Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

alccolisme, témoignages bienvenus



  1. #1
    carmin

    Exclamation alccolisme, témoignages bienvenus

    Tout d'abord bonjour à tout le monde.

    J'aimerai faire part de mon témoignage, pour plusieurs raisons :
    - pour que mon exemple puisse servir à d'autres par exemple
    - pour être rassuré quant au fait que je pourrais m'en sortir
    - pour avoir des conseils que j'espere éclairés sur ce que je vais témoigner

    Voici :

    Si je dois remonter au plus loin, je pense que ma premiere addiction a été le canabis, survenu historiquement à la suite de mon 1er chagrin d'amour, vers 17 ans. j'ai eu vécu à ce moment une période de mélancolie, sans plus, mais le canabis est entré dans ma vie autour de ce moment je crois.

    Puis, entrant à la fac, je suis tombé amoureux d'une fille. Au départ, disons les 3 1eres années elle présentait de nombreuses difficultés relationnelles, un manque de confiance en soi, et j'étais plut^tot dans de bonnes dispositions, je l'ai aidé autant que je pouvais.

    C'est vers la fin de nos études - nous faisions les mêmes - que la situation s'est agravée :
    j'ai pas mal pratiqué et organisé des freeparties techno, et pris nombre de substances du style extasies, LSD surtout, mais pas de façon trop réguliere ou plusieurs jours de suite, je dirais environ 1 fois par mois, et donc, durant à peu pres 4 ans.
    Vers la fin de mes études avec cette petite amie, notre relation se déteriorait, elle commençait à se sentir mieux et j'étais de + en + dépendant d'elle, tres tres amoureux.
    Il s'est quand même passé un phénomene étonnant avant notre séparation puisqu'elle "se prenait pour moi" : elle pensait réellement avoir réalisé des choses que j'avais fait moi-même - nous étions en fac d'art - elle se prêtait des dires et des actions qui m'appartenaient, cela me décontenançait grandement.

    Déjà avant notre séparation j'avais commencé à boire - pastis surtout, alcools forts en général - lors de nos disputes, je pense, pour fuir, pour moins souffrir de l'injustice des choses qu'elle me reprochait inlassablement, des futilités d'abord, de petites disputes, ont fait place à un mépris de sa part, elle qui m'admirait au départ s'est mise à me haïr pour des broutillles de tous les jours, j'en souffrais beaucoup. Et moi j'étais de + en + dépendant d'elle, essentiellement physiquement.

    Lorsqu'elle m'a "plaqué" - appelons un chat un chat - j'ai perçu un vide énorme, un gouffre, une anxiété qui me faisait perdre le sommeil, je ne pouvais penser qu'à ça.
    Ma consommation d'alcool a alors été décuplée, j'ai commencé à boire pour pouvoir enfin dormir, c'était le seul anésthésique à ma portée en fait, celui que je connaissais le mieux.

    Depuis, cela fait maintenant 4 ans, je bois souvent seul et le soir pour pouvoir dormir, quand je n'ai pas "ma dose" je traine, je ne trouve pas le sommeil, je fume beaucoup, je dors peu.
    Quand j'essaye de me sevrer je passe par des périodes de grande fatigue et n'y tenant plus je finis par recommencer à boire, parfois à fumer du canabis aussi, le mélange des deux étant le meilleur anésthésique que je connaisse, que J'AIME.

    aujourd'hui j'ai du mal à trouver un travail qui me satisfasse, alors que j'ai fait de hautes études en art, en philosophie, en ethnologie, en psychanalyse.
    Aussi vous comprendrez que je n'utilise pas à la légere des mots comme : "décontenancé, addiction, anésthésie... etc".

    Bon ça sort un peu en vrac comme ça, pour un premier jet.
    Il y a déjà trop d'éléments.
    Je dois ajouter que lorsque la crise principale est survenue, quand mon ex m'a largué, j'ai fait appel à une psy en lui disant que j'avais un vrai besoin de "vider mon sac", de parler, de faire sortir tout ça, la seule réponse que j'ai eu était un ton laconique : "ouiiiiiiiiiiiii, biiiiiiiiiiiiien, alooooooooooooors on peut avoir un rdv d'ici troooooooooois semaaaaaaaaaines"... j'étais dans l'urgence, et je n'ai pas pu avoir acces à cette écoute.
    Ce qui me dégoûte entre autre de la psychologie et ed la psychothérapie, préférant de loin l'analyse.
    J'ai pratiqué l'analyse lacanienne 1 an et ai arrêté pour cause de déménagement - l'analyse que je pratiquais était GRATUITE -

    Je sais que je paraît prétentieux, de croire, de penser que quand je vois un psy, il ne s'adresse pas à moi de la bonne façon. J'ai horreur qu'on me dise ce que je dois faire.
    Cela vient sans doute en grande partie de mon enfance, ou ayant été diagnostiqué "surdoué" - chose que j'ai appris tres récemment - mes parents m'ont toujours laissé faire seul ce que mes freres et soeurs fesaient avec l'aide de mes parents.

    Voici mon témoignage.
    Ayant déjà parcouru de nombreuses lignes de ce forum je pense avoir un retour de plein de gens sensés,et dialectiquement adroits - je suis TRES susceptible.
    j'ai tout de même de l'humour, mais soyez pas trop vaches.

    ++

    -----


  2. #2
    Effie

    Re : alccolisme, témoignages bienvenus

    Bonjour!
    ce qui m'étonne en premier lieu, c'est le titre! Ton histoire n'est pas tant celle de l'alcoolisme que celle de l'addiction, à l'alcool, au canabis, aux "drogues dures" (je met des guillemets car l'alcool, pour l'alcoolique, me semble une drogue dure...), à ta copine, ...
    Pour ce qui est de l'aide psychologique, je pense que chaque praticien est différent et qu'il faudrait que tu poursuives la "quète du psy" qui te convient.... t'es-tu renseigné auprès de psychiatres? Peut-être qu'une aide à la fois psychologique et médicale (pas pour tomber dans l'addiction des médicaments! Mais pour aider le sevrage) pourrait donner de bons résultats.

    Bon sinon je vais te dire comme tout ceux qui répondront après moi: oui, on peut se sortir de l'alcool et des drogues! Il faut juste réussir à être heureux sans ces produits, et puis beaucoup beaucoup de volonté.... après, chacun sa motivation: je ne sais pas si tu as une famille, ou un projet qui te tient à coeur, bref quelque chose qui te retient dans la réalité... bon courage en tout cas.

    PS: désolée les modos pour ce message qui n'a rien de scientifique!

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. IUT temoignages
    Par brickster dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 06/12/2007, 10h11
  2. Recherche témoignages ...
    Par L'écoleau dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/01/2007, 09h55
  3. besoins de temoignages
    Par me tpe dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/10/2006, 14h18
  4. Quelques conseils seraient les bienvenus.
    Par 3sk dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 20
    Dernier message: 10/10/2005, 10h43