Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Un stage qui se passe très mal



  1. #1
    mateo64

    Un stage qui se passe très mal


    ------

    Bonjour,

    Je suis actuellement en IUP matériaux, et je suis en stage de labo à la fac.

    Malgré tous les efforts que je fais et toute la bonne volonté, mon stage a une grosse balle dans l'aile. Mon sujet a été proposé par un de mes profs de licence et le sujet est "rhéologie et caractérisation d'éther de cellulose modifiés chimiquement et mise en ouvre de pâte de farine".

    Après avoir lu les publications de chercheur et rédigé une bibliographie (juillet et août) le prof a voulu que je travail sur la RMN et plus particulièrement sur de la RMN liquide (de manière à mieux voir les pics). Il a donc fallu solubiliser les échantillons. (fin septembre)

    Cependant, je n'y suis jamais parvenu: j'ai tout d'abord introduit 5 mg dans 0.8 mL DE D2O et laissé agité pendant une semaine, sans aucune homogénéisation. Ensuite j'ai procédé de même mais en chauffant à 37 °C comme décrit dans une publication, il n'y a eu aucune solubilisation (étant donné que les manipulations ont été faites avec un ingénieur RMN, je ne pense pas que les problèmes viennent de nous)

    Pendant ce temps j'ai tenté une caractérisation IR: par la méthode des pastilles de Kbr cela s'est avéré impossible car les échantillons sont sous forme de mousse, et ne peuvent donc pas être broyé pour se répartir de manière uniforme. Avec le spectre on voit le spectre du KBr et pas celui de l'échantillon. Ensuite j'ai voulu utilisé une autre technique, par réflexion. Cependant l'appareillage ne permet pas de descendre sous 650 cm-1.

    Après, il y a eu une réunion avec deux profs . Finalement il a été conclu que les lyophilisations étaient trop fortes... donc que les échantillons ne pourront pas être analysés... il faut donc tout recommencé. Protocole, synthèse et caractérisation.

    J'ai repris le protocole expérimental d'un chercheur (le seul qui sache comment cela fonctionne) et attendu 3 semaines pour que l'on puisse faire une autre réunion.

    En ce moment, je n'ai toujours pas débuté la synthèse parce qu'il manque du matériel qui n'est toujours pas arrivé.

    Sinon, je passe de longues journées sans rien faire alors que des copains de promotion passe leur temps à travailler.

    Mon stage ce termine dans un mois, qu'est ce que je vais bien pouvoir présenté? Comment un rapport de stage peut arrivé à 50 pages quand on ne peut mettre plus de 3 pages de travail depuis septembre jusqu'à présent? Que vais je pouvoir dire à ma soutenance?

    Je me sens complètement perdu, j'ai le sentiment que les profs cela ne les effraie pas. Pour ma part je me pose des questions pour l'avenir, comment présenter cela lors d'entretien de master 2 ou école d'ingénieur ( un rêve qui s'écarte? ), ou encore pire pour un entretien futur pour un emploi.........

    Je ne sais pas si mon post est très approprié, mais j'ai sérieusement besoin de conseil.

    P.S: j'ai été parlé à mon tuteur (c'est un prof) il dis qu'il en est conscient et mon directeur d'IUP je viens de lui en parler ce matin.



    Codialement

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    simbis

    Re : Un stage qui se passe très mal

    Citation Envoyé par mateo64 Voir le message
    Bonjour,

    Je suis actuellement en IUP matériaux, et je suis en stage de labo à la fac.

    Malgré tous les efforts que je fais et toute la bonne volonté, mon stage a une grosse balle dans l'aile. Mon sujet a été proposé par un de mes profs de licence et le sujet est "rhéologie et caractérisation d'éther de cellulose modifiés chimiquement et mise en ouvre de pâte de farine".

