Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Maladie à prions : la tremblante du mouton.



  1. #1
    invite13787621101991
    Invité

    Maladie à prions : la tremblante du mouton.


    ------

    Bonjour,

    L'actualité aidant, une question m'est venue. 57 tonnes !!! de viande ovine élaborée selon un procédé interdit !! découvertes chez un fabricant en gros.
    C'est sans doute la plus vieille maladie à prions connue, et sauf erreur de ma part, par le passé, on consommait quand même les animaux atteints, on se dépêchait même de le faire avant la mort de l'animal pour qu'il ne soit pas perdu.
    De plus je n'ai jamais lu où que ce soit un article rapportant des cas de contaminations humaines par la tremblante.
    La tremblante du mouton ne serait pas contagieuse, est-ce le cas ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    invite13787621101991
    Invité

    Re : Maladie à prions : la tremblante du mouton.

    Après recherche : jamais aucun cas recensé.

  4. #3
    myoper

    Re : Maladie à prions : la tremblante du mouton.

    Oui, c'est ce que je lis ici http://www.futura-sciences.com/fr/ne...francais_8342/ et ce n'est pas étonnant car ça relève théoriquement du cannibalisme (cf maladie de Kuru / http://www.caducee.net/actualite-med...nibalisme.html).

  5. #4
    invite13787621101991
    Invité

    Re : Maladie à prions : la tremblante du mouton.

    Bonjour,

    Je connais le kuru, cannibalisme à l'occasion des rites funéraires, parfois à incubation très longue, le dernier décès recensé remonte à 2003 alors que les occidentaux ont fait cesser ces pratiques dans les années 50/60 : http://infodoc.inserm.fr/serveur/Pri...d?OpenDocument
    Mais je ne savais que les prions pouvaient avoir une origine commune liée au cannibalisme. Somme toute on a fait manger de la vache à la vache. Mais, actuellement donc, on sait que la capacité d'un prion à franchir la barrière des espèces varie beaucoup d'un type de prion à un autre, ce qu'illustrerait le cas de la tremblante du mouton, a contrario des expériences de laboratoires ont montré que le kuru pouvait contaminer à peu près n'importe quoi.
    De toute façon, on est obligé de rechercher un mode de contamination autre que l'ingestion directe de viande. Il faudrait songer à un type de contamination beaucoup plus commun, contact puis ingestion, comme pour une gastro-entérite.
    Lors d'une conversation avec un médecin de l'E.F.S. ( Don du sang.) devenu en quelques sorte des paranoïaques de la contamination, celui-ci m'a dit :"Quand une mouche se pose dans votre assiette, sur vos fruits, vous ne savez pas d'où elle vient".
    Quant au berceau de la tremblante ( Entre autres ...), l'Angleterre revient souvent, et, sans remonter à la préhistoire, il est prouvé archéologiquement que les saxons pratiquaient le cannibalisme.
    Dernière modification par invite13787621101991 ; 20/03/2013 à 10h59.

  6. #5
    myoper

    Re : Maladie à prions : la tremblante du mouton.

    Citation Envoyé par Neopilina Voir le message
    De toute façon, on est obligé de rechercher un mode de contamination autre que l'ingestion directe de viande. Il faudrait songer à un type de contamination beaucoup plus commun, contact puis ingestion, comme pour une gastro-entérite.
    Il faudrait que cette protéine soit excrétée hors du corps humain et on aurait alors des cas de transmissions inter-humaines.

    Citation Envoyé par Neopilina Voir le message
    Lors d'une conversation avec un médecin de l'E.F.S. ( Don du sang.) devenu en quelques sorte des paranoïaques de la contamination, celui-ci m'a dit :"Quand une mouche se pose dans votre assiette, sur vos fruits, vous ne savez pas d'où elle vient".
    Oui, en effet, c'est de la paranoïa (même si c'est leur boulot et le contexte qui veut ça).
    Il me semble que les séjours en Angleterre contre-indiquent toujours le don de sang...
    Pour le commun des mortels (justement ) et pour rester général, il ne faut pas oublier que la vie est un risque, que tout le monde va en mourir et aussi, que d'une part, la sélection de l'espèce confère une certaine résistance et d'autre part, les infections (encore dans le cas général) sont nécessaires pour l'évolution de l'espèce (des séquences d'origine virale sont retrouvées dans le génome humain).

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    invite13787621101991
    Invité

    Re : Maladie à prions : la tremblante du mouton.

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Il faudrait que cette protéine soit excrétée hors du corps humain et on aurait alors des cas de transmissions inter-humaines.
    Qui sait ? C'est déjà le cas avec la tremblante du mouton bien avant qu'on leur donne des farines, et puis pour la Creutzfldt-Jacob on ne sait pas. Faut-il le dire, les moutons pâturent là où ils urinent et défèquent. Et même si la présence des prions dans les urines et les fèces n'a aucune commune mesure avec celle que présente le cerveau, elle est y est formellement attestée.

