Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Métabolisme de l'amisulpride et théorie sur le bloquage du métabolisme




  1. #1
    VieuxChene

    Métabolisme de l'amisulpride et théorie sur le bloquage du métabolisme

    Bonjour,

    Je suis nouveau, j'ai lu la charte, et je m'intéresse à ce forum qui m'a l'air vraiment sérieux. Je précise que je suis étudiant en psycho.

    Je ne sais pas si cela doit être classé ici, dans publications de recherches, ou dans débats scientifiques, ou dans neuropsychologie, mais bon, je pense que l'un des trois est valable.

    Je veux publier une thèse sur le métabolisme de certains médicaments, et un métabolisme que je dirais "pyramydal", je vais prendre l'exemple de l'amisulpride (peut-on citer les noms de médicaments ici ?)

    Le métabolisme de l'amisulpride se fait en trois étapes:

    Il y a deux métabolites connus, ils n'ont pas de noms officiels.

    Le problème avec l'administration de l'amisulpride est que l'enzyme qui la métabolise vient peu à peu à être en surcharge, et du coup ne métabolise que très peu l'amisulpride en amisulpride-2 puis amisulpride-3, en fait, l'amisulpride est largement éliminée par l'urine, et la quasi totalité du médicament destiné à fin thérapeuthique est la molécule principale, alors qu'en fait, ce n'est pas la plus intéressante...
    C'est le deuxième métabolite qui est antipsychotique, alors que la molécule principale est plutôt une hormone légèrement dopaminergique qui a tendance à stimuler la production de prolactine, ce qui est gênant, surtout pour les hommes...

    En conclusion, les prescripteurs d'amisulpride donnent en masse à des patients une molécule qui n'a que des effets secondaires gênants, alors que le métabolite principal lui, n'est plus synthétisé, parce que l'enzyme surchargée...

    Et le troisième métabolite, lui, est une bonne molécule pour lutter contre l'hyperactivité (le second est une bonne molécule pour lutter contre la dépression, également).

    En définitif, l'amisulpride est la molécule parfaite pour lutter contre l'hyperactivité, sauf que les psychiatres ne laissent pas le temps au corps de métaboliser avant d'éviter la surcharge qui bloque, du coup à partir de 50mg > amisulpride inefficace

    Sinon, en prendre 100mg un jour sur deux... mais le mieux étant de prendre tous les soirs 50mg, pour éliminer pendant la nuit la principale molécule, et profiter dans la journée des effets secondaires des autres molécules...

    En gros, c'est une honte, que la psychiatrie d'aujourd'hui prescrive l'amisulpride à 300-400mg/jour en moyenne...

    Pourquoi les neuroleptiques sont-ils surdosés en psychiatrie !?

    Débat

    -----


  2. #2
    36ans

    Re : Métabolisme de l'amisulpride et théorie sur le bloquage du métabolisme

    A 50 ou 100 mg, l'amisulpride n'est pas efficace contre les délires et hallucinations.

    Il faut en prendre bien plus par jour.

  3. #3
    myoper

    Re : Métabolisme de l'amisulpride et théorie sur le bloquage du métabolisme

    Citation Envoyé par VieuxChene Voir le message

    En gros, c'est une honte, que la psychiatrie d'aujourd'hui prescrive l'amisulpride à 300-400mg/jour en moyenne...

    Pourquoi les neuroleptiques sont-ils surdosés en psychiatrie !?
    :
    Bonjour.
    Auriez vous les études de pharmacodynamie, pour commencer, qui permettent de suspecter cette hypothèse ?
    Myoratorphale.


Discussions similaires

  1. Métabolisme
    Par chimin dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 22/06/2017, 03h55
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 10/05/2013, 15h01
  3. [Biologie végétale] métabolisme C3 et C4
    Par azmizem dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 28/12/2011, 16h32
  4. métabolisme c4 ,c4
    Par azmizem dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/12/2011, 18h54
  5. [Biochimie] Metabolisme
    Par jojok10 dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 08/02/2011, 17h28