    Après avoir lu les publications de chercheur et rédigé une bibliographie (juillet et août) le prof a voulu que je travail sur la RMN et plus particulièrement sur de la RMN liquide (de manière à mieux voir les pics). Il a donc fallu solubiliser les échantillons. (fin septembre)

    Cependant, je n'y suis jamais parvenu: j'ai tout d'abord introduit 5 mg dans 0.8 mL DE D2O et laissé agité pendant une semaine, sans aucune homogénéisation. Ensuite j'ai procédé de même mais en chauffant à 37 °C comme décrit dans une publication, il n'y a eu aucune solubilisation (étant donné que les manipulations ont été faites avec un ingénieur RMN, je ne pense pas que les problèmes viennent de nous)

    Pendant ce temps j'ai tenté une caractérisation IR: par la méthode des pastilles de Kbr cela s'est avéré impossible car les échantillons sont sous forme de mousse, et ne peuvent donc pas être broyé pour se répartir de manière uniforme. Avec le spectre on voit le spectre du KBr et pas celui de l'échantillon. Ensuite j'ai voulu utilisé une autre technique, par réflexion. Cependant l'appareillage ne permet pas de descendre sous 650 cm-1.

    Après, il y a eu une réunion avec deux profs . Finalement il a été conclu que les lyophilisations étaient trop fortes... donc que les échantillons ne pourront pas être analysés... il faut donc tout recommencé. Protocole, synthèse et caractérisation.

    J'ai repris le protocole expérimental d'un chercheur (le seul qui sache comment cela fonctionne) et attendu 3 semaines pour que l'on puisse faire une autre réunion.

    En ce moment, je n'ai toujours pas débuté la synthèse parce qu'il manque du matériel qui n'est toujours pas arrivé.

    Sinon, je passe de longues journées sans rien faire alors que des copains de promotion passe leur temps à travailler.

    Mon stage ce termine dans un mois, qu'est ce que je vais bien pouvoir présenté? Comment un rapport de stage peut arrivé à 50 pages quand on ne peut mettre plus de 3 pages de travail depuis septembre jusqu'à présent? Que vais je pouvoir dire à ma soutenance?

    Je me sens complètement perdu, j'ai le sentiment que les profs cela ne les effraie pas. Pour ma part je me pose des questions pour l'avenir, comment présenter cela lors d'entretien de master 2 ou école d'ingénieur ( un rêve qui s'écarte? ), ou encore pire pour un entretien futur pour un emploi.........

    Je ne sais pas si mon post est très approprié, mais j'ai sérieusement besoin de conseil.

    P.S: j'ai été parlé à mon tuteur (c'est un prof) il dis qu'il en est conscient et mon directeur d'IUP je viens de lui en parler ce matin.



    Codialement
    quelques petites choses:
    la matiere du rapport de stage peut être la demarche scientifique dans ce probleme avec l'analyse des difficultés et des solutions, et pour conclure le plan a suivre pour terminer le sujet
    trouver au sein de cette fac comment avancer sur une sujet soit plus general soit au contraire tres etroit et precis en rapport avec ce que tu as fait.
    fait valoir l'enrichissement que cette experience difficile t'a apporté

  4. #3
    Effie

    Re : Un stage qui se passe très mal

    Maintenant que tu as parlé à ton tuteur et ton directeur, attends un peu voir si les choses bougent.... avant de les relancer si ce n'est pas le cas.
    En attendant, fais le point sur ce que tu as déjà pour ton mémoire: en recherche, on essaye toujours d'avoir un résultat "positif", mais un résultat "négatif" n'a pas forcément moins de valeur scientifique! Met en valeur ta démarche scientifique, expose les problèmes rencontrés, les conclusions qui s'imposent (pourquoi cette technique ne peut pas fonctionner, quelles solutions peuvent être proposées...).
    Commence aussi à rédiger; si le matériel que tu attends arrive peu avant la fin de ton stage, il va falloir donner bon "coup de collier" pour tes expérimentations, tu n'auras plus qu'à rédiger cette seconde partie ensuite.

    Allez, ne te décourage pas: en explorant des voies sans être sûr que ça aboutira, tu fais un vrai travail de recherche!!!

