Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 33

Le "besoin" de souffrance.

  1. Dordon

    Date d'inscription
    mai 2004
    Âge
    29
    Messages
    454

    Le "besoin" de souffrance.

    Bonjour (ou plutot bonsoir...)

    On admet communément le souffrance comme un ennemi, soit mais n'est-ce pas un "bon" ennemi ? Je veux dire peut-on se passer de toute souffrance ? Pour illustrer un peu l'idée imaginons une situation extreme: des scientifiques qui auraient trouvé un procédé qui anihilerait toutes les souffrances dans le cerveau humain. Ne serait-ce pas à y regarder de plus près, une découverte néfaste?
    On combat la souffrance dans le but de la détruire mais cette lutte n'est elle pas une fin ? L'homme ne s'ennuierait-il pas sans la souffrance ?
    Voilà quelques questions dont je suis impatient de connaitre vos avis .

    Dordon

    PS: Je suis bien conscient que la souffrance physique et la souffrance "psychique" (tout le reste) ne sont pas de meme nature, je pense que mon post s'applique plutot à la souffrance "psychique".

    -----

    Dernière modification par Dordon ; 17/01/2005 à 22h48.
    DrDn en qwerty
     


    • Publicité



  2. Madarion

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Perpignan
    Âge
    43
    Messages
    1 182

    Cool Re : Le "besoin" de souffrance.

    Bonjour Dordon !
    La souffrance est nécessaire pour nous rectifier.

    Au niveau du corps humains,
    elle est le moyen d'alerte que l'inconscient utilise pour éduquer la conscience.

    Au niveau de nos rapport humain,
    elle est le moyen d'alerte que la l'être humain utilise pour montrer les erreurs de l'autre.

    Au niveau terrestre,
    elle est le moyen d'alerte que notre mère nature utilise pour dire aux êtres vivants quelle souffre.

    Au niveau de l'univers,
    elle est la punition ultime pour dire que nous n’avons pas réussit à suivre comme il se doit les trois alertes précédentes.

    Et la non souffrance et la preuve que nous avons bien fait le travail, suivie d’une vie éternel.

    Que pense tu de cette explication personnelle ?

     

  3. Dordon

    Date d'inscription
    mai 2004
    Âge
    29
    Messages
    454

    Re : Le "besoin" de souffrance.

    Je me perds moi même dans les profondeurs de se sujet .
    Citation Envoyé par Madarion
    Bonjour Dordon !
    La souffrance est nécessaire pour nous rectifier.
    On combat donc la souffrance pour prévenir les futures, c'est à dire dans une volonté de suprimmer la souffrance.
    Je me pose la question de l'origine de la lutte contre la souffrance... est-ce vraiment un moyen de suprimmer la souffrance? Cette lutte est peu être une fin en soi, un "plaisir", ou tout au moin un besoin pour l'homme. Il doit souffir pour s'occuper. Mon idée personnelle est donc de deplacer la cause de la lutte contre la souffrance, ça peut paraître inutile mais je pense qu'il est impératif d'en prendre conscience.
    Dordon
    Dernière modification par Dordon ; 18/01/2005 à 17h58.
    DrDn en qwerty
     

  4. GottferDamnt

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages
    1 301

    Re : Le "besoin" de souffrance.

    Pour moi la souffrance c'est comme le vent, si tu ne le sens pas tu n'as pas l'impression d'avancé... la souffrance est un repère, elle te rappelle que tu es toujours la, dans la merde, mais toujours là ^^
     

  5. kron

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    Nantes
    Âge
    30
    Messages
    1 680

    Re : Le "besoin" de souffrance.

