Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

obésité et athérosclérose



  1. #1
    ta7founa

    Exclamation obésité et athérosclérose


    ------

    Bonjour, pourquoi l'obésité androïde est plus athérogène que l'obésité gynoïde?
    merci

    -----

  2. #2
    Corazon

    Re : obésité et athérosclérose

    Bonjour, pour toute une dynamique biochimique, mais essentiellement, retenons que l'obesite de type gynoide s'inscrit en parallèle avec une hausse ou un traux plus élevé d'oestrogene vs l'obesite de type androide (dans la dualité androgene vs testosterone).
    Or, l'augmentation d'oestrogene va de pair avec une diminution du risque athérosclérotique. D'où la raison pour laquelle les femmes en pré-ménopause sont plus rarement coronariennes, mais qu'elles y rejoingnent sensiblement les hommes lorsqu'elles atteignent 65 ans.

    On pourrait élaborer davantage.
    M'excusant pour la pauvre qualité de mon Francais écrit. Corazon, alias Vésicule.

  3. #3
    merak

    Re : obésité et athérosclérose

    Salut !

    plus de gras dans le bide entraîne plus de risque de dépot graisseux dans les artères à proximité du bide !
    Vision étriquée qu'est la mienne mais qui me parait logique, faites le tri

    Et j'ai apprécié l'argument précédent et suis fortement intéressé par l'élaboration dont tu parles Corazon ^^

  4. #4
    ta7founa

    Re : obésité et athérosclérose

    Bonjour, pour ma part je vais essayer de voir l'avis de mon prof de biochimie clinique, à bientôt

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    Hazel

    Re : obésité et athérosclérose

    Citation Envoyé par merak Voir le message
    Salut !

    plus de gras dans le bide entraîne plus de risque de dépot graisseux dans les artères à proximité du bide !
    Vision étriquée qu'est la mienne mais qui me parait logique, faites le tri

    Et j'ai apprécié l'argument précédent et suis fortement intéressé par l'élaboration dont tu parles Corazon ^^
    Ne retenez pas ça par pitié... dans ce cas on pourrait aussi dire " obésité gynoïde " ( donc plus de graisse dans les membres inferieurs, cuisses, fesses ) veut dire plus de gras dans les artères a proximité ( artères iliaques, fémorales... ) ce qui est faux.
    Vision donc étriquée, vous paraissant logique peut-être, mais qui n'a rien de vrai en pratique physiopathologique.
    Dans l'obésité androïde, on pourra retrouver de l'athérome dans les corronaires ou les carotides plus que dans les artères " près du ventre ", l'athérome est une maladie systémique des artères, qui ne concerne pas les artères qui sont " près du gras " visible à l'extérieur.

    " L'élaboration " dont parle Corazon est seulement une vérité scientifique reconnue et enseignée telle quelle partout dans le monde, donc ne parlons pas ici de points de vue ou d'arguments différents, comme l'explique la charte toutes les théories personnelles même les plus géniales doivent être appuyées par des faisceaux de preuve... en l'occurrence le lien entre œstrogène et protection cardiovasculaire est démontré depuis longtemps.

  7. #6
    myoper
    Modérateur

    Re : obésité et athérosclérose

    http://www.claudeberaud.fr/?41-les-f...exces-de-poids
    Citation Envoyé par AM Voir le message
    Au total le taux de graisse viscérale mais plus encore les taux de graisse hépatique et musculaire caractérisent les obèses à haut risque d’insulino résistance et de troubles métaboliques.
    Inversement les obèses insulino sensibles dont le taux total de graisse est élevé mais le taux de graisse hépatique et musculaire peu élevé constituent un groupe « métabolique bénin ».
    Je ne remets plus la main sur un étude qui aurait montré un effet protecteur d'un gros diamètre de cuisse après 60 (?) ans.

  8. #7
    Hazel

    Re : obésité et athérosclérose

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Je ne remets plus la main sur un étude qui aurait montré un effet protecteur d'un gros diamètre de cuisse après 60 (?) ans.
    Ça par contre je n'en avais jamais entendu parler.
    Mécanisme grosse cuisse = gynoïde = oestrogène = protection cardio-vasculaire, donc ?

    En tout cas pour le reste ça me parle effectivement... les foies de stéatose se trouvent souvent chez des patients a fort risque ( soit diabétiques ou dits " pré-diabétiques ", soit, et assez souvent, de gros mangeurs, avec une alimentation très grasse et une hypertrilycéridémie associée ).

  9. #8
    myoper
    Modérateur

    Re : obésité et athérosclérose

    Citation Envoyé par Hazel Voir le message
    Mécanisme grosse cuisse = gynoïde = oestrogène = protection cardio-vasculaire, donc ?
    C'était une seule étude qui montrait un risque inférieur chez les gens (males ?) a diamètre de cuisse important / ceux qui restaient "normaux" ou maigrissaient.
    Pas de mécanisme évident (et a confirmer).

