Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Parler, chanter, siffler sans s'en rendre compte



  1. #1
    vilveq

    Parler, chanter, siffler sans s'en rendre compte


    ------

    Bonjour,

    J'aurais peut être du mettre ce post dans la partie maladies neurodégénératives parce que je vais finir comme ça.

    J'ai depuis peu un collègue, en face de moi qui chante, parle, siffle, marmonne, tape du pied et des mains tout le temps. Mais quand je dis tout le temps c'est tout le temps, depuis ce matin j'ai pas eu 10sec. de calme.

    Quand on lui fait la remarque, gentillement, il nous dit que non, qu'il ne se rend compte de rien.

    C'est possible ça docteur ? Peut-on faire quelque chose,? lui conseiller de consulter ? Est-ce de l'hyperactivité ou autre chose ?

    Si on ne fait rien il risque de se faire jeter de bureau en bureau et ce serait finalement domage pour lui.
    Mais passer 1 journée comme cela c'est vraiment impossible pour nous.

    merci de votre soutient .. j'en ai vraiment besoin

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    adhalam

    Red face Re : Parler, chanter, siffler sans s'en rendre compte

    Salut,

    C'est assez difficile de juger de son état par une simple description , je pense qu'il est utile de le persuader pour consulter un psychologue, ça peut être de l'hyperactivité comme ça peut être un état hypomaniaque
    "Never say what you know but always know what you say"

  4. #3
    Edelweiss68

    Re : Parler, chanter, siffler sans s'en rendre compte

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par adhalam Voir le message
    ça peut être de l'hyperactivité comme ça peut être un état hypomaniaque
    Plutôt hypermaniaque ou maniaque tout court nan?

    Sinon dans hyperactivité, il ne me semble pas qu'on ait pas conscience de faire les choses.

    Bon courage!

  5. #4
    Hazel

    Re : Parler, chanter, siffler sans s'en rendre compte

    Non on parle bien de personne hypomaniaque ( le terme hypermaniaque n'existant pas en psychiatrie, puisque la "manie" ou état maniaque est déjà le sommet de l'humeur maniaque et ne peut donc avoir de superlatif ajouté ).

    Hypomaniaque pour " submaniaque " en fait, la transition entre une personne normale et une personne véritablement maniaque ( un entre-deux ). C'est un terme fréquement employé, et qui concerne un bon pourcentage de la population... ceci dit, ce n'est peut-être pas du tout le cas du collègue de vilveq, bien que ça y fasse penser.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Edelweiss68

    Re : Parler, chanter, siffler sans s'en rendre compte

    OK merci pour l'info, je n'avais jamais entendu le terme...

  8. #6
    adhalam

    Smile Re : Parler, chanter, siffler sans s'en rendre compte

    Citation Envoyé par Hazel Voir le message
    Non on parle bien de personne hypomaniaque ( le terme hypermaniaque n'existant pas en psychiatrie, puisque la "manie" ou état maniaque est déjà le sommet de l'humeur maniaque et ne peut donc avoir de superlatif ajouté ).

    Hypomaniaque pour " submaniaque " en fait, la transition entre une personne normale et une personne véritablement maniaque ( un entre-deux ). C'est un terme fréquement employé, et qui concerne un bon pourcentage de la population... ceci dit, ce n'est peut-être pas du tout le cas du collègue de vilveq, bien que ça y fasse penser.
    Tout à fait
    "Never say what you know but always know what you say"

  9. Publicité
  10. #7
    adhalam

    Smile Re : Parler, chanter, siffler sans s'en rendre compte

    Citation Envoyé par Edelweiss68 Voir le message
    OK merci pour l'info, je n'avais jamais entendu le terme...


    http://www.vulgaris-medical.com/ency...anie-5386.html

    http://en.wikipedia.org/wiki/Hypomania
    "Never say what you know but always know what you say"

  11. #8
    Edelweiss68

    Re : Parler, chanter, siffler sans s'en rendre compte

    Merci mais du coup je cite dans le premier lien "Autrement dit cette forme atténuée de manie, correspondant à l'exaltation de l'humeur, est à l'origine d'une excitation intellectuelle qui s'accompagne néanmoins d'un contrôle qui n'est pas présent au cours de la manie ce qui différencie l'hypomanie de la manie. "

    La notion de contrôle laisse penser que si la personne dit ne pas en être consciente cela devient de la manie?

  12. #9
    Hazel

    Re : Parler, chanter, siffler sans s'en rendre compte

    Peut-être, bien que les phases maniaques que j'ai pu voir étaient plus spéctaculaires que la description de vilveq ( je vois mal un maniaque tenir toute une journée dans un bureau, mais pourquoi pas ).

  13. #10
    vilveq

    Re : Parler, chanter, siffler sans s'en rendre compte

    Citation Envoyé par Hazel Voir le message
    Peut-être, bien que les phases maniaques que j'ai pu voir étaient plus spéctaculaires que la description de vilveq ( je vois mal un maniaque tenir toute une journée dans un bureau, mais pourquoi pas ).
    Il ne tiens pas sur sa chaine plus d'une demi heure, il doit partir fumer.
    Et dès qu'il revient on voit qu'il ne tient pas en place, dès qu'il est assis il tape des pieds, siffle, marmonne.

    A part ça, intellectuellement parlant il est dans la normalité (si cela veut dire quelque chose).

    Je crois que je vais en parler à la médecine du travail.

    merci

  14. #11
    adhalam

    Smile Re : Parler, chanter, siffler sans s'en rendre compte

    Citation Envoyé par Edelweiss68 Voir le message
    Merci mais du coup je cite dans le premier lien "Autrement dit cette forme atténuée de manie, correspondant à l'exaltation de l'humeur, est à l'origine d'une excitation intellectuelle qui s'accompagne néanmoins d'un contrôle qui n'est pas présent au cours de la manie ce qui différencie l'hypomanie de la manie. "

    La notion de contrôle laisse penser que si la personne dit ne pas en être consciente cela devient de la manie?

    Salut,
    selon mes anciens cours , au cours de la manie il existe un délire bien marqué qui est absent au cours de l'hypomanie, l'hypomanie est un état qui précède la vrai manie caractérisée par l'exaltation de l'humeur, la joie pathologique, l'absence de faim d'envie de dormir...etc

    dans les 2 cas la personne n'est pas consciente de son état ou bien consciente mais elle ne peut rien faire comme lorsque on est triste par exemple on peut être conscient que c'est absurde mais on ne peut rien changer ...

    ces 2 troubles entrent dans le cadre nosographique des troubles de l'humeur =

    Cordialement
    "Never say what you know but always know what you say"

Discussions similaires

  1. Se rendre compte qu'on s'est trompé d'orientation à bac + 6...
    Par Santépub dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 9
    Dernier message: 19/08/2009, 08h23
  2. Nouveaux - Pour se rendre compte
    Par Djdif dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 10
    Dernier message: 28/05/2009, 18h47
  3. Combien de temps peut on vivre sans parler??
    Par petitelectron dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 6
    Dernier message: 30/12/2008, 21h17
Découvrez nos comparatifs produits sur le sport et la santé.