Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 149

Précocité?

  1. #1
    ginko

    Question Précocité?

    Aux modérateurs: je ne sais pas trop ou poster ce sujet, s'il y a un meilleur endroit, n'hésitez pas à le déplacer.

    Voilà, suite à la lecture (partielle) de la discussion sur l'orientation des enfants précoces , je me suis reconnu dans certains de ces messages: très légerement exclu, désintéressé des préoccupation d'une part de mes camarades, pas spécialement attiré par les émitions qu'ils regardaient, et connaissant en 3ième la plupart des arbres que l'on rencontre dans nos rues et forêts... pourtant je suis tout à fait "normal" (j'aime quand même pas ce mot), aujourd'hui j'ai un certain nombre d'ami, je me sens pas exclu. En même temps, j'ai maintenant beaucoup de sources d'information (dont Futura) qui appaise mon appétit de savoir, on étudie les choses plus profondément et des choses plus intéressantes surtout au lycée; en terminale S, l'exclusion des "intellos" est largement minorée (surtout dans les grands lycées).
    Je tient quand même a précisé que je n'ai jamais eu le sentiment d'être exclu, ni d'être particulièrement intelligent. J'avais des facilités au collège, comme beaucoup de monde.

    D'ailleurs ce terme de précocité me gène car j'ai toujours eu l'impression d'être moins mûre que les autres... la précocité au sens intellectuel n'est pas d'ailleurs forcément une précocité au sens temporel du terme. D'après ce que j'ai pu entendre, je pense même (bien que n'ayant aucun argument pour appuyer ma thèse) que du moins un certain type de précocité provient à l'inverse d'une maturité retardée, et qui laisse donc plus de temps à l'individu pour développer certaines chaines neuronales. Je tire cette pensée d'un article de S&V qui expliquait la capacité qu'avaient les humains à apprendre facilement toute leur vie en supposant que notre encéphale ne parvient jamais réellement à maturité, et de certaines observations personnelles (et qui n'ont donc aucune valeur scientifique).

    Bref, je me demande si ce que j'attribuerais à une faible "précocité" en est vraiment une, et si d'autres personnes peuvent témoigner de façon sincère, et seulement comme elles le ressentent; je veux dire que je ne veux pas de jugement de valeur sur les témoignages, je ne veux pas juger les gens mais seulement en apprendre plus sur moi et certaines de mes impressions par le biais des autres.

    Ginko, l'adolescence c'est fait pour donner à penser lorsque l'on en sort.

    -----

    Une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison.

  2. Publicité
  3. #2
    triban

    Re : Précocité?

    Citation Envoyé par ginko
    D'ailleurs ce terme de précocité me gène car j'ai toujours eu l'impression d'être moins mûre que les autres... la précocité au sens intellectuel n'est pas d'ailleurs forcément une précocité au sens temporel du terme. D'après ce que j'ai pu entendre, je pense même (bien que n'ayant aucun argument pour appuyer ma thèse) que du moins un certain type de précocité provient à l'inverse d'une maturité retardée, et qui laisse donc plus de temps à l'individu pour développer certaines chaines neuronales. Je tire cette pensée d'un article de S&V qui expliquait la capacité qu'avaient les humains à apprendre facilement toute leur vie en supposant que notre encéphale ne parvient jamais réellement à maturité, et de certaines observations personnelles (et qui n'ont donc aucune valeur scientifique).
    roll:
    Bonjour

    Moi aussi, le terme de précocité me gène, il ne correspond pas à ma réalité ( papa d'un enfant précoce), cependant je n'ai pas trouvé de terme qui correspond mieux ( peut-être enfant qui à un décalage de compréhension avec les autres enfants).
    D'aprés la psy qui a testé mon gamin, il a un décalage entre son age mental et sa maturité, il avait une maturité d'enfant de son age et un age mental supérieur aux autres. Si j'ai bien compris le message les deux ne sont pas liés (je ne suis absolument pas expert).

  4. #3
    dupo

    Re : Précocité?

    coucou , comme mes messages ne passent jamais(au sens où ils sont toujours mal interprété, je vais juste poser des questions sans jugements).

    Est-ce qu'un élève qui a des bonnes notes partout (genre 17) (en histoire, math, sport,français, latin,...) est précoce ?
    il est juste intelligent ? il peut être intelligent, mais pas précoce ?
    on peut être précoce mais pas intelligent ? est ce que précoce équivaut à intelligent ?

