Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Ou passe la haute tension ?



  1. #1
    Segoub

    Ou passe la haute tension ?


    ------

    Bonjour

    Voici le problème :

    Sur un circuit d'allumage d'un véhicule, quand le rupteur s'ouvre, il se produit un extra-courant de rupture dans la bobine basse tension qui à son tour génère une haute tension dans l'enroulement secondaire de la bobine HT. Ce courant fonce dans le fil HT, crée une étincelle en passant l'écartement des éléctrodes de bougie et se retrouve à la masse. Jusque là pas de mistère.

    Mais... je ne comprend pas trop ce qui ce passe de l'autre coté de l'enroulement secondaire.

    Quand l'autre extremité va à la masse lui aussi, pas de problème, la boucle HT est faite mais baucoup de bobine HT fond démarrer leurs enroulements secondaires sur le fil basse tension et là je comprend plus. Pour aller à la masse de ce coté, la haute tension passe par où ? Par le condensateur ou par les fils, le contacteur principale puis la batterie pour atteindre la masse ?

    Comment ce fait-il que la haute tension soit inoffensive de ce coté, ne faisant pas de mal au condensateur, l'electronique de l'allumage. Comment ce fait-il qu'il n'y a jamais de problème de coups de bourre, d'arcs electriques dans le circuit electrique en cas de mauvais états des fils ?

    J'ai bien fait quelques recherches, mais je n'est pas trouvé la réponse. Qui peut me dire ou elle passe et pourquoi elle ne gène pas cette haute tension ?

    Merci
    Segoub

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    invite76532345
    Invité

    Re : Ou passe la haute tension ?

    Bonjour Segoub
    baucoup de bobine HT fond démarrer leurs enroulements secondaires sur le fil basse tension
    Toutes, sauf exécution spéciale.

    Le "pied" de l'enroulement secondaire de la bobine d'allumage est relié à la borne "+" de la dite bobine, laquelle est elle même reliée au "+ batterie" quand le contact est établi (clef de contact) et à la tête de l'enroulement BT.
    Le "pied" de l'enroulement BT (borne RUP) est relié à la masse (- batterie) à travers:
    - Le rupteur fermé
    -----------------------OU
    - Le condensateur quand le rupteur est ouvert.

    Le courant HT, qui n'est pas du courant continu mais un train d'ondes amorti , assimilable à un courant alternatif, prend naissance dans le circuit oscillant "bouchon" (self + condensateur en série) constitué par les 2 bobines en série.
    Le circuit du courant HT est:
    Masse => condensateur =>enroulement BT (~300V à la borne+) => enroulement HT => bougie => étincelle => masse.

  4. #3
    Segoub

    Re : Ou passe la haute tension ?

    Bonjour

    Tout d'abord, merci d'avoir répondu à ma question.

    Mais ...
    Ma connaissance en éléctricité est plutôt d'un niveau plutôt bas et d'autre questions me viennent à l'esprit:

    Le courant HT passe systématiquement par le condensateur ? ... et ça ne lui fait pas de mal ? pourquoi ? il y a surement une formule, un calcul qui le démontre.
    Le condensateur accepte si bien la HT qu'il ne fait pas courir de risque à l'électronique qui lui ai souvent attaché ?
    Ensuite, un fil HT abimé ou une borne HT fendu par exemple et il se produit des arcs électriques parasites en direction de la masse. Le condensateur n'a pas de protection particuliaire et je n'est jamais vu d'arcs parasites dans ce secteur. Il y a surement un résonnement simple ou une formule que je ne connais pas qui explique tout ça ... mais ...

    Si quelqu'un peut m'éclairer ?

    Segoub

  5. #4
    invite76532345
    Invité

    Re : Ou passe la haute tension ?

    Bonjour Segoub
    En effet, comme tu le dis, tu dois acquérir plus de connaissances en électricité.
    C'est bien de le dire, il n'y a pas de honte à vouloir apprendre.

