Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

freinage d'un moteur cc



  1. #1
    loic50

    Smile freinage d'un moteur cc


    ------

    Bonjour !
    Voici une petite question qui me perturbe :
    Admettons qu'un moteur cc 12V utilisé couremment pour petites applications soit entrainé par l'inertie de sa charge, que son alimentation est coupée, et que son réducteur ne soit pas suffisant pour ralentir la rotation assez vite. Est-il possible de commander le moteur en sens inverse ? Y a-t-il un risque d'endommagement ?
    Parce que finalement cela reviendrait peut-être à appliquer une tension négative à un générateur de tension...
    Merci d'avance pour vos éclaircissements !

    -----

  2. #2
    mécano41

    Re : freinage d'un moteur cc

    Bonjour,

    Sans l'alimenter en sens inverse, mets déjà un inverseur sur l'alimentation pour mettre le moteur en court-circuit dès que son alimentation est coupée ; tu observeras un ralentissement déjà très rapide.

    Bonne manip.

  3. #3
    Simplemind

    Re : freinage d'un moteur cc

    Bonjour,
    cela dépend du temps que tu veux pour avoir l'arrêt complet.
    Disons que si tu veux un arrêt instantané (ou quasi) tu va avoir des effets de cisaillement sur les principaux axes (surtout l'axe le plus lent du réducteur). Donc cela va casser rapidement, en général ce sont les dents des engrenages qui partent en vacances les premières.
    Après il existe une multitude de freins mécaniques, ralentisseurs électriques, à effet joule, etc....
    Il vaut mieux découplé mécaniquement le moteur de l'ensemble entrainé et freiner uniquement la partie entrainée (masse inertielle).
    A+

  4. #4
    loic50

    Re : freinage d'un moteur cc

    Bonjour à vous !
    Merci de vos réponses. Donc si je comprends bien, il y aurait déjà au moins trois possibilités : le court-circuit (çà passe le moteur en généteur et ceci un couple résistant ?), et peut-être alimenter en inverse, mais pas à pleine puissance pour ne pas abimer les parties mécaniques du réducteurs. Pour ce qui est de découpler le moteur, çà va être plus dur je pense. et enfin les freins mécaniques.

    Et donc en cas d'alimentation "opposée" au sens de rotation, il n'y aura donc pas d'endommagement d'origine électrique sur le moteur lui-même.

    Pour le moment, je ne travaille que sur du dimensionnement et choix des solutions techniques, donc pas faciles de savoir ce qui sera faisable ou pas. Mais j'ai des éléments de réponse déjà, maintenant. Merci à tous les deux ! Et si il y a encore d'autres solutions...
    @+

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    Démostène

    Re : freinage d'un moteur cc

    Salut,
    En industrie, on utilise aussi un freinage électrique, en utilisant des moteurs à 2 enroulements, on peut injecter du DC dans un enroulement de façon à provoquer un freinage magnétique ( ce DC est régulé lui même par un découpage à thyristors)
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  7. #6
    electrome

    Re : freinage d'un moteur cc

    Citation Envoyé par Démostène
    Salut,
    En industrie, on utilise aussi un freinage électrique, en utilisant des moteurs à 2 enroulements, on peut injecter du DC dans un enroulement de façon à provoquer un freinage magnétique ( ce DC est régulé lui même par un découpage à thyristors)
    @+
    Salut. Des moteurs a deux enroulements ? Pour freiner un moteur asynchrone triphasé , effectivement on injecte du courant continu dans un enroulement. Il y a aussi la résistance de freinage commandée par un hacheur serie.
    @+

  8. #7
    thon

    Re : freinage d'un moteur cc

    le moteur devient alors générateur, il faut absorber l'énergie en mettant une résistance aux bornes du moteur, cela s'appelle unr résistance de freinage.

  9. #8
    Electron 190

    Re : freinage d'un moteur cc

    Sur les moteurs continus industriels l'induit et l'inducteur sont séparés
    Il suffit d'inverser le sens de branchement de l'un des deux pour obtenir un freinage energique
    C'est aussi la methode utilisée pour changer le sens de rotation
    Tres utilisé sur les chariots élévateurs electriques conjointement à un variateur à thyristors pour la vitesse

  10. #9
    electrome

    Re : freinage d'un moteur cc

    Citation Envoyé par Electron 190
    Sur les moteurs continus industriels l'induit et l'inducteur sont séparés
    Il suffit d'inverser le sens de branchement de l'un des deux pour obtenir un freinage energique
    C'est aussi la methode utilisée pour changer le sens de rotation
    Tres utilisé sur les chariots élévateurs electriques conjointement à un variateur à thyristors pour la vitesse
    Salut. Je ne suis pas tout a fait d'accord ave ça. Inverer l'induit sur une MCC est dangereux, surtout avec des moyennes et grandes puissances ...
    Il est toujors préférable de d'inverser le sens de rotation d'un moteur ( quelque soit le type ) a basse vitesse, pour diminuer l'effort ( électrique et mécanique ) produit durant l'inversion...
    @+

