Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 26 sur 26

justice de st louis



  1. #1
    TITI78

    justice de st louis


    ------

    Voici une vielle histoire sur la justice de Saint Louis

    Un mendiant mange un quignon de pain devant une rôtisserie.

    Le propriétaire sort et demande au mendiant de payé le prix du poulet rôti prétextant que si il a mangé son quignon de pain avec autan de plaisir c’était grâce à l’odeur des poulets qui cuisaient et donc il devait payé le prix du poulet.

    St Louis passant au même moment demanda ce qu’il ce passait.

    Après avoir écouté les deux versions il demanda au mendiant si il avait un louis (prix du poulet)

    Celui-ci lui dit que oui, mais il ne voyait pas pourquoi il payerait quelque chose qu’»il n’avait pas mangé.

    Quel justice rendit St Louis?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    AberrationStructurée

    Re : justice de st louis

    St Louis ayant bien défendu la cause du mendiant a gardé la pièce, en bon avocat qui se respecte
    Ou alors il achète le poulet.

  4. #3
    TITI78

    Re : justice de st louis

    et non, et suite à ce jugement aucune partie n'est lésée.

    Alors???

  5. #4
    TITI78

    Re : justice de st louis

    Et non. Pour une fois le roi est juste et aucune des parties n'est lésées

  6. #5
    Eurole

    Re : justice de st louis

    St Louis fait sentir la pièce d'or au marchand de poulet et rend la pièce au mendiant.

    En fait cette histoire est une lointaine copie du Roman de Renart
    (oui, avec un 't', pas un 'd')

    Question d'actualité: St Louis a été un vrai réformateur de Justice.
    Il serait utile d'y penser très sérieusement AUJOURD'HUI.

    Ce n'est pas le lieu ici.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    yat

    Re : justice de st louis

    Citation Envoyé par TITI78
    Le propriétaire sort et demande au mendiant de payé le prix du poulet rôti prétextant que si il a mangé son quignon de pain avec autan de plaisir c’était grâce à l’odeur des poulets qui cuisaient et donc il devait payé le prix du poulet.
    Y a deux manières de considérer les choses comme juste :
    -Effectivement, le plaisir qu'a eu le mendiant en mangeant son quignon de pain est du à l'odeur des poulets, donc toute personne qui mange dans les environs de la rotisserie (ou de tout autre établissement dégageant une odeur agréable) doit payer le prix du poulet au restaurateur, même s'il le fait qu'on profite de cette odeur ne coute rien aux restaurateur. C'est la version DDV.
    -Le plaisir qu'ont tous les gens de la ville à respirer les odeurs ca et là émises par les différents établissements est un bénéfice public, que plus ou moins de gens en profitent ne change rien pour les restaurateurs, les consommateurs doivent donc payer une licence globale en fonction de leurs revenus, qui est redistribuée aux restaurateurs selon la fréquentation des quartiers.


    Désolé...

    Bon, trève de plaisanterie, j'imagine que la chute est plus une manière de renvoyer sa stupidité à la face du restaurateur... par exemple, le roi prend le lous au mendiant, fait mine de le donner au restaurateur et le rend au mendiant parce que le restaurateur aura profité de la joie de recevoir son louis pendant quelques secondes, ce qui est largement comparable avec le fait de respirer l'odeur d'un poulet sans le manger.

    EDIT : Grillé par Eurole, qui a manifestement fait le même rapprochement que moi entre cette fable et un scandale de l'actualité...

  9. Publicité
  10. #7
    TITI78

    Re : justice de st louis

    Eurole a presque trouvé la solution.

    Mais l'argent n'ayant pas d'odeur ce n'est pas la solution.

  11. #8
    Argyre

    Re : justice de st louis

    Citation Envoyé par TITI78
    Eurole a presque trouvé la solution.

    Mais l'argent n'ayant pas d'odeur ce n'est pas la solution.
    Saint Louis prend la pièce, la porte à ses lèvres pour la bénir et achète le poulet. Il donne alors le Louis au marchand. Le marchand tout souriant prend la pièce et la met dans un petit coffret spécial. Saint Louis l'interpelle à nouveau :
    "Tu as eu du plaisir à avoir un objet baisé par le roi ? Cela te coûtera un Louis !". Il reprit la pièce, la tendit au mendiant ... et repartit avec le poulet !