  5. #4
    dupo

    Re : Précocité?

    D'aprés la psy qui a testé mon gamin, il a un décalage entre son age mental et sa maturité, il avait une maturité d'enfant de son age et un age mental supérieur aux autres. Si j'ai bien compris le message les deux ne sont pas liés (je ne suis absolument pas expert).
    sinon c'est quoi la différence entre maturité et âge mental ?
    (ça me fait penser au sketch des inconnu "mr gentil".)

  6. #5
    Domy

    Re : Précocité?

    Bonjour Ginko, Bonjour Triban,

    En fait je suis comme vous ... le terme de précoce ne me satisfait pas !

    Si nous utilisons ce terme c'est parce qu'il nous a été imposé par la dictature du politiquement correct sous la forme du sigle aseptisé et sans signification (EIP enfant intellectuellement précoce) Il fallait bien tordre le cou au concept d'individus intellectuellement doué voir surdoué.

    Ce terme est complètement inadapté, je suis d'accord avec vous. Tous les enfants doués intellectuellement ne se ressemblent pas. Je suis assez séduite par l'idée exprimée par Ginko selon laquelle les enfants se construisent pas paliers, développant tantôt leurs capacités intellectuelles tantôt leur agileté physique (c'est particulièrement net quand ils sont dans les premiers mois voire les toutes premières années de leur vie) Certains enfants qu'on dit précoces, apparaissent même comme très en retard sur tous les aspects matériels de la vie courante.... Je dirai pour les excuser, bien que ça m'agace prodigieusement, qu'ils ont la tête ailleurs et que s'habiller ne les intéresse pas, ils ne mobilisent pas leurs facultés pour si peu d'intérêt. Celà dit c'est très agaçant pour l'entourage !!! Mais ce n'est pas une généralité ... il y a aussi des enfants qui ont les pieds sur terre et qui exercent leur "don" d'une manière très expérimentale et très terre à terre. Pour peu qu'ils soient soucieux de leur image et même un peu séducteurs , ils auront à coeur d'être bien habillés et mobiliseront l'attention nécessaire. Il n'y a pas de profil type du surdoué, il y a quand mêmes des tendances qu'on trouve un peu partout sur les sites dédiés aux "enfants précoces" ... Ce ne sont que des tendances ... qui seront toujours pondérées par le caractère et les aspirations de l'enfant et par son entourage.

    En fait pour apporter des éléments de réponse aux interrogations de Ginko, Qu'est-ce qu'un enfant précoce ? ou Suis-je un enfant précoce ? Je dirais qu'il ne faut pas se poser la question dans l'absolu.

    La réalité est que chaque individu est différent et que nos personnalités voire notre intelligence se composent de multiples facettes avec pour chacune des facultés plus ou moins affirmées.

    Les parents attentifs cherchent à ce que les facultés de leur progéniture puisse s'exprimer le plus complètement possible. Ils espèrent un développement harmonieux de la personnalité de l'enfant puis de l'adolescent. Ils cherchent à lui offrir les outils de son épanouissement.

    La raison pour laquelle on peut être amené à se préoccuper de savoir si l'intelligence d'un enfant ou d'un ado est hors norme c'est quand on s'aperçoit qu'un grain de sable est en train d'enrayer cet épanouissement.

    Quand je dis qu'on ne peut pas parler de douance (tant pis si c'est un anglicisme, je préfère à précocité) dans l'absolu mais par rapport à un environnement, je veux dire que le grain de sable n'est pas intrinsèque. Il vient de la perception que l'enfant a de sa propre image renvoyée par l'environnement dans lequel il se trouve.

    Les réactions d'un enfant anormalement intelligent sont différentes et multiples. Tous vont ressentir la facilité par rapport à ce que l'on exige d'eux en classe, puisque l'école est bien le noeud ou s'exprime le problème. Certains vont affirmer leur supériorité sans complexe dans un premier temps puis vont peut-être être rejetés et finir par s'isoler et se réfreiner pour ne pas être la cible de railleries. D'autres auront instinctivement préféré se cacher parce que leur caractère ne les incite pas à se mettre en avant. D'autres vont extérioriser leur malaise par une indiscipline caractérisée... La liste n'est pas exhaustive. Et les comportements du même individu pourront ne pas être les mêmes en fonction de l'enseignant de la matière enseignée ou des camarades qui sont autour.

