Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 40

Fumer occasionnellement, votre avis



  1. #1
    Rafracing

    Cool Fumer occasionnellement, votre avis

    Au delà du fait que fumer n'est évidemment pas bon pour la santé, certain(e)s d'entre nous, bien que non-fumeurs, s'allument des cigarettes dès lors qu'il y a du monde autour, lors de fêtes etc... C'est un phénomène qui me laisse perplexe, et j'aimerai bien avoir quelques avis ici. J'ai le mien, bien tranché, si on me le demande je le donnerai . Quelques questions de départ pour "guider" cette discussion :

    (Toujours "Selon vous")

    Pourquoi commence t-on à fumer ? Que pensez-vous de ces motivations ? Que pensez vous du fait de fumer occasionnellement (toujours en présence de monde) ? Au même titre que le canabis et l'alcool, que pensez-vous de l'aspect festif qu'on donne à la clope ? Est-ce dangereux de lui donner cette image ? Que pensez-vous de l'argument type "fumer occasionnellement n'est pas plus mal que de boire du champagne à nouvel an" ?

    J'espère simplement qu'on ne sortira pas des "chacun fait c'qui veut, on est libre", ça, tout le monde le sait. Mais ça ne doit pas pour autant nous anesthésier le cerveau...

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    etoile64

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Honnetement, je pense que les motivations de départ sont :
    - braver l'interdit
    - faire comme les copains
    - se donner une certaine contenance...

    Je ne peux pas croire quelqu'un qui me dit qu'il n'a pas commencé a cause de ca... Honnetement, y-a-til deja des gens qui ont apprecié leur 1ère cigarette???

    A coté de ca, fumer meme occasionnellement (enfin ca dépend de ce que tu appelles occasionnellement : une fois par semaine ou plus, ou plutot une fois par an...), je trouve que ca sera toujours plus nocif qu'une coupe de champagne de temps en temps. L'épithélium pulmonaire n'est pas fait pour resister a ce type d'aggression, et en dehors du nombre de cigarettes par jour, c'est plus la régularité qui accelère le développement d'un cancer bronchique/pulmonaire.
    De plus, j'ai hate que la France suive l'exemple de l'Espagne par exemple et interdissent completement de fumer dans les lieux publics. Le personnel des bars et des restaurants sont constament exposés au tabagisme passif qui est tout aussi dangereux a ces doses la. C'est un véritable problème de santé publique a mes yeux.

  4. #3
    yat

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Citation Envoyé par etoile64
    A coté de ca, fumer meme occasionnellement (enfin ca dépend de ce que tu appelles occasionnellement : une fois par semaine ou plus, ou plutot une fois par an...), je trouve que ca sera toujours plus nocif qu'une coupe de champagne de temps en temps. L'épithélium pulmonaire n'est pas fait pour resister a ce type d'aggression, et en dehors du nombre de cigarettes par jour, c'est plus la régularité qui accelère le développement d'un cancer bronchique/pulmonaire.
    Bon, évidemment, comparer des cigarettes à une malheureuse coupe de champagne de temps en temps, c'est quand même osé, je ne pense pas que ça soit comparable (quelqu'un a déjà fait une cirrhose avec une coupe de champagne de temps en temps ? ).

    Mais ça serait bien d'avoir quand même des chiffres... en cherchant des statistiques liant les cancers du poumon au nombre de cigarettes par jour, tout ce que j'ai trouvé c'est un bref passage de cet article, qui annonce vaguement que "moins de dix cigarettes" multiplient les "chances" par 11, alors que "30 à 40 cigarettes" les multiplient par 62. Si ce n'est pas très précis, ça montre quand même que le nombre de cigarettes quotidiennes a un rôle très important. Si quelqu'un a des stats un peu plus détaillées, ça m'intéresse.

    En l'abscence de chiffres plus précis et de preuve du contraire il me semble donc pour l'instant que la cigarette quotidienne, même si elle augmente les risques des diverses maladies qu'on lui attribue (je ne vais pas le nier) ne le fait que dans des proportions négligeables par rapport au paquet quotidien qui fauche chaque jour à tour de bras et dont les victimes ne peuvent se débarasser. En effet à ce niveau là il me semble qu'on peut considérer ça plus comme un choix de vie que comme une réelle prise de risque. Une multitude de choix de vie que tout le monde prend présentent des risques plus importants que la cigarette quotidienne et pourtant personne ne les montre du doigt. Le problème de la cigarette est ce qui en fait un fléau, c'est que très peu de gens sont capables de s'en tenir à une consommation "raisonnable". Je comprends donc que dans un but pédagogique on puisse souligner que même une cigarette par jour est "dangereuse", mais ça reste quand même à mon avis un gentil bobart, qui ne doit pas pour autant nous anesthésier le cerveau. On ne voudrait tout de même pas finir par tous vivre dans des bulles stériles à manger de la salade verte devant le bigdil, n'est-ce pas ? La vie est une éternelle prise de risque, et presque rien de ce qu'on ne fait ne présente de risque nul. Simplement, quand ce risque est suffisamment faible et que la contrepartie est intéressante, on ne se prive pas. Et pour moi la cigarette quotidienne fait partie de ces petits risques qui apportent un petit plus dans la vie de tous les jours. Peut-être que sans se déplacer en voiture, sans manger de viande, sans vivre en ville etc... on vivrait tous aussi longtemps que Jeanne Calmant. Mais n'oublions pas qu'elle-même se grillait sa petite clope quotidienne. (Ce n'est pas un argument, un exemple ne fait pas les statistiques... juste un clin d'oeil pour expliquer mon point de vue).

    Maintenant, certes, cela ne concerne que ceux qui sont déjà fumeurs et qui réussissent à se donner le choix entre arréter complêtement et en rester à une consommation minimale. Etant donné le pourcentage des fumeurs qui fument comme des pompiers, je pense que fumer sa première cigarette est un risque beaucoup plus grand que de s'en tenir à une cigarette par jour. C'est pourquoi il est à mon avis dangereux de donner cette image festive et occasionelle de la consommation de cigarette.

  5. #4
    etoile64

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Citation Envoyé par yat
    En l'abscence de chiffres plus précis et de preuve du contraire il me semble donc pour l'instant que la cigarette quotidienne, même si elle augmente les risques des diverses maladies qu'on lui attribue (je ne vais pas le nier) ne le fait que dans des proportions négligeables par rapport au paquet quotidien qui fauche chaque jour à tour de bras et dont les victimes ne peuvent se débarasser.

    Je n'ai pas de chiffres précis non plus, je me suis juste basée sur ce que nous a expliqué notre prof d'anatomopathologie, à savoir qu'a la suite d'une agression repetée meme minime, le poumon réagissait en développement une métaplasie malpighienne, terrain pré-cancereux...
    Il me semble qu'il avait dit que la diffeernce entre 2 cigarettes par jour et 10 n'etait pas énorme, mais bon apres c'est sur que quand ca se compte en paquet ca doit sacrément jouer...
    je vais regarder si je trouve pas des chiffres quelque part...

  6. #5
    dolmen

    Post Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    bonjour Rafracing, je vais tenter répondre à ton questionnaire mais sache que je ne fume pas .

    Pourquoi commence t-on à fumer ? Que pensez-vous de ces motivations ?
    -pour se donner une "bonne" image,
    -pour "faire grand" et pour faire ce que "papa et maman" nous dise de pas faire (pour les plus jeunes)
    -pour faire comme les autres
    -pour être admis dans un groupe

    Que pensez vous du fait de fumer occasionnellement (toujours en présence de monde) ?
    -pour ne pas se faire rejetter par ce groupe "fumant", les gens se disent mieux vaut fumer
    -"fumer occasionnellement" est mieux que fumer continuellement, mais s'est toujour mauvais pour la santé

    Que pensez-vous de l'argument type "fumer occasionnellement n'est pas plus mal que de boire du champagne à nouvel an" ?
    -je ne dirais pas ça : fumer occasionnellement est plus maluvais que de boire du champagne à nouvel an
    -sur les boites de cigarettes, on voit bien "fumer tue" pas sur les bouteilles de champagne !

    j'aimerai bien avoir quelques avis ici. J'ai le mien, bien tranché, si on me le demande je le donnerai
    alors ... je te le demande si ça ne t'ennuie pas .
    Si tu veux, tu peux le dire plus tard, quand d'autres personnes auront dit le leur .

    J'espère n'avoir donné des propos trop banals .

    @+
    Aussi haute que soit la montagne, on y trouve toujours un sentier .

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    yat

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Citation Envoyé par dolmen
    -je ne dirais pas ça : fumer occasionnellement est plus maluvais que de boire du champagne à nouvel an
    -sur les boites de cigarettes, on voit bien "fumer tue" pas sur les bouteilles de champagne !
    Je pense que tout le monde sera d'accord sur le premier point...

    Pour le deuxième, je m'insurge : les lubies démagogiques des gouvernements pour caresser les diabolisations courantes dans le sens du poil ne sont pas paroles d'évangile. N'oublie quand même pas qu'en France, si la cigarette fait 60 000 morts par an, l'alcool en fait tout de même 45 000 (source). Alors s'il y avait écrit "l'abus de tabac est dangereux pour la santé" sur le publicités pour les cigarettes (et pour ça faudrait déjà qu'il y en ait), ou s'il y avait écrit "boire tue" en grosses lettres noires sur toutes les bouteilles d'alcool et qu'il n'y avait plus de publicités pour le whisky dans le métro, je pourrais considérer ça comme à peu près cohérent. Mais dans les fait, actuellement deux choses dont le bilan est très comparable sont traitées totalement différemment. Alors ce n'est certainement pas à ce qui est écrit sur les étiquettes qu'il faut se fier. Faudrait voir à pas se laisser anesthésier le cerveau !

