu veux... il n'y a pas UNE information mais DES informations (on ne peut pas être juge et partie), mais pour moi c'est d'autant plus honteux quand la désinformation vient de ceux qui sont senssés savoir et qui font... et surtout qui ont une porté de grande envergure ! ne me dis pas que c'est pas orienté et manipulateur ? Aprés j'ai peut être été trés naive en croyant tout et en me laissant convaincre au premier abord, avant de m'y intérésser plus en profondeur ?

    à Tomcruze:

    Moi je pense surtout que c'était un message coup de pub pour son site de paranoïaque...
    tu en vois encore de la pub ?

    Evelyne

  24. #21
    smelly

    Re : don de moëlle

    Discours, tout simplement, hallucinant....

  25. #22
    aquilegia

    Re : don de moëlle

    Bonjour,
    Faut avouer que les arguments sont grandioses.

    Citation Envoyé par eve88 Voir le message
    Par exemple, je veux aider une association caritative: soit je glisse 20€ dans l'enveloppe c'est un geste gratuit, mais si je donne c'est pour soutenir une cause et je voudrais que cet effort que je fait soit pour cette causse. Donc je me renseigne sur l'emploi de cet argent.
    Ne t'inquiète pas, ton sang ou ta moelle ira bien à une personne qui en a besoin, pas à une personne qui en fait collection pour le fun.

    Les protocoles médicaux ne sont pas établis au petit bonheur la chance : si une technique est employée, c'est qu'elle permet de sauver significativement un plus grand nombre de vies que si elles n'était pas employée.

    Mais de toutes façons, tu es hors-sujet : encore une fois, tu fais purement et simplement un choix qui ne t'appartient pas.

    Citation Envoyé par eve88 Voir le message
    Le fait de donner une partie de soi et du temps a pour conséquence le respet du donneur et pas le fait de le considérer comme une vache à lait...
    Et?
    C'est le receveur qui doit payer pour ton ego, ton manque de reconnaissance?

    Tu te trompes de combat : priver les receveurs de matériel ne changera pas cela (en admettant qu'il y ait quelque chose à changer). Si tu veux que le donneur ait davantage de "reconnaissance" (sous quelle forme d'ailleurs? "Merci", c'est pas suffisant?), tu dois discuter avec les décideurs médicaux.

    Là ça fait un peu gamin capricieux : "Puisque c'est comme ça, j'arrête de respirer!"

    Citation Envoyé par eve88 Voir le message
    Sinon dans mon entourage j'ai parlé à des personnes à qui on n'a pas donné d'autre possibilités que faire une chimio... (La mort est un tabou puissant...) et qui sont arrivés à la conclusion de regretter ces choix tant les souffrances ont été dures ...
    Et alors?
    Est-ce que pour cela tout le monde doit refuser la chimio?
    Si tu veux, moi je peux te trouver un tas de cas de gens qui, bien qu'ils aient énormément souffert, sont contents d'être en vie.

    Et quel que soit le cas, contente ou pas, aucune de ces personnes n'aurait apprécié que ce soit quelqu'un d'autre qui prenne la décision à sa place.

    Oui, la médecine échoue parfois (à guérir, à soulager la douleur), tout le monde le sait. Ce n'est pas une raison suffisante pour jeter le bébé avec l'eau du bain.

    Citation Envoyé par eve88 Voir le message
    je regrette que la dimention de la souffrance humaine ne soit pas plus présente...
    Tiens tiens... Si tu commençais par appliquer tes grands principes à toi-même?
    As-tu pensé à la souffrance psychique de la personne qui sait qu'elle aurait pu avoir quelques années de plus, mais en a été privée parce qu'une "bonne âme", très bien intentionnée, a pris la décision, sans lui demander son avis, de lui épargner cette intervention?

    Citation Envoyé par eve88 Voir le message
    Le fait d'avoir à disposition des poches de produits sangins ou des donneurs de moelle sous la main c'est renforcer l'arsenal et encourager les médecins à banaliser ces actes et peut même aller vers une utilisation à tors
    Des preuves?
    Des publications scientifiques?
    Et quand bien même, en quoi ce problème serait-il du ressort du donneur? Tu veux examiner le dossier du patient qui va recevoir ton sang pour être sûr que les médecins font bien leur boulot?
    Si tu mets en doute les décisions médicales, fait médecine et là tu seras en mesure de discuter avec les médecins au cas par cas!