    Je viens d'en voir passer une autre : femmes non ménauposées faisant autant d'IDM que les hommes mais moins graves.

    Va ptèt falloir que je les chope au lieu de les regarder passer.

  10. #9
    Corazon

    Re : obésité et athérosclérose

    Super interessant cette discussion (ou discution?), et tout ce qui est amené par tous les amis.

    Myoper, lorsque tu parles de diamètre supérieur de la cuisse, j'ose en comprendre que tu renvoies l'augmentation du diamètre aux tissus adipeux. Dans ce cas....cela nous renvoie à l'obésité gynoide....or, l'obésité gynoide est présente également chez certains hommes, ne l'oublions pas, et elle est effectivement la résultante de la dynamique de base oestrogene vs testosterone. Tout comme l'obésité androide est présente chez certaines femmes (notamment après avoir joué avec ladite dynamique), ce qui en fait souvent de redoutables coronarienes. Bref, de quoi est-il question exactement en ce qui a trait au risque athérosclérotique: de la répartition situ de la graisse ou bien toujours du rapport oestrogene vs testosterone?

    Cependant, parralèllement, et pour répondre à la dernière intervention de tat7founa:

    On a remarqué chez les sujets avec obésité abdominale une augmentation des macrophages. Or, les macrophages font partie du processus complexe de pénétration de l'endothélium de l'artère et de son inflammation.

    ....ce qui nous amène ici à mettre un GROS BÉMOL à cette définition trop simpliste de l'athérosclérose, et qui consiste à la renvoyer à un "dépôt de gras". Je déplore cette simplification qui occulte la compréhension la plus fondamentale et essentielle de l'athérosclérose. Simplification que l'on retrouve maintenant chez certains médecins, et qui trompe donc leur compréhension de la chose, et subséquemment potentiellement la prise en charge clinique de leurs pts.

    "Macrophage" = l'un des initiateurs de l'athérosclérose. L'initiation de l'athérosclérose, de ce que l'on en comprend jusqu'à maintenant, est un processus a priori inflammatoire, et qui implique un tas de molécules et de cellules, dont seulement certaines ont à voir, et surtout à la fin du processus, à quelconque molécule lipidique.
    Bref, une plaque d'athérome c'est quelque chose d'infiniment plus complexe qu'une simple accumulation de gras. C'est majoritairement autre chose, dans tout le processus, avant d'être cela.

    Dire que l'athérome est une accumulation de gras, est aussi simpliste et réducteur que de dire qu'un cancer n'est qu'une accumulation de cellules (en esquivant du coup la compréhension que nous avons de la cellule cancéreuse, esquive que tout médecin ou autre intéressé ne peut se permettre).

    C'était donc une petite rectification, quoique majeure. Et pour donner une idée de l'ampleur de la chose, et de l'équation simpliste athérome = accumulation de gras, et bien l'on retrouve chez certains foetus en post-mortem le processus athérosclérotique déjà enclenché, avec dysfonction endothéliale. Et rien à voir ici avec les adipcytes bruns.
    M'excusant pour la pauvre qualité de mon Francais écrit. Corazon, alias Vésicule.

  11. #10
    myoper
    Modérateur

    Re : obésité et athérosclérose

    Citation Envoyé par Corazon Voir le message
    lorsque tu parles de diamètre supérieur de la cuisse, j'ose en comprendre que tu renvoies l'augmentation du diamètre aux tissus adipeux. Dans ce cas....cela nous renvoie à l'obésité gynoide....
    Ce que j'en avais compris était que la différence était mesurée aux cuisses (mesuré ou ?), quelles que soient les diamètres des fesses et de l'abdomen.
    C'est peut être ça : il faut que je la retrouve.
    Citation Envoyé par Corazon Voir le message
    Dire que l'athérome est une accumulation de gras, est aussi simpliste et réducteur que de dire qu'un cancer n'est qu'une accumulation de cellules (en esquivant du coup la compréhension que nous avons de la cellule cancéreuse, esquive que tout médecin ou autre intéressé ne peut se permettre).
    +1

  12. #11
    merak

    Re : obésité et athérosclérose

    Merci de m'avoir corrigé Hazel !

    discussion très intéressante effectivement !

    Corazon : "discussion" c'était parfait

Discussions similaires

  1. [Divers] Obésité
    Par Bonbon25 dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/02/2009, 16h51
  2. [Microbiologie] Probiotique et obésité
    Par IngDr dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 07/05/2008, 09h42
  3. [Divers] cancers et obésité
    Par émi-c dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/03/2008, 18h12
  4. [Divers] obésité
    Par émi-c dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/03/2008, 00h58
Découvrez nos comparatifs produits sur le sport et la santé : thermomètre médical, soins personnels...