  9. Publicité
  10. #7
    Démostène

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Salut,
    Il me semble qu'une des raisons qui poussent à commencer de fumer n'a pas été évoquée : la pression publicitaire !! Même si les législations de pas mal d'états deviennent de plus en plus stricte, c'est un aspect non négligeable.
    ( Fumeur depuis 1970 !)
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  11. #8
    yat

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Citation Envoyé par Démostène
    Salut,
    Il me semble qu'une des raisons qui poussent à commencer de fumer n'a pas été évoquée : la pression publicitaire !! Même si les législations de pas mal d'états deviennent de plus en plus stricte, c'est un aspect non négligeable.
    ( Fumeur depuis 1970 !)
    Euh... alors ça ne concerne que les fumeurs de longue date, parce que les publicités pour le tabac, là on parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre.

    Et actuellement, les gens qui sont suffisamment malléables pour se laisser anesthésier le cerveau par la publicité (j'ai trop aimé cette expression. Ca s'est vu ? ), je ne me fais pas de soucis pour eux, ils vont bien sagement écouter la propagande officielle et ne surtout jamais toucher une cigarette (ne pas se méprendre sur l'objet de mon ironie : ce que j'appelle "propagande officielle" va dans le bon sens et c'est une bonne chose que les gens n'allument jamais leur première cigarette... Le truc c'est que ça reste de la propagande)

  12. #9
    Thibault123

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Salut,
    J'ai un ami qui a un cancer du poumon pour avoir fumé énormément, et en parlant avec mon pneumologue ( qui est aussi cancerologue et allerguologue) , il est réellement sorti de ses gonds, en disant que finalement cela allé être le cancer le plus représenté.
    Les lobies de l'alcool et de la cigarette sont très puissant, de plus l'état prend des parts énorme sur chaque paquet de cigarette vendu. Je m'ettone également de voir encore des jeunes de moins de 16 ans fumé. Alors qu'il est interdit de vendre des cigarettes a des jeunes de moins de 16 ans!
    Je m'ettone également que les lycée tolère les fumeurs(pas seulement de cigarette.....). Le tabagisme passif, est aussi nocif que le tabagisme actif!

  13. #10
    Démostène

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Salut,
    Tennez, voici un petit lien vers un texte édifiant quant aux stratégies employées par les cigaretiers :
    http://assoc.wanadoo.fr/lerenouvelle..._du_tabac.html
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  14. #11
    Rafracing

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Yat, je sortirai un dico d'expressions courant 2006, je t'en réserve un

    Bon alors comme Dolmen me l'a demandé, je vais un peu dévoiler mon opinion sur tout ça. Comme c'est un sujet qui m'énerve assez, je vais sûrement paraître tranchant. Mais dans l'océan de tolérance dont une partie de la société fait preuve, plus proche de la léthargie que d'autre chose, c'est pas difficile.

    J'ai toujours considéré les motivations menant à la cigarette comme stupides et pathétiques. Plusieurs personnes l'ont dit ici, on commence pour la frime, pour se donner un style, pour faire quelque chose de contre-indiqué. Pour se valoriser à travers quelque chose de nocif. Une prise de risque en somme. Quel courage. A coté de ça, il peut aussi y avoir ceux et celles qui commencent effectivement pour faire comme les autres, pour ne pas être exclu, pour sortir du rang et ne pas être comme tous ces moutons bien sages... Mais au final, les moutons ne sont peut-être pas ceux qu'on croit... A mes yeux donc, au départ, on agit par frime, ou par manque de personnalité. Voire les deux.

    A l'adolescence, j'ai toujours été déçu par mes ami(e)s qui se mettaient à fumer. Parce qu'automatiquement, cela traduisait un état d'esprit bien loin du mien. Je le suis encore maintenant, la différence est que je suis devenu plus fataliste par rapport à la bêtise humaine. Je considère que jeune n'est pas synonyme de con. Et pourtant, beaucoup sont là pour me donner tort...

    Une fois dépendant à la cigarette, mon avis évolue sur la personne car elle est [normalement] sortie de sa période idiote et est la première à reconnaître la stupidité dont elle a fait preuve au départ. Mais la donne a changé et ce n'est plus vraiment elle qui contrôle.

    Mais alors celles et ceux qui ne fument pas, sauf lorsque le soleil se couche, que c'est le week-end, qu'on est entouré d'autres jeunes, que la musique se diffuse dans une pièce éclairée par des sunlight qui se reflètent dans les bouteilles d'alcool... ça, je ne peux pas comprendre. Je trouve ça bien plus stupide qu'un vrai fumeur qui est sous l'emprise de la cigarette. Car c'est répéter sans arrêt le shéma "frime" ou "moutons" de départ. Celui qui va me dire qu'il fume occasionnellement pour le goût ne va pas être très crédible... Mais bizarrement, fumer et boire, c'est montrer qu'on est tolérant, ouvert d'esprit, pas prise de tête etc etc... C'est vrai quoi, l'inverse est tellement ringard... Et puis si on commence à réfléchir lors d'une fête, où on va hein... Mais c'est à l'image de la superficialité de la société. Tout passe par le paraître... On agit non pour soi, mais pour le regard des autres...

    Le plus stupéfiant (tiens, ça aurait pu être un jeu de mot pour Yat si on parlait de drogue ), est que ce phénomène de fumer pour les autres, et que je trouve complètement crétin, touche tout le monde. Pour exemple, il me semble qu'un enseignant, en plus de transmettre son savoir aux ch'tits nenfants, se doit de véhiculer certaines valeurs. La cigarette, on en parle en classe et c'est tant mieux. Il y a quelques jours, petite fête entre amis, essentiellement de jeunes institutrices. Alcool et clopes présents. Même pour les non-fumeuses qui subitement en grillent 5-6 dans la soirée. La fête c'est ça. Au delà du fait que j'avais les yeux qui piquaient au bout de 2 minutes comme cela ne m'était encore jamais arrivé, c'est cette attitude que je digère péniblement. Comment retourner en classe et renfiler son costume d'exemple (qu'on le veuille ou non, pour un enfant, l'instit' est un modèle), et faire tout le contraire le week-end ? N'y a t-il pas incohérence quelque part ? Hypocrisie ? Ah mais suis-je bête, on est jeune, ne nous prenons pas la tête... Lâchons-nous au risque d'agir comme des demeurés... Bref, chacun a toute une série d'anecdotes ou pensées à raconter.

    Pour finir avec la comparaison clopes/alcool, que beaucoup aiment souligner lorsqu'il s'agit de montrer une pseudo incohérence. Il est vrai à mon sens que les similitudes sont nombreuses, notamment chez les jeunes. Les risques également, et pas uniquement chez les jeunes cette fois. Maintenant, je ne serai pas d'accord de mettre "boire tue" sur les bouteilles pour légitimer les étiquettes présentes sur les paquets de clopes. Mon père vient de boire un verre en mangeant. Cela équivaut-il à fumer une cigarette ? On cuisine avec des vins. C'est comme fumer ? Cuisinerons nous un jour au tabac ? Admettons que j'ai un enfant de 12-13 ans. A choisir entre lui faire gouter une coupe de champagne ou une cigarette, je choisi quoi ? Pour moi y'a pas photo.

    Autre chose qui me paraît fondamentale. Boire est naturel et nécessaire. Pas de l'alcool c'est évident. Mais en toute innocence, on peut dire que l'alcool propose de nouveaux goûts. Quitte à boire par besoin naturel, autant goûter (parfois et avec modération!) à de nouvelles saveurs. Au fond le liquide suivra le même chemin que si on buvait de l'eau, et il connaîtra la même issue... Par contre fumer n'a rien de naturel. Les poumons ne sont pas fait pour se faire enfumer. Et je me vois mal comparer le raisin et autres fruits qu'on trouve dans quelques alcools, à la nicotine, au tabac, ou au goudron... Encore, si nous étions une race à part qui avions un besoin naturel de fumer pour survivre, je pourrai comprendre qu'on puisse fumer autre chose par goût si le risque était équivalent à l'alcool pour un humain. Mais là, soit je joue trop aux jeux vidéos, soit mon passage sur un site de JC Vandamme m'a laissé des séquelles...


    Voilà, mon roman s'achève sur ces deux citations que je ne peux qu'approuver...
    Citation Envoyé par etoile64
    à savoir qu'a la suite d'une agression repetée meme minime, le poumon réagissait en développement une métaplasie malpighienne, terrain pré-cancereux...
    De plus, j'ai hate que la France suive l'exemple de l'Espagne par exemple et interdissent completement de fumer dans les lieux publics. Le personnel des bars et des restaurants sont constament exposés au tabagisme passif qui est tout aussi dangereux a ces doses la. C'est un véritable problème de santé publique a mes yeux.
    Citation Envoyé par Thibault123
    Je m'étonne également de voir encore des jeunes de moins de 16 ans fumer. Alors qu'il est interdit de vendre des cigarettes a des jeunes de moins de 16 ans!
    Je m'étonne également que les lycées tolèrent les fumeurs (pas seulement de cigarette.....). Le tabagisme passif, est aussi nocif que le tabagisme actif !

  15. #12
    yat

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Comme ton premier post n'aurait pu tenter de le dissimuler de par sa partialité manifeste, ce message confirme bien dans quel sens va ton opinion bien tranchée. Alors comme toute opinion bien tranchée, elle est naturellement extrêmement simpliste et partiale.