  11. #10
    gui51

    Re : freinage d'un moteur cc

    Je me souviens qu'en branchant un petit moteur électrique sur un générateur de tension alternative, celui ci tournait dans un sens mais pas dans l'autre car la fréquence était trop petite mais rien ne s'endommageait. Par la, je veux dire que tu peux inverser la tension aux bornes de ton moteur pour le ralentir.
    Mais je laisse le doute : on avait utilisé un petit moteur de rien et le générateur n'était pas suruissant. Prend en compte ce que vient de dire electrome. Ne joue pas trop à ça avec une des puissances trop élevées et une vitesse de rotation également trop élevé.

  12. #11
    Electron 190

    Re : freinage d'un moteur cc

    J'ai oublié de préciser que la tension inverse est apliquée progressivement par le variateur
    J'ai travaillé dans l'entretien de chariots et cette methode etait tres utilisée il y a encore pas si longtemps (maintenant c'est fait par un ordi embarqué)
    Sur certain transpalette electrique l'inversion est faite dès que l'on relache l'accélérateur ce qui à pour effet de stopper l'engin pratiquement sur place
    Le variateur mesure la FCEM pour stopper l'envoi de courant dés l'arret pour eviter un retour en arrière
    Ces engins marche sous basse tension (de 24 à 72volts) mais sous des intensité très élevées
    Dernière modification par Electron 190 ; 04/03/2006 à 17h25.

  13. #12
    loic50

    Re : freinage d'un moteur cc

    Ok ok ! Merci à tous ! Pour ce qui est des moteurs industriels, je pense que c'est une autre pair de manche, il faudrait que je revoie mes cours d'électrotech pour être capable d'aborder le sujet sans dire trop de bêtise. Par contre, tt à l'heure j'ai lu dans un bouquin de robotique quelques pages concernant ce qu'ils appelaient le "regenerative brake" ou "dynamic brake". L'auteur aussi pense que c'est la meilleur solution en ce qui concerne les robots mobiles. Comme le disait déjà mécano41, mettre le moteur en court circuit, ou le brancher sur une faible charge, voir sur la batterie pour la recharger (un peu). Plus la charge est faible, plus çà freine ! C'était bien expliqué : si j'ai bien compris, ce qui peut endommager électriquement le moteur si on inverse la polarité en pleine rotation, c'est que l'on additionne alors la force électromotrice, enfin la tension générée par le moteur, à la tension appliquée au borne du moteur. Du coup on obtient une tension plus élevée que la normale, et donc un courant plus grand, ce qui peut endommager les enroulements. (durée de vie diminuée). Tout çà en plus des risques mécaniques.
    En ce qui concerne ce que tu écris, Gui, ton expérience me fait penser à la modulation de largeur d'impulsion. Si il y a une composante continue enplus de la tension alternative, le moteur doit filtrer l'alternatif grâce à son inertie, et finalement il ne voit plus qu'une tension continue. Je vois bien çà comme çà.
    Enfin pour conclure, merci à tous ! C'est bien comme forum ici. Il y a tellement de sujet que l'on s'y perd un peu, mais c'est positif !
    Loïc

  14. #13
    gui51

    Re : freinage d'un moteur cc

    Je te remercie Loïc pour ce petit ajout a propos de mon message même si j'ai pas tout à fait compris comment ça se fait qu'on se retrouve comme si on n'avait plus qu'une tension continue au niveau du moteur.
    Sinon, je suis tout a fait d'accord avec toi : forum très intéressant mais il est impossible de faire le tour des sujets.

  15. #14
    loic50

    Re : freinage d'un moteur cc

    Je sais pas si tu vas regarder à nouveau dans le coin, mais je réponds quand même, un peu tard, je m'excuse !
    La pwm, çà marche comme çà : tu envoie par exemple 12V dans ton moteur CC pendant 1ms, puis 0V pendant 1ms, puis 12V...etc. Finalement çà revient pour le moteur à envoyer 6V en permanence, il ne fait pas la différence. Ceci grâce à l'inertie du rotor (et de la charge) : 1ms ne suffit pas à freiner ou accélérer à bloc le moteur. Voilà voilà ! J'espère que je ne raconte pas trop de bêtises, mais c'est à peu près çà !
    @ plus
    Loïc

Discussions similaires

  1. Distance de freinage.
    Par EaGle58 dans le forum Physique
    Réponses: 7
    Dernier message: 10/07/2007, 08h30
  2. Freinage
    Par tomawok dans le forum Physique
    Réponses: 10
    Dernier message: 25/10/2005, 23h02
  3. Freinage d'un moteur asynchrone triphasé
    Par niko.gi dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/07/2005, 14h26
  4. freinage ATM
    Par moidibe dans le forum Archives
    Réponses: 9
    Dernier message: 12/08/2003, 18h24
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.