  9. Publicité
  10. #7
    myoper

    Re : Maladie à prions : la tremblante du mouton.

    Citation Envoyé par Neopilina Voir le message
    Qui sait ? C'est déjà le cas avec la tremblante du mouton bien avant qu'on leur donne des farines, et puis pour la Creutzfldt-Jacob on ne sait pas.
    Si c'était excrété comme l'est le rotavirus, on aurait beaucoup plus de cas de transmissions inter-humaines, d'autant que cette protéine est résistante et ce n'est pas le cas (on en a même pas pas beaucoup, on n'en connait pas).

    13) Existe-t-il une possibilité de contamination par la salive, l’urine, la sueur ou par voie sexuelle ?
    A ce jour, l’agent responsable de la MCJ n’a jamais été mis en évidence dans ces liquides biologiques.
    http://www.creutzfeldt-jakob.aphp.fr/gp_faq.htm#13


    Citation Envoyé par Neopilina Voir le message
    Faut-il le dire, les moutons pâturent là où ils urinent et défèquent. Et même si la présence des prions dans les urines et les fèces n'a aucune commune mesure avec celle que présente le cerveau, elle est y est formellement attestée.
    A priori, on retrouve une protéine apparentée (http://georges.dolisi.free.fr/Les%20...es_prions0.htm), ce qui n'est pas la même chose.
    D'ailleurs si l'épidémiologie des formes animales a fait penser à une contamination de ce type, elle n'a pas été formellement retrouvée:
    Historiquement, la transmission de la tremblante a été montrée comme horizontale avec des troupeaux sains ovins ou caprins contaminés par des animaux en cours d’incubation importés d’élevages où sévissaient la maladie (Brotherston et coll., 1968). La contamination de l’environnement des animaux (pâtures, bâtiments d’élevage) pourrait être causée par les animaux malades ou en cours d’incubation. Ces animaux seraient excréteurs ou sécréteurs de l’agent infectieux. La détection de l’infectiosité dans les placentas (Onodera et coll., 1993) et l’absence de mise en évidence de l’infectiosité des fèces, de la salive, de l’urine, du colostrum ou du lait confirment que l’environnement pourrait être contaminé lors de la parturition. La transmission expérimentale de la maladie à des animaux sains par ingestion de placentas de brebis malades confirme cette hypothèse (Pattison et coll., 1972).
    http://www.ephe.sorbonne.fr/images/s...ix_vcpmn05.pdf

    Dans les conditions d’essai, aucune infectiosité n’a été décelée dans les féces, l’urine, la salive, le colostrum, le lait, le sperme d’ovins infectés. Toutefois de la PrPres a récemment été détectée dans l’urine
    [...]
    Seule l’infectiosité du placenta est bien démontrée, sans être constante.
    http://www.vie-publique.fr/documents...sruminants.pdf

    Si donc tu avais des références sur a présence de ces prions dans les excrétas, elle seraient le bienvenues car il semble que ça se discute encore, par contre, l'infectiosité n'est donc pas démontrée.

    Du point de vue des ES humaine, l'épidémiologie nous montre qu'il n'y a pas de transmission de cette façon (quelle qu'en soit la raison: protéine différente ou non infectante, quantité insuffisante pour être contaminante (comme pour le muscle: http://www-dsv.cea.fr/dsv/instituts/...-la-tremblante), etc...).

  11. #8
    invite13787621101991
    Invité

    Re : Maladie à prions : la tremblante du mouton.

    Je n'ai pas de références pour une transmission confirmée par liquide corporel ou excréments pour la tremblante, et pour cause je me suis livré à une extrapolation, j'ai simplement supposé que ça pouvait être le cas simplement parce que dans le lien que j'ai donné sur le kuru il est explicitement dit que le prion responsable de la maladie est présent dans l'urine, les excréments, etc. Autant pour moi.
    Merci pour tes recherches, elles ont bien éclairé ma lanterne, .

  12. #9
    myoper

    Re : Maladie à prions : la tremblante du mouton.

    Ce fil permet de préciser aussi la notion d’infectiosité souvent oubliée (elle est nulle si on n'est pas infecté en présence de l'agent infectieux considéré diffusé par la bonne voie d'inoculation).

Discussions similaires

  1. Actu - Alzheimer : et si c'était une maladie à prions ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/06/2012, 12h30
  2. [Microbiologie] Nouveau variant de la maladie de Creutfeldt-Jakob et dissémination des prions
    Par Stefieweb dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/09/2011, 19h51
  3. maladie du mouton
    Par kaddouje dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/09/2009, 21h41
  4. Deux cas de tremblante du mouton sur le sol français
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/03/2006, 11h30
  5. La France frappée par la tremblante du mouton ? De la vache folle aux moutons fous...
    Par Tenacatita dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 27/02/2006, 19h57