Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 1 sur 1

corrosion du fer par l' eau tiède en circuit fermé (chauffage/rafraichissement PAC)

  1. #1
    Bounoume

    corrosion du fer par l' eau tiède en circuit fermé (chauffage/rafraichissement PAC)

    Bonour à tous....
    amis chimistes ...et amis plombiers... j' ai besoin de bons tuyaux pour mon circuit de chauffage/rafraichissement à circulation d' eau additionnée d' antigel

    Il Y a 4 ans j' ai fait installer une PAC (pompe à chaleur) par un artisan qualifié; c'était dans le cadre de la rénovation d' une vieille ferme.
    Après pas mal de péripéties, j' ai eu d' abord un chauffage fonctionnel, puis un basculement chauffage/clim fonctionnel, puis une fonction rafraichissement correcte .... quand j' ai eu shunté la PAC l' été, assurant le rafraichissement directement par un 'échangeur à plaques et joints' .... made in FRANCE (à Roanne) et dûment garanti.
    Cet échangeur est utilisé aussi en hiver, où il joue le rôle de tampon entre l' eau pompée dans le puits (souce de calories) et l' échangeur (externe) de la PAC: sans cet échangeur secondaire le constructeur ne garantissait pas sa PAC...
    et cet échangeur avait été omis à l' origine....

    Voici pour la petite histoire

    Et pour l' objet du délit:
    Le circuit fermé concerné par la corrosion est soumis à des températures entre + 5 et + 45 degrès (sauf cas de gel avec système arrêté!)
    Le circuit est constitué de cuivre (beaucoup), de laiton (raccords), de flexibles (caoutchouc entouté de treillis métallique), de longs tubes de polyéthylène (PER) dans la dalle chauffante principalement, de fonte (raccords)
    d' inox (échangeur à plaques brasées dans la PAC, à plaques et joints pour l' extérieur)... et d' un gros ballon tampon, que mon plombier nomme 1 'bâche'.
    Cette 'bâche' contient 50 litres, et sert de tampon dans le crcuit chaud. Je l' accuse formellement d' être constitué d' acier 'à ferrer les ânes', bien qu' il soit joliement décoré par un calorifuge recouvert d' un acier inox du plus bel effet.

    Et je l' accuse aussi d' être à la sourçe de la rouille qui bouche le filtre à tamis sur le circuit principal.

    Le circuit contient de l' eau additionnée de 30 % environ d' 'antigel pour circuits de chauffage et climatisation'.... avec anticorrosion inclus...

    L' installation est âgée d' à peine 4 années...


    Une premiere fois, il y a longtemps, 1 an je pense, le filtre s' était bouché. Apparemment par des particules rousses, plates, comme des bouts d' oxyde de cuivre dans un tube de cuivre qui avait été brasé..
    Filtre nettoyé , et vogue la galère

    Cette année il se bouchait tout les 3 jours, et ça ressemblait à de la rouille. J' ai d' abord purgé le gros ballon: récolte d' un petit bol de bonne rouille, filtration du surnageant, qui est réinjecté, puis complément avec du liquide antigel neuf.
    Remise en pression.... et 5 jours après de nouveau bouché.

    En pestant, j' ai nettoyé, ajouté 1 litre de 'liquide anticorrosion spécial circuit de chauffage' acheté chez le grossiste local.

    Voulant mettre la ceinture et les bretelles, j' ai aussi bricolé une anode sacrificielle en zinc.
    Un peu petite peut etre: tole de zinc roulée sur elle même en tube de 15 cm sur un diametre de 1 cm, et coîncée au bout pour faire contact (dans le boisseau d' un robinet 1/4 de tour à l' entrée de la 'bâche'.

    Hélas la rouille se reforme, simplement moins vite....


    Alors à l' aide!

    Ce produit anticorrosion (non toxique, c' est écrit dessus) c' est quoi chimiquement?
    Est-ce efficace? sur le fer dejà attaqué? sur le cuivre? l' échangeur inox à plaques brasées est-il concerné?

    Est-ce efficace longtemps?

    Qu' est-ce qui inhibe son action (ou qui mange le métal malgré ce produit?)

    POur l' anode, une anode en magnésium est-elle préférable? Où trouver un cylindre de Mg de si possible de 1,5 à 2 cm de diamètre (pour pouvoir le rentrer dans le ballon par 1 orifice disponible)


    Anode et produit se contrarient-ils?


    J' avais pensé aussi à mettre en circuit...de l' acide phosphorique pur dilué (pour phosphater le fer).
    QU' en pensez-vous? ET ça ferait quoi sur le cuivre? sur les brasures et l' inox???


    Si quelqu' un pouvait m' éclairer au moins partiellement...
    Merci d' avance

    -----

    Dernière modification par Bounoume ; 17/11/2009 à 16h23. Motif: coquilles
    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? (les Shadoks)

Discussions similaires

  1. chauffage maison avec pac eau/eau piscine et panneaux solaires
    Par kosy33 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 9
    Dernier message: 21/01/2012, 13h18
  2. Alternateur entraîner par eau en circuit fermé par une pompe
    Par snakespirit dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/02/2009, 07h25
  3. Vidange et corrosion circuit chauffage
    Par Sapetoku dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 14
    Dernier message: 13/01/2009, 10h42
  4. [Thermique] Problème Eau Tiède/ Chauffage Okay sur Chaudière Chaffoteaux et Maury
    Par Synael25 dans le forum Dépannage
    Réponses: 7
    Dernier message: 10/01/2009, 14h09
  5. foyer fermé avec circulation eau chauffage
    Par oliv21160 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/02/2008, 22h10