Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Mes oreilles se bouchent dans le train




  1. #1
    Antikhippe
    Bonjour,


    Je reviens d'un voyage en train et je me demande pourquoi lorsqu'on passe sous un tunnel, nos oreilles se bouchent. C'est une histoire de pression ou de vitesse ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Coincoin
    Les 2... Je pense que l'arrivée du train dans un tunnel pas très grand augmente la pression (toute personne s'étant amusé à construire une sarbacane à air comprimé avec un crayon et un tube d'effaceur vidé comprendra ). Du coup la pression extérieure est supérieure à la pression à l'intérieur de l'oreille (dans la trompe d'Eustache). Pour éviter ce problème, il faut soit bailler soit se boucher le nez, fermer la bouche et souffler par le nez (manoeuvre bien connu des plongeurs mais dont je ne me rappelle plus le nom)

  4. #3
    Damon
    Bonjour,

    La manoeuevre dont tu ne te rappelles plus le nom est la compensation (dont tu as très bien décris la procédure).

    Je dois toutefois ajouter une petite mise en garde, il faut prendre garde de ne pas souffler violemment mais le faire en intensité progressive, il existe un très léger risque de lésion aux tympans vu que l'opération est réalisée à 1 bar en pression extérieure.

    On conseille également de déglutir, ce qui pour des variations de pression de cet ordre et souvent suffisant.

    Damon
    Un EeePc ça change la vie !


  5. #4
    kinette
    Bonjour,
    Le nom exact de la manoeuvre est "manoeuvre de Vasalva".

    K.orail
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  6. #5
    arthophis
    [code:1:7a57560c58]On conseille également de déglutir, ce qui pour des variations de pression de cet ordre et souvent suffisant[/code:1:7a57560c58]

    c'est pour cel quand avion il faut éviter de dormir lors d'une la montée ou descente trop brutale. Quand on dort la "frequence déglutition" est plus faible d'ou le probleme avec la pression.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Vit Aminé
    hello tous

    Une petite question sur ce sujet.

    J'ai eu plusieurs fois des "dechirures" du tympan (fissure sur gauche et droit) et je suis devenu hyper sensible aux changements de pression exterieure (monter de col, descente rapide à ski, atterissage ou train dans tunnel).

    Il m'a fallut une bonne dizaine d'année pour "maitriser ce phenomene".
    En effet, maintenant j'arrive à controler la pression dans mes oreilles mais je me pose la question si la surpression que je créé dans mes oreilles est en relation direct avec l'air de mes poumons ou si cet air est dissocié des voies respiratoires ?
    De plus si je vais sous l'eau (faible profondeur) j'arrive à expulser de l'air par les oreilles .... ce qui voudrait dire que mes tympan n'ont pas cicatrisé après les tympanoplastie (pas sur de l'orthographe).
    Donc si je descend en plongé,cela veut dire que je risque un grave accident de surcrompression/noyade car l'eau pourrait rentrer par les oreilles. possible ou non ?
    Sachant que la pression sous l'eau agmente d'1 atm tous les 10 metres ...

    Si y a des specialistes qui peuvent me dire un peu plus ou confirmer mes hypothèses ....
    Merci d'avance.

    Pour complement d'info, lors de mes dechirures de tympan (tres douloureux), je n'entendais presques plus les hautes fréquences et par contre les basses fréquences (vibrations d'un moteur de bus) me resonnaient dans la tête jusqu'au mal de crane ....

  9. #7
    Coincoin
    Je sais pas à quelle vitesse tu descend en ski, mais tu dois être super sensible...
    Pour ce qui est de la pression dans les oreilles, la trompe d'Eustache est reliée aux voies respiratoires (ce qui explique que la manoeuvre de Vasalva (merci Kinette!!!) fonctionne) mais étant donné qu'on peut "régler" sa pression indépendamment de celle des poumons, je suppose que la liaison ne doit pas être directe (?)
    Pour ce qui est de l'eau qui rentre par les oreilles (t'arrives vraiment à faire des bulles avec tes oreilles?), normalement l'air dans tes poumons est à la même pression que l'eau (sauf dans un scaphandre...), ce qui fait que quand on ouvre la bouche sous l'eau rien ne rentre... Mais le fait que les plongeurs aient à faire la manoeuvre de Vasalva très régulièrement montre que la pression dans la trompe d'Eustache ne change pas assez rapidement... Donc effectivement, je pense que tu peux oublier tout espoir de faire de la plongée...