    En tant que non-fumeur et anti-fumeur (tu as bien précisé de ne pas sombrer dans les banals "chacun fait ce qu'il veut" dans ton premier post, mais là tu vas au-delà de l'intolérance), tu as une opinion figée et extrème des fumeurs. Il y a une bonne partie de ce que tu dis qui est tout à fait vrai, mais hélas tu ne peux t'empêcher de vautrer tes propos dans l'extrémisme le plus primaire. Oui, la majorité des gens ont commencé à fumer connement à l'adolescence pour des raisons absolument pathétiques comme tu le cites. Oui, c'est une prise de risque stupide et la plupart le regrettent par la suite. Ca s'appelle une erreur de jeunesse, elle fait partie des plus graves que l'on puisse faire, c'est un fait. Mais...

    ...les généralisations et condamnations arbitraires que tu alignes derrière cette constatation n'ont rien de légitime. Il reste des fumeurs pour qui la cigarette n'est pas une maladie qui les a piégés quand ils n'étaient que de vulnérables adolescents. C'est ceux qui, comme tu le précises, en allument une quand c'est le week-end, ou que c'est la fête, et j'incluerais même ceux qui ont une consommation régulière de l'ordre de la cigarette quotidienne. Manifestement tu ne les comprends pas et tu le dis toi-même. Alors condamner ainsi et etiquetter de "stupide", "frime", "moutons", parler de "regard des autres", d'"incohérence" et d'hypocrisie" relève de la plus lamentable et primaire intolérance. Il y a un nombre incalculable de comportements culturels, religieux ou autres, de comportements, de gouts et de pratiques que je ne comprends pas, mais je ne me mets pas pour autant à critiquer à tout va comme tu le fais si lamentablement. Pourquoi ? Parce que je suis doté d'un minimum de respect d'autrui et de sens critique. Ton comportement est finalement très proche de celui qu'on voit assez souvent sur ce même forum, de gens qui viennent parler d'une théorie qu'ils n'ont pas comprise, et qui cherchent à montrer qu'elle n'est pas valable. Tu ne comprends pas, donc tu descends en flèche. Alors laisse-moi essayer de t'expliquer :

    Tout d'abord, il y a trois aspects dans la cigarette, comme dans tout type de drogue, du café à l'alcool en passant par tout ce que tu voudras.
    -Au début, c'est dégueulasse. Je ne connais personne qui ait apprécié son premier verre de vin, sa première tasse de café sans sucre ou sa première cigarette.
    -Une fois qu'on a un peu éduqué son goût, c'est bon. On apprécie les effets de la substance, on apprend à l'utiliser quand on a besoin de l'effet, on en profite pleinement
    -Si on en consomme trop, le corps s'acoutume à la substance, et survient la dépendance.

    Quelle est la différence entre la cigarette et les deux autres ? Une seule : La dépendance est beaucoup plus sévère. Elle n'a rien à voir avec les dépendances envers les deux autres produits. Et les conditions dans lesquelles la plupart des gens commencent à fumer font que l'on passe souvent directement de la phase dégueulasse à la phase dépendance. C'est le cas de tous les gros fumeurs qui regrettent toute leur vie de s'être laissé embarquer là-dedans quand ils étaient jeunes et cons (je n'ai pas dit "jeunes donc cons". Il y a bien un "et" entre les deux). Et c'est aussi pour ça que la plupart des fumeurs en arrivent à des consommations très excessives. Dans des proportions aussi démesurées, les trois sont tout aussi mortelles. C'est donc bien pour ça (et c'est finalement l'unique point sur lequel tu as raison) qu'il est très dangereux d'allumer sa première cigarette.

    Passé cet obstacle, les choses sont tout à fait différentes, et c'est bien sur cet aspect là que tu te montres incapable de comprendre : fumer, ce n'est pas seulement de la frime, ce n'est pas seulement faire comme tout le monde, et c'est encore mois pour le regard des autres. Tu n'as pas l'air de te rendre compte qu'aujourd'hui, bien au contraire, allumer une cigarette est devenu un geste plutôt honteux qu'autre chose. Donc il doit bien y avoir des raisons différentes, tu ne penses pas ? Tout simplement pour la raison qui ne te viendrait jamais à l'idée : c'est bon. Pas nécessairement au niveau du goût, même si la sensation de bien-être qui suit vient y donner une connotation positive. La cigarette a un effet agréable, tous ceux qui fument occasionellement (et ne sont donc pas sujets à la dépendance) te le diront, mais toi évidemment, tu ne peux pas savoir. Ca détend, ca accompagne agréablement un verre d'alcool ou de café, ça fait du bien. Et je ne parle même pas de tous les petits cotés périphériques, comme avoir la main occupée, ponctuer ses phrases et tous les petits gestes sociaux qui vont avec : tout ça c'est superficiel et ne justifie pas l'usage d'une drogue. Non, je te parle bien du coté agréable de l'inhalation de fumée de tabac. Tu pourras toujours tenter de le nier en y associant la dépendance ou tes histoires de frime, s'il y en a un de nous deux qui ne sait pas de quoi il parle, ça reste toi.

    Ensuite la comparaison entre alcool et tabac... là encore tu mets bien en évidence que ton rejet total du tabac est totalement primaire : L'alcool ne tue que 25% de moins que le tabac, mais pour toi "y a pas photo". Il faudrait peut-être te poser un peu plus sérieusement des questions si entre deux produits presque aussi mortels l'un que l'autre, il y en a un qui te semble naturel et l'autre que tu bannis sans appel. Il y a bien là une véritable incohérence, et pas pseudo du tout. Tu fais deux poids deux mesures, et pourquoi ? Uniquement parce que pour toi, le tabac c'est mal et point barre.

    Evidemment tu compares deux choses qui ne sont pas comparables, à savoir l'ingestion et l'inhalation, donc ton discours sur l'alcool qui parcourt le même chemin que l'eau dans l'organisme ne tient absolument pas debout : la fumée ne parcourt-elle pas le même chemin que l'air quand on le respire ? Respirer est naturel et nécessaire, peut-être qu'il faudrait que tu t'en souviennes. Et boire un liquide qui contient de l'alcool, je ne vois pas pourquoi ça serait différent de respirer de l'air qui contient de la fumée...
    PAreil un petit peu plus loin, tu veux comparer le raisin au goudron... là encore tu en prends pas les deux choses sur le même plan : si tu veux comparer quelque chose avec le raisin, compare-le avec le tabac en lui-même, qui est une plante comme les autres. Pour la cigarette on le fait bruler pour en inhaler la fumée, pour le vin on le fait fermenter pour en boire l'alcool. T'auras beau tourner le truc dans tous les sens, quand tu compares ce qui est comparable, le tabac et l'alcool, c'est définitivement kif-kif. Il n'y a que tes comparaisons qui sont biaisées.

    Un discours comme le tien résume bien ce que j'appelle "propagande officielle". Le tabac est nocif, mortel. Oui, comme bien d'autres choses. Mais depuis quelques années (et le phénomène s'emballe de plus en plus), les autres on les laisse de coté et on se concentre sur l'ennemi. Pour l'alcool, une petite mention sur les pubs, un petit spot d'information de temps en temps, mais on reste raisonnable. Le tabac par contre, c'est LA bête noire, le demon en personne. Fumer tue, fumer c'est con, fumer c'est que de la frime... Pourquoi fumer plus que boire ? Parce que c'est comme ça. En ce moment c'est le tabac, alors tu finis ton scotch et tu jettes ce paquet à la poubelle. On veut protéger la santé des jeunes pour protéger leur liberté, du coup les adultes responsables qui font en leur âme et conscience le choix de fumer de temps en temps sont des cons. On peut avoir un minimum de jugeotte, mettre les choses en perspective et relativiser un peu, ou alors on peut se laisser anesthésier le cerveau par la bonne pensée commune.

    Et comme tout est relatif, surtout mes propos, je conclus donc en soulignant que la situation actuelle reste beaucoup moins stupide que la situation inverse, qu'on avait il y a quelques décennies : à l'époque fumer était considéré comme bien, et celui qui ne fumait pas était un peu considéré comme un paria comme le fumeur est considéré aujourd'hui (bon, pas dans les mêmes proportions, c'est sur). Alors ça reste une anesthésie généralisée, mais au moins c'est dirigé dans le bon sens, donc on en sort plutôt gagnant !

  16. Publicité
  17. #13
    Brutos

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Salut à tous

    j'ai un pont de vu très clair. Je pense que pour nombre de jeunes qui commencent à fumer, celà est du aux parents. Prenant leurs parents comme modèles, je pense que beaucoup de jeunes fumeront de bonne heure sans que leurs parents sans aperçoivent. D'autres part il y a aussi les copains pour évité d'être ridicule. Mais ce qui me déplait dans l'attitude de certain fumeur, c'est de ne pas penser à l'entourage qui eux, n'apprécient pas forcément les fumer de cigarettes.

    Voilà un petit point de vue

    sur ce bonne soirée

    @++

  18. #14
    Rafracing

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Effectivement il semblerait que mon expression te plaise vu la fréquence à laquelle tu l'emploies... ça fera au moins une chose.

    Bon, je m'attendais à ce style de réaction, je connais ce discours par coeur également. Si tu veux bien, on va arrêter les phrases à rallonge pour montrer qu'on maîtrise la langue française. L'essentiel n'est pas là. Je ne vais pas t'accuser non plus d'être extrèmement lamentable sous prétexte que ton avis est opposé au mien, il serait également facile pour moi de partir dans un trip "laxiste" comme tu le fais avec "l'intolérance"... On n'est pas au far west.