  12. #9
    champunitaire

    Re : justice de st louis

    le fait que le rotisseur montre avec ostentation ses poulets roti aux passants (pauvres ou riches), et que le pauvre quoique ayant un louis mais ne pouvant le depenser pour une raison ou une autre est pareil au fait que le louis soit montré au rotisseur sans que celui-ci l'ait dans sa poche pour une raison qui cette fois-ci qui est d'ordre pedagogique.st louis peut en tant que souverain des français exiger du pauvre son louis et du rotisseur un louis d'or cette fois! il peut l'exiger en tant que juge,il est régisseur de tout cet l'argent .. rappellons nous du passage des evangiles ou le christ montre la piece d'argent a la foule...
    il peut aussi tout simplement redonner la piece au pauvre et lui dire de partir, car apres tout qu'a fait le pauvre sinon humer l'odeur sans consommer le poulet, le rotisseur ne lui a rien donné apres tout alors que le pauvre a tendu la piece a son seigneur...

    ché pas...

  13. #10
    Shiho

    Re : justice de st louis

    Il laisse tomber une pièce par terre et la récupère!
    Le mendiant a "volé" l'odeur du poulet au marchand, ce dernier a été payé avec le bruit de la pièce ^^
    L'art équestre commence par la perfection des choses simples. (Oliveira)

  14. #11
    KarmaStuff

    Re : justice de st louis

    Ce sujet m'a inspiré un petit texte il y a quelques années, pour ceux que ça intéresse...

    Saint Christin ou le vagabond de Notre Dame de Paris

    Ce matin-là était comme tous les autres. Les marchands avaient installé leurs richesses sur les étals de bois, façonnant des mosaïques de couleurs. Les parfums volaient dans tous les sens, vers la droite, puis vers la gauche. Le vent distribuait ça et là des saveurs fruitières, des recettes exotiques, des arcs-en-ciel de fleurs ; les nuances de fragrances parcouraient la place sur laquelle s’était installée une panoplie d’artistes criants et chantants.

    Cette harmonie de voix aurait pu s’écouter comme de la musique. La symphonie avait débuté aux premières lueurs du jour, quand les faibles paupières des clients s’ouvraient à peine. Maintenant, c’était un chœur étrange, un instrument inconnu qui soufflait entre les percussions éparses de la Place de Notre Dame de Paris.
    Notre Dame de Paris, cette somptueuse cathédrale qui, la veille, avait répandu à des kilomètres à la ronde ses complaintes religieuses. En effet, le Bourdon, sa cloche cérémonieuse qui ne sonnait qu’à de rares occasions, avait résonné pour avertir solennellement le peuple de la mort du Pape Urbain VIII.

    A deux pas d’ici, les marchands nomades tiraient avec force les harnais de leurs chevaux épuisés. Les animaux portaient des sacs pesants, et les secousses répétitives pouvaient en laisser s’échapper de merveilleuses molécules odorantes.
    Ces particules glissaient en serpentant vers la rue principale qui menait à la place. Une rue vivante, respirant comme un être, avec dans son ventre les allées et venues des commerçants et voyageurs venant des quatre points cardinaux.
    De chaque côté de la rue, les petites boutiques annonçaient les avant-goûts du marché.
    Et au milieu des flûtes, des troubadours, sur un des nombreux balcons d’à peine un étage, un jeune garçon se réveillait.

    Saint Christin, comme on l’avait surnommé, ouvrit les yeux sur un splendide ciel bleu. Il se dressa d’un trait, sourire aux lèvres, avec une larme au bord de chaque œil. Il pencha la tête en arrière, restant là le temps de prolonger avec plaisir les fragments de son rêve. Le garçon retrouvait toutes les nuits dans ses songes les parents imaginaires qu’il n’avait jamais connus.

    Saint Christin était très jeune, mais accumulait talents et astuces tant par son expérience que sa curiosité. C’était un orphelin, un vagabond malicieux, un enfant doué âgé de dix ans tout au plus, qui volait de temps à autre pour gagner son triste pain.
    Il agrippa son baluchon et plongea littéralement dans la jungle commerciale qui s’activait sous ses pieds.

