Injection d'un gaz dans un réacteur
Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 21 sur 21

Injection d'un gaz dans un réacteur



  1. #1
    invite9da8c3ee

    Injection d'un gaz dans un réacteur


    ------

    Bonjour, je fait en ce moment une étude sur un petit réacteur que je souhaiterai réaliser, mais j'aimerai avoir une information au sujet d'un injecteur de gaz : il me faut un injecteur pour envoyer un gaz dans la chambre de combustion, avec un débit de 40 cm^3/seconde, le stockage doit bien sûr être séparé de la chambre de combustion pour éviter la détérioration rapide du réacteur. Mais je croit ( c'est le problème) que si le gaz ne sort pas à une vitesse suffisante, il y aura un retour de flamme dans la chambre de stockage.
    Cela m'ammenerait à forcer le gaz à penetrer dans une section de 0.16 mm^2, afin d'obtenir la vitesse sufisante 2500 m/seconde. On a la formule : Pression dynamique = [masse volumique (m^3/kg)*vitesseau carré (m/s)]/2 = 2.8bars
    Dois je réellement obtenir cette pression ?(qui mesemble au final trop petite pour être réelle) ou une vitesse de l'ordre de quelques metres par seconde suffirait elle ? 5DETONATION DU GAZ / 2000 M/S

    merci pour vos réponses

    -----

  2. #2
    chatelot16

    Re : Injection d'un gaz dans un réacteur

    oui il y a une relation toute simple entre pression et vitesse

    dans un chalumeau a acetylene , il faut aussi que la vitesse soir suffisante pour eviter le retour de flamme dans la buse : la vitesse suffisante est ateinte avec moins de 2 bar

    et le melange acetylene oxygene est le melange avec la plus grande vitesse de propagation de flamme : avec un gaz moins violent et de l'air , une pression plus faible devrait suffir

  3. #3
    invite9da8c3ee

    Re : Injection d'un gaz dans un réacteur

    Merci pour la réponse, chatelot16,
    voici mon mélange : 66% hydrogène, et 33% oxygène. Il me semble qu'a ce mélange, il n'ya plus d'inflammation, ni de deflagration, mais une détonation, ce qui donne pour l'hydrogène une vitesse de 2.0 km/s. L'ennui, c'est que je n'ai pas le choix du gaz à apporter. Ce qui m'étonne, c'est qu'il faut déjà 2 bars pour eviter un retour de flamme avec un chalumeau à acétylène alors avec 2 km/s, (comparé aux quelques 40cm/s pour le propane) ça va être dur. Il va peut être falloir apporter une quantité de gaz alternativement, avec une pompe.Mais si j'apporte le gaz petit à petit, la puissance va en prendre un coup, cm^3 par cm^3, même avec 40 cm^3 par seconde, je me demande si la poussée sera aussi puissante...

  4. #4
    invite9da8c3ee

    Re : Injection d'un gaz dans un réacteur

    J'ai cherché sur le net (c'est pas évident avec les musiques "retour de flamme"...) et j'ai vu sur Wikipédia que l'on peut empêcher la flamme de revenir avec une grille. Ça marcherait avec une détonation?

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    chatelot16

    Re : Injection d'un gaz dans un réacteur

    le melange oxygene hydrogene a a peut pres la meme vitesse que l'oxygene acetylene : il n'y a pas de detonation : ca brule au fur et a mesure que ca arrive

    une toile mettalique tres fine arrete bien le retour de flamme mais a condition que cette toile reste froide

    la seule solution sure est de faire le melange la ou la combustion doit se faire et pas avant

    pourquoi ca marche a l'oxygene pur ?

  7. #6
    invite9da8c3ee

    Re : Injection d'un gaz dans un réacteur

    Ah, zut, il me semblait bien que le melange 66% hydrogène et 33% hydrogène détonnait ! et en fait ça brulealors je vais retourner sur un site où ils me donneront un tableau fiable. Mais en ce cas, le problème reste le même : une fois que le mélange de détonation est correct, une étincelle, ça détonne à 2000 m/s et là, que les mélanges soient séparés ou non, la détonation devrait remonter jusqu'aux deux réservoirs ? ( car là s'il s'agit d'une détonation, je ne sait pas si c'est pareil que pour une flamme, et qu'il y a vraiment un retour de flamme)

    Merci pour les réponses aussi rapides en tout cas

  8. #7
    invite9da8c3ee

    Re : Injection d'un gaz dans un réacteur

    Ca marche à l'oxygène pur car il faut toujour que l'hydrogène soit combiné avec de l'oxygène pour former de l'eau aprés : 66% hydrogène, 33%oxygène d'où : 1 molecule d'oxygène et 2 molécules d'hydrogène, ce qui donne H2O, l'eau, et une belle détonation (ou une flamme, je ne sait pas) avec.