    Citation Envoyé par yat
    Oui, la majorité des gens ont commencé à fumer connement à l'adolescence pour des raisons absolument pathétiques comme tu le cites. Oui, c'est une prise de risque stupide et la plupart le regrettent par la suite.(...)
    Alors condamner ainsi et etiquetter de "stupide" (...) relève de la plus lamentable et primaire intolérance
    Tu es d'accord au départ avec les termes "connement", "pathétiques", "stupide"... deux phrases plus tard, ça relève de l'intolérance primaire...

    Je ne suis pas spécialement d'accord avec "l'erreur de jeunesse", car selon moi, on commet une erreur à partir du moment où l'on ne peut prévoir l'issue, ou l'on n'est pas prévenu etc etc... Là je crois que même jeune, on est bien conscient des risques du tabac, on sait très bien à quoi on s'expose... mais on le fait quand même. Bref passons.

    Je tiens vite fait à préciser que je ne suis pas anti-fumeur non plus, je trouve ça stupide de commencer et de fumer lors de fête alors qu'on ne fume pas d'habitude, mais plusieurs de mes ami(e)s sont fumeurs. Ils savent ce que je pense et certains sont même d'accord.

    Quand je dis, "je ne les comprends pas", ne le prends pas au sens premier du terme. Je sais très bien pourquoi ils agissent ainsi. Alors si tu préfère, comprends par là, "je ne le cautionne pas", "je ne l'approuve pas" etc etc... si ces exemples ne te conviennent pas, choisi un synonyme, là encore l'essentiel n'est pas là.

    Citation Envoyé par yat
    Il y a un nombre incalculable de comportements culturels, religieux ou autres, de comportements, de gouts et de pratiques que je ne comprends pas mais je ne me mets pas pour autant à critiquer à tout va
    Oui bien sûr, mais le rapport n'est pas le même, il n'y a pas de nocivité en jeu là-dedans. A ce moment là, moi non plus je ne critique pas cela.

    Citation Envoyé par yat
    Tu ne comprends pas, donc tu descends en flèche.
    Et donc tu me parlais d'opinion extrèmement simpliste c'est ça ?

    Citation Envoyé par yat
    La cigarette, c'est bon. Pas nécessairement au niveau du goût (...)
    La cigarette a un effet agréable, tous ceux qui fument occasionellement te le diront, mais toi évidemment, tu ne peux pas savoir. Ca détend, ca accompagne agréablement un verre d'alcool ou de café, ça fait du bien. Et je ne parle même pas de tous les petits cotés périphériques, comme avoir la main occupée, ponctuer ses phrases et tous les petits gestes sociaux qui vont avec : tout ça c'est superficiel et ne justifie pas l'usage d'une drogue.
    Oui c'est superficiel, nous sommes d'accord. On reste dans le phénomène de style, c'est ce que je disais dans le post précédent. Personnellement, je ponctue mes phrases par des points et des virgules, et à l'oral, l'intonation de ma voix suffit... Et bien évidemment, ceux qui fument occasionnellement ne vont pas dire que c'est dégueulasse, sinon il y aurait des questions plus graves à se poser... Excuse moi aussi de ne pas fumer, et donc de ne pas savoir. Mais avant que la cigarette ne te détende, ne devienne agréable etc... il faut te forcer au départ. Te forcer à consommer quelque chose qui nuit à ta santé... pour ?

    Citation Envoyé par yat
    là encore tu mets bien en évidence que ton rejet total du tabac est totalement primaire : L'alcool ne tue que 25% de moins que le tabac, mais pour toi "y a pas photo".
    Opopop ! Je parlais d'UNE cigarette ou d'UN verre de champagne. Si je dois choisir un jour, entre lequel des deux mon enfant a le droit de goûter, oui je persiste avec le choix de la coupe de champagne sans hésiter. Maintenant effectivement je ne me suis pas penché excessivement sur l'alcool car le sujet était la cigarette. Il va sans dire que j'en pense la même chose lorsque le but est d'en prendre pour les mêmes raisons, jusqu'à s'en rendre malade pour être "fun". Mais l'alcool est parfois un échapatoire pour les personnes qui dépriment (c'est un très mauvais choix je ne dis pas l'inverse) car l'état second de l'alcool te fait oublier tes soucis etc etc... rien de bien original... tout ça pour dire que je ne vois pas systématiquement l'alcool et la cigarette sous le même angle. Merci au passage à toutes les associations qui mettent en place des soirées bières "spécial jeunes"... superbe initiative...

    Citation Envoyé par yat
    Et boire un liquide qui contient de l'alcool, je ne vois pas pourquoi ça serait différent de respirer de l'air qui contient de la fumée...
    Citation Envoyé par yat
    Bon, évidemment, comparer des cigarettes à une malheureuse coupe de champagne de temps en temps, c'est quand même osé, je ne pense pas que ça soit comparable (quelqu'un a déjà fait une cirrhose avec une coupe de champagne de temps en temps ? ).
    Je crois que je me suis assez prononcé sur la différence entre la cigarette et l'alcool. Je ne suis donc pas fan des raccourcis visant à faire croire que la sévérité portée sur la cigarette est arbitraire par rapport à celle portée sur l'alcool. Ceci étant, il ne s'agit pas de "respirer" de la fumée lorsqu'on fume une cigarette, sinon il suffirait de l'allumer et de rester à côté comme si on avait allumé une bougie parfumée...

    A coté de ça, on respire aussi les fumées d'échappement, la pollution, et je crois que personne n'y prenne réellement son pied...

    Citation Envoyé par yat
    On veut protéger la santé des jeunes pour protéger leur liberté, du coup les adultes responsables qui font en leur âme et conscience le choix de fumer de temps en temps sont des cons. On peut avoir un minimum de jugeotte, mettre les choses en perspective et relativiser un peu, ou alors on peut se laisser anesthésier le cerveau par la bonne pensée commune.
    Faire un choix en son âme et conscience reviendrait à faire un choix que l'on ne peut critiquer sous peine d'être traité d'intolérant... Ah bon... Ne crois pas détenir le monopole de la jugeotte sous prétexte que tu relativise ce sujet de la cigarette. Certaines choses se relativisent plus que d'autres, il est même parfois inconcevable de relativiser certains sujets. Et ce n'est pas forcément parce qu'une pensée est commune qu'elle est à coté de la plaque...

  19. #15
    dgino

    Thumbs up Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Salut,
    je sais bien d'accord les propos de Yat.
    Le tabac procure un plaisir tant pour le gout que pour l'effet.
    D'accord, il faut se forcer au debut avant d'apprecier car notre corps a du mal a accepter les premieres fois.
    Mais c'est exactement la meme chose pour l'alcool et pour bien d'autres drogues.
    Je fume du cannabis de temps en temps et je trouve que c'est exactement pareil que de boire un verre ou de fumer du tabac occasionellement : ca procure le plaisir du gout et celui de l'effet.
    C'est certainement pas benefice pour la sante, tant psychique que physique, tout le monde le conlut.
    Mais des risques on en prend tous les jours comme disait je sais plus qui.
    Pour moi les seuls vrais problemes sont l'abus et la dependance
    Qu'en pensez-vous ?

  20. #16
    Démostène

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Salut,
    Je suis assez d'accord avec le pt de vue de Yat qui me semble du plus "raisonnable" dans le genre.
    Je ne crois pas que quiconque puisse empêcher un ado d'essayer le tabac si il en a envie, l'ado, est sans que ce soit le moins du monde sa faute, un révolté, c'est, parrait-il du aux changements dans les flux d'hormones.
    Il a besoin de s'affirmer, de contester ses ainés, de prendre sa place dans la société parfois en les immitant, et les cigaretiers ont même participé à des campagnes anti-tabac les concernant, mais peut-être pas dans le sens qu'on croit, en effet, renforcé, l'interdit ne fait qu'accroitre l'envie d'essayer !!
    Essayer est bien le mot qui convient, c'est là le problème, car l'addiction vient très vite, tirrer une seule et première fois sur une cigarette n'apportera pas de plaisir, au contraire, mais l'esprit de lutte fait que l'on essaye plusieurs fois, et c'est là le danger de débuter.
    A moins de fumer la première fois à s'en rendre vraiment malade, là il y a bien des chances de ne jamais y revenir !
    @++
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  21. #17
    yat