    Citation Envoyé par eve88 Voir le message
    Il est vrai qu'il reste à définir la limite entre acharnement et respet du patient... toute la difficulté est là... mais c'est généralement le pratitient qui a toujours le dernier mot...
    En fin de compte, tu fais oeuvre charitative en coupant l'herbe sous le pied aux méchants médecins qui pourraient, éventuellement, faire de l'acharnement.
    Tiens c'est rigolo, dans ta démarche, les médecins, ils sont humains quand il s'agit de mater les patients nus (ça ça me fait bien rigoler), mais quand il s'agit de prendre des décisions médicales, ils deviennent des machines à mauvaises décisions.

    Bref, quoi qu'il en soit, tu n'as aucun moyen de savoir si le sang ou la moelle que tu as refusés auraient servi à quelqu'un qui avait bon espoir ou mauvais espoir de s'en sortir. Avec ta façon de penser, ces espoirs sont de toutes façons réduits à néant.

    Citation Envoyé par eve88 Voir le message
    Aller dans le même sens que tout le monde, que sa famille, et donner sans se poser de question, voir ne pas chercher à savoir comment c'est utilisé n'est pas une marque de personnalité forte mais de suiveur.
    Tu n'as pas l'impression d'être complètement à côté de la plaque? Qui diable peut bien avoir quelque chose à faire de cette considération?
    Un donneur ne donne pas pour être "meneur" ou "suiveur" (c'est bien un des trucs les plus ridicules que j'aie lus ici), mais par esprit d'altruisme réciproque : il espère que quelqu'un fera de même pour lui quand il sera malade, point.

    Bon, j'arette là, on nage en plein n'importe quoi.
    Tu veux jouer un rôle dans la prise de décision médicale? Arrange-toi pour participer à un comité d'éthique. Ce sera bien plus raisonnable.

    Espérer priver les hôpitaux de ressources pour les obliger de force à trouver d'autres solutions ou laisser tomber les malades, c'est aussi moral que de soigner une épidémie à coups de bazooka...
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  26. #23
    Elendilmir

    Re : don de moëlle

    Citation Envoyé par eve88 Voir le message
    Le donneur est en droit d'exiger un retour sur les résultats inhérents à son don tout comme savoir comment à servi ce qu'il a donné...
    Mais que veux tu savoir sur un don de moelle?
    Tu veux savoir à qui il est donné?
    Tu veux savoir si ça a été utile au malade?
    Mais c'est une violation du secret médical, tu n'as pas à exiger de savoir ce qu'il se passe dans la vie d'un malade, même s'il reçoit tes cellules et même si on ne te donne pas son identité.

    Bien entendu que tout donneur espère que le don va être utile et peut être guérir quelqu'un, mais de là à exiger un retour? C'est pas une banque où tu places tes économies et dont tu as besoin de connaître le placement.

    Là je renvoie aux définitions d'altruisme et d'éthique de réciprocité...

    Citation Envoyé par eve88 Voir le message
    Et là où je ne suis pas d'acord c'est que sur l'information qu'on nous donne sur l'utilisation du sang et de la moelle est complètement orientée comme une vulgaire pub pour des yahourts !
    Le fait de donner une partie de soi et du temps a pour conséquence le respect du donneur et pas le fait de le considérer comme une vache à lait...
    Ben en même temps si on ne craint pas les piqures, si on a du temps pour le faire et si on en a envie, je ne vois pas du tout le problème du don de sang, ce n'est qu'un peu de plasma et de cellules... Quant au don de moelle, il faut déjà être un donneur compatible, donc on ne donne pas sa moelle comme sa visa au supermarché du coin... Et ça part déjà bien du principe de base du volontariat, personne n'est forcé de donner son sang et encore moins sa moelle.


    Citation Envoyé par eve88 Voir le message
    un medecin voie les patients comme des "maladies à combatre" d'ou de nombreux acharnements thérapeutiques et je regrette que la dimention de la souffrance humaine ne soit pas plus présente...
    Mais quel comportement veux tu que le médecin adopte?
    Je suis assez d'accord avec le fait que les médecins en général sont assez froids, mais personnellement je me mets à leur place. Un oncologue, le soir quand il rentre chez lui, j'imagine bien la réponse qu'il donne à sa femme quand elle lui demande comment a été la journée... Faut avoir de sacrées épaules pour faire ça et continuer à faire ça...

