Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Alcool et risque cardio vasculaire



  1. #1
    vilveq

    Alcool et risque cardio vasculaire


    ------

    Bonjour,

    En surfant sur Internet je suis tombé la dessus :

    http://www.rtlinfo.be/info/magazine/...hez-les-hommes

    La consommation régulière d'alcool réduirait d'environ un tiers le risque de maladies coronariennes chez les hommes, selon une étude espagnole parue jeudi.

    L'étude, publiée en ligne par le journal médical britannique Heart, a porté sur plus de 41.000 hommes et femmes âgés de 29 à 69 ans (dont 15.630 hommes), suivis en moyenne sur dix ans. Durant cette période, 609 cas d'infarctus et d'autres événements coronariens (angine de poitrine...) ont été notés dont 481 parmi les hommes et 128 parmi les femmes. Les hommes, buveurs modérés (5 à 30 grammes d'alcool par jour), gros buveurs (30 à 90 g/j) ou très gros buveurs (+ de 90 g/j), avaient tous un risque de maladies coronariennes moindre que les non buveurs. Pour les ex-buveurs, le risque était de 10 pc inférieur à celui des non-buveurs. Il était inférieur de 35 pc pour les petits consommateurs (0 à 5 g/j), de 54 pc pour les buveurs modérés et de moitié pour les gros et très gros buveurs. Les effets de la consommation d'alcool chez les femmes ne sont pas statistiquement significatifs dans l'étude.
    Je peux comprendre que dans toute science, rien n'est jamais totalement établi. Mais d'habitude on ne passe pas de blanc au noir !
    Dans cette étude on parle de très gros buveurs (90g/j), je savais même pas que c'était humainement possible

    Comme je suis devenu très critique sur ce que je trouve sur Internet, je me permet de vous demander votre avis. Dois-je demander à mon médecin une prescription pour 1 back de bière / jour ?

    Merci

    -----

  2. #2
    Hazel

    Re : Alcool et risque cardio vasculaire

    Citation Envoyé par vilveq Voir le message
    Je peux comprendre que dans toute science, rien n'est jamais totalement établi. Mais d'habitude on ne passe pas de blanc au noir !
    Et ce n'est pas du tout le cas ici, l'alcool comme facteur protecteur du risque cardio-vasculaire, c'est une relation connue et étudiée depuis longtemps...
    Cependant il faut remettre les choses dans leur contexte, et c'est là qu'une connaissance globale de la médecine est nécessaire, et l'interprétation d'études isolées par une personne lambda, dangereuse.

    A partir de 30g d'alcool par jour ( un peu plus chez l'homme dans certaines études ) , le risque de morbi-mortalité causé par l'alcool excède de loin la bénéfice apporté sur le plan cardiovasculaire.

    Donc, les risques de cirrhose, cancers hépatiques, pancréatites, epilepsies et neuropathies alcooliques, et les millions de complications graves de l'alcool chronique ( sans compter les complications aigues comme les accidents de la route en état d'ébriété, les coma avec pneumopathie d'inhalation et mort d'asphyxie, et compagnie... ) fait que si on comptabilise le bénéfice et le risque apporté, l'espérance de vie est largement diminuée par rapport a une personne ne buvant pas du tout.

    Donc a vous de choisir, lutter a fond contre son risque cardio-vasculaire en buvant comme un sourd, et mourir à 40 ans des suites complication x ou y de l'alcool ( et la liste est vraiment longue ).

    Chez les personnes saines de toute pathologie, on dit souvent que 1 ( maximum 2 ) verre de vin par jour peut apporter un certain bénéfice. Au delà, la balance vire du bénéfice au risque, et vous mettez votre santé en danger.

  3. #3
    Corazon

    Re : Alcool et risque cardio vasculaire

    C'est le danger de la publication de ce type d'études. Ce sont des hypothèses/conclusions dont les scientifiques et autres du monde médical doivent savoir, mais le danger est l'interprétation faite par le public via les médias: "ok donc buvons de l'alcool pour vivre plus longtemps". Mais ce n'est pas ça l'idée.

    ...simplement rappeler que l'alcool est également mis en cause dans la dysfonction et mort des cardiomyocites, et donc dans l'affaiblissement du muscle cardiaque. Or, lors d'un infarctus, le pronostic du patient dépend largement de l'état du tissu cardiaque.

    D'une manière ou d'une autre, c'est hyper pathogène que de détruire les cardiomyocites, ce que ferait l'alcool.

    * Faire attention à séparer lorsque nécessaire la donne vasculaire vs cardiaque et à ne pas confondre le tout de manière homogène.
    M'excusant pour la pauvre qualité de mon Francais écrit. Corazon, alias Vésicule.

  4. #4
    lolo92000

    Re : Alcool et risque cardio vasculaire

    c est comme pour tout : avec modération !

Discussions similaires

  1. physiologie cardio-vasculaire
    Par Elo_8131 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 4
    Dernier message: 23/12/2011, 13h55
  2. Aspirine et maladie cardio-vasculaire
    Par Chamallow- dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/11/2008, 08h52
  3. Athlètes du cardio vasculaire
    Par Soniiia dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 8
    Dernier message: 05/11/2008, 13h35
  4. Physiologie cardio vasculaire
    Par Alued dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 19/01/2007, 12h00
  5. La forme physique réduit de moitié le risque de maladie cardio-vasculaire
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/09/2005, 07h33