    Il n'est pas exclu que certains enfants même avec d'énormes capacités ne se sentent pas mal à l'aise en classe et soient parfaitement intégrés. Ils peuvent même apparaître comme leader dans la cour de récréation. Ce sont certainement eux qui sont les plus difficiles à détecter. Ils s'installent dans une sorte d'oisiveté qui n'exclut pas leur réussite scolaire mais ils n'exploitent pas pour autant leur potentiel.

    Non seulement certains enfants sont bloqués dans leur épanouissement mais en plus ils s'installent dans l'oisiveté. Ce qui est grave à mon sens c'est que d'une part leur intellect n'étant pas sollicité j'imagine qu'il doit s'étioler (je n'ai pas la compétence pour l'affirmer) et d'autre part leur réussite facile ne les incite pas à fournir d'effort. Or c'est en forgeant qu'on devient forgeron et en travaillant qu'on acquiert la capacité de travail qui sera nécessaire un jour.

    Ce que recherchent les parents d'enfants précoces (Triban pourra sûrement le confirmer) ce n'est pas la réussite scolaire ou sociale de leur progéniture (encore que ce mobile peut tout à fait se concevoir). Ce qu'ils souhaitent davantage c'est le bien-être immédiat et à moyen et long terme de leur enfant. Qu'il soit à sa place dans la société. Il n'y a rien de pire que d'avoir un métier dont on ne retire qu'un salaire et aucune satisfaction. Or il est dommage que des enfants qui aiment réfléchir n'acquièrent pas les outils pour le faire rigoureusement et puissent s'éclater plus tard dans leur vie professionnelle.

    Voilà je ne crois pas avoir répondu à la question ... C'est un peu ma spécialité ^^ J'ai peut-être apporté quelques pistes ...
    Dernière modification par Domy ; 06/01/2005 à 09h04.

  7. #6
    GottferDamnt

    Re : Précocité?

    Citation Envoyé par dupo
    coucou , comme mes messages ne passent jamais(au sens où ils sont toujours mal interprété, je vais juste poser des questions sans jugements).

    Est-ce qu'un élève qui a des bonnes notes partout (genre 17) (en histoire, math, sport,français, latin,...) est précoce ?
    il est juste intelligent ? il peut être intelligent, mais pas précoce ?
    on peut être précoce mais pas intelligent ? est ce que précoce équivaut à intelligent ?
    sinon c'est quoi la différence entre maturité et âge mental ?
    (ça me fait penser au sketch des inconnu "mr gentil".)
    Salut

    Donc non un élève ayant des bonnes notes n'est pas forcement "précoce"... et non plus forcement très intelligent . Je pense qu'un enfant précoce n'est pas plus intelligent dans le sens où la plupart des gens l'entendent (érudit à lunettre cloitré dans sa bibliotèque genre gollum ) mais qu'il a un état d'esprit plutot différent qui lui attribut des centres d'intérêt un peu plus fouillés que ceux normallement évoqués par les autres enfants dits "normaux" .

  8. #7
    ginko

    Re : Précocité?

    Citation Envoyé par Domy
    Bonjour Ginko, Bonjour Triban,

    En fait je suis comme vous ... le terme de précoce ne me satisfait pas !

    Les réactions d'un enfant anormalement intelligent sont différentes et multiples. Tous vont ressentir la facilité par rapport à ce que l'on exige d'eux en classe, puisque l'école est bien le noeud ou s'exprime le problème. Certains vont affirmer leur supériorité sans complexe dans un premier temps puis vont peut-être être rejetés et finir par s'isoler et se réfreiner pour ne pas être la cible de railleries. D'autres auront instinctivement préféré se cacher parce que leur caractère ne les incite pas à se mettre en avant. D'autres vont extérioriser leur malaise par une indiscipline caractérisée... La liste n'est pas exhaustive. Et les comportements du même individu pourront ne pas être les mêmes en fonction de l'enseignant de la matière enseignée ou des camarades qui sont autour.
    Etant de nature timide, je ne me suis jamais affirmé fortement, mais je ne me suis jamais fait exclure par les autres... Personne ne m'a jamais dit que j'était précoce (le savaient-ils? ça m'étonnerait) et tant mieux, mais je crois tout de même avoir certaines capacité intellectuelles plus développées que la moyenne. (Je ne dit pas plus intelligent que les autre, mais plus doué dans certains domaines relatifs à la concentration, la compréhension ou la logique).