    Citation Envoyé par http://www.fmrc.fr/recherche/les_faits_sur_la_stats.lasso
    Avec 278 000 nouveaux cas de cancer en 2000 contre 160 000 en 1980, la France connaît une ascension considérable de l’incidence de cette maladie, avec une augmentation des décès de 16%, passant de 124 000 à 145 000. De plus, entre 35 et 64 ans, le cancer est de très loin la maladie la plus mortelle.

    Elle représente donc une priorité de santé publique, qui ne peut que s’amplifier du fait du vieillissement de la population. La probabilité d’avoir un cancer au cours de sa vie est estimée à une sur deux pour un homme et une sur trois pour une femme.
    Le médecin ne peut pas s'investir émotionnellement dans tous les cas, ce n'est pas humainement possible. Ils ne sont pas assez nombreux, et il y a de plus en plus de malades...

    Quant à l'acharnement thérapeutique, j'en discuterai pas...
    Ca serait le sujet d'un autre topic, et en plus c'est totalement lié au vécu, donc indiscutable...

    Citation Envoyé par eve88 Voir le message
    Aprés on est tous différents on a pas les même motivations et tout se discute... mais le HERO qui donne son sang... c'est une image bonne pour des suiveurs en manque de leader... par ex Napoléon en créant la légion d'honneur a su capter l'attention de ses soldats en manque de reconnaissance et les envoyer se faire tuer plus facilement... on est dans la même logique militaire: j'ai haluciné quand jai découvert l'existance de médailles de donneur de sang... (sans faire de jeux de mots... )
    Tu crois vraiment que les gens donnent leur sang pour la carotte de la médaille...

    Citation Envoyé par eve88 Voir le message
    Oui le fait de donner n'est pas égoiste, mais est-il plus dur de refuser et de se savoir "méchant" ou de donner et du coup d'etre "gentil" quelle est la situation la plus facile ?
    Il suffit de voir les réponses que mon message ont succité.
    Heu il n'y a pas de meilleur choix, il n'y a qu'un question de choix personnel.
    Soit tu as envie de donner (sang, moelle...) quelque qu'en soit la raison, soit tu n'en as pas envie, et personne ne va aller te montrer du doigt...
    Il y a des gens qui n'ont pas envie, ceux qui ont envie mais seulement pour un don de sang total, ceux qui donnent le sang total et le plasma, il y a des gens qui donnent des sucs pancréatiques, il y a des gens qui bossent au resto du coeur, j'en passe...

    Les réactions suscitées viennent surtout du fait que tu traites généreusement les donneurs de vaches à lait, pour ne pas dire pire.
    Que tu diabolises ce don.
    Et que finalement (et à mon humble avis), il n'en ressort pas d'argument qui tient la route pour dire aux gens : "donnez pas, vous vous ferez exploiter!!"

    Tu mélanges tout, le sang, les médicaments, les tests pharmaceutiques, l'acharnement thérapeutique...

    Citation Envoyé par eve88 Voir le message
    C'est par respect pour eux que je pense qu'ils mérittent une information sur les risques et sur les résultas des greffes de moelle... et pas de la pub de supermarché... ce geste vaut plus que tout les ragots et racourcis faits !
    Forcément les donneurs méritent une bonne information sur les risques du don, mais pas sur les résultats!

    Je ne comprends pas ce que tu reproches aux campagnes de pub.
    Il faut faire de la pub, pour le don de sang, pour le don de moelle, pour le don d'organe, pour la prévention contre le VIH. Il faut! Après les gens font leur choix,



    Citation Envoyé par eve88 Voir le message
    Oui pour ce genre d'accident genre accidents de la voie publique ou traumatiques (ceux qui peuvent toucher tout le monde et avec les quels on nous fait peur) pour ça 5% du sang collecté suffit !
    Avec la grande diminution du nombre d'accident de voiture (apparition des radars automatiques) on devrait moins manquer de sang... mais ce n'est pas le cas...
    Et les anémiés, hémophiles, leucémiques?

    J'arrête là aussi...

    Ps: je suis aussi d'accord avec ce qu'a écrit Aquilegia.

