Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Ostéoporose et médication



  1. #1
    Runjulia

    Ostéoporose et médication


    ------

    Bonjour,

    (suis pas sûre qu'il s'agisse du bon endroit pour poster)

    Ayant visionné le reportage de France2 (Cash investigation) sur les "Vendeurs de maladies", j'ai été interloquée et je l'avoue quelque peu effrayée par la mise en question de produits pharmaceutiques (pour ne pas le citer notamment le phosavance, ou plutôt la molécule active) prescrits dans le cadre de la prévention de l'ostéoporose, ou, plus justement, du risque de fractures, ceci avec l'aval de l'AFSAPS, ne tenant aucun compte de graves effets secondaires (nécrose de la mâchoire).

    Qu'en penser ? En résumé voici ce que j'en ai retenu:

    - que l'ostéoporose n'est pas une maladie
    - que le risque de fracture est très peu différencié entre les patients avec traitement que ceux sans traitement (1% contre 2%)
    - que les firmes pharmaceutiques ont instrumentalisé les chercheurs dans ce domaine pour augmenter la part de la population susceptible de consommer ladite molécule
    - que les firmes pharmaceutiques dans leurs études cliniques ont passé sous silence de graves effets secondaires (une étude américaine divergeant fortement sur le pourcentage d'effets néfastes par rapport à une étude française sur la fameuse nécrose)
    - qu'il faut par conséquent parler de "fausse maladie" pour accroître un profit commercial et non un profit pour la santé

    En dehors du vieux cliché du terrible complot pharmaceutique, les médecins et professeurs interrogés étaient quand-même assez silencieux sur les conséquences d'une prescription de cette molécule élargie à une grande partie de la population qui n'en a pas besoin...

    En conclusion:

    - la prévention d'un risque pour une maladie qui n'en est pas une, est-ce un bénéfice pour la santé ?
    - comment le commun des mortels peut-il faire confiance à l'AFSAPS (euh moi les abréviations cela fait 2) qui utilisent les études cliniques des firmes pharmaceutiques et ne les croisent jamais avec des études indépendantes ? Que les chercheurs et praticiens dans ce domaine sont de manière détournée utilisés pour promouvoir des médicaments inutiles mais rentables ?
    - les prescripteurs sont-ils bien sûrs de prescrire à bon escient ou bien se laissent-ils influencer directement ou indirectement par un discours préventif qui n'en est pas un ?

    Etant directement concernée, vous pouvez facilement comprendre mon inquiétude ou du moins ma perplexité...
    Entre bénéfice santé et méfiance, mon coeur balance...
    Je ne désire pas ici lancer une polémique concernant l'éternelle discussion sur l'empire galactique pharmaceutique ! mais juste avoir un regard avisé un conseil sage, votre sentiment, sur l'utilité du traitement...
    (la personne en bonne santé serait-elle vraiment un malade qui s'ignore ?)

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    mh34

    Re : Ostéoporose et médication

    Bonjour Julia.
    Je n'ai pas vu le reportage en question, mais d'après ce que je comprends de ton message, tu te demandes :
    - si l'ostéoporose est une maladie
    - si le traitement par les diphosphonates ne fait pas plus de mal que de bien.
    Oui, l'ostéoporose est bien une maladie :
    http://www.has-sante.fr/portail/jcms...nnels-de-sante
    Le problème qui se pose est celui de la pertinence du traitement ; qui doit-on traiter et comment?
    http://www.rouen.cnge.fr/IMG/pdf/Osteoporose.pdf
    http://www.google.fr/search?q=recomm...ient=firefox-a
    http://www.has-sante.fr/portail/uplo...steoporose.pdf
    Les recommandations professionnelles actuelles en France sont données dans ces liens de la HAS.
    Quant aux biphosphonates...oui ils sont efficaces, mais oui ils ont des effets secondaires importants.
    Encore et toujours...c'est une question de balance bénéfices/risques, qui ne peut être qu'individuelle en fonction des antécédents, des facteurs de risque, et aussi des souhaits du patient.
    http://titan.medhyg.ch/mh/formation/...php3?sid=30674
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  4. #3
    Runjulia

    Re : Ostéoporose et médication

    Merci MH34 de ta réponse.

    Ostéoporose, maladie ou pas: le directeur de la revue prescrire et un autre professeur : disaient simplement que la vieilliesse n'est pas une maladie, et que par conséquent l'ostéoporose non plus.