  9. #8
    chatelot16

    Re : Injection d'un gaz dans un réacteur

    si tu veux faire marcher ton reacteur avec de l'oxygene pur il faudra des bouteille d'oxygene aussi : c'est quand meme plus simple de donner a la turbine de l'hydrogene et de l'air : ca diminue la vitesse de flamme et ca fait des temperature moins pire , et ca ne diminue pas du tout le rendement

    bien sur que ton melange peut detoner : ce qui fait la difference entre detonation et combustion n'est pas le type de gaz mais ce que l'on en fait : si on alumme un certain violume de melange ca detone : si on fait bruler dans un bruleur ca brule

    dans un chalumeau en general la flamme ne remonte pas dans la buse : quand ca arive ca pete un bon coup mais ca ne remonte pas plus loin que les robinet puisque les gaz sont separé

    il est toujous dangereux d'avoir un volume de melange combustible : le melange doit se faire le plus pres possible de la combustion

    voir le probleme dans les moteurs a essence : ca arrive parfois que le volume entre le carburateur et le moteur explose quand une soupape ferme mal :sur un bon moteur ca doit resister : sur certain ca fait des degat : notament certaine mauvaise instalation au gpl cassent des tuyaux au premier retour de flamme

  10. #9
    invite9da8c3ee

    Re : Injection d'un gaz dans un réacteur

    Merci, tout est plus clair !
    Donc il faut que j'explose le gaz par à coup (cm^3 par cm^3 par exemple) et j'ai été sur un site avec un livre en ligne où ils expliquaient que le volume de detonation est : DIhydrogène : 15% à 90% de DIhydrogène dans le mélange DIhydrogène-oxygène

  11. #10
    invite9da8c3ee

    Re : Injection d'un gaz dans un réacteur

    Je ne peux pas envoyer de l'air à la place de l'oxygène : Je crée mon gaz directement par éléctrolyse, qui me me produit directement 66% de DIhydrogène et 33% d'oxygène. Séparer les deux gazs serait plus compliqué que les utiliser tous les deux, vu que finalement, je doit faire un allumage progressif. Ce qui me pose alors problème, c'est que j'ai peur que faire détonner 1 cm^3 de DIhydrogène 40X pendant une seconde, c'est pas pareil que de faire détonner 40 cm^3 de DIhydrogène 1X par seconde, la puissance change radicalement à mon avis. Ainsi, on a une énergie explosive théorique de l'hydrogène (peut être que c'est différent avec le DIhydrogène) de 2.02 kg de TNT/m^3 ce qui donne aprés calcul 9,292 joules par cm^3 d'hydrogène, donc une puissance de 9,292 X 40 joules par seconde. Apparement ça change rien mais je suis pas sûr

  12. #11
    chatelot16

    Re : Injection d'un gaz dans un réacteur

    comme l'explosion du melange ne peut jamais etre evité a 100% il faut absolument que ca resiste a l'explosion : donc un electrolyseur sans separation ne peut etre que minuscule : chalumeau pour bijoutier : pour une puissance plus forte il faut separer absolument les gaz

    mais quelle idée de faire marcher une turbine avec un electrolyseur : si tu a de l'electricité met un moteur electrique

    le seul interet d'un moteur thermique est d'utiliser un carburant stockable : deja que l'hydrogene pur n'est pas tres facile a stocker : stoker le melange H et O serait diaboliquement dangereux

  13. #12
    invite9da8c3ee

    Re : Injection d'un gaz dans un réacteur

    J'ai déja fait une étude sur unmoteur éléctrique auparavant : l'energie était 10 à 100 fois trop faible pour le faire fonctionner ! L'electrolyse est bien moins dangeureuse que deux bombonnes, car elle produit le gaz progressivement. Cependant, saurait tu me dire si la puissance produite est plus faible si l'on envoi le gaz petit à petit comme je l'ai dit plus haut ?

  14. #13
    chatelot16

    Re : Injection d'un gaz dans un réacteur

    de toute facon tu aura moins de puissance avec un electrolyseur et une turbine qu'avec un moteur electrique

    rendement d'un moteur electrique 98% pour un bon a 60% pour un mauvais

    rendement de l'electrolyseur 80% a 50%
    rendement de la turbine 20% a 0.1%
    rendement turbine x electrolyseur 16% a 0.8%

    autre facon de dire : si un moteur electrique est trop faible un electrolyseur sera encore plus faible

  15. #14
    invite9da8c3ee

    Re : Injection d'un gaz dans un réacteur

    En augmentant la surface de l'electrolyse on obtient bien plus qu'avec de simples electrodes, non ? on finit par avoir de bons resultats ?

  16. #15
    jiherve

    Re : Injection d'un gaz dans un réacteur

    Bonsoir
    Donc tu te propose de faire fonctionner un réacteur hydrogène oxygène alimenté par électrolyse ?
    1 : un réacteur hydrogène oxygène c'est carrément pour les grands : NASA ,ESA
    2 : une électrolyse consommant plus d'énergie quelle ne peut en produire je présume que c'est pour un voyage au centre de la terre!
    Encore un délire de jeunesse!
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  17. #16
    chatelot16

    Re : Injection d'un gaz dans un réacteur

    l'electrolyse fait ce qu'elle peut : pour avoir un bon rendement il faut une TRES GRANDE surface d'electrode : si tu ne separe pas les gaz a la source tu ne peut pas avoir une tres grande surface car tu doit faire un electrolyseur assez petit et solide pour suporter l'explosion eventuelle ...

