Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Cas de dermite rare



  1. #1
    Andythaï

    Cas de dermite rare

    Bonjour,

    S'il vous plaît, pourriez-vous m'aider, je cherche toujours des informations plus précises que celles des fiches signalétiques des Oxydes de Cuivre en ce qui concerne une dermatite ou "Gale du Cuivre" qui peut survenir (rarement) mais que j'ai contractée quand même et qui a durée plus de quatre mois. Aussi qu'elle serait la suite normale ou logique des effets et symptômes (une chronologie) à partir de celui de la grippe du fondeur qui a durée quatre jours.

    Y a-t-il des livres ou des sites spécialisés traitant de ce problème?. Ou, y aurait-il eu des tests épicutanés sur des animaux. Car on ne mentionne jamais l'évolution de ce cas de dermite ou gale du cuivre, malgré que l'on dise que l'on peut la contracter. Combien de temps (de jours) après le contact de la poudre d'Oxyde de Cuivre sur une grande surface de la peau, les nombreux points minuscules rouges apparaîtront pour évoluer jusqu'à la généralisation de la gale du cuivre ou dermite?

    J'ai eu tous les symptômes décrits dans les fiches signalétiques des Oxydes de Cuivre (CuO et Cu2O) après un contact massif sur la peau des poudres toxiques et des inhalations des vapeurs répétées surtout celle de l'Oxyde Cuivreux. Mais après deux ans on ne veut pas reconnaître ma maladie, malgré que j'apporte des photos datées de cette dermite et des séquelles que je garde encore (pieds qui brûlent, ongle noirci qui ne pousse plus et une irritation et d'un nodule fluctuant aux lobes supérieurs des poumons, faisant apparaître un disque rouge parfois parfait sur mon thorax encore, sans doute à cause d'un grain de composé métallique inhalé. Car je crains d'être affecté par les PUF ou les NP, Particules Ultra Fines ou Nano Particules, à cause des vapeurs de Cu2O surtout, n'ayant pas porté de masque respiratoire en absence de ventilation locale.

    J'aurais alors besoin d'une liste de la suite logique des symptômes avec les intervalles de temps surtout pour la dermite. Je connais très bien le temps que ça a pris sur moi pour voir apparaître les nombreux petits points rouges sur mes jambes, bras et pieds nus, (exceptionnellement) et leur évolution pour atteindre une généralisation de la Gale du Cuivre, 21 jours après le contact en laboratoire. 16 heures, après pour la grippe du fondeur. J'ai tous les rapports médicaux qui sont fidèles à mes photos en ce qui concerne la dermite, mais on fait débuter mes premiers symptômes pour des raisons pratiques et administratives le jour de la généralisation de la dermite (soit 21 jours après son évolution) sans considérer son origine par ces points rouges. Ainsi on a confondu cela volontiers avec le psoriasis malgré ma conviction et les preuves que j'avais apportées; celles des problèmes techniques en laboratoire non ventilé localement lors des expériences, et des effets retardataires de cette maladie.

    Aussi après deux ans je suis à mon 3ème et dernier recours qui a été retardé encore, à la CLP (Commission des Lésions Professionnelles alors que les deux premiers ont été rejetés par la CSST (Commission de Santé et Sécurité au Travail) qui ne reconnaît pas de plus cette maladie comme professionnelle et qui a bloqué le suivi médical des autres spécialistes ne traitant pas les cas de CSST.

    Aussi pensant qu'il y aurait eu des tests ou des cas semblables au mien par d'autres travailleurs qui ont permis de rédiger les fiches signalétiques desdits produits toxiques je fais mes recherches donc auprès des compagnies spécialisées ou agréées dans le domaine de la toxicologie ou celles traitant des matières et produits dangereux, ainsi que certaines compagnies ou ateliers de céramique ou de soudure. Mais je n'ai rien trouvé encore. J'attends encore un toxicologue que les avocats ont du mal à rejoindre aussi. Mais faire mention de ce chaînon manquant de l'origine des points rouges sur mon corps, qui est la pierre angulaire de mon dossier médical serait un bon préalable déjà rétablissant la suite logique et normale des événements pouvant faire intervenir la présomption.

    Aussi dois-je moi-même me saupoudrer une partie de la peau avec la poudre de CuO devant témoins à mon audience pour reproduire cette dermite depuis son origine le cas échéant?

    Si vous avez une idée là-dessus je vous en remercie d'avance.

    Andythaï.

