Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

mesure HMT via manomètres



  1. #1
    lepap

    Smile mesure HMT via manomètres


    ------

    Bonjour,

    Je souhaiterai faire un petit mémo sur la vérification de la HMT en fonction des lectures des manomètres au refoulement et à l'aspiration.

    Tout le monde, en connaissance de cause, est il en accord avec ce qui est noté ci dessous et donner son opinion, réaction? merci.

    Cas 1 aspiration dans une bâche par ex. (non en charge)
    HMT=Pref + Paspi +h


    Cas 2 Aspiration en charge (hauteur d’eau dans bâche au dessus de l’aspiration)
    HMT= Pref – Paspi + h

    Avec dans les 2 cas :
    Pref= pression lu au manomètre.
    Manomètre placé sur la conduite de refoulement (après divergent pour éviter terme NRJ V2/2 g). Dans le cas de diamètre de refoulement et d'aspiration identique les termes (V2refou- V2 aspira)/2g s'annulent.
    Il s'agit également de ne pas trop éloigner les manomètres pour éviter d’ajouter les pertes de charges sur la distance manomètre refoulement et manomètre d'aspiration.

    Paspi= pression lu sur manomètre (juste avant convergent)

    h= différence hauteur (positive) entre axe des mano refoulement et mano d'aspiration.



    Cas 3 groupe immergé
    HMT= Pref + h1 + V2/2g

    Pref= pression lu au manomètre
    V= vitesse de l'eau au refoulement
    h1= Hauteur axe manomètre - Hauteur niveau eau dynamique


    Si l’on n’a pas de manomètre sur l’aspiration la pression sera déterminée comme étant égale à
    P aspi= Ja + ha - VA2/2g
    ha= hauteur plan d’eau – hauteur axe bride aspiration. Soit négatif en dépression et positif en charge.
    De manière général on donnera
    Hg= hr-ha hauteur géométrique
    HMT= Hg +ja +jr+Presiduel
    ja= perte à l'aspiration
    jr= perte au refoulement
    VA= vitesse de l'eau à aspiration



    Pour ce qui est du NPSH lié au manomètre en aspiration
    La valeur du NPSH disponible= (10.33-0.0012H) – (Paspi lu + HA – VA2/2g) – hv
    hv= tension vapeur eau
    H = Altitude réel du lieu géographique
    HA= Hauteur axe bride aspiration pompe – hauteur de l’axe du manomètre d’aspiration.
    VA= vitesse de l'eau à aspiration

    Soit à 100 m Altitude pour une eau à 20°c avec manomètre placé avant convergent
    NPSH dispo= 10 – (Paspi lu + HA)

    Voila, au plaisir de vos commentaires.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    lepap

    Smile Re : mesure HMT via manomètres

    Je voulais préciser qu'il s'agit de pompe centrifuge pompant de l'eau, toutes les mesures étant effectuer en mce soit 1 bar = 10 mce

    a bientôt

  4. #3
    invite76532345
    Invité

    Re : mesure HMT via manomètres

    Bonsoir
    Il existe une littérature très riche dans ce domaine. Un mémo sur le forum ne me semble pas nécessaire. Google permet de chercher tout ce que l'on désire.

    De plus, le "mémo" semble bien utiliser la célèbre maxime chère à nos enseignants: "Pourquoi faire simple quand on peut compliquer !"
    La HMT d'une pompe est une caractéristique de cette pompe qui ne dépend pas de ses conditions géométriques de travail mais de son point de fonctionnement sur sa courbe "constructeur".
    On se sert de cette HMT pour sélectionner une pompe en fonction de la hauteur d'élévation que l'on recherche; que l'on appelle parfois "HMR" pour "Hauteur Manométrique Requise".
    Pour la "HMR", ne pas considérer seulement la hauteur géométrique mais aussi les pertes de charge dans les tuyauteries d'aspiration et de refoulement
    La HMT d'une pompe centrifuge installée se calcule en fonction de mesures au moyen de manomètres par la formule
    HMT = Pref - Pasp (rho*g)
    Pref = pression de refoulement
    Pasp = pression d'aspiration
    Ces pressions doivent être exprimées en pressions absolues (ajout de la pression atmosphérique au point de mesure). Nécessaire quand on pompe dans un réservoir sous vide.
    La pression de refoulement se mesure à la bride de sortie de la pompe.
    la pression d'aspiration se mesure au plan de référence: L'axe de la 1° roue pour une pompe horizontale.
    Le plan d'entrée de la 1° roue pour une pompe verticale.
    rho est la densité du liquide pompé. Cette densité varie en fonction de la température.
    la hauteur d'aspiration (positive ou négative par rapport au plan de référence) est incluse dans la mesure de pression absolue d'aspiration, ainsi d'ailleurs que les pertes de charge dans la tuyauterie d'aspiration.