    Pps spécial troll :

    Citation Envoyé par Aquilegia
    Tiens tiens... Si tu commençais par appliquer tes grands principes à toi-même?
    As-tu pensé à la souffrance psychique de la personne qui sait qu'elle aurait pu avoir quelques années de plus, mais en a été privée parce qu'une "bonne âme", très bien intentionnée, a pris la décision, sans lui demander son avis, de lui épargner cette intervention?
    Là tu n'es pas juste Aquilegia, Eve88 est aussi une héroïne des temps modernes (ironie quand tu nous tiens , remarquez, ça doit être l'influence Napoléonienne) :

    Citation Envoyé par Eve88
    Moi qui essaye quand même de sourir aux gens dans les transport en commun, qui essaye d'être à l'écoute des voisins ou de mes proches et d'être serviable non pas forcé mais par nature... de faire partie d'asso caritative (houla ça c'est bien ! )
    Qui s'assied au fond d'un puits pour contempler le ciel le trouvera petit.

  27. #24
    TomKrouze

    Re : don de moëlle

    C'est pitoyable. Vraiment pitoyable... Je répondrais plus en détail si je trouve la force...

    Mais j'vais surtout aller dormir. Demain, j'ai stage en bloc opératoire, j'ai de la meuf à poil à matter. Hihihi.

  28. #25
    Cécile

    Re : don de moëlle

    Je ne comprends pas bien votre agressivité contre Eve.
    Je ne suis pas d'accord avec ses conclusions, mais je suis d'accord avec une partie de ses remarques. Le donneur a le droit d'avoir des informations non seulement sur les risques, mais aussi sur l'utilisation et les résultats. Il ne s'agit pas de connaître le nom des personnes qui reçoivent le sang, bien sûr, mais quel est l'usage (pourcentage de sang pour les accidents, pour les traitements du cancer, etc.). Le donneur donne en espérant que ce sera utile, la moindre des choses est de lui donner des informations fiables sur cette utilité.
    Bien sûr, Eve est un peu excessive sur certains points. Comparer la légion d'honneur et les médailles de donneur de sang est un peu ridicule. De même, ses positions sont très anti-médecine, et je ne les partage absolument pas (mais un nombre non négligeable de personnes est sur la même longueur d'onde).

    L'agressivité contre Eve me fait penser à l'agressivité de certains médecins ou institutions médicales lorsqu'ont émergé des collectifs de malades : comment osent-ils nous donner des leçons, c'est nous les soignants, etc.
    Aujourd'hui, je crois que le monde médical a pris conscience de l'utilité de ces organisations de malades. La démarce de savoir à quoi sert le don est du même ordre. La médecine n'est pas toujours irréprochable ? Auriez-vous tous oublié l'affaire du sang contaminé ?
    Pour ma part, je fais confiance au don du sang, je n'ai ni le temps ni l'envie d'aller fouiller pour voir ce qui est fait avec ces dons. Mais une information fiable et chiffrée (et non la pub pour le don) est indispensable, c'est un devoir envers les donneurs.

    Cécile, donneuse régulière de plaquettes.

  29. #26
    aquilegia

    Re : don de moëlle

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Je ne comprends pas bien votre agressivité contre Eve.
    Je ne suis pas d'accord avec ses conclusions, mais je suis d'accord avec une partie de ses remarques. Le donneur a le droit d'avoir des informations non seulement sur les risques, mais aussi sur l'utilisation et les résultats. Il ne s'agit pas de connaître le nom des personnes qui reçoivent le sang, bien sûr, mais quel est l'usage (pourcentage de sang pour les accidents, pour les traitements du cancer, etc.). Le donneur donne en espérant que ce sera utile, la moindre des choses est de lui donner des informations fiables sur cette utilité.
    Certes, mais est-ce que c'est une raison pour refuser de donner?
    On peut invoquer pas mal de raisons pour ne pas donner son sang (la peur des piqûres en est une, la peur des maladies nosocomiales en est une autre etc...), mais une personne qui ne va pas donner parce qu'elle a peur des hôpitaux ne conseille pas aux autres de suivre son exemple, alors que la démarche d'eve88 est toute différente.

    En réalité, ce ne sont pas tellement les problèmes soulevés qui me font dresser les cheveux sur la tête (enfin, pas celui-là, car certains autres sont assez fantaisistes), mais le fait que ces problèmes soient utilisés comme justification pour prendre une décision dans la vie d'autrui.

    Pour moi, la discussion de ces "problèmes" est quelque chose qui n'a pas de rapport avec l'acte du don en soi. Décider sciemment de refuser de donner, pour priver les hôpitaux par la force, ne peut pas faire avancer les choses, que ce soit l'information du donneur comme la santé du receveur.