    Ne pas confondre "Tension" et "Courant".
    La tension s'exprime en "Volt"(s). Symbole V. Analogie hydraulique: la pression dans le tuyau d'eau.
    Le courant s'exprime en "Ampère"(s). Symbole A. Analogie hydraulique: le nombre de litres par minute que laisse couler le robinet.
    Par convention, la "masse" est le point "0" (zéro) Volt.
    Le courant d'allumage est d'environ 0.003 à 0.004 A (3 à 4 mA).
    La tension qui se développe tout au long de l'enroulement de deux bobinages a une valeur "0" V au point BT relié à la masse (borne RUP) et une valeur "~15000" V à la borne HT de "sortie".
    Suivant que le point "RUP" est relié directement à la masse (rupteur fermé) ou indirectement à travers le condensateur (rupteur ouvert) sa tension est 12V (celle de la batterie) ou ~300V; celle qui prend naissance dans l'enroulement BT.
    Le condensateur branché entre la masse (0 V) et ce point (300 V) verra donc à ses bornes une tension variant entre 12 et 300 V.
    300V est une tension beaucoup trop faible pour amorcer un arc électrique (étincelle) dans l'air à 1 mm de distance.
    Quant à la puissance mise en jeu dans le condensateur: 300 x 0.004 = 1.2 W (Watt).
    Pas de quoi éclairer Paris ou Lyon ou même démarrer la machine à laver de la maison !
    A+

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Segoub

    Re : Ou passe la haute tension ?

    Bonjour

    Je répond un peu tard, désolé.

    J'avais toujours pensé que les V. avaient la même valeur sur le circuit hors il n'en ai rien visiblement. Il va de 0 à 15 000 V sur le circuit en passant par 24 et 300 V. Je suis réparateur moto de formation et j'ai réparé et fabriqué des circuits électriques en partant de fausses bases, comme un marin qui part en mer persuadé que la terre est plate. C'est en fait les A. qui sont constants sur la continuité du circuit donc.

    Papykiwi, je te dis un grand merci d'avoir éclairé ma lenterne. Cette histoire de HT me tracassait depuis des mois.

    Encore merci
    Segoub

  8. #6
    Démostène

    Re : Ou passe la haute tension ?

    Citation Envoyé par Segoub Voir le message
    Bonjour

    Je répond un peu tard, désolé.

    J'avais toujours pensé que les V. avaient la même valeur sur le circuit hors il n'en ai rien visiblement. Il va de 0 à 15 000 V sur le circuit en passant par 24 et 300 V. Je suis réparateur moto de formation et j'ai réparé et fabriqué des circuits électriques en partant de fausses bases, comme un marin qui part en mer persuadé que la terre est plate. C'est en fait les A. qui sont constants sur la continuité du circuit donc.

    Papykiwi, je te dis un grand merci d'avoir éclairé ma lenterne. Cette histoire de HT me tracassait depuis des mois.

    Encore merci
    Segoub
    Salut,
    Pour être tout à fait exact, ce serait plutot les VA qui restent constants
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  9. Publicité
  10. #7
    harmoniciste

    Re : Ou passe la haute tension ?

    Citation Envoyé par Segoub Voir le message
    Bonjour

    Je répond un peu tard, désolé.

    J'avais toujours pensé que les V. avaient la même valeur sur le circuit hors il n'en ai rien visiblement. Il va de 0 à 15 000 V sur le circuit en passant par 24 et 300 V. Je suis réparateur moto de formation et j'ai réparé et fabriqué des circuits électriques en partant de fausses bases, comme un marin qui part en mer persuadé que la terre est plate. C'est en fait les A. qui sont constants sur la continuité du circuit donc.

    Papykiwi, je te dis un grand merci d'avoir éclairé ma lenterne. Cette histoire de HT me tracassait depuis des mois.

