Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Camera des studios hollywoodiens



  1. #1
    azertylr

    Camera des studios hollywoodiens


    ------

    Bonjour,
    J'aimerai savoir quelle est la resolution d'une caméra des studios de cinema. Est-ce beaucoup superieur a la qualité de la TVHD ? (de 1280 x 720 a 1920 x 1080)
    Et par rapport au DVD ? (768*540 il me semble)
    Et une autre question : enregistre t-il en numerique ou sur bande argentique ??
    a oui et j'oubliais en quelle qualité sont diffusés les films au ciné ?
    merci pour tout !

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    quetzal

    Re : Camera des studios hollywoodiens

    c'est de l'argentique en 36mm, c'est pour l'instant le mode le plus simple de diffusion d'une image sur grand ecran sans avoir de pixelisation.... mais mais, il existe de plus en plus de salle numérisé si je ne trompe... reste que l'argentique a encore beaucoup de qualité, bien que le numérique arrive en force..

  4. #3
    flamby

    Re : Camera des studios hollywoodiens

    mais mais, il existe de plus en plus de salle numérisé si je ne trompe...
    tu te trompe pas, il y en a de plus en plus ( mais comment pourrait il y en avoir de moin en moin...?)mais cette technologie reste trés marginal dans les cinemas, en effet, l'investissement de depart est beaucoup plus important que pour une machine de base en analogique (bien que les prix vont peu etre baissé quand tout le monde s'y mettra ).

    Pour la resolution, en fait je suis pas sur qu'on puisse parler de "resolution" pour de l'analogique, mais a fortiori, en se collant a quelque dixaines de centimetre de l'ecran, on voi que rarement les "pixels"


    PS le son numerique lui est largement repandue bien que l'analogique ai encore son mot a dire

  5. #4
    Tix

    Re : Camera des studios hollywoodiens

    cependant ,avec du son "analogique" ,ya pas le petit "crack,crack,pot,re-crack" qui fait (faisait ?) son charme et son inconvéniant !

    @++ Tix.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Camera des studios hollywoodiens

    c'est de l'argentique en 36mm
    Non, 35. Pour les films à grand spectacle on utilise parfois le 70 mm, mais je pense que seules les grandes salles peuvent s'équiper ainsi et que les autres ont des versions en 35 mm.
    Pour la résolution, en fait, sur une image arrêtée on voit de la granulation, mais avec la fusion des images cet effet disparaît dans les images animées. On ne parle pas de résolution pour de l'argentique, mais de la plus petite distance pouvant séparer 2 traits distincts sur une mire photographiée (mais je ne sais plus ce que sont les valeurs courantes, mes lectures sont trop anciennes).
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  8. #6
    Fistos

    Re : Camera des studios hollywoodiens

    Bonsoir,
    Dans le même contexte, des spécialistes disent qu'une photo argentique 24 x 36, 200 ISA équivaut à une résolution de 8000 x 6000 pts.

  9. Publicité
  10. #7
    azertylr

    Re : Camera des studios hollywoodiens

    je savais pas que la plupard des studios etait encore au 35mm. Ils doivent avoir des km de bobines ! J'ai calculer pour un film d'1H30 ca fait plus de 4,5 km ....
    Une petite question : pourquoi au ciné il y a des points noirs qui apparaissent sur l'ecran (saleté sur la bobine je pense) et pas sur les DVD ? lavent-ils les bobines avant d'enregistrer sur DVD et pas au ciné ? pourtant des petites brosses c'est facile a mettre !
    Pourtant on doit bien pouvoir parler de résolution (peut-etre pas de pixel) car une vieille bobine 8mm a une qualité plus faible d'une 35mm je suppose. Cela ce traduit comment a l'ecran ? Image plus flou ?


    merci a tout le monde !

    Edit : 24x36 = 8 000 x 6 000 donc 35mm = 8 000 x 8 000 = 64 M pixel !!
    moi qui n'ait qu'un 3 M Pixel !!