    Si l'information au donneur est insuffisante, ce n'est pas de la faute du receveur, ce n'est pas à lui de payer pour ça...
    Si les chances de survie sont faibles même avec une greffe ou un don de sang, c'est quand même au receveur de prendre la décision, pas au donneur.

    Donc, même si certaines des questions que se pose eve88 sont justifiée, il s'agit d'en discuter avec les personnes compétentes (médecins, comités d'éthique etc..) plutôt que de conseiller à qui veut l'entendre de suspendre les dons...

    M'enfin c'est mon point de vue...
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  30. #27
    Cécile

    Re : don de moëlle

    Citation Envoyé par aquilegia Voir le message
    En réalité, ce ne sont pas tellement les problèmes soulevés qui me font dresser les cheveux sur la tête (enfin, pas celui-là, car certains autres sont assez fantaisistes), mais le fait que ces problèmes soient utilisés comme justification pour prendre une décision dans la vie d'autrui.
    En quoi Eve a-t-elle pris une décision pour autrui ? Le don de sang (ou autre) est le fait de personnes majeures et responsable. Personne ne prend une décision pour eux, que ce soit pour ou contre le don.

    Décider sciemment de refuser de donner, pour priver les hôpitaux par la force, ne peut pas faire avancer les choses, que ce soit l'information du donneur comme la santé du receveur.
    Qui force qui ?
    Que je sache, les donneurs ne sont pas très nombreux. De mémoire, les donneurs réguliers représentent une quinzaine de pourcents de la population. Parmi eux, seule une infime minorité ont les mêmes raisons qu'Eve. Les autres ne le font pas par peur des piqûres, manque de temps, flemme, j'm'en foutisme, etc. Ce n'est pas l'attitude d'Eve, certes un peu excessive, qui changera grand chose.

    Si les chances de survie sont faibles même avec une greffe ou un don de sang, c'est quand même au receveur de prendre la décision, pas au donneur.
    Désolée de te contredire, c'est au donneur de donner la décision de donner.

    Donc, même si certaines des questions que se pose eve88 sont justifiée, il s'agit d'en discuter avec les personnes compétentes (médecins, comités d'éthique etc..) plutôt que de conseiller à qui veut l'entendre de suspendre les dons...
    Dans ces personnes compétentes, j'espère que tu prends en compte les associations de malades et les associations de donneurs (si elles existent).


    Citation Envoyé par Eve88
    Les réactions suscitées viennent surtout du fait que tu traites généreusement les donneurs de vaches à lait, pour ne pas dire pire.
    Pour le coup, j'en suis vraiment une, de vache à lait : j'ai aussi donné mon lait ! (pour des renseignements, chercher avec le mot clé "lactarium").

  31. #28
    Novocaine

    Re : don de moëlle

    Bonjour Cécile,

    Je comprends ton point de vue mais ça peut avoir un effet pervers. Des gens pourraient juger les résultats et établir eux même si le don vaut le coup ou non. C'est exactement ce que fait Eve(entre autre). Les seuls capables de juger les résultats sont les professionnels eux même. Ils font appel aux volontaires pour les dons et ça s'arrête là et s'ils font appel c'est pour utiliser ces dons au mieux.. (

    Par ailleurs, il leur est nécessaire de prélever des informations(pour le contrôle des groupes sanguins etc..) sur les patients. Faut pas non plus être parano sur quelque utilisation ultérieure. Avec cet état d'esprit on peut tout remettre en cause et voir le mal partout.

    L'agressivité contre Eve me fait penser à l'agressivité de certains médecins ou institutions médicales lorsqu'ont émergé des collectifs de malades : comment osent-ils nous donner des leçons, c'est nous les soignants, etc.
    Aujourd'hui, je crois que le monde médical a pris conscience de l'utilité de ces organisations de malades. La démarce de savoir à quoi sert le don est du même ordre. La médecine n'est pas toujours irréprochable ? Auriez-vous tous oublié l'affaire du sang contaminé ?
    Je suis désolé mais t'aurais vu son site... Tu comprendrais mieux la réaction suscitée. C'est d'autant plus énervant que je ne comprends pas comment on peut avoir un état d'esprit pareil(je suis sûrement trop naïf). Mais là, Eve voit le verre totalement rempli mais de poison!.. et de plus elle veut partager sa vision des choses à tout le monde.