    Citation Envoyé par GottferDamnt
    Pour moi la souffrance c'est comme le vent, si tu ne le sens pas tu n'as pas l'impression d'avancé... la souffrance est un repère, elle te rappelle que tu es toujours la, dans la merde, mais toujours là ^^
    Tu dis que la souffrance permet de te faire prendre conscience de ta position (de merde, je cite) mais ainsi, tu relies indubitablement la conscience a quelque chose de fondamentalement mauvais ou désagréable. C'est sur ce poitnde vue que je voudrais argumenter

    De prime, je suis d'avis de Madarion quand il dit que la souffrance est une sorte d'alerte. C'est effectivement le meilleur moyen pour nous prevenir de quelque chose qui ne tourne pas rond. Prenons un cas précis plus scientifiquement parlant. Il existe un cas de maladie génétique extrêmement rare pour lesquels les personnes atteintes ne ressentent aucune douleur. Ces personne doivent etre sous constante surveillance sous peine de risquer leur vie a chaque instant de leur journée. En effet, pour eux, il n'est pas de douleur physique pour les rpevenir d'une anormalité. Il ne se rendraient compte qu'ils se sont fracturé une jambe que lorsqu'ils en verrons l'os transpercer la jambe. Donc la souffrance est indispensable pour la survie de l'homme.

    Secundo, le souffrance n'est pas toujours quelque chose de désagréable. Dans maintes occasions la souffrance est le meilleur des remède contre un mal. La souffrance combat la souffrance, comme une lumière plus forte peut cacher une autre lumière. Et si nous associons la souffrance a la douleur, c'est d'un point de vue tout a fait superficielle (morale ou physique). Il faudrait creuser un peu sur les effets de cette souffrance... encore plus profondément.

    Enfin je voudrais donner un exemple. Il est nécessaire de signaler que dans certaines tribus guerrières (la plupart, meme) les blessures sont les signes de reconnaissances des vrais guerriers, et les combattants recherchent parfois la souffrance avec entrain. Ce ne sont ni des mazos, ni des dangeureuistes. La souffrance est alors considérée comme une vertue.
    Life is music !
     


    • Publicité



  6. monsieur Erisa

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    Nantes
    Âge
    41
    Messages
    10

    Re : Le "besoin" de souffrance.

    J'ajouterais juste, mais ça rejoint en partie ce qui a déja pu être dit, que la souffrance est parfois un point de passage : les rites initiatiques passent souvent par une ou des épreuves faisant souffrir (ça rejoint un peu l'exemple des guerriers).
    Egalement, je pense que la souffrance est ce qui nous fait prendre du plaisir. Non, je ne parle pas de masochisme (quoique, il faudrait savoir ce qui les motive !). Simplement, si on ne connait plus la souffrance, on ne peut connaitre l'absence de souffrance. Or je pense qu'il n'y a qu'un pas entre l'absence de souffrance et le plaisir. Rappelez vous lorsque vous vous êtes enfoncé une écharde dans le doigt, le "plaisir" en la retirant. De même, lorsque quelque chose nous oppresse (un accoudoir dans le train ...), ça nous fait vraiment "du bien" de se déplacer.
    Je vais un cran plus loin. Il est indéniable que le petit bébé ressent des douleurs physiques. Je ne suis pas sur mais je pense que la douleur psychique est une sorte de réminiscence des douleurs physiques qu'il a pu avoir. Plus il augmente sa capacité conceptuelle, plus il est capable de prévoir des situations (dans l'espace, le temps, suivant un concours de circonstances ...) qui peuvent amener à un mal physique et plus il est capable de souffrir psychiquement. Donc, restons bêtes pour ne pas souffrir (!!!) ou bien au contraire, on se dit que plus on est suceptibles de souffrir, plus on peut ressentir de plaisir.

    Je crois qu'on peut trouver d'autres exemples en philo où la possibilité du "moins" nous permet d'apprécier le "plus".
    J'ai pas trouvé Dieu dans l'annuaire, vous croyez qu'il est sur liste rouge ?
     

  7. GottferDamnt

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages
    1 301

    Re : Le "besoin" de souffrance.

    Citation Envoyé par kron
    Ce ne sont ni des mazos, ni des dangeureuistes. La souffrance est alors considérée comme une vertue.
    Oui bah pas par moi...

    Tu dis que la souffrance permet de te faire prendre conscience de ta position (de merde, je cite) mais ainsi, tu relies indubitablement la conscience a quelque chose de fondamentalement mauvais ou désagréable.
    pas besoin de répéter ce que j'ai dit... j'ai bien parlé de repère...
     