    Edit : J'ai trouver ceci :
    D'une part la caméra haute définition Sony Cinealta HDCAM HDW-F900 (dont le prix tourne autour de 100.000 $) Elle offre une résolution proche du 35mm soit 6 fois supérieure aux petites caméras DV. Sa résolution est, en effet de 1920 x 1 080 pixels.
    http://www.repaire.net/forums/archiv...c/83242-1.html
    Dernière modification par azertylr ; 26/02/2005 à 10h53.

  11. #8
    azoth

    Re : Camera des studios hollywoodiens

    Bonjour,

    Pinaillons, pinaillons, il en restera toujours quelque chose.
    On considère habituellement qu'un reflex numérique de 6 millions de pixels donne une image correspondant au 24x36.
    On peut préciser un peu: les meilleurs objectifs 24x36 (attention, j'ai dit les meilleurs!) ont une résolution d'environ 100 paires de traits au mm.

    Le problème c'est que à part Canon qui monte ses reflex numérique professionnels avec des capteurs au format 24x36, tous les autres relex sont équipés de capteurs plus ou moins au format APS soit 40% plus petit, ce qui en pratique fait une résolution d'image 40% plus faible qu'en 24x36, et ce quelle que soit la qualité est le nombre de pixels du capteur, aussi élevé soit-il.
    Un capteur ne peut pas enregistré un détail que l'objectif ne lui fournit pas.

    Pour pallier cet inconvénient, les fabricants commencent à commercialiser des objectifs spéciaux numérique, avec un cercle d'image correspondant au numérique, et une définition plus élevée.

    A propos des films projetés en salle, il s'agit de copies de copies, qui sont utilisées x fois, ce qui explique les imerfections. Pour les copies sur DVD, on utise des masters, fait à partir de l'original du film qui lui este bien à l'abri dans une boîte à l'abri de la poussière et l'humidité...

    Amicalement.
    Dernière modification par azoth ; 26/02/2005 à 18h32.

  12. #9
    Pendule

    Re : Camera des studios hollywoodiens

    Bonjour,
    il me semble qu'il y a confusion entre l'image cinéma 35mm défilant verticalement avec 4 perforations par image et la photo 24X36 défilant horizontalement avec 8 perfo. par image et qui est donc deux fois plus grande que l'image cinéma.
    Plus même en tenant compte de la place prise par la piste son.

    Une exception: le format cinéma "Vistavision" qui défile horizontalement et dont l'image est proche ( place prise par la piste son en moins) du format 24X36.

    Ceci dit si le numérique apporte quelques avantages au moment du tournage, (on peut voir le résultat immédiatement sans attendre le développement) il a aussi de gros très gros défauts:
    la texture d'une image argentique supporte les forts contrastes, (jusqu'à 7 diaphragmes) et les parties surexposées de l'image ont un rendu, de la chaleur. En numérique ce qui est surexposé est grillé, mort.

    Ensuite la définition d'une image argentique n'a aucune répercution sur la surface occupée sur la pellicule, le nombre d'objets en mouvement sur l'écran n'augmente pas non-plus cette surface.
    Quoiqu'il y ai sur l'image il n'y a toujours que 24 images à faire défiler.

    En numérique plus la définition augmente et plus la taille en mémoire augmente; ( un DVD ne contient plus que 20 mn de film haute définition); plus il y a d'objets en mouvement et plus la place en mémoire augmente et moins cela devient gérable, et on doit sacrifier sur la définition: moins de pixels par objet et moins de nuances de couleurs et çà se voit! contours en marches d'escalier, disparition des détails, couleurs en à-plat, bref archi-nul.
    Plus de 30 objets en mouvements sur l'écrans et c'est vite la cata. en numérique.
    En argentique même 3 milliards d'objets en mouvement c'est toujours 24 image/seconde, zen!