  18. #17
    invite9da8c3ee

    Re : Injection d'un gaz dans un réacteur

    Merci chatelot16, suite à la reponse de jiherve, j'ai réalisé un test avec des feuilles d'aluminium de cuisine. j'ai noté : tension : 1.3 volt, courant :0.7 A, soit à peu prés 1 watt. en puissance, un watt correspond bien à un joule pendant 1 seconde. Moi je voudrais produire 40 cm^3 par seconde ce qui correspond à 400 joules par seconde. Ca fait 1 watt pour 400 watt de produit, mais pas directement produit : l'electrolyse ne sert qu'a briser les atomes, c'est un peu comme la vanne des deux bouteilles d'hydrogène et d'oxygène, on doit dépenser une energie pour l'ouvrir, mais aprés, l'explosion créée n'a rien à voir avec l'energie qu'on a utilisé pour avoir le mélange oxygène hydrogène, non ?
    Sinon, chatelot16, en fin de compte je pense utilisé un aport progressif :une vanne s'ouvre, laisse passer l'hydrogène, se referme, une etincelle se produit, il ya detonnation, la vanne s'ouvre, laisse passer l'hydrogène... et pareil pour l'oxygène, tout ça avec une centaine de mouvement par seconde, donc il n'y a pas de risque d'explosion, apparemment ? La surface que j'utilise est 0.25 m^2, en comptant les deux côtés.
    Merci pour les réponses

  19. #18
    chatelot16

    Re : Injection d'un gaz dans un réacteur

    l'electrolyse ne fait pas ce miracle la : pour produire un joule d'hydrogene il faut un joule d'electricité plus les pertes

    quel electrolyte utilise tu ?

    avec l'aluminium il n'y a meme pas besoin d'electricité : la reaction chimique avec l'aluminium produit aussi de l'hydrogene : ton energie ne vient pas de ton electrolyse mais de l'aluminium

    l'energie de l'aluminium vient d'une autre electrolyse tres couteuse en energie pour transformer l'alumine en aluminium : la fabrication de l'aluminium est tres couteuse en energie

  20. #19
    invite9da8c3ee

    Re : Injection d'un gaz dans un réacteur

    J'utilise une eau saturée en sel comme electrolyte.
    Donc l'energie dépensée est directement proportionnelle à l'energie de l'hydrogène ? Effectivement, là ce sera pas simple
    Merci pour la réponse en tout cas

  21. #20
    chatelot16

    Re : Injection d'un gaz dans un réacteur

    pour faire de l'hydrogene l'electrolyte doit etre de la soude ou de l'acide sulfurique

    avec du sel ca ne fait pas de l'oxygene a l'anode mais du chlore !

    l'utilisation de sel comme electrolyte est une anerie qui est repeté dans toute sorte de livre

    peut etre que du sel tres dilué fait de l'oxygene et de l'hydrogene , avec un rendement derisoire puisque c'est trop dilué

    mais avec du chlorure de sodium ca fait du chlore a l'anode et de la soude et de l'hydrogene a la cathode , et ensuite la soude se melange au chlore pour faire de l'eau de javel ...

    et en plus avec de l'aluminium qui reagit autant avec le chlore qu'avec la soude ca sera n'importe quoi

  22. #21
    invite9da8c3ee

    Re : Injection d'un gaz dans un réacteur

    Excusez moi pour ma petite absence

    D'accord, je vais essayer de penser à une autre electrolyte, car là c'est un peu compliqué. Je pourrais penser à des batteries plus grosses. En ce moment je fait d'autres choses donc je reflechirais à ça plus tard. Merci beaucoup chatelot16 pour toutes ces réponses rapides et complètes, j'ai eu les réponses que je voulais, même si c'est pas elles que j'attendais mais au moins j'aurai pu confirmer : Avec la physique, on fait pas de miracles
    Donc à plus tard peut être avec Ariane 5

Discussions similaires

  1. Pression partielle d'un gaz dans le sang - Changement d'état
    Par invite494a509b dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/05/2008, 23h20
  2. Pression Partielle d'un gaz dans le sang - Changements d'états
    Par invite494a509b dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 23/05/2008, 12h44
  3. Injection fluide (eau / gaz) pour les TP ET TD
    Par invitecedb88be dans le forum Technologies
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/05/2008, 14h48
  4. Température de Fermi d'un gaz d'électron dans du cuivre
    Par invitedbd456d8 dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/12/2006, 16h53
  5. calcul du taux d'un gaz dans l'atmosphére
    Par invite0f1420c3 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/03/2006, 17h11
Dans la rubrique Tech de Futura, découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies : imprimantes laser couleur, casques audio, chaises gamer...