    Il n'est pas exclu que certains enfants même avec d'énormes capacités ne se sentent pas mal à l'aise en classe et soient parfaitement intégrés. Ils peuvent même apparaître comme leader dans la cour de récréation. Ce sont certainement eux qui sont les plus difficiles à détecter. Ils s'installent dans une sorte d'oisiveté qui n'exclut pas leur réussite scolaire mais ils n'exploitent pas pour autant leur potentiel.

    Non seulement certains enfants sont bloqués dans leur épanouissement mais en plus ils s'installent dans l'oisiveté. Ce qui est grave à mon sens c'est que d'une part leur intellect n'étant pas sollicité j'imagine qu'il doit s'étioler (je n'ai pas la compétence pour l'affirmer) et d'autre part leur réussite facile ne les incite pas à fournir d'effort. Or c'est en forgeant qu'on devient forgeron et en travaillant qu'on acquiert la capacité de travail qui sera nécessaire un jour.
    Je ressent particulièrement celà, heureusement, ma mère m'a poussé à travailler à l'école primaire et au collège, mais j'ai le sentiment qu'elle aurais pu pousser un peu plus sans le moindre domage pour moi. Je ne le regrette pas, on vit dans le présent, pas dans le passé, et je suis plutot bien aujourd'hui, mais ce n'est pas le cas pour tout le monde... les enfants peuvent être si méchants entre eux. Y'a aussi des parents qui devraient être éduqués... La télé n'est pas une nounou!!!.

    D'après ce que j'ai compris, on parle d'enfant précoce lorsqu'il le vit mal, pas lorsqu'il l'est "réellement" si je puis dire.
    Une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison.

  9. #8
    illouca
    Invité

    Re : Précocité?

    Difficile votre sujet, car il est très intime et révéle des témoignages très touchants...

    Peut-etre réfléchir dans le sens de la difficulté, tout comme les handicapés, du fait d'être identifiés et souvent stigmatisés...

    les "enfants précoces", au-delà d'une réalité psychologique, est un terme qui démarque et sert à séparer des autres. Il contribue à faire vivre l'idéologie du don.
    Qu'il existe des différences entre enfants, je le crois, mais cette logique de séparation, qui est plus qu'un classement me semble nocive pour les enfants eux-même car il réveille l'idée du don de naissance.

  10. #9
    GottferDamnt

    Re : Précocité?

    Citation Envoyé par illouca
    Peut-etre réfléchir dans le sens de la difficulté, tout comme les handicapés, du fait d'être identifiés et souvent stigmatisés...
    Il ne faut pas non plus abusé... c'est une très mauvaise comparaison

    Franchement je trouve qu'on commence à dramatiser, j'aimerais également qu'on me dise combien d'enfant non précoce sont mal dans leur vie? Tout le monde a ses soucis et on dirais que dans ce cas-ci on rejète tout sur quelque chose qui n'en ait pas forcement la cause.

    Citation Envoyé par Ginko
    et tant mieux, mais je crois tout de même avoir certaines capacité intellectuelles plus développées que la moyenne. (Je ne dit pas plus intelligent que les autre, mais plus doué dans certains domaines relatifs à la concentration, la compréhension ou la logique).
    C'est peut être parce que les autres ne s'y intéressent pas qui tu es plus doué dans ces domaines non? D'ailleur une concentration élevé n'est pas vraiment une spécificité des enfants précoces...

    @++

  11. #10
    Domy

    Re : Précocité?

    Bonjour à tous,

    D'après ce que j'ai compris, on parle d'enfant précoce lorsqu'il le vit mal, pas lorsqu'il l'est "réellement" si je puis dire.
    Bien évidemment non, on ne parle pas d'enfant précoce seulement quand ils sont mal mais bien quand il le sont. Je me suis sans doute mal exprimée si tu as lu cela dans mes propos

    Seulement effectivement, quand on veut faire prendre conscience des problèmes que ces enfants rencontrent (et pas seulement dans leur enfance comme le laisse supposer le sigle EIP) aux professionnels de l'éducation ... On est obligé de stigmatiser le mal-être. Fort heureusement il y a des enfants doués qui s'en sortent, ce que je trouve dommage c'est qu'ils s'en sortent seulement ... Ceux qui exploitent vraiment leur « don » sont très minoritaires

    Je trouve ta remarque intéressante : si tes parents ont beaucoup exigé de toi, ils auraient, malgré tout, pu faire plus ...