    Encore merci
    Segoub
    Bonjour
    Tu peux peut-être mieux comprendre en imaginant qu'un circuit électrique est un peu comme un circuit d'eau fermé sur lui même avec une pompe produisant un certain débit (intensité en Ampères) sous une certaine pression (tension en Volts). En traversant divers appareils ce débit (le même tout le long du circuit) provoque diverses chutes de pression. Un condensateur, c'est un peu comme un bout de gros tuyau bouché par une membrane élastique. Si tu y force un filet d'eau, la pression monte entre les deux extrémité. Le primaire de la bobine, c'est comme un long tuyau qui contient beaucoup d'eau. Si on ferme brusquement le robinet de sortie( ouverture du rupteur), l'inertie de l'eau fera monter brusquement la pression (coup de bélier). C'est la surtension de rupture. Mais l'analogie s'arrète là : Rien qui explique la montée de la tension au secondaire.

  11. #8
    seal3

    Re : Ou passe la haute tension ?

    Citation Envoyé par harmoniciste Voir le message
    Bonjour
    Mais l'analogie s'arrète là : Rien qui explique la montée de la tension au secondaire.
    Salut ^^

    j'ai pas tout pigé sur l'allumage hein mais pour l'analogie, si c'est la même que pour un transfo, est-ce q'on peut dire que cela correspond à un tuyau rectiligne dont la moitier est d'un gros diametre (5cm) et l'autre moitier (2.5cm) si on fait passer l'eau dedans en partant de la grosse section à une vitesse de 1 litre/min, quand l'eau arrive dans la seconde section de diametre 2 fois plus petit, sa vitesse sera de 2l/min

    On doit pouvoir considerer ce rapport comme etant le rapport du nombre de spire primaire/secondaire non ? (en gros hein ^^)

  12. #9
    harmoniciste

    Re : Ou passe la haute tension ?

    Citation Envoyé par seal3 Voir le message
    Salut ^^

    si on fait passer l'eau dedans en partant de la grosse section à une vitesse de 1 litre/min, quand l'eau arrive dans la seconde section de diametre 2 fois plus petit, sa vitesse sera de 2l/min
    Bonjour
    Tu mélanges vitesse et débit. Dans le gros comme dans le petit, le débit est le même ( tout comme l'intensité est la même tout le long d'un circuit électrique quelles que soient les freinages locaux)
    L'analogie dont j'ai parlé ne se préoccupe pas des vitesses:
    Pression (bars) = Tension (volts) et
    Débit (l/mn) = Intensité (Ampères)

    Mais il n'y a pas d'analogie hydraulique pour le transfer d'énergie à travers le circuit magnétique d'un transformateur

  13. #10
    seal3

    Re : Ou passe la haute tension ?

    Citation Envoyé par harmoniciste Voir le message
    Tu mélanges vitesse et débit. Dans le gros comme dans le petit...
    Salut ^^

    non non, dans mon cas je ne parle absolument pas de debit. Cela n'a aucun rapport avec ton ananlogie. Je parle bien de vitesse, pour expliquer que dans une section 2 fois plus petite, la vitesse du fluide (ok faut de la pression) est de fois plus rapide. Cela n'a aucun interet electrique, c'est juste pour faire le rapprochement entre la tension (vitesse du fluide dans mon cas) et le le rapport du nombre de spires d'un transfo (rapport de taille des sections).

    Mais bon... je parle pour pas grand chose !! c'etait juste en réponse à la derniere ligne de ton avant dernier post

Discussions similaires

  1. Lignes haute-tension
    Par CHEVREUIL dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 59
    Dernier message: 19/11/2011, 17h34
  2. Lignes haute tension
    Par Markito59 dans le forum Technologies
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/04/2007, 07h29
  3. Supraconducteurs à haute température : le courant passe avec les phonons
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 23/08/2006, 07h37
  4. Transformer une haute tension continu en haute tension alternatif
    Par incite65732098 dans le forum Électronique
    Réponses: 26
    Dernier message: 13/03/2006, 19h35
  5. transfo haute tension
    Par man68 dans le forum Dépannage
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/06/2005, 20h50
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.