    -----


  2. #2
    Andythaï

    Re : Cas de dermite rare

    À cause d'une d'erreur d'interprétation ou de doscernement, une personne a modifié dangereusement un protocole de laboratoire en ne respectant pas les proportions (préventives sécuritaires) des deux produits toxiques rentrant en jeu pour provoquer une catalyse dans le but de réduire l'Oxyde de Cuivre pour obtenir du cuivre métallique en fin de la réaction.

    Je recherche plus de détails concernant l'évolution de la dermite ou la Gale du Cuivre à partir des points rouges apparaissant après un certain temps après le contact massif de la poudre d'Oxyde de cuivre sur la peau nue des jambes et des pieds ainsi que des bras. Et aussi des inhalations des vapeurs des Oxydes Cuivreux et Cuivriques ainsi que celles du Cuivre en cas d'aboutissement de l'expérience, issus d'une expérience faite sans masque respiratoire ni ventilation locale. Je précise qu"il y avait seize équipes ou postes de travail, que je suis intervenu à au moins dix fois et que j'ai pris plus que ma part alors des inhalation et contacts en raison qu'il n'y avait pas eu de près-requis de plus de l'utilisation par les élèves du brûleur Meker. L'expérience s'étant improvisée à brûle-pourpoint juste à la fin d'une étape pour distraire ces étudiants. J'Avais la grippe du fondeur depuis une quinzaine d'années, mais que cette dernière là fut fatale pour moi, non pour les élèves il semblerait ne bougeant pas de leur poste. Alors que même des éprouvettes en borosilicate ont fondues et gonflées formant un gros bulbe, ainsi que celles de Pyrex et de Kymax qui ont carrément brisé à la base sous la réaction violente et la chaleur intense du brûleur.

    Plus bas est une lettre adressée dans un forum. Cela décrit ce que j'ai vraiment observé à partir des contacts et d'inhalations répétées dans un laboratoire où quelqu'un a changé le protocole d'une expérience. Ainsi la démonstration de la réduction de CuO avec préalablement entre 7 et 10 grammes de CuO + 0,6 gramme de Carbone ont substitué dans le protocole du livre de l'élève les 10 grammes de cuivre métalliques superficiellement oxydés en chauffant avec l'atmosphère du local n'apportant seulement et péniblement 0,5 ou 0,6 gramme d'Oxygène donc 10, 5 grammes de composé incomplet à peine grisâtre de CuO.

    Au lieu de 2.02 grammes d'Oxygène qui auraient été contenus dans les 10 grammes de composé pur, commercial de CuO donnés aux élèves. CE qui crée une réaction violente.

    Soit d'après une mole de CuO de 79 grammes (63 gr. de CuO et 16 gr. de C) si l'oxydation avait été théoriquement complétée par les élèves nous aurions eu 12,02 grammes de composé de CuO. Donc on aura une réaction complète, très incandescente et violente parfois sous la chaleur du brûleur Meker d'environ 1200 degrés Celsius ou 11000 BTU environ alors que la vaporisation de l'Oxyde de Cuivre se fait à 1026 degrés Celsius.

    Mais les responsables du programme pour prévenir justement des incidents de bris d'éprouvettes et de poudres et vapeurs expulsées lors de la dilatation du CO2 créé et d'un chauffage trop intense ont justement minimisé les risques en faisant mettre moins de Carbone qu'il aurait fallu en outre pour la catalyse alors que le 0,5 gramme d'Oxygène seulement ajouté lors du brassage par les élèves s'est conjugué en proportion avec l'équivalent de 1,97 gramme de Cuivre métallique en fine poudre. Donc il est resté près de 8 grammes de Cuivre pur.

    Ainsi le but du laboratoire sur le thème des "Éléments et Composés" était respecté sans que l'on doive récupérer une gueuse de cuivre en fin d'expérience. Car il fallait y avoir un gain de poids à l'Oxydation et une perte à la Réduction avec changement de couleur seulement respectant ainsi le protocole du livre de l'élève. Sinon avec un composé pur commercial il y a des risques certains.

    Merci de m'écouter

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Thermique] dépannage rare
    Par filoubx dans le forum Dépannage
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/09/2008, 21h55
  2. Gaz rare
    Par Etudiantdu13 dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/11/2007, 02h10
  3. composant rare?
    Par sliders_alpha dans le forum Électronique
    Réponses: 14
    Dernier message: 02/12/2006, 09h29
  4. maladie rare
    Par laetitia139 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 23/05/2005, 23h00
  5. Rare Earth
    Par Jeanpaul dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/03/2005, 13h51