    Le reproche que l’on fait bien souvent aux parents qui fixent des objectifs élevés (et qui sont en effet très souvent en dessous de la réalité), est qu’ils volent leur enfance à « leurs enfants » Quelle incommensurable bêtise ! C’est exactement l’inverse on essaie de leur donner les moyens de s’exprimer un tant soi peu dans leur domaine de prédilection.

    Peut-etre réfléchir dans le sens de la difficulté, tout comme les handicapés, du fait d'être identifiés et souvent stigmatisés...
    Franchement je trouve qu'on commence à dramatiser, j'aimerais également qu'on me dise combien d'enfant non précoce sont mal dans leur vie? Tout le monde a ses soucis et on dirais que dans ce cas-ci on rejète tout sur quelque chose qui n'en ait pas forcement la cause.
    En effet, il serait bien de ne pas dramatiser, mais je crois quand même que l’on peut faire porter à l’école une part non négligeable de responsabilité dans le malaise que rencontrent les enfants doués intellectuellement. Je m’en expliquerai sur un fil voisin qui évoque le rôle des parents et celui des enseignants et qui soulève en particulier le problème de l’hétérogénéité des classes.

    Qu'il existe des différences entre enfants, je le crois, mais cette logique de séparation, qui est plus qu'un classement me semble nocive pour les enfants eux-même car il réveille l'idée du don de naissance.
    Cette idée n’est pas fondamentalement nocive, à condition que l’enfant considère que ce don implique le devoir de le cultiver.

    Cette différence devrait à mon sens être surtout présente dans la tête des enseignants qui ne devraient pas la nier mais au contraire la prendre en compte et exiger plus des enfants qui peuvent plus. Dans les premières années d’école, ils ne demandent généralement qu’à s'impliquer davantage. On les oblige beaucoup trop à se retenir.

    Bon week-end

  12. #11
    ginko

    Re : Précocité?

    Citation Envoyé par Domy
    Je trouve ta remarque intéressante : si tes parents ont beaucoup exigé de toi, ils auraient, malgré tout, pu faire plus ...

    Le reproche que l’on fait bien souvent aux parents qui fixent des objectifs élevés (et qui sont en effet très souvent en dessous de la réalité), est qu’ils volent leur enfance à « leurs enfants » Quelle incommensurable bêtise ! C’est exactement l’inverse on essaie de leur donner les moyens de s’exprimer un tant soi peu dans leur domaine de prédilection.
    Effectivement, hors de question de tomber dans l'excès, comment doser, c'est une autre question...

    Bien, je n'ai pas eu les réponses que j'escomptait (témoignages d'autres jeunes, non déclarés "EIP", mais qui semble-t-il auraient pu l'être...) mais je pense avoir assez d'éléments pour répondre à mes questions... en gros, je dirais: "tant mieux", je suis bien comme je suis, pourquoi vouloir être "mieux" (dans une certaine mesure, "plus intelligent, dans le sens de pouvoir jouir de toutes mes capacités) et surement plus malheureux???

    Merci, Ginko.
    Une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison.

  13. #12
    Khadx

    Re : Précocité?

    Certains vont affirmer leur supériorité sans complexe dans un premier temps puis vont peut-être être rejetés et finir par s'isoler et se réfreiner pour ne pas être la cible de railleries.

    Voilà, je suis un peu timide face au thème de la discussion ci-présente. Je me suis senti particulièrement visé lorsque j'ai lu ce que j'ai inscrit en italique au-dessus. Au primaire, j'affirmais ma facilité et mon succès, jusqu'à ce que les railleries me fassent taire. Par la suite, je suis devenu l'ami des railleurs, question d'être intègre, et je le suis resté fidèlement jusqu'à la fin de mes études secondaires. Par la suite, j'ai rencontré d'autres personnes qui me permettaient d'être moi-même : je devais me conformer à des sujets et activités qui ne me plaisaient pas, avec les railleurs. D'ailleurs, j'étais plutôt solitaire durant cette époque. Je ne prétends pas être un enfant précoce, mais il est définitif que, particulièrement durant mon enfance, j'avais des « décalages de centres d'intérêts » avec les autres élèves. (J'adorais tout ce qui était philosophique et relié aux sciences, comme aujourd'hui d'ailleurs)

    Ainsi, j'ai passé beaucoup de temps dans des milieux ou je m'exprimais ouvertement, et ou même je possèdais un titre quasi qualifiable de leader. Pourtant, je n'étais pas à ma place et j'en suis entièrement conscient. Pour parler des résultats scolaires, ceux de l'époque m'épatent encore, si l'on fait un ratio efforts-résultats.

