Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Les lampes à induction



  1. #1
    Na+

    Les lampes à induction


    ------

    Salut tous le monde,

    Bon, certes Max, nous parlons beaucoup des lampes à décharge, mais peu des lampes à induction qui servent elles aussi pour l'éclairage urbain.

    Comment ces lampes marchent-elles?

    D'abord, il faut savoir comment marche les radiations micro-onde. Les radiations micro-onde provoquent des radiations sur les liaisons des molécules d'eau qui entraîne l'émission d'IR. Ainsi, les aliments sont réchauffés.

    Sur les lampes à induction, c'est le même procédé. Sauf que là, les radiations se font sur un gaz dans le ballon-même qui provoque un rayonnement lumineux. L'importante émission d'UV, impose un revêtement fluorescent.

    Ces lampes ont en générale des puissances électriques de l'ordre de 55 à 80 W (donc elles diffusent quelques 4800 lumen). leur prix est d'environs 300 fois plus grand que pour une ampoule à incandescence "bas de gamme". Normal, ce sont de nouvelles technologies.

    -Principe de fonctionnement:

    A l'intérieur de l'ampoule est installé une antenne en ferrite alimentée par un courant de très haute fréquence (2,65 MHz chez Philips ou deux champs à 250 kHz chez OSRAM.). L'antenne rayonne un champ d'induction magnétique variable. Les vapeurs métalliques sont conductrices et deviennent donc le siège de courant induit. La luminescence prend donc naissance. Une poudre fluorescente décale la lumière émise dans le spectre visible.

    Il existe aussi la "Solar-1000" qui fonctionne selon le principe du micro-ondes avec un magnétron un guide d'ondes et la même fréquence soit 2,45 GHz. Sa puissance électrique est de 1400 W! A ne pas installer dans son salon!

    Bon rendement: 60 à 80 lm/W. Durée de: 60000 heures. Bonne qualité de la lumière: IRC=80+.

    C'est tout ce que je sais sur ces lampes. Je laisse la parole à ceux qui en savent davantage.

    @+++

    -----

  2. #2
    Démostène

    Re : Les lampes à induction

    Salut,
    Ce n'est pas ce qu'avait inventé Tesla???
    (Bon d'accord, les technologies sont récentes, mais le principe est "ancien" )
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  3. #3
    Démostène

    Re : Les lampes à induction

    Salut,
    Là, il y a des dessins en plus
    http://www.epsic.ch/pagesperso/schne...pelm/lampe.htm
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  4. #4
    Max

    Re : Les lampes à induction

    Salut,

    Effectivement, il serait bon d'indiquer ses sources quand on insère du copier-coller dans ses propres messages - cela permettrait de saisir ce qui est compris de ce qui est pompé...et de fait, d'adapter au mieux la réponse, sinon on finit avec un dialogue de sourd.

    Pour revenir au sujet initial, si le fond global de la description des lampes à inductions faites sur le site est correcte, il y a cependant quelques erreurs. D'habord, comme le dit Demostene, c'est une technique qui remonte bien à Tesla, mais qui ne s'est vue devellopée que dans les annees 80-90 faute de générateurs RF/HF convenable et efficace enérgetiquement.
    Il faut voir ces lampes comme des tranformateurs dont le primaire est une antenne génerant un champs magnétique alternatif, et le secondaire étant une boucle unique formée par le plasma de mercure entourant l'antenne (ou les antennes, dans le cas du design d'Osram et de certains fabriquants Chinois). Le champs magnétique alternatif va créer une force électromotrice dans le plasma qui va assurer l'accéleration des électrons libres et l'excitation du gas ionisé.
    Ce qui n'est pas mentionné est le fait que c'est le champs électrique multipolaire de l'antenne, et non magnétique, qui est responsable de l'amorçage de la lampe (passage du gas de l'état diélectrique à celui de plasma) juste apres la mise sous tension du générateur HF. Ce n'est que une fois une certaine conductivité électrique du plasma dépassée que le champ magnétique va prendre le dessus sur le champs électrique dans l'excitation du gas ionisé.

    Enfin, pour finir, c'est effectivement l'abscence d'électrodes qui permet d'accroître la durée de vie de ces lampes à 100,000 heures - durée qui est en fait limitée principalement par les composants electroniques du générateur HF. Hormis cela, la lampe elle-même se dégrade lentement avec le temps, donc sa durée de vie intrinsèque n'est pas infinie non plus.

    A+

    Max

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    Démostène

    Re : Les lampes à induction

    Merci de ces précisions, Max, c'est très interessant ( pi ça me fait plaisir qu'on rende à César ce qui est à César, heu... Tesla)
    @++
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

Discussions similaires

  1. les UV et les lampes noire
    Par ibiza23 dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/12/2006, 18h11
  2. Les montages à lampes
    Par anthon dans le forum Électronique
    Réponses: 17
    Dernier message: 14/12/2005, 14h33
  3. Les lampes au xénon
    Par Na+ dans le forum Technologies
    Réponses: 5
    Dernier message: 05/08/2005, 09h15
  4. Arc electrique dans les lampes d'un ampli guitare
    Par Djoule_ dans le forum Dépannage
    Réponses: 0
    Dernier message: 15/04/2005, 13h08
  5. Réponses: 1
    Dernier message: 10/10/2004, 12h10
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.