Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Pifomètre



  1. #1
    vep

    Pifomètre

    Bonjour

    Une petite question :
    Dans le cas d’une perte d’odorat due à la destruction des neurones olfactifs j’ai entendu et lu plusieurs spécialistes dire que ces neurones peuvent se reconstituer mais que ceux qui ne se sont pas reconstitués 6 mois ou 1 an après l’événement ayant causé cette anosmie ne se reconstitueront jamais.

    Or je lis
    L'épithélium olfactif est une des rares régions du système nerveux à présenter une neurogenèse à l'âge adulte. Il existe, au niveau basal de l'épithélium olfactif, un réservoir de cellules souches (des précurseurs neuronaux) qui se divisent en permanence et permettent le renouvellement des NROs lorsque ceux-ci meurent.
    - Donc comment expliquer que certains neurones ne se reconstituent jamais alors que d’autres neurones se reconstituent ? (et donc que certaines odeurs restent perdues à jamais)
    - Et surtout : est-il illusoire de penser que certains neurones puissent malgré tout se reconstituer plusieurs années après ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    ArrowX

    Re : Pifomètre

    Salut superbes questions !
    J'avais étudier avec ça : http://www.123bio.net/revues/vmatarazzo/a3.html . Pour compléter le sujet on parle d'une 'd'une filiation des cellules globulaires en neurones olfactifs ' Donc en gros c'est des cellules normales/banales de couche basale qui acquiert le phénotype neuronal (N-CAM) et se différencie en neurones olfactifs.
    C'est très spéciale et ce serait dû apparament à 3 caractéristiques : http://www.dijon.inra.fr/Toutes-les-actualites/nez
    Les neurones du système olfactif présentent trois particularités tout à fait originales :

    -ils sont présents dans la cavité nasale, et sont donc exposés à l’environnement

    -ils envoient un axone (structure qui permet aux neurones de communiquer) vers le bulbe olfactif, la première structure d’intégration du signal qui, elle, est dans le cerveau ; ils mettent ainsi en contact le cerveau avec l’environnement, ce qui en fait des interfaces particulièrement importantes

    -chaque neurone exprime un seul type de récepteurs choisis parmi plusieurs centaines. Ils se différencient très rapidement, pour exprimer un récepteur donné, ce qui va leur donner une typicité, une spécificité de réponse.

    Ces trois caractéristiques combinées les obligent à se renouveler en permanence
    Or pour les autres neurones c'est pas des conditions qu'on retrouve, donc amitotique ...
    Pour l'autre question je pense que la réponse est ici : http://www.cles.com/enquetes/article...e-nos-neurones
    Ce n'a pas l'air si illusoire...
    La valeur d'un homme tient dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir.

  4. #3
    vep

    Re : Pifomètre

    Merci.

    Très intéressant tout ça.
    Je suis également tombée sur cet article, qui parle même de rééducation possible.
    Mais je ne comprends pas pourquoi il est dit que ce qui n'est pas récupéré après un an ne le sera jamais ... Serait-ce une bêtise ?

  5. #4
    ArrowX

    Re : Pifomètre

    J'ai trouvé ça :
    Tant que ces cellules souches ne sont pas touchées, l'odorat peut être récupéré - même si passé l'âge de 60 ans, il décline suite à la dégénérescence des vaisseaux sanguins qui tapissent

    la muqueuse nasale. Toute récupération est en revanche impossible lorsque les nerfs olfactifs qui relient la muqueuse au bulbe sont cisaillés, par exemple lors d'un traumatisme facial ou crânien. Accidents vasculaires, tumeurs et maladies neurodégénératives peuvent eux aussi engendrer une baisse irréversible de l'odorat ou le modifier, s'ils affectent les diverses régions du cerveau où sont traitées les informations olfactives.
    Et ça en plus : http://docnum.univ-lorraine.fr/publi...CHRISTOPHE.pdf
    Apparament la récupération est possible, mais au cours des années c'est un peu moins efficace ..
    La valeur d'un homme tient dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir.

  6. #5
    Kissagogo27

    Re : Pifomètre

    Bonjour, ça m'a fait pensé a cette nouvelle http://www.irme.org/Le-succes-d-une-greffe-chez-un.html , donc si on peut favoriser la repousse au niveau de la moelle épinière, pourquoi pas au niveau du bulbe olfactif ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    vep

    Re : Pifomètre

    Merci Arrowx, mais ton document parle d'anosmie causée par des polypes. C'est différent ou y a t'il également destruction des neurones dans ce cas ?

    Kissagogo : je ne cherchais pas de solution, et une greffe pour un trouble qui est peu handicapant (en tout cas moins qu'une tetraplégie), semble un peu beaucoup non ? C'ets un peu comme utiliser une bombe atomique pour éloigner 6 fourmis de sa cuisine.

    Je voulais juste savoir si retrouver la perception d'une odeur x années après l'apparition d'une anosmie était de l'ordre du possible.
    Merci pour vos réponses en tout cas.

  9. Publicité
  10. #7
    mh34

    Re : Pifomètre

    Citation Envoyé par vep Voir le message
    Je voulais juste savoir si retrouver la perception d'une odeur x années après l'apparition d'une anosmie était de l'ordre du possible.
    En neuro, tout est toujours possible, ou quasiment...faut partir de ce principe.
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  11. #8
    vep

    Re : Pifomètre

    ok ok ... et donc ne pas écouter les ORL

    Plus sérieusement, si je comprend bien, cette histoire de "un an maxi pour récupérer" n'est qu'une statistique / prédiction et non pas un couperet définitif, bien que présenté comme tel.

    Merci pour vos réponses

  12. #9
    mh34

    Re : Pifomètre

    Citation Envoyé par vep Voir le message

    Plus sérieusement, si je comprend bien, cette histoire de "un an maxi pour récupérer" n'est qu'une statistique / prédiction et non pas un couperet définitif, bien que présenté comme tel.
    Tout à fait. Comme très souvent en médecine.
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  13. #10
    myoper

    Pif

    Citation Envoyé par vep Voir le message
    Plus sérieusement, si je comprend bien, cette histoire de "un an maxi pour récupérer" n'est qu'une statistique / prédiction et non pas un couperet définitif, bien que présenté comme tel.
    Statistiquement, on nous servirait une moyenne, alors je vais dire que dans ce cas, c'est de l'empirisme et qu'on n'a pas observé encore de régénération après telle ou telle période dans tel ou tel cas.

  14. #11
    vep

    Re : Pif

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Statistiquement, on nous servirait une moyenne, alors je vais dire que dans ce cas, c'est de l'empirisme et qu'on n'a pas observé encore de régénération après telle ou telle période dans tel ou tel cas.
    ben moi, si ... ou alors il faut désormais m'appeler Jeanne
    (ce qui était un peu ma crainte d'ailleurs)

  15. #12
    myoper

    Re : Pif

    Citation Envoyé par vep Voir le message
    ben moi, si ... ou alors il faut désormais m'appeler Jeanne
    (ce qui était un peu ma crainte d'ailleurs)
    Oui, Jeanne !
    Mais je me suis laissé du flou, hein, parce que les voies de la guérison sont impénétrées...

  16. Publicité

Sur le même thème :