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Citation Envoyé par Rafracing
    Effectivement il semblerait que mon expression te plaise vu la fréquence à laquelle tu l'emploies... ça fera au moins une chose.
    Vu que ça te saute manifestement pas aux yeux, j'ai trouvé ça tellement à contre emploi dans ton premier post que je ne peux pas m'empêcher de te montrer des contextes ou on peut l'utiliser à bon escient.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Bon, je m'attendais à ce style de réaction, je connais ce discours par coeur également. Si tu veux bien, on va arrêter les phrases à rallonge pour montrer qu'on maîtrise la langue française.
    Excuse-moi, c'est ma façon de parler. Désolé si ça te choque que des gens instruits puissent s'en griller une de temps en temps.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Je ne vais pas t'accuser non plus d'être extrèmement lamentable sous prétexte que ton avis est opposé au mien, il serait également facile pour moi de partir dans un trip "laxiste" comme tu le fais avec "l'intolérance"... On n'est pas au far west.
    Certainement pas. Et dans un pays libre, chacun a le droit de faire ce qu'il veut dans la mesure ou ça ne nuit pas à autrui. Ton post initial n'a pas du tout abordé l'aspect "nuisance à autrui" de la cigarette, donc il n'est en aucun cas question de laxisme de ma part, mais bien d'intolérance de ta part.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Tu es d'accord au départ avec les termes "connement", "pathétiques", "stupide"... deux phrases plus tard, ça relève de l'intolérance primaire...
    Comme d'habitude, tu compares ce qui n'est pas comparable. Je n'emploie pas ces termes pour décrire les mêmes choses, et tu le sais très bien, n'est-ce pas ? Mais il faut bien que tu trouves quelque chose à dire !
    Je trouve, effectivement que les conditions dans lesquels la plupart des gens allument leur première cigarette est stupide, parce qu'ils le font pour les raisons que tu cites, sans prévoir les conséquences. On ne peut en aucun cas parler avec les mêmes termes des adultes responsables qui ne sont pas sujets à la dépendance et qui choisissent de s'en griller une de temps en temps. C'est un choix, alors que dans le premier cas c'est une erreur.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Je ne suis pas spécialement d'accord avec "l'erreur de jeunesse", car selon moi, on commet une erreur à partir du moment où l'on ne peut prévoir l'issue, ou l'on n'est pas prévenu etc etc... Là je crois que même jeune, on est bien conscient des risques du tabac, on sait très bien à quoi on s'expose... mais on le fait quand même. Bref passons.
    Si tu veux vraiment qu'on commence à s'amuser avec les termes, le débat va vite être conclu. Donc tu as raison : passons.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Je tiens vite fait à préciser que je ne suis pas anti-fumeur non plus, je trouve ça stupide de commencer et de fumer lors de fête alors qu'on ne fume pas d'habitude, mais plusieurs de mes ami(e)s sont fumeurs. Ils savent ce que je pense et certains sont même d'accord.
    Tes posts précédent ne parlent pas uniquement du fait de commencer à fumer. J'ai déjà dit à plusieurs reprises que j'étais d'accord avec toi sur l'acte d'allumer la première cigarette. Ce qui fait de toi un anti-fumeur primaire, c'est que tu élargis ton mépris aux fumeurs raisonnables.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Quand je dis, "je ne les comprends pas", ne le prends pas au sens premier du terme. Je sais très bien pourquoi ils agissent ainsi. Alors si tu préfère, comprends par là, "je ne le cautionne pas", "je ne l'approuve pas" etc etc... si ces exemples ne te conviennent pas, choisi un synonyme, là encore l'essentiel n'est pas là.
    Ca y est, je sens que tu vas commencer à m'exaspérer à tourner autour du pot et à jouer avec les mots. Je persiste : tu ne comprends pas, même si ce n'est pas ce que tu voulais dire : tu ne comprends pas et c'est moi qui le dis. Je suis en mesure de l'affirmer parce que je vois bien quelles sont les motivations que tu attribues au fait de fumer occasionellement. C'est le cas de certains fumeurs occasionnels (plutôt les jeunes, je pense), mais dans l'ensemble c'est tout simplement faux. Donc je me répète, tu ne comprends pas pourquoi les fumeurs occasionnels en allument une de temps en temps.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Et donc tu me parlais d'opinion extrèmement simpliste c'est ça ?
    Tout à fait, et je persiste. Je décris ce que je lis dans tes posts : tu ne comprends pas, donc tu descends en flèche. Il n'y a rien de simpliste là-dedans, c'est juste une constatation. Une constatation qui décrit une opinion simpliste. Ca va, tu arrives à suivre ?
    Citation Envoyé par Rafracing
    Oui c'est superficiel, nous sommes d'accord. On reste dans le phénomène de style, c'est ce que je disais dans le post précédent. Personnellement, je ponctue mes phrases par des points et des virgules, et à l'oral, l'intonation de ma voix suffit...
    Si on s'attardait plutôt sur les points sur lesquels on n'est pas d'accord ?
    Citation Envoyé par Rafracing
    Et bien évidemment, ceux qui fument occasionnellement ne vont pas dire que c'est dégueulasse, sinon il y aurait des questions plus graves à se poser... Excuse moi aussi de ne pas fumer, et donc de ne pas savoir.
    Je ne te reproche pas de ne pas savoir. Je te reproche de condamner sans savoir.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Mais avant que la cigarette ne te détende, ne devienne agréable etc... il faut te forcer au départ. Te forcer à consommer quelque chose qui nuit à ta santé... pour ?
    Pour essayer. Comme pour le café, comme pour ton premier verre de vin. Là encore, bien triste la vie de celui qui ne cherche pas à connaitre ce qu'il ne connait pas.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Opopop ! Je parlais d'UNE cigarette ou d'UN verre de champagne. Si je dois choisir un jour, entre lequel des deux mon enfant a le droit de goûter, oui je persiste avec le choix de la coupe de champagne sans hésiter.
    Voilà. Tout est là : ton opinion est bien claire, bien tranchée, et pourtant il n'y a toujours aucun argument un tant soit peu valable derrière... des comparaisons biaisées, et rien qui ne vienne prendre en compte le fait que l'alcool est presque aussi dangereux que le tabac.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Maintenant effectivement je ne me suis pas penché excessivement sur l'alcool car le sujet était la cigarette.
    Ton premier post posait explicitement la question de la comparaison avec l'alcool.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Il va sans dire que j'en pense la même chose lorsque le but est d'en prendre pour les mêmes raisons, jusqu'à s'en rendre malade pour être "fun".
    Encore un point clé ici. Tu en pense la même chose LORSQUE le but etc...
    A nouveau, tout est là : Pour l'alcool, tu considères les différentes manières d'aborder sa consommation, tu fais des nuances, tu comprends qu'il y a des gens qui abusent bêtement, d'autres qui en sont malades, et d'autres qui consomment raisonnablement. Pour la cigarette, non. Tu condamnes, globalement. Je ne vais pas argumenter là-dessus, je pense que tu peux y réfléchir par toi-même.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Mais l'alcool est parfois un échapatoire pour les personnes qui dépriment (c'est un très mauvais choix je ne dis pas l'inverse) car l'état second de l'alcool te fait oublier tes soucis etc etc... rien de bien original... tout ça pour dire que je ne vois pas systématiquement l'alcool et la cigarette sous le même angle.
    En effet, et c'est exactement là le problème. Je comprends tout à fait pourquoi tu as du mal à les voir sur le même angle, et je l'ai dit dans mon post précédent. Il y a beaucoup plus de fumeurs qui tombent sous le joug de la dépendance, donc tout ce que tu vois, c'est les gens qui en sont à un paquet par jour, ceux qui ne cessent de dire qu'ils veulent arréter mais n'y arrivent pas, ceux qui en meurent. Il existe la même catégorie ches les buveurs. Mais d'un autre coté, l'aspect de la cigarette que tu sembles totalement négliger, c'est les effets qu'elle procure. Ca saute aux yeux quand tu décris les effets de l'alcool comme s'il n'y avait rien de comparable dans la cigarette. Les gros fumeurs n'en profitent pas du tout parce qu'ils allument leur cigarette pour compler un manque. Pour un fumeur occasionnel, c'est différent : une cigarette quand tu es stressé, excité ou simplement que tu as envie de te détendre, et tout à coup tout devient lisse, ton corps se relâche, tu es tout à coup détendu. Retourne le truc dans tous les sens, tant que tu arriveras à ce genre de conclusion je pourrai te montrer que tu te trompes. A part l'aspect dépendance qui est indéniable, le tabac et l'alcool sont comparables en tout point, et il n'y a aucune raison de condamner globalement l'un et de faire des nuances pour l'autre.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Je crois que je me suis assez prononcé sur la différence entre la cigarette et l'alcool. Je ne suis donc pas fan des raccourcis visant à faire croire que la sévérité portée sur la cigarette est arbitraire par rapport à celle portée sur l'alcool.
    C'est toi qui fais un raccourci en mettant tous les fumeurs dans le même panier. Mais bon, j'ai déjà suffisamment répondu à ce non-argument plus haut.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Ceci étant, il ne s'agit pas de "respirer" de la fumée lorsqu'on fume une cigarette, sinon il suffirait de l'allumer et de rester à côté comme si on avait allumé une bougie parfumée...
    Attention, tu recommences à tourner autour du pot... ici c'est juste une question de quantité. Et je te garantis qu'il n'y a pas plus de fumée dans ton air quand tu tires sur une cigarette que d'alcool dans ton eau quand tu bois un verre de vin.
    Citation Envoyé par Rafracing
    A coté de ça, on respire aussi les fumées d'échappement, la pollution, et je crois que personne n'y prenne réellement son pied...
    Ouais, et quand on est malade on boit aussi de l'huile de foie de morue, et je crois que personne n'y prend réellement son pied. C'est quoi, encore, que cette nième comparaison à deux balles ? C'est facile avec tes arguments, ils sont tellement biaisés que la réponse est immédiate. Si tu considérais les choses objectivement, tu pourrais en dire, des choses qui me mettraient bien dans l'embarras.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Faire un choix en son âme et conscience reviendrait à faire un choix que l'on ne peut critiquer sous peine d'être traité d'intolérant... Ah bon...
    Tout à fait. Quand quelqu'un fait un choix en son âme et conscience, et que ce choix n'engage personne d'autre que lui, j'estime que c'est de l'intolérance à l'état pur que de le critiquer. Chacun a le droit de faire tout ce qu'il veut dans la mesure ou ça ne nuit pas à autrui. C'est peut-être pas pour rien qu'on l'a mis en article IV dans la déclaration des droits de l'homme, non ?
    Citation Envoyé par Rafracing
    Ne crois pas détenir le monopole de la jugeotte sous prétexte que tu relativise ce sujet de la cigarette. Certaines choses se relativisent plus que d'autres, il est même parfois inconcevable de relativiser certains sujets. Et ce n'est pas forcément parce qu'une pensée est commune qu'elle est à coté de la plaque...
    Oh, je n'ai pas le monopole de la jugeotte. Enormément de gens sont capables de ne pas voir comme toi en tout noir ou tout blanc. Contrairement à ce que tu prétends, tout est relatif, dans tous les domaines. Effectivement, il y a des choses qui sont si graves que la comparaison avec des choses pires n'excuse-rien. Mais ici la comparaison c'est toi qui l'as donnée : alcool vs tabac.
    Et où ai-je dit qu'une pensée commune était forcément à coté de la plaque ? Toujours cette manie de tout voir en noir et blanc, j'ai dit qu'une pensée commune pouvait être à coté de la plaque (l'histoire est riche en exemples). Et encore, la pensée commune dont je parle n'est pas vraiment à coté de la plaque, elle est juste extrémiste.