    L’heure du petit déjeuner approchait, et il souhaitait remplir son estomac par tous les moyens. Son endroit favori était proche, au sommet de la rue, sur la Place de Notre Dame de Paris. On pouvait y trouver des nobles, des paniers percés déguisés de bijoux. Il contourna les premiers étalages sans intérêt, et se glissa furtivement au milieu d’une foule de curieux en admiration devant une représentation théâtrale. Saint Christin recherchait une proie, un homme peu méfiant, à qui il pouvait dérober quelque fortune. Il était vif comme l’éclair, et savait disparaître lorsqu’il le désirait. A couvert sous une table de fruits, il scruta un par un les passants qui ne le voyaient pas.


    Soudain, il repéra un gentilhomme bedonnant, lequel s’efforçait à courtiser une demoiselle de bonne famille fort peu intéressée. Le personnage dévoilait maladroitement les joyaux qui couvraient ses mains potelées. La victime portait à sa ceinture un ballot bien rempli. Chacun de ses mouvements laissait entendre un cliquetis d’argent, une douce mélodie. Le vagabond, comme à son habitude, s’apprêtait à simuler une bousculade, profitant de cette diversion pour accomplir sa mascarade. Saint Christin sortit de sa cachette, et entreprit de mettre en œuvre son art de prédilection pour récupérer quelque piécette.

    Il enjamba les caisses encombrant son parcours, et fixa sa victime pour la prendre de cours.
    A peine eut-il atteint sa cible qu’un fin nuage d’odeurs alléchantes lui chatouilla le nez. Non loin de là s’écriait un marchand vantant la qualité de ses exquises volailles. Saint Christin s’approcha des délices parfumées, oubliant le gentilhomme et ses deniers.

    Les yeux clos, il suivit le fil d’Ariane qui le guidait vers des arômes charnels, et s’arrêta brusquement devant des poulets qui doraient au feu brûlant. Il aurait pu rester ici des heures, profitant de l’odeur que les oiseaux dégageaient. Mais le bougre marchand ne l’en laissa pas humer plus longtemps. Il s’exclama avec ferveur.

    - Je t’y prends sacripant ! Si tu convoites et humes mes beaux poulets, paye-moi en conséquence, ou va-t-en sur le champ !

    Des passants étonnés prêtèrent l’oreille à ce spectacle sans pareil. Une vieille dame rondelette s’exclama.

    - Vous devriez avoir honte monsieur le marchand. Ne voyez-vous pas que ce garçon est pauvre et affamé ? Regardez ses vêtements ! Les guenilles qu’il porte ne vous inspirent-elles pas une miette de pitié ?


    Saint Christin fut glacé et vexé d’écouter la boutade. Mais malin, sur ses gardes, préparait une parade. Il fouilla dans ses poches, et sortit une pièce d’or qu’il n’avait jamais quittée. C’était un fétiche, sa seule richesse qu’il n’osait dépenser, vieux cadeau de l’abbé qui l’avait élevé. Ce beau porte-bonheur en fit écarquiller les yeux du cupide vendeur. Souriant et confiant, l’enfant répondit au marchand.

    - Si par mégarde j’ai daigné renifler vos savoureux poulets, je paierai de surcroît, et puis je m’en irai.

    Les témoins alentours stupéfaits de la scène, n’attendirent pas longtemps pour entendre une rengaine. Le marchand tendit la main, regardant Saint Christin comme un vulgaire vaurien. Le jeune garçon, d’un air las et précieux, prit de l’index et du pouce sa monnaie vengeresse, puis la fit scintiller sur le bord du comptoir comme sa pièce maîtresse.

    Le son de mon argent ne coûte pas grand-chose,
    Mais j’en conviens tout autant à en faire de la prose.
    Fort heureusement pour vous, le burlesque ne tue pas.
    Croyez-en ma bonne foi, votre âme est plus pauvre que moi.

    L’assemblée se mit à rire et applaudir le malin Saint Christin. Il rangea la pièce soigneusement dans sa poche, et repartit bon train vers son amer destin…
    J'espère que ça vous a plu... Un essai devrait voir le jour, lorsque le temps me le permettra...