    Les donneurs n'ont pas vraiment à savoir exactement à quoi va servir leur don. C'est pas parcequ'on est donneur qu'on est impliqué et que ça y est on fait parti de l'équipe médical.
    Le problème d'Eve c'est qu'elle ne fait pas du tout confiance à la médecine qui, je crois, a quand même fait ses preuves. Alors bien sûr elle n'est pas parfaite et l'erreur est humaine mais elle a le mérite de progresser. Et essayer d'empêcher les donneurs de donner c'est empêcher la progression. On ne peut quand même pas tolérer une démarche pareille sur un forum médical quand même.

    Quand à l'argumentation et les exemples utilisés par Eve sont ridicules et je ne prendrai pas la peine de lui répondre.

    Et je ne crois pas qu'on puisse comparer la démarche d'Eve avec la démarche des associations de malades..
    Les associations de malades sont nées d'un collectif de malades clairement impliqués car c'est leur vie qui entre en jeu.(ex: Sida). Et il est vrai que ces associations ont aidé la médecine à progresser notamment en ce qui concerne la prise en charge des malades. De plus, les associations de malades non satisfaits par la médecine ont pour but de l'améliorer, de proposer des solutions.

    Eve critique sans arguments pertinents avec un pessimisme atroce un système qui sauve des vies sans apporter quoique ce soit et qui au contraire essaie(oui, qui essaie mais qui n'arrivera jamais) d'empêcher les donneurs de donner.


    Moi je la comprends tout à fait cette aggressivité non pas envers la personne mais envers ses idées.

    Bonne soirée,

  32. #29
    aquilegia

    Re : don de moëlle

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    En quoi Eve a-t-elle pris une décision pour autrui ? Le don de sang (ou autre) est le fait de personnes majeures et responsable. Personne ne prend une décision pour eux, que ce soit pour ou contre le don.
    Quand tu dis que tu ne veux pas donner car "le jeu n'en vaut pas la chandelle", tu prends la décision à la fois à la place de l'équipe médicale et à la place du receveur.

    C'est à l'équipe médicale d'estimer si une greffe peut augmenter l'espérance de vie du patient, et au malade de voir si il veut le faire malgré les risques que ça échoue.
    Tu as le droit de ne pas vouloir donner, mais pas parce que tu as estimé que "le jeu n'en vaut pas la chandelle".

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Qui force qui ?
    Que je sache, les donneurs ne sont pas très nombreux. De mémoire, les donneurs réguliers représentent une quinzaine de pourcents de la population. Parmi eux, seule une infime minorité ont les mêmes raisons qu'Eve.
    Et alors? Toutes les mauvaises idées qui ont commencé par être partagées par un faible nombre de personne.

    L'idée d'eve, c'est que si tout le monde refuse de donner, les médecins seront bien obligés de se servir d'autres techniques.
    Quand bien même elle serait la seule au monde à le penser, ça ne m'empêchera pas de lui dire tout le bien que je pense de son idée.

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Désolée de te contredire, c'est au donneur de donner la décision de donner.
    Mais encore une fois, c'est pas à lui de prendre la décision d'utiliser le sang ou les cellules prélevées.
    C'est pas à lui de dire que les malades auraient été bien mieux si on les avait laissé mourir tranquillement, ou si on avait utilisé une autre technique.

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Dans ces personnes compétentes, j'espère que tu prends en compte les associations de malades et les associations de donneurs (si elles existent).
    Évidemment.
    Dernière modification par aquilegia ; 29/11/2007 à 18h18.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  33. #30
    Cécile

    Re : don de moëlle

    Citation Envoyé par Novocaine Voir le message
    Je comprends ton point de vue mais ça peut avoir un effet pervers. Des gens pourraient juger les résultats et établir eux même si le don vaut le coup ou non. C'est exactement ce que fait Eve(entre autre).
    Eh oui, certains pourraient refuser de donner (mais je doute qu'ils soient nombreux). Mais cette information est néanmoins indispensable : cela s'appelle de la démocratie. On fait appel à des donneurs bénévoles, la moindre des choses est qu'ils sachent à quoi leur générosité sert !
    Longtemps, les associations caritatives n'ont pas informé, ni fait vérifier leurs comptes. Résultat : quelques scandales (rappelez-vous l'Arc). L'information fiable n'est jamais superflue, ni accessoire. Elle est tout simplement indispensable.
    Bien sûr, ce que j'appelle information fiable, ce n'est pas le site d'Eve