  22. #18
    yat

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Citation Envoyé par dgino
    Pour moi les seuls vrais problemes sont l'abus et la dependance
    Qu'en pensez-vous ?
    Tout pareil ! Là ou je me perds dans mes longs discours, tout tient chez toi en une phrase.

  23. Publicité
  24. #19
    yat

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Citation Envoyé par Démostène
    A moins de fumer la première fois à s'en rendre vraiment malade, là il y a bien des chances de ne jamais y revenir !
    Peut-être pas à tous les coups... cette première cigarette volée à un animateur et fumée en cachette vers dix ans est un des pires souvenirs que j'ai de cette époque. J'y suis quand même revenu par la suite. Mais bon, peut-être que l'avantage d'avoir été dégouté à ce point étant jeune m'a permis de réaborder le problème beaucoup plus tard que la plupart des gens, et avec beaucoup plus de maturité. J'ai donc eu la chance de découvrir la cigarette à deux reprises sans la moindre pression extérieure. C'est vrai que sans ça, peut-être que j'aurais comme tout le monde forcé ma conso au début pour "l'image", et que je serais aujourd'hui comme tous ces malheureux qui n'arrivent pas à descendre en dessous du paquet quotidien et qui regrettent toute leur vie d'avoir allumé cette première clope.

  25. #20
    Démostène

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Citation Envoyé par yat
    Peut-être pas à tous les coups... cette première cigarette volée à un animateur et fumée en cachette vers dix ans est un des pires souvenirs que j'ai de cette époque. J'y suis quand même revenu par la suite. Mais bon, peut-être que l'avantage d'avoir été dégouté à ce point étant jeune m'a permis de réaborder le problème beaucoup plus tard que la plupart des gens, et avec beaucoup plus de maturité. J'ai donc eu la chance de découvrir la cigarette à deux reprises sans la moindre pression extérieure. C'est vrai que sans ça, peut-être que j'aurais comme tout le monde forcé ma conso au début pour "l'image", et que je serais aujourd'hui comme tous ces malheureux qui n'arrivent pas à descendre en dessous du paquet quotidien et qui regrettent toute leur vie d'avoir allumé cette première clope.
    Salut,
    Je ne parlais pas d'une seule cigarette, mais d'assez pour rendre vraiment malade, ça me rappelle un extrait de litérature à propos d'un cigare dérobé qui avait été fumé jusqu'au bout et dont le fumeur avait été vraiment malade, mais je ne me rappelle plus l'auteur...
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  26. #21
    Rafracing

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Citation Envoyé par Yat
    j'ai trouvé ça tellement à contre emploi dans ton premier post que je ne peux pas m'empêcher de te montrer des contextes ou on peut l'utiliser à bon escient.
    Citation Envoyé par Yat
    Désolé si ça te choque que des gens instruits puissent s'en griller une de temps en temps.
    Citation Envoyé par Yat
    Ca va, tu arrives à suivre ?
    Dois-je te dire ce que je pense de ces phrases ? C'est dingue de lire ça... Attention aux chevilles... J'avoue que je dois me forcer pour continuer, parce que j'ai horreur de ce genre de manque de modestie. Mais on m'aurait reprocher de fuir à cause d'un manque d'arguments et bla et bla et bla... Par contre, autant te le dire tout de suite, si c'est pour relire d'autres phrases de ce style, je m'arrêterai net. Et ce ne sera pas la peine de mettre ça en rapport à des soit disant non-arguments.

    Citation Envoyé par Yat
    Et dans un pays libre, chacun a le droit de faire ce qu'il veut dans la mesure ou ça ne nuit pas à autrui. Ton post initial n'a pas du tout abordé l'aspect "nuisance à autrui" de la cigarette,
    Bon apparemment le "on fait c'qu'on veut" ne s'évite pas. Oui je n'ai pas abordé l'aspect nuisance à autrui, c'est ce qu'il s'appelle angler un sujet. L'idée n'était pas de faire une dissertation générale. On sait que le tabagisme passif cause des dégats, et on en a déjà parlé (ici et ailleurs). Maintenant, dans "un pays libre", chacun a le droit de faire ce qu'il veut dans la mesure où ça ne nuit pas à autrui, mais si ça lui nuit à lui, excuse moi de trouver ça con quand même.

    Citation Envoyé par Yat
    fumeurs raisonnables
    Citation Envoyé par Yat
    Pour essayer. Comme pour le café, comme pour ton premier verre de vin. Là encore, bien triste la vie de celui qui ne cherche pas à connaitre ce qu'il ne connait pas.
    Je me doutais bien qu'il y avait ce style de pensée derrière tout ça et je m'y oppose. Les toxicomanes sortent la même chose également. Il y a toute une panelle de gouts que je ne connais pas et dont je ne gouterai jamais en rapport aux produits toxiques qu'ils contiennent. Tu me parlais de fumeurs raisonnables. Or c'est cette attitude que je trouve raisonnable. Je ne m'attarde pas sur le café, je sais où ce genre de parallèle mène... On va encore dériver sur le cacao ou sur la vitamine C de l'Orange à ce rythme là...

    Citation Envoyé par Yat
    Je comprends tout à fait pourquoi tu as du mal à les voir sur le même angle, et je l'ai dit dans mon post précédent. Il y a beaucoup plus de fumeurs qui tombent sous le joug de la dépendance, donc tout ce que tu vois, c'est les gens qui en sont à un paquet par jour, ceux qui ne cessent de dire qu'ils veulent arréter mais n'y arrivent pas, ceux qui en meurent.
    Faux. Le titre de la discussion est "fumer occasionnellement" donc je ne fait pas cet amalgame facile. ça ne m'empèche pas de penser la même chose pour les arguments que j'ai déjà avancé.

    Citation Envoyé par Yat
    une cigarette quand tu es stressé, excité ou simplement que tu as envie de te détendre, et tout à coup tout devient lisse, ton corps se relâche, tu es tout à coup détendu.
    C'est une forme de dépendance également. Comment faisais-tu avant pour te détendre ? Perso, je me pose sur mon canapé et j'allonge mes jambes.

    Citation Envoyé par Yat
    Ouais, et quand on est malade on boit aussi de l'huile de foie de morue, et je crois que personne n'y prend réellement son pied.
    La pollution et les gazs d'échappement ne te soignent pas d'une maladie. Alors s'il te plait, ne me parle plus d'arguments biaisés après ça...

    Citation Envoyé par Yat
    Quand quelqu'un fait un choix en son âme et conscience, et que ce choix n'engage personne d'autre que lui, j'estime que c'est de l'intolérance à l'état pur que de le critiquer. Chacun a le droit de faire tout ce qu'il veut dans la mesure ou ça ne nuit pas à autrui. C'est peut-être pas pour rien qu'on l'a mis en article IV dans la déclaration des droits de l'homme, non ?
    Estime ce que tu veux. Quand quelqu'un se nuit à lui même, je trouve ça presque aussi grave que de nuire aux autres.

    Citation Envoyé par Yat
    La pensée commune dont je parle n'est pas vraiment à coté de la plaque, elle est juste extrémiste.
    Peu importe alors qu'elle soit extrémiste ou non, l'essentiel est qu'elle aille dans le bon sens.

    Citation Envoyé par Yat
    Enormément de gens sont capables de ne pas voir comme toi en tout noir ou tout blanc.
    Pourquoi on s'connait ?

  27. #22
    Rafracing

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Citation Envoyé par Brutos
    Je pense que pour nombre de jeunes qui commencent à fumer, celà est du aux parents. Prenant leurs parents comme modèles, je pense que beaucoup de jeunes fumeront de bonne heure sans que leurs parents sans aperçoivent. D'autres part il y a aussi les copains pour évité d'être ridicule. Mais ce qui me déplait dans l'attitude de certain fumeur, c'est de ne pas penser à l'entourage qui eux, n'apprécient pas forcément les fumées de cigarettes.
    Je le pense aussi. Et d'ailleurs il arrive souvent que les parents le sachent et que rien ne change. A partir du moment où les parents ont fait la même chose plus jeunes, que peuvent-ils dire à leur enfant ? Leur crédibilité en prend un sacré coup c'est clair.

    Maintenant, comme tu l'as insinué, je pense que cette pensée a ses limites. Combien de personnes fument sans que leurs parents n'aient été fumeurs ? Beaucoup quand même. Que ce soit au collège, au lycée, à la fac etc etc... On y passe plus de temps qu'avec ses parents...

  28. #23
    Rafracing

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Citation Envoyé par dgino
    D'accord, il faut se forcer au debut avant d'apprecier car notre corps a du mal a accepter les premieres fois. Mais c'est exactement la meme chose pour l'alcool et pour bien d'autres drogues. C'est certainement pas benefice pour la sante, tant psychique que physique, tout le monde le conlut. Mais des risques on en prend tous les jours comme disait je sais plus qui. Pour moi les seuls vrais problemes sont l'abus et la dependance
    Qu'en pensez-vous ?
    Salut !