    Quand la photographie puis le cinéma sont apparus ils n'avaient nullement l'ambition de faire disparaître le dessin et la peinture, mais de s'imposer comme un art nouveau (7ème art).
    Le numérique devrait se montrer plus modeste dans ses ambitions, tant qu'il ne peut restituer les forts contrastes et plus de nuances dans les couleurs ou les tons de gris.
    La photo d'art restera encore longtemps le domaine de l'argentique.

  13. #10
    azoth

    Re : Camera des studios hollywoodiens

    Bonsoir,

    Pendule a dit:
    Quand la photographie puis le cinéma sont apparus ils n'avaient nullement l'ambition de faire disparaître le dessin et la peinture, mais de s'imposer comme un art nouveau (7ème art).
    Le numérique devrait se montrer plus modeste dans ses ambitions, tant qu'il ne peut restituer les forts contrastes et plus de nuances dans les couleurs ou les tons de gris.
    La photo d'art restera encore longtemps le domaine de l'argentique.
    Je suis ô combien de tout coeur avec toi, malheurement je serai moins optimiste: suite à une course technologique un tantinet embalée, l'industrie photo est en train de scier la branche sur laquelle elle est installée.
    La pratique de la photo numérique amène à faire tirer de moins en moins de photos sur papier et le grandes marques (kodak, ilford, agfa...) se retire de plus en plus de l'argentique: fermeture de labo, d'usines de production, etc.

    Pour que l'argentique continue d'exister, il faut un certain niveau minimum de ventes tant en matériel qu'en services.
    A l'horizon des cinq ans, je suis pessimiste pour la survie de l'argentique.
    Nous vivons certainement un révolution dans notre façon d'appréhender la photo amateur (il y a déjà quelque temps que le professionnel est passé à plus de 90% au numérique).

    Amicalement.

    Merci d'utiliser la balise Quote pour rendre la lecture plus claire.

    JPL, modérateur
    Dernière modification par JPL ; 27/02/2005 à 23h41. Motif: addition de balise

  14. #11
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Camera des studios hollywoodiens

    Le numérique devrait se montrer plus modeste dans ses ambitions, tant qu'il ne peut restituer les forts contrastes et plus de nuances dans les couleurs ou les tons de gris.
    En fait en argentique, la seule technique qui accepte de forts contrastes, c'est la diapo. Sur papier, c'est beaucoup plus limité et probablement pas très différent de la gamme de contrastes acceptable en numérique. Le problème des diapos, c'est que ce n'est pas souple ni convivial : j'ai des milliers de diapos qui dorment dans des boîtes à cause de la contrainte de la projection. Tandis que les photos faites par ma femme avec un compact sont regardées très souvent.
    Mais on sort du sujet initial sur les caméras des studios de film.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  15. #12
    azoth

    Re : Camera des studios hollywoodiens

    Bonsoir JPL

    Désolé pour la balise, j'ai bien cherché avant de faire un copier coller, mais cette fois je n'ai pas trouvé la balise - problème de trou et d'oeil probablement...

    C'est vrai qu'on sort un peu du sujet initial, mais tant que la compagnie est bonne...
    Si je puis me permettre une remarque, en fait la diapo n'accepte pas réelement les fort contrastes, c'est la technique de l'inversion qui produit un résultat contrasté. Mais si l'on a un sujet à fort contraste, par exemple une rue avec des zones exposées à la lumière et d'autres à l'ombre, il faut choisir quelle zone on veut restituer; ou les lumières seront brulées, ou les ombres seront bouchées.
    Dans ce cas le négatif (par ex des emulsions négatives comme la réala de fuji) permettrons pour peu qu'on expose correctement d'avoir des détails dans les ombres et dans les lumières)

    Actuellement le numérique se rapproche effectivement de la diapo de ce point de vue (en moins bien = perte de détails excessive dans les hautes lumières) sauf les derniers capteurs de fuji qui sont assez extraordinaire de ce côté là (on a une option qui permet d'avoir un rendu négatif type réala justement).

    Amicalement.

  16. Publicité
  17. #13
    Pendule

    Re : Camera des studios hollywoodiens

    Re-bonjour,
    on ne sort pas vraiment du sujet, le cinéma n'est rien d'autre qu'une succession de diapos projetées à grande vitesse après tout.