    Les seuls capables de juger les résultats sont les professionnels eux même. Ils font appel aux volontaires pour les dons et ça s'arrête là et s'ils font appel c'est pour utiliser ces dons au mieux..
    Je ne peux pas être d'accord avec cette vision. Donnez, puis circulez, y'a rien à voir. Quel mépris pour les donneurs. Comme je te le rappelle, les associations de malades ont fait avancer beaucoup de choses en éthique, confort des malades, et même sur l'aspect médical. Dire que "Les seuls capables de juger les résultats sont les professionnels eux même" est une connerie.

    Par ailleurs, il leur est nécessaire de prélever des informations(pour le contrôle des groupes sanguins etc..) sur les patients. Faut pas non plus être parano sur quelque utilisation ultérieure. Avec cet état d'esprit on peut tout remettre en cause et voir le mal partout.
    Je suis d'accord.

    Je suis désolé mais t'aurais vu son site... Tu comprendrais mieux la réaction suscitée. C'est d'autant plus énervant que je ne comprends pas comment on peut avoir un état d'esprit pareil(je suis sûrement trop naïf). Mais là, Eve voit le verre totalement rempli mais de poison!.. et de plus elle veut partager sa vision des choses à tout le monde.
    Je suis d'accord, son site est parano, biaisé, et néfaste.
    Mais les questions qu'elle soulève ici (pas sur son site) sont pertinentes.

    Les donneurs n'ont pas vraiment à savoir exactement à quoi va servir leur don.
    Exactement, non (question de secret médical : on ne dit pas qui reçoit). Mais ils ont à connaître les résultats généraux (type de pathologie traitée, taux de guérisons, etc, le tout chiffré, bien sûr).
    C'est pas parcequ'on est donneur qu'on est impliqué et que ça y est on fait parti de l'équipe médical.
    Bien sûr que si, c'est parce qu'on est donneur qu'on est impliqué. On ne fait pas partie de l'équipe médicale, mais on fait partie de la chaîne du don, au même titre que l'équipe médicale et les receveurs. On est donc autant impliqué qu'eux.

    Le problème d'Eve c'est qu'elle ne fait pas du tout confiance à la médecine qui, je crois, a quand même fait ses preuves.
    La médecine a fait ses preuves, mais elle a aussi parfois dérapé (l'affaire du sang contaminé, ça te dit quelque chose ? Je rappelle qu'on a délibérément transfusé du sang qu'on savait dangereux, pour des histoires de gros sous et de fierté hexagonale). Il est normal de ne pas faire confiance à 100 %, sans pour autant tomber dans la parano comme Eve.

    Alors bien sûr elle n'est pas parfaite et l'erreur est humaine mais elle a le mérite de progresser. Et essayer d'empêcher les donneurs de donner c'est empêcher la progression. On ne peut quand même pas tolérer une démarche pareille sur un forum médical quand même.
    Toute démarche argumentée doit être acceptée sur un forum scientifique. Même celles qui te déplaisent.

    Et je ne crois pas qu'on puisse comparer la démarche d'Eve avec la démarche des associations de malades..
    Les associations de malades sont nées d'un collectif de malades clairement impliqués car c'est leur vie qui entre en jeu.(ex: Sida). Et il est vrai que ces associations ont aidé la médecine à progresser notamment en ce qui concerne la prise en charge des malades. De plus, les associations de malades non satisfaits par la médecine ont pour but de l'améliorer, de proposer des solutions.
    Certes, leur action est plus positive que celle d'Eve. Pourtant, elle aussi a été combattue au début, au prétexte que seuls les médecins savaient. Même argument que les tiens aujourd'hui.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Nouvelle piste vers la réparation de la moelle épinière
    Par Démostène dans le forum Actualités
    Réponses: 3
    Dernier message: 28/01/2008, 22h55
  2. moelle épinière
    Par Rann dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/04/2007, 11h57
  3. TPE! Greffe de moelle osseuse
    Par petitpied dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/12/2006, 16h36
  4. La régénération de la moelle épinière : mythes et perspectives
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 9
    Dernier message: 14/03/2006, 17h19
  5. Clonage d'organes-moelle épinière ???
    Par whaou dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/09/2004, 13h14