    P.S. : tous droits réservés
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  15. #12
    champunitaire

    Re : justice de st louis

    monsieur le modérateur pouvez vous rappeller à l'assemblée ici présente, qu'il s'agit d'un forum scientifique et non litteraire s'il vous plait?
    je trouve tout bonnement déplacé ce genre de discussion!

    ce forum à été infiltré par des litteraires qui veulent simplement venir mettre leur grain de sel là où ils sont comme des cheveux dans la soupe.
    il existe une section philo plus bas, qu'ils aillent y sévir !

  16. Publicité
  17. #13
    Shiho

    Re : justice de st louis

    Loool!!! Pour critiquer les littéraires, tu es plus éloquent qu'à l'ordinaire
    Mais où est passé le SMS
    KarmaStuff j'aime bien ton histoire ^^
    L'art équestre commence par la perfection des choses simples. (Oliveira)

  18. #14
    KarmaStuff

    Re : justice de st louis

    Citation Envoyé par champunitaire
    monsieur le modérateur pouvez vous rappeller à l'assemblée ici présente, qu'il s'agit d'un forum scientifique et non litteraire s'il vous plait?
    je trouve tout bonnement déplacé ce genre de discussion!

    ce forum à été infiltré par des litteraires qui veulent simplement venir mettre leur grain de sel là où ils sont comme des cheveux dans la soupe.
    il existe une section philo plus bas, qu'ils aillent y sévir !
    Attention tous aux abris !!! Infiltré par des littéraires ? On dirait que tu parles d'une maladie... Tu vas pas chipoter pour si peu... C'est un petit clin d'oeil en rapport avec le sujet du fil, voilà tout !!!

    Je ne me suis jamais permis d'éditer un texte auparavant, et je ne suis pas un "littéraire" à proprement parler comme tu sembles le prétendre... On peut s'intéresser à la littérature et être un passionné de Sciences, ce n'est pas incompatible... Maintenant, si ce message te gêne, tu n'es pas obligé de le lire...

    Ce n'est pas parce-qu'un aparté littéraire est posté sur le forum qu'il faut tout de suite en faire une affaire d'Etat et crier à l'autodafé...

    Combien de messages alors devraient être censurés pour cause d'éloignement de près ou de loin de la Science pure ?

    Cordialement
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  19. #15
    invite19431173

    Re : justice de st louis

    Bonjour.

    Merci de tous rester calmes, les scientifiques ne sont pas encore entrés en guerre contre les littéraires, tout du moins, il me semble.

    Je vous rapelle que vous êtes dans la rubrique humour, il devrait donc y avoir comme un arrière-gout de détente...

    Pour la modération.

  20. #16
    TITI78

    Re : justice de st louis

    Voici la solution à cette devinette humouristique

    St Louis demanda la pièce au mendiant, la jeta en l'air et la laissa roulé par terre.

    Il rendit la pièce au mendiant et dit au rotisseur :" Le mendaint à manger à l'odeur de votre poulet et bien maintenant vous êtes payé au son de sa pièce"

    Logique NON??

  21. #17
    Shiho

    Re : justice de st louis

    Lol c'était à peu près ce que j'avais mis ^^
    L'art équestre commence par la perfection des choses simples. (Oliveira)

  22. #18
    KarmaStuff

    Re : justice de st louis

    Citation Envoyé par Shiho
    Lol c'était à peu près ce que j'avais mis ^^
    Idem pour moi à la fin de mon histoire...
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  23. Publicité
  24. #19
    Eurole

    Re : justice de st louis

    Citation Envoyé par TITI78
    Voici la solution à cette devinette humouristique

    St Louis demanda la pièce au mendiant, la jeta en l'air et la laissa roulé par terre.

    Il rendit la pièce au mendiant et dit au rotisseur :" Le mendaint à manger à l'odeur de votre poulet et bien maintenant vous êtes payé au son de sa pièce"

    Logique NON??

    Logique, non.

    St Louis a demandé la pièce au marchand, pas au mendiant.

    La science et la philosophie sont toutes deux d'essence intellectuelle, contrairement à la religion et à l'art.

    Ne sommes-nous pas à une époque où il faudrait essayer de les UNIR ?

  25. #20
    bbdoll

    Re : justice de st louis

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    Attention tous aux abris !!! Infiltré par des littéraires ? On dirait que tu parles d'une maladie... Tu vas pas chipoter pour si peu... C'est un petit clin d'oeil en rapport avec le sujet du fil, voilà tout !!!