    Pour ce qui est du contraste c'est vrai que la couleur rend moins bien que le N&B et refaire un film comme le "troisième homme" en couleur par exemple et c'est toute la magie de l'image que seul le N&B pouvait restituer qui disparaîtrait.
    Mais cela tient aussi du travail de laboratoire. Maintenant même le N&B est tiré sur papier couleur.

    Cela revient moins cher car il ne reste plus de sels d'argent sur le support après développement mais seulement des pigments colorés, et au lieu de N&B on obtient du Marron foncé & blanc.
    Personnellement je préfère continuer à faire mes tirages moi-même sur du vrai papier N&B mais cela devient de plus en plus cher hélas.

    Je ne conteste pas les avantages du numérique, mais il ne faut pas se voiler la face devant ses défauts.
    Un traitement poussé pour faire venir une image pas assez exposée je ne crois pas que cela soit possible en numérique, alors que c'est banal en argentique.
    Il n'y a pas d'image latente en numérique, ou les octets décrivant en détails la zone de l'image concernée sont dans le fichier image et les détails sont directement imprimable ou il n'y a aucun octet décrivant cette partie de l'image et aucun traitement "poussé" ne les fera apparaître, à ma connaîssance, du moins.

    L'image numérique est dématérialisée en un fichier descriptif d'un nombre plus ou moins important de points de l'image selon la définition recherchée.
    Plus la définition est grande et plus le nombre de points décrits (pixels) est important et plus le nombre de bits par point est important (24, 36, 48, etc) et à la fin du compte plus le fichier image pèsera lourd. C'est un problème qui ne se pose pas pour l'argentique en photo comme pour le cinéma.

    Par contre pour les retouches, les trucages et les images de synthèse, la vision rapide des scènes tournées, alors là oui, le numérique est imbattable, mais ce serait une faute impardonnable qu'il entraîne la disparition de la technique argentique.
    Une photo N&B en 30cmX40cm dans une expo. je l'imagine mal en numérique.

  18. #14
    jean_marc

    Re : Camera des studios hollywoodiens

    Bonjour,

    Une petite précision : le cinéma, ce n'est pas de la "diapo animée" ! la pellicule de la caméra ciné est du film négatif, similaire aux négatifs des appareils photos. Par exemple du Kodak Eastmancolor100, similaire à l'ektar100, mais avec un grain plus fin.
    Ensuite ce négatif développé est tiré sur du positif noir et blanc (dit "copie de travail") pour le montage.
    Le film final est tiré sur du positif couleur.
    Le ciné est donc plus proche de la photo papier que de la diapo, beaucoup trop contrastée à mon goût !

    le 70mm a été totalement abandonné en projection à cause du coût prohibitif et du progrès des pellicules 35 mm en terme de granulation. il est parfois utilisé en tournage, mais est ensuite transféré sur du 35mm avec le procédé "cinemascope" qui est une déformation optique (anamorphose).

    L'argentique en cinéma n'est pas encore mort ! Les projecteurs numériques haute définition et forte puissance sont trop chers, et vite désuets (comme l'informatique !). Un projecteur argentique peut fonctionner sans problèmes durant 20 ans.

    En prise de vue c'est différent : les effets spéciaux necessitent de numériser le film de prise de vue, et il devient interessant de tourner directement en numérique.

    Bien amicalement.
    Jean_Marc.

Discussions similaires

  1. Réponses: 2
    Dernier message: 29/10/2007, 12h53
  2. Caméra IP
    Par AM55 dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/05/2007, 17h05
  3. Objectif des camera miniatures
    Par freesbeep dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 02/04/2007, 12h13
  4. Pb transfert des données caméra vers pc
    Par Aurelieetnathan dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 6
    Dernier message: 18/04/2006, 20h27
  5. Camera IR
    Par freesbeep dans le forum Électronique
    Réponses: 9
    Dernier message: 08/06/2004, 22h34
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.