  5. #4
    ptite_puce

    Re : Un stage qui se passe très mal

    Je suis tout à fait d'accord avec les 2 réponses précédentes: il faut que tu décrive ta démarche scientifique et en exposant tes problèmes. Pour ta conclusions, proposes ce qui pourrait être mis en oeuvre pour résoudre le problème.
    Je sais que c'est stressant mais aussi je suis passée par là: pas assez de temps, un sujet qui ne "marche" pas du premier coup, voir trop difficile pour mon niveau...
    Mais j'ai essayé de voir le positif (la démarche scientifique) et j'ai eu des bonnes notes!
    Et puis malheureusement, cest ça la recherche, ça ne marche pas toujours du premier coup!
    En tout cas, ne t'inquiètes pas trop (c'est plus facile à dire qu'à faire je sais!) rédige avec ce que tu as, et pour ta poursuite d'études, je ne suis pas sûre qu'il te demande quelque chose sur ton rapport, ils regarderont le sujet mais pas comment tu l'a mené.

    Une dernière chose: pour l'analyse, penses à la RMN du solide si ça continue à ne pas se dissoudre!
    Bon courage

  6. #5
    mateo64

    Re : Un stage qui se passe très mal

    Bonjour,

    Je vous remercie pour votre soutient, çà fait chaud au coeur. En prenant ce stage je ne m'attendais pas à ce que tout marche comme sur des roulettes.... et puis cela aurait été trop facile. Je vais suivre vos conseils et finir de rédiger ce qui me manque en attendant de recevoir les membranes spectra/POR.

    Pour la RMN, cela ne va jamais se dissoudre, cela fait 3 mois que cela agite et il n'y a pas de dissolution. Pour la RMN solide, le prof de chimie ne veut pas parce que les pics des spectres ne sont pas correctement définis.

    Pour la poursuite d'étude, cela m'inquiète. Quelqu'un qui fait 6 mois de stage dans une formation, à un entretien je pense qu'il y ait de fortes chances qu'on le questionne à ce sujet.

    Cordialament

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    bouigs

    Re : Un stage qui se passe très mal

    Citation Envoyé par mateo64 Voir le message
    Pour la poursuite d'étude, cela m'inquiète. Quelqu'un qui fait 6 mois de stage dans une formation, à un entretien je pense qu'il y ait de fortes chances qu'on le questionne à ce sujet.
    Certains font aussi 4 ou 5 années de thèse pour ne pas arriver bien plus loin que toi !

    Les précédentes réponses sont correctes : met en avant ta démarche.

    Pour finir, je peux aussi te certifier que j'ai vu des rapports de PFE d'étudiants ingénieurs qui expliquaient pourquoi telle ou telle méthode n'était pas applicable pour résoudre un problème donné...sans jamais pouvoir y répondre ! Ce que tu as fait ne te semble pas gratifiant, certes, mais cela aura une utilité pour ton labo.

    Bouigs

  9. Publicité
  10. #7
    Titouz

    Re : Un stage qui se passe très mal

    j'ai été confronté tres exactement au meme type de probleme que le tien......mais dans un tout autre domaine: l'electrotechnique sans reaction de ma part j'allais droit dans le mur avec une annee d'etude en classement vertical.

    j'ai reagi en reformulant les hypotheses premieres fondements de ma problematique en changeant la methode et les modes operatoires de façon a obtenir des resultats theoriques juste....j'ai proposé au jury les deux methodes: celle mise en echec et la seconde: ce qu'il aurait fallu faire.

    et bien le jury a noté ma volonté et ma determination a depasser l'echec de base ....non seulement ma note finale a été bien meilleure que ce qui n'avaient rencontré aucun obstacle mais cet experience m'a rendu impermeable a l'echec.

    conclusion ne t'appitoie pas sur ton experience surtout pas reagit et prouve ta capacité a ne pas subir!

    cordialement
    x

Discussions similaires

  1. que faire quand la thèse se passe mal
    Par aurel73 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 34
    Dernier message: 30/08/2010, 10h11
  2. Qui oublie le passé imagine mal le futur
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/01/2007, 09h40
  3. fin de thèse qui se passe mal
    Par seb1976 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 24
    Dernier message: 20/10/2006, 19h10
  4. Audio qui capte tres mal, comment y remedier.
    Par eric313131 dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/05/2006, 22h08