    Je ne me suis jamais permis d'éditer un texte auparavant, et je ne suis pas un "littéraire" à proprement parler comme tu sembles le prétendre... On peut s'intéresser à la littérature et être un passionné de Sciences, ce n'est pas incompatible... Maintenant, si ce message te gêne, tu n'es pas obligé de le lire...

    Ce n'est pas parce-qu'un aparté littéraire est posté sur le forum qu'il faut tout de suite en faire une affaire d'Etat et crier à l'autodafé...


    Combien de messages alors devraient être censurés pour cause d'éloignement de près ou de loin de la Science pure ?

    Cordialement
    Il est certains que la science et la littérature ne s' opposent nullement; les plus grand philosophes étaient des mathématiciens et des physiciens (souvenez-vous de l' école de platon "nul n' entre ici, s' il n' est géomètre")
    "Ne craignez pas d' être lent, craignez seulement d' être à l' arrêt"

  26. #21
    TITI78

    Re : justice de st louis

    Citation Envoyé par Eurole
    Logique, non.

    St Louis a demandé la pièce au marchand, pas au mendiant.

    La science et la philosophie sont toutes deux d'essence intellectuelle, contrairement à la religion et à l'art.

    Ne sommes-nous pas à une époque où il faudrait essayer de les UNIR ?
    Dans cette histoire et devinette :
    C'est le mendiant qui fournit la pièce "pour le son" et c'est le rotisseur qui fournit "l'odeur du poulet".
    Et ou serait la justice si ce n'était pas le mendiant qui fournissait la pièce. Puis que c'est lui qui paye avec le son de sa pièce

  27. #22
    Eurole

    Re : justice de st louis

    Et s'il n'a pas de pièce ?

  28. #23
    KarmaStuff

    Re : justice de st louis

    Citation Envoyé par Eurole
    Et s'il n'a pas de pièce ?
    Le fait est que dans l'histoire/fable/légende le mendiant a une pièce...
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  29. #24
    Eurole

    Re : justice de st louis

    Platon et la géométrie sont toujours présents.

    La géométrie est synthèse, l'algèbre mouvement.

    Ce n'est peut-être pas très humoristique,
    à moins que l'humour ne soit pas toujours spirituel.

  30. Publicité
  31. #25
    AberrationStructurée

    Re : justice de st louis

    La science et la philosophie sont toutes deux d'essence intellectuelle, contrairement à la religion et à l'art.
    L'art est une notion transversale, je ne vois pas en quoi il puisse être contraire à quoi que ce soit.
    C'est un art que de savoir peindre, c'en est un autre que de garder l'esprit obtu, et tout un autre que les échecs, et un de plus que celui consistant à révéler les énigmes de la nature.
    De plus l'art est une matérialisation de représentations, qui sont forcément intellectuelles.


    L'art de renverser un argument, pour le message 69, héhé.

  32. #26
    Eurole

    Re : justice de st louis

    Citation Envoyé par AberrationStructurée
    L'art est une notion transversale, je ne vois pas en quoi il puisse être contraire à quoi que ce soit.
    C'est un art que de savoir peindre, c'en est un autre que de garder l'esprit obtu, et tout un autre que les échecs, et un de plus que celui consistant à révéler les énigmes de la nature.
    De plus l'art est une matérialisation de représentations, qui sont forcément intellectuelles.


    L'art de renverser un argument, pour le message 69, héhé.
    L'art est une notion transversale (ou transcendante ?).

    Tout pourrait être Art (avec une majuscule)

    *

    matérialisation
    de représentations
    intellectuelles

    Oui, mais dans un autre ordre, dirait Pascal, que celui du corps et de la personnalité.

    Oui, dirait Platon, dans le monde nouménal des Idées
    .

    Nous n'y sommes pas.
    Ironie du sort: nous sommes dans la branche réputée "folle" de ce forum.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. MP louis-le-grand ou saint-louis
    Par makassi dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 31/07/2007, 21h18
  2. Ogm : Justice
    Par Le Pailleux dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 10/12/2005, 14h54
  3. Le paradoxe de la justice
    Par paulb dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 18/12/2004, 21h50