  10. Publicité
  11. #8
    kinette
    Bonjour,
    J'appuie Coincoin dans ce qu'il a dit sur la plongée.
    La pratique de la plongée est loin d'être sans danger. Même à faible profondeur on peut déjà avir des accidents graves (cf. la rapidité à laquelle la pression augmente avec la profondeur).
    En ce qui concerne tes tympans, même s'ils sont cicatrisés, à mon avis ce serait très risqué: avec la pression tu risques une nouvelle déchirure.
    Or en plongée il y a alors risque d'évanouissement lié à la douleur... bref pas très joyeux tu imagines...

    K.i est aussi interdite de plongée pour cause d'asthme
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  12. #9
    Coincoin
    Déjà rien que si t'as les sinus bouchés faut éviter de plonger!!!

  13. #10
    breiztiger
    Déjà rien que si t'as les sinus bouchés faut éviter de plonger!!!
    j'ai svt les sinus bouché (j'ai ete opéré plusieur fois) l'ORL ne pas deconseillé de faire de la plongé au contraire lorsque tu vas sous et que tu aspire de par les narine je peux te dire que cela fait du bien sa vide toutes les saloperies qui traine dans les sinus d'ailleur moi je respire mieux par le nez l'eté car le fait de me baigner et de la plonger (masque tubas) ou de l'apnée sa debouche les sinus c recommandé

  14. #11
    ipsos
    pour la plongé en apnée ce n'est pas un problème d'avoir les sinus bouchés mais par contre pour la plongée en scaphandre autonome ça l'est.
    Et sinon pour quoi la manoeuvre de vasalva est elle dangereuse a pression ambiante?

  15. #12
    angeldust
    PV=nRT
    Voilà la cause de tout.
    En plongée un sinus bouché va réagir comme un balon gonflé et fermé.
    A la surface le ballon aura un volume de 1 l (pour l'exemple) dix metres plus bas il ne fera plus que 0.5l. Sachant que les sinus sont moins maléable qu'un ballon... aie j'ai mal
    A la remontée c'est pareil mais dans l'autre sens le volume d'air emprisonné dans les sinus va vouloir prendre le double de place. De plus la technique de vasalva ne marche pas pour les sinus mais seulement pour les oreilles.
    Pour les oreilles c'est pareil sauf que en descente ont à mal parce que la membrane du tympan va s'incurvé vers l'interieur de l'oreille et avec la technique de valsava on va augmente la pression à l'interieur de l'oreille et repousse la menbrane en position normale. Par contre il ne faut pas utiliser cette technique lorsque l'on remonte car à ce moment le tympan est déformé vers l'exterieur de l'oreille et utiliser la même technique revient à souflé dans un ballon déjà trop gonflé. aie j'ai re-mal

    Utiliser la technique de vasalva est donc aussi dangereuse à pression ambiante parce que la menbrane du tympan est déjà en bonne position. Elle est aussi dangereuse dans une augmentation brutale d'altitude ou a la sortie d'un tunel.

  16. #13
    [RV]
    lut,

    les seuls trains au monde à n'être pas effecté par le phénomène sont l'Eurostar et le Shuttle.
    Les utilisateurs réguliers des trains au bout d'un certains nombres de trajets identiques ne ressentent plus le mal d'oreilles.

    amicalement

Discussions similaires

  1. dans mes documents, comment supprim définitifement : mes dossiers reçus
    Par Cornemuse dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 2
    Dernier message: 11/03/2007, 17h19
  2. mouche dans un train
    Par sylvain78 dans le forum Physique
    Réponses: 8
    Dernier message: 17/10/2006, 15h36
  3. le saut dans le train...
    Par damsdamsdams dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/07/2006, 10h41
  4. [Physiologie] Malade dans le train...
    Par charlie dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 19/09/2003, 09h59