  8. kron

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    Nantes
    Âge
    30
    Messages
    1 680

    Re : Le "besoin" de souffrance.

    c'est vrai qu'à ce niveau la chacun peut avoir son propre point de vue. Et comme tu ne me laisses pas beaucoup de champ pour contre-argumenter, je vais dire ceci :

    Il serait inconcevable de vivre dans un monde sans ouffrance. Prenons pour exemple Adam et Eve dans la Bible. Ils vivaient dans l'Eden tranquillement, mais finalement, le manque de souffrance a été compensée par la punition du tout puissant. Enfin bref, pour dire que la souffrance fait partie d'un tout qu'on appelle "l'existence". Sans elle, l'existence perdrait ue partie de son sens.
    Life is music !
     

  9. GottferDamnt

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages
    1 301

    Re : Le "besoin" de souffrance.

    Citation Envoyé par kron
    c'est vrai qu'à ce niveau la chacun peut avoir son propre point de vue. Et comme tu ne me laisses pas beaucoup de champ pour contre-argumenter, je vais dire ceci :

    Il serait inconcevable de vivre dans un monde sans ouffrance. Prenons pour exemple Adam et Eve dans la Bible. Ils vivaient dans l'Eden tranquillement, mais finalement, le manque de souffrance a été compensée par la punition du tout puissant. Enfin bref, pour dire que la souffrance fait partie d'un tout qu'on appelle "l'existence". Sans elle, l'existence perdrait ue partie de son sens.
    Je n'aurais pas pris exemple sur la bible mais je suis assez d'accord avec toi
     

  10. Pythagoricien (ze best)

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Âge
    25
    Messages
    30

    Re : Le "besoin" de souffrance.

    Sans oublier que renoncer a la souffrance, c'est renoncer a presque tout, l'amour, la richesse...etc.. et aussi, a un de nos sens : le toucher... la question est profonde, si l'on est mazo, on dis qon a besoin de ça, moi, par exmple, je ne sui pas mazo, mais, parfois, j'éprouve le besoin de me prendre des coups.. je me tape moi-meme...
     

  11. Dordon

    Date d'inscription
    mai 2004
    Âge
    29
    Messages
    454

    Re : Le "besoin" de souffrance.

    Mon avis rejoint à peut près les votres. Seulement dire que la souffrance est un besoin, n'est-ce pas une fatalité? On se résili à la souffrance en nous disant "On ne peut pas s'en passer", conciderer la souffrance comme un besoin c'est peut être l'apaiser.

    Dordon qui signe son 100 eme message !
    DrDn en qwerty
     

  12. GottferDamnt

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages
    1 301

    Re : Le "besoin" de souffrance.

    Oui je ne pense pas que c'est une nécessité mais c'est quand même inévitable... je pense que c'est les sentiments dans leur globalité qui sont nécessaires et qui servent tous de repères !
     

  13. Pythagoricien (ze best)

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Âge
    25
    Messages
    30

    Re : Le "besoin" de souffrance.

    Regardez, si on ne souffrai pas, on ne serai pas non plus satisfait, voir mon topic...
    Jeune misanthrope entouré de son aïeul, qui lui apprend la sagesse, la vraie.
     

  14. kron

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    Nantes
    Âge
    30
    Messages
    1 680

    Re : Le "besoin" de souffrance.

    En plus, sans souffrance, on ne saurait pas ce qui est bien. Seule la souffrance fait ressortir et exalte les côtés agréables d'une chose. Si tout était sans souffrance, alors on ne connaitrai pas de joie.
    Life is music !
     

  15. Dordon

    Date d'inscription
    mai 2004
    Âge
    29
    Messages
    454

    Re : Le "besoin" de souffrance.

    Seule la souffrance fait ressortir et exalte les côtés agréables d'une chose. Si tout était sans souffrance, alors on ne connaitrai pas de joie.
    Et d'un poit du vue neurologique est-ce impossible ? Ce n'est vraiment pas mon domaine mais la joie peut elle exister sans souffrance d'un point de vue neurobiologique ?
    DrDn en qwerty
     


    • Publicité







Sur le même thème :


    301 Moved Permanently

    301 Moved Permanently


    nginx/1.2.1



 
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?
    Par Jean-Michel Tengang dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 83
    Dernier message: 12/07/2017, 23h12
  2. Pourquoi sommes nous "si mal protègés contre la souffrance lorsque nous aimons"?
    Par a mi me duele el corazon dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/01/2007, 22h15