    Il faut se forcer pour apprécier quelque chose de nocif : la démarche me dérange beaucoup. Personnellement, lorsque je n'aime pas un alcool (et je suis un consommateur d'alcool en papier maché), que ce soit pour le goût ou pour son taux trop élevé, je n'y touche plus. Je ne vais pas me forcer histoire de m'y faire pour en consommer après...

    Pour le reste, effectivement on prend des risques tous les jours. On n'a parfois pas le choix. Lorsqu'on l'a, il me semble judicieux d'éviter d'en prendre... D'autre part, je pense aussi que ce n'est pas parce qu'on prend des risques naturellement, qu'on doit pour autant choisir d'en prendre davantage.

    @+

  29. #24
    Global-Floch

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    C’est toujours dommage de voir des jugements tombés comme des guillotines. Manque de personnalité, mouton etc… j’en passe. C’est pas très agréable d’être insulter gratuitement par des gens non-fumeurs et qui n’ont donc aucune idée de ce que c’est. C’est pas nouveau vous allez me dire.
    Bref, je suis un petit fumeur. Je n’ai pas eu de problème d’identité et n’ai pas été stupide pendant mon adolescence(pas trop du moins) ni en conflit avec mes parents.
    Je me suis mis à fumer du tabac aux travers des pétards à l’âge de 20ans. Aujourd’hui j’ai 30 ans et je fume 5-6 clopes par jour.

    Voilà ce que m’apporte la Cigarette : un relaxant temporaire, un moment de pause. Mon corps se détend, la journée est finie.C’est agréable. Cela fait du bien. Je fume parfois seul avec plaisir même si c’est lors de discussions intenses entre amis que l’envie est la plus forte.
    Elle m’apporte la tolérance aussi. La tolérance aux petites addictions des autres que je n’ai pas : café, alcool.

    Ce qu’elle m’enlève : de l’argent, des bouts de poumons et indispose parfois mes voisins. Je fume à la fenêtre si cela gène. Je n’ai aucun conflit avec mon entourage non fumeur.

    Ce que je veux en faire : Je compte bien arrêter sous peu car j’en ai maintenant assez de fumer, je veux pouvoir me détendre sans me jaunir les doigts et noircir les dents. Et économisez aussi. Mais je suis blessé par le mépris de certains personnes soit disant saines qui ont aussi leur petites lâchetés quotidiennes (télé, voiture, ultraconsommation etc...) mais n’en tirent aucune tolérance pour ceux des autres.
    Dernière modification par Global-Floch ; 20/01/2006 à 14h06.
    Une civilisation a seulement l'épaisseur de trois repas.

  30. Publicité
  31. #25
    yat

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Citation Envoyé par Rafracing
    Dois-je te dire ce que je pense de ces phrases ? C'est dingue de lire ça... Attention aux chevilles... J'avoue que je dois me forcer pour continuer, parce que j'ai horreur de ce genre de manque de modestie.
    Toujours pareil... tu tapes systématiquement à coté. Bon, je reprends dans l'ordre :
    -Pour l'expression hors contexte, je ne vois pas le rapport avec ma propre modestie : je fais juste remarquer que c'est totalement stupide de parler de se laisser anesthésier le cerveau quand tu parles des gens qui font le choix de s'en griller une de temps en temps alors que toi-même tu te contentes de t'enfoncer dans l'extrémisme le plus primaire en suivant le discours politiquement correct courant.
    -pour ce qui est des gens instruits, c'est toi qui semble choqué que je fasse des phrases pour m'exprimer.
    -Constater ta difficulté à écouter les arguments avec objectivité me font penser (manifestement à raisonà) que tu as vraiment du mal à comprendre ce qu'on te dit quand ça ne va pas totalement dans le sens de ton opinion.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Par contre, autant te le dire tout de suite, si c'est pour relire d'autres phrases de ce style, je m'arrêterai net.
    Libre à toi. Je ne te cache pas que dialogiuer avec un mur comme je le fais actuellement m'est pénible également. Mais je ne supporte pas de voir s'étaler des discours aussi extrémistes, alors il faut bien que je mette en face des arguments sensés et objectifs qui rétablissent l'équilibre.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Et ce ne sera pas la peine de mettre ça en rapport à des soit disant non-arguments.
    Inutile, j'ai déjà constaté la teneur de tes arguments, que tu t'arrètes là ou que tu continues à t'enfoncer ne changera rien pour moi ou pour les éventuels lecteurs de ce dialogue de sourds.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Bon apparemment le "on fait c'qu'on veut" ne s'évite pas. Oui je n'ai pas abordé l'aspect nuisance à autrui, c'est ce qu'il s'appelle angler un sujet. L'idée n'était pas de faire une dissertation générale. On sait que le tabagisme passif cause des dégats, et on en a déjà parlé (ici et ailleurs).
    Tout à fait. C'est un autre débat, une simple question d'éducation et de respect d'autrui et n'a rien à voir avec le problème de respect des choix des fumeurs intelligents (ce qui va te paraitre antinomique vu le mépris dégoulinant que tu affiches envers tous ceux qui touchent au tabac)
    Citation Envoyé par Rafracing
    Maintenant, dans "un pays libre", chacun a le droit de faire ce qu'il veut dans la mesure où ça ne nuit pas à autrui, mais si ça lui nuit à lui, excuse moi de trouver ça con quand même.
    C'est comme tout choix : chacun pèse le pour et le contre à sa façon, chacun a des priorités différentes. Comme on ne parle pas des fumeurs dépendants, il s'agit bien de la liberté la pus élémentaire de chacun et trouver ça con est tout simplement une preuve d'intolérance. Désolé si je pars dans cette direction, mais c'est toi qui me montres le chemin, et il ne peut mener qu'à cette conclusion.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Je me doutais bien qu'il y avait ce style de pensée derrière tout ça et je m'y oppose. Les toxicomanes sortent la même chose également.
    Toujours des étiquettes à deux balles... ce style de pensée... je crois réver. Parce que mesurer les risques de ce que tu fais, c'est un "style de pensée" ? Alors tu ne manges jamais de viande, tu ne prends jamais de voiture, ne traverse jamais la route, ne bois pas une goutte d'alcool, ne sors jamais de chez toi ? C'est quoi ton propos ? Ton but c'est le risque zéro ? Ca n'existe pas et c'est n'importe quoi... de toutes façons tu es bien malin avec ton "je me doutais", puisque j'ai exposé cet argument dans mon premier post. Mais bon, tu ne lis que ce que tu veux voir. Pour la comparaison avec les toxicomanes, apparemment (et ce n'est pas la première fois que je le remarque), tu places une limites bien précise entre les drogues et le reste, et cette limite se place exactement au niveau de la loi. Preuve une fois de plus que tu es incapable de porter un jugement autre que le politiquement correct qu'on t'a dicté. Alors pour ton information, quelqu'un qui fume des cigarettes, qui boit de l'alcool, prend des somnifères et même boit du café est un toxicomane à partir du moment ou il développe une dépendance au produit. Et quand on développe une dépendance, peser lepour et le contre n'est plus si facile parce que la consommation du produit fait autre chose que procurer l'effet qui le caractérise : elle comble un manque. Alors j'imagine que quand on est accro à l'héroine, à chaque fois qu'on se prend un shoot on a l'impression que ça fait pencher la balance très clairement, puisque la vie sans n'est qu'une souffrance.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Il y a toute une panelle de gouts que je ne connais pas et dont je ne gouterai jamais en rapport aux produits toxiques qu'ils contiennent. Tu me parlais de fumeurs raisonnables. Or c'est cette attitude que je trouve raisonnable. Je ne m'attarde pas sur le café, je sais où ce genre de parallèle mène... On va encore dériver sur le cacao ou sur la vitamine C de l'Orange à ce rythme là...
    Ouais, tu trouves ça raisonnable... je ne connais pas alors je ne touche pas et je vomis sur ceux qui touchent... Par contre, là encore... l'alcool...non, ça ça va.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Faux. Le titre de la discussion est "fumer occasionnellement" donc je ne fait pas cet amalgame facile. ça ne m'empèche pas de penser la même chose pour les arguments que j'ai déjà avancé.
    Commencer une réponse comme ça ne rendra pas mes propos faux. Ca serait bien facile. Je maintiens, donc. En effet tu lances la discussion sur les fumeurs occasionnels et tu portes un jugement sur eux en les mettant dans le même sac que les fumeurs dépendant. Ca saute aux yeux. C'est comme si je me mettais à insulter ton père de tous les noms parce qu'il vient de boire un verre en mangeant, sous prétexte que l'alcool est un produit toxique et dangereux. Le tout est question d'abus et de dépendance (merci dgino), et tu es manifestement incapable de comprendre qu'un fumeur occasionnel est exactement comme quelqu'un qui boit un verre en mangeant. Je le répète une nième fois, même si tu ne t'en rends pas compte tu mets tous les fumeurs dans le mème panier. Donc, pour résumer : Vrai.
    Citation Envoyé par Rafracing
    C'est une forme de dépendance également. Comment faisais-tu avant pour te détendre ? Perso, je me pose sur mon canapé et j'allonge mes jambes.
    Chacun ses méthodes, en fonction du contexte et des moyens dont on dispose. Je te garantis qu'avec la clope ça marche beaucoup mieux et plus simplement dans énormément de circonstances, à moins que tu n'aies l'habitude de t'allonger sur le trottoir en pleine rue ou sur la moquette de ton bureau devant tes collègues. Associer ça à une dépendance n'a aucun sens. Là encore, je pourrais te sortir à peu près une infinité d'exemple pour lesquels ta phrase collera parfaitement et pour lesquels tu n'aurais rien à redire. Notre vie quotidienne est bondée d'éléments dont on se passait très bien avant.
    Citation Envoyé par Rafracing
    La pollution et les gazs d'échappement ne te soignent pas d'une maladie. Alors s'il te plait, ne me parle plus d'arguments biaisés après ça...
    Mais qu'est-ce que ça change ? C'est un argument ça ? Tu te bornes à faire une différence fondamentale entre l'alcool et le tabac alors qu'il n'y en a pas... tu en arrives à la conclusion stupide qu'on inhale des choses qu'on aime pas (comme si ça voulait dire que tout ce qui s'inhale est mauvais... je te raconte même pas l'argument). Je te sors un exemple pour un liquide et point barre. Parce que je ne sais pas si tu visualises bien ton propos, quand même. Alors je résume :Tu me sors que l'alcool c'est pas grave parce que ça se boit et qu'on boit aussi de l'eau. Je te réponds que la fumée sa s'inhale et qu'on inhale aussi de l'air. Là tu me réponds, oui, mais on inhale aussi des gaz d'échappement et tout le monde est d'accord pour dire que c'est dégueulasse. C'est quand même hallucinant, non ? Comment on peut se borner à ce point là ? Même avec le nez sur l'évidence, tu te refuses à considérer l'alcool et le tabac sur un même plan alors qu'ils y sont.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Estime ce que tu veux. Quand quelqu'un se nuit à lui même, je trouve ça presque aussi grave que de nuire aux autres.
    Sauf que dire que quelqu'un se nuit à lui-même, c'est ton jugement. Ce jugement te donne le droit de ne pas adopter le même choix, mais là encore, critiquer le choix de ceux qui n'ont pas le même jugement porte un nom, mais je suis fatigué de le répéter.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Peu importe alors qu'elle soit extrémiste ou non, l'essentiel est qu'elle aille dans le bon sens.
    Bon, je crois qu'on y est... tu viens de donner au terme "simpliste" tout son sens... t'as raisons, alors. Allons toujours dans les extrèmes, ça marchera beauxoup mieux.
    Lamentable.
    Citation Envoyé par Rafracing
    Pourquoi on s'connait ?
    Je viens de lire tes propos sur un sujet bien précis, et je constate que sur ce sujet bien précis ton jugement est totalement dénué de nuance. Donc je confirme : sur ce sujet bien précis, te montres incapable de voir les choses autrement qu'en tout noir ou tout blanc.