    Note: Pour de l'eau de densité 1, "1 bar ==>10.197m" (souvent arrondi à "10m". Regardez donc ce que cela donne comme erreur dans les hautes pressions c.à.d 50 bars et + )

    A+

  5. #4
    lepap

    Smile Re : mesure HMT via manomètres

    Bonsoir,

    merci pour les remarques. J'ai rédigé ces quelques lignes sans aucune prétentions plus dans l'idée que si quelqu'un (moi ici) se pose une question quelqu'un d'autre le fait aussi.

    Il me semble qu'une fois les conditions terrain (perte de charge, hauteur etc ) sont connues que la courbe réseau est tracée qu'une pompe adaptée a été choisie et que l'on est le point QH de fonctionnement il est interessant de pouvoir non pas calculer mais de vérifier grâce aux manomètres que l'on fonctionne comme entendu.

    C'est pour ça qu'il me semble important de bien suivre le comportement de la pompe.

    Je prends bien note qu'il faille toujours ramener en pression absolue soit si je me trompe pas
    P refouf abs= Pref lu + 10 en mce
    P aspi abs= 10- Pmano lu en mce

    Je suis surpris aussi de lire que je cite

    HMT = Pref - Pasp (rho*g)

    n'est ce pas juste dans le cas d'une aspiration en charge ?

    est ce bien valable dans les 3 cas de figure indiqué (non en charge, en charge et pompe immergée) ?

    dans le cas de la pompe immergé P mano aspi ne peut pas exister

    de plus n'est ce pas HMT/rho= (Pref -Pasp)*10 en bars

    Pref et Pasp etant en mce ?

    bon en voila assez pour ce soir.

    A+

  6. #5
    invite76532345
    Invité

    Re : mesure HMT via manomètres

    Bonjour
    est ce bien valable dans les 3 cas de figure indiqué (non en charge, en charge et pompe immergée) ?
    Evidemment, et même "sous vide" (exemple: distillation de l'eau à basse température) puisque l'on raisonne en pressions absolues.
    dans le cas de la pompe immergé P mano aspi ne peut pas exister
    Ah bon ? Pourquoi ? Parce qu'il est au fond de la bâche, sous "n" mètres de liquide ? Les transmetteurs sont inventés depuis lurette il me semble. Et de plus, si on en utilise deux, on peut lire le résultat directement en pression absolue.
    Je suis surpris aussi de lire que je cite
    HMT = Pref - Pasp (rho*g)
    Exact. Il y a une faute de frappe. Il faut lire:
    HMT = Pref - Pasp / (rho*g) .Et si les pressions sont exprimées en bars multiplier le résultat par 100 pour obtenir des "mcl"

    A+

  7. A voir en vidéo sur Futura

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Thermique] Chaudière Riello Résidence : affichage des manomètres ? [résolu]
    Par sizou dans le forum Dépannage
    Réponses: 4
    Dernier message: 16/01/2009, 12h34
  2. meca des fluides determination de la HMT d une pompe
    Par feste dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 14/04/2008, 00h52
  3. Détermination d'une HMT
    Par Going nowhere fast dans le forum Technologies
    Réponses: 10
    Dernier message: 11/12/2007, 08h18
  4. calcul HMT
    Par j-lou dans le forum Technologies
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/06/2007, 20h14
  5. [MQ]Mesure axiomatique vs mesure physique
    Par Lévesque dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/10/2006, 21h47
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.