    Dans ton premier lien du HAS:
    Les traitements médicamenteux de l'ostéoporose Ils ont fait l'objet de nouveaux avis de la HAS qui s'est prononcée pour une extension de leur remboursement actuellement limité à l'ostéoporose avec fracture. Ces avis ainsi que le remboursement de l'ostéodensitométrie (permettant le diagnostic d'ostéoporose avant le stade des fractures) ouvrent la voie à la prise en charge des médicaments dans la prévention des fractures.
    C'est justement cela qui est contesté par le reportage: l'élargissement à une population peut-être finalement pas concernée.

    Dans ton dernier lien titan :
    l convient néanmoins de rester attentif aux dangers d'une inhibition marquée et prolongée du remodelage pour la santé osseuse, et de garder à l'esprit que les marqueurs biochimiques peuvent sous-estimer le niveau de suppression des unités de remodelage (BMU) tel qu'on peut l'évaluer par histomorphométrie. Plusieurs centaines de cas d'ostéonécrose des maxillaires, souvent après une avulsion dentaire, ont été rapportés dans la littérature chez des patientes recevant le pamidronate, le zolédronate et même, quoique très rarement, l'alendronate.23 Ces patients étaient presque toujours atteints de néoplasies avec complications osseuses (dont 50% de myélome multiple) et sous poli-chimiothérapie, qui ont certainement contribué au risque d'ostéonécrose par les bisphosphonates. D'autre part, neuf sujets ostéoporotiques (dont deux avec ostéoporose cortisonique et trois avec hormonothérapie substitutive) traités par alendronate pendant trois à huit ans ont été décrits parce qu'ils ont présenté des fractures «spontanées» sous traitement et qui tardaient à se consolider.24 Dans la plupart des cas, la biopsie osseuse a montré l'absence de formation osseuse.

    En résumé, les bisphosphonates diminuent le remodelage osseux, augmentent la DMO et préviennent une détérioration ultérieure de la micro-architecture chez des patient(e)s ostéoporotiques, réduisant ainsi le risque de fracture vertébrale et non vertébrale.

    Les limites de cette efficacité thérapeutique pourtant remarquable sont d'une part liées à la mauvaise compliance des patients vis-à-vis de ce traitement et d'autre part aux ennuis potentiels d'une suppression prolongée du remodelage osseux.
    Cela me laisse perplexe...

    Je vais quand même revoir la question...avec mon médecin traitant. En principe je dois repasser une ostéodensitométrie vers la fin de l'année je crois, et étant une mauvaise patiente - faut me forcer pour un examen, un médicament - je me verrais bien me passer de traitement, c'est tout bon pour la sécu.

    Ma fragilité osseuse ne date pas d'hier: depuis l'âge de 5/6 ans j'ai fracturé de nombreux os et tant que ce n'est pas le col du fémur.... pas d'inquiétude.

  5. #4
    noir_ecaille

    Re : Ostéoporose et médication

    Tout médicament efficace a des effets secondaires. Selon le principe de Paracelse : "c'est la dose qui fait le poison".

    Autrement dit si vous donner une chimiothérapie à quelqu'un qui n'en a pas besoin (certaines tumeurs sont à surveiller plutôt que traiter), il y aura plus d'effets délétères que bénéfiques, avec tous les risques que ça comporte.

    C'est la même chose pour l'ostéoporose
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  6. #5
    Runjulia

    Re : Ostéoporose et médication

    Donc, oui j'ai bien lu et bien compris. Je ferai un bilan +- ce n'est pas très important finalement !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    myoper

    Re : Ostéoporose et médication

    Bonjour.
    Dans la citation précédente, il faut bien lire :
    ... Ces patients étaient presque toujours atteints de néoplasies ...
    Ce qui limite et permet d'anticiper la plupart de ces complications (ostéonécrose de la mâchoire).
    En ce qui concerne l'ostéoporose, c'est bien un phénomène naturel lié au vieillissement comme la plupart des cancers, des démences (etc ...) mais que ce soit normal et attendu ne permet pas de ne pas proposer un traitement qui apporterait plus de bénéfices que de problèmes.

  9. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. osteoporose
    Par nada31 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 6
    Dernier message: 28/10/2010, 18h29
  2. Ostéoporose
    Par Myria212 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/08/2010, 10h59
  3. Actu - Reflux gastro-oesophagien : l'option auto-médication
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/11/2009, 13h05
  4. Le TDAH comment vivre avec ce *PROBLÈME* sans médication ?!
    Par Dygnity dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 08/05/2007, 04h12
  5. ostéoporose
    Par ostéoporose dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 08/02/2005, 14h49