  32. #26
    yat

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Citation Envoyé par Rafracing
    Pour le reste, effectivement on prend des risques tous les jours. On n'a parfois pas le choix. Lorsqu'on l'a, il me semble judicieux d'éviter d'en prendre...
    Ah oui ? Bon, tu es au courant qu'on a moins de risques de cancer en mangeant du poisson que de la viande. Tu as donc décidé de bannir la viande te ton régime ? Je suppose aussi que tu n'es jamais monté sur une autoroute, tu prends systématiquement le train, n'est-ce pas ? Trève de plaisanteries, ce que tu dis est faux. Il n'est pas question d'éviter tous les risques et de ne garder que ceux pour lesquels on n'a pas le choix. La plupart des risques que l'on prend découlent d'un choix, et parfois on choisit le comportement qui présente un risque parce que ce risque est très mesuré et que le comportement présente des avantages.

    Si ce n'est pas ton cas, franchement, je n'aimerais pas être à ta place.

  33. #27
    Démostène

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Citation Envoyé par Rafracing
    Quand quelqu'un se nuit à lui même, je trouve ça presque aussi grave que de nuire aux autres.
    ...

    ...
    Salut,
    Pourquoi "grave" ? n'est-ce pas son libre choix ?
    Si un fumeur veut continuer de fumer, qui a le droit de lui interdire ?
    Dans l'absolut, ce serait s'abolir de tous besoins, plus de tv, plus de bagnole, plus de viande, plus d'internet, plus de plus. Car tous engendrent des risques plus ou moins grands.
    Macchiavel avait dit "il faut vivre dangereusement", et je suis assez d'accord avec cette idée.
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  34. #28
    Rafracing

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Si bien sûr c'est son libre choix. Et comme tu le dis, personne ne va interdire à quiconque de se détruire. Je trouve ça juste dommage de considérer que ce n'est pas grave de se nuire à soi-même par choix. Avoues que c'est discutable.

  35. #29
    yat

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Citation Envoyé par Rafracing
    Si bien sûr c'est son libre choix. Et comme tu le dis, personne ne va interdire à quiconque de se détruire. Je trouve ça juste dommage de considérer que ce n'est pas grave de se nuire à soi-même par choix. Avoues que c'est discutable.
    Ce qui est discutable c'est je jugement que tu portes quand tu emploies les termes "se détruire" et "se nuire à soi-même". Si tu pars du principe (comme c'est ton cas) que la cigarette n'a rien de bon à apporter et que ce n'est qu'une pure nuisance, alors dans ce cas on peut se demander par quoi le choix peut être motivé, et donc en discuter.

    Mais contrairement à tes convictions personnelles, on en est loin. Fumer occasionnellement, ça a des bons cotés et des mauvais cotés, que tu veuilles l'admettre ou non. Et je te garantis que quand on fume occasionellement on ne considère pas qu'on se détruit ou qu'on se nuit à soi-même. Le tout revient donc à peser le pour et le contre, chacun pèse à sa manière et ça n'engage que lui. Imagine un peu qu'on vive dans un monde ou tout le monde pousse ton raisonnement à l'extrème comme tu le fais, mais pas seulement en ciblant son courroux contre une chose (c'est à dire, en étant cohérent). Dans ce monde, tu serais un des parias qui ont l'horrible défaut d'aimer manger de la viande rouge de temps à autres. Mais la manger de la viande rouge, ça augmente les risques de cancer, alors les gens autour de toi ne cessent de te juger, disent que tu n'es qu'un mouton sans jugement qui fais des mauvais choix, qui se détruit lui-même. Ne me dis pas que ce n'est pas comparable, je ne fais que changer les chiffres. Sur le fond tout est pareil : manger de la viande, c'est bon, tout comme fumer des cigarettes. Mais ça augmente les risques de cancer. Tout comme les cigarettes. Donc en mangeant de la viande rouge on diminue son espérance de vie. Tout comme avec les cigarettes.

    Je sais que ça t'agace que l'on ramène toujours le problème à des comparaisons avec d'autres produits, mais c'est toi qui cherches ça en te bornant à traiter la cigarette comme un cas à part, alors que toutes proportions gardées, ça reste un produit comme les autres.

  36. #30
    dolmen

    Re : Fumer occasionnellement, votre avis

    Rebonjour,

    Citation Envoyé par yat
    Citation:
    Posté par Rafracin
    Si bien sûr c'est son libre choix. Et comme tu le dis, personne ne va interdire à quiconque de se détruire. Je trouve ça juste dommage de considérer que ce n'est pas grave de se nuire à soi-même par choix. Avoues que c'est discutable.
    Ce qui est discutable c'est je jugement que tu portes quand tu emploies les termes "se détruire" et "se nuire à soi-même". Si tu pars du principe (comme c'est ton cas) que la cigarette n'a rien de bon à apporter et que ce n'est qu'une pure nuisance, alors dans ce cas on peut se demander par quoi le choix peut être motivé, et donc en discuter..
    Je crois que yat et rafracin, vous vous disputez pour rien ! Seulement pour les sens des mots que vous employez et vous ne parlez pas tout à fait de la même chose :
    yat, tu parle uniquement des motivations qu'on a après avoir commencer de fumer : la cigarette a un bon gout ... je crois que tu ne vois pas que rafracin parle des motivations pour prendre la première cigarette, car pour toi, alors, pourquoi les gens commencent-ils à fumer ?

    Revenons un peu au début, tu dis :
    Manifestement tu ne les comprends pas et tu le dis toi-même. Alors condamner ainsi et etiquetter de "stupide", "frime", "moutons", parler de "regard des autres", d'"incohérence" et d'hypocrisie" relève de la plus lamentable et primaire intolérance.
    alors pour toi, quelles sont les motivations pour commencer à fumer ?

    je suis désolée, mais je suis d'accord avec ce que dis rafracin
    Posté par Rafracing
    Quand quelqu'un se nuit à lui même, je trouve ça presque aussi grave que de nuire aux autres.
    bien sûr, on fait ce qu'on veut, mais quelle motivation et quel courage de prendre tant de risques !

    Citation Envoyé par yat
    Tout d'abord, il y a trois aspects dans la cigarette, comme dans tout type de drogue, du café à l'alcool en passant par tout ce que tu voudras.
    -Au début, c'est dégueulasse. Je ne connais personne qui ait apprécié son premier verre de vin, sa première tasse de café sans sucre ou sa première cigarette.
    -Une fois qu'on a un peu éduqué son goût, c'est bon. On apprécie les effets de la substance, on apprend à l'utiliser quand on a besoin de l'effet, on en profite pleinement
    -Si on en consomme trop, le corps s'acoutume à la substance, et survient la dépendance.
    Tu dis de toi même qu' au début, c'est dégueulasse, alors, les motivations ?

    @+
    Aussi haute que soit la montagne, on y trouve toujours un sentier .

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. votre avis
    Par popy dans le forum Technologies
    Réponses: 4
    Dernier message: 30/11/2007, 20h30