    Dans l'espoir que ce bref témoignage ait apporté un petit quelque chose à votre discussion,

    Maxime

  14. #13
    Tix

    Re : Précocité?

    personnelle ment ,je ne me considere pas comme "précoce "
    mais depuis la maternelle à peu pres ,on me "fait pensé au contrair" ,en effet ,quelques personnes dans mon entourage (profs ,entourage proche), ont ou ont eu quelques soupçon ,je n'ai pas encor tout à fait réussi à "rentrer dans le moule scolair" ,d'apres leurs propres expressions ,l'integration sociale n'est pas brillante nonplus,,voila que l'année 2002 ,ont me fait passé un "test d'aptitudes" ,la réponse sortante n'est pas tres clair ,on me dit "qu'il ny à pas de problemes" ,et ,l'année dernier ,je trouve un bouquin dans une étagere ,qui parlai de ca ,
    je le lis ,et j'ai l'impression que la plus part des situations recencée me décrive ,:
    -un peu dépressif sur les bord
    -difficultées sociales et scolaire
    -ne "sait pas travailler"
    -compréention rapide voir tres
    -par enui[...]se terre dans ses reves ,et ne redescend pas ,ce qui lui fait louper des étapes ce qui lui fait dfaut par la suite
    -tics nerveux
    -un language élaboré
    -vif
    -curieux
    -expérimentateurs
    -quand un sujet les intéresse les enfent précoces sont capables d'oubiler le monde qui les entoure pour s'immerger totalement dans leurs activitées
    -l'orsqu'un sujet les ennuye, ils s'évadent dans leurs immaginair fécond et se transforme en cancres distraitsmais ils répondent à des questions difficiles qu'il ne sembles pas avoir entendue
    -"un niveau de réflexion et vocabulair tres élevé" (?)
    -humour noir
    -peu sur de soit
    -et d'autres "facultées"ou caracteristiques sitée plus haut...

    ,commenr dois-je comprendre le "il n'y à pas de probleme qui t'empeche de réussir ..." débité à longueur de journée par les profs ,et les deux psycologues ?
    Dernière modification par Tix ; 16/01/2005 à 13h38.

  15. #14
    Tix

    Re : Précocité?

    Ainsi, j'ai passé beaucoup de temps dans des milieux ou je m'exprimais ouvertement, et ou même je possèdais un titre quasi qualifiable de leader. Pourtant, je n'étais pas à ma place et j'en suis entièrement conscient. Pour parler des résultats scolaires, ceux de l'époque m'épatent encore, si l'on fait un ratio efforts-résultats.
    en fait , ma quasi seule activitée "sociale" (?) ,se résume à ca ,uniquement sur le web ,avec des personnes plus agée pour la plus part ....

  16. #15
    Tix

    Re : Précocité?

    en rapport à au dessus :
    précoce ,c'est comme surdoué ,c un terme arbitraire sans valeur sur d'apres moi ,je déteste ces mot ci ,c'est vrai ... ,pourquoi "surdoué"? ou précoce ?

    mon pere l'était ,est ce une facultée qui "se transmet" (sérieusement).........

  17. #16
    ginko

    Wink Re : Précocité?

    Je pensait cette conversation close... mais au contraire, elle reprend de plus bel!!! Les "témoignages" que j'espérait sont arrivés un peu tard, mais j'arrête de parler de moi...

    Le cas de Tix me semble plus "grave" que le mien... je veux dire que ton entourage l'a remarqué ... ceux qui semble être à double tranchant. D'un côté ils peuvent t'encourager et te donner de la confiance en toi, mais de l'autre (et peut-être plus fortement) ça peut se retourner contre toi. Je comprend le désagréable de ta situation. Déjà qu'en général, "on" est pas sur de nous, si en plus les autres doutent, essaient en permanence de te dire "tout est normal" alors qu'ils constatent bien qu'il y a un truc (qui peut par allieurs être la conséquence de leurs attitudes). Bref, ils ne t'aident pas. Souvent je me sent seul, alors que j'ai plein d'amis; j'imagine que ta pseudo vie sociale ne doit pas te contenter, mais c'est clair que c'est pas facile d'aller vers les autres... comment faire lorsqu'ils parlent de série télé, de foot, ou de plein d'autres trucs que tu ne trouvent pas intéressants, comment faire lorsque tu as envie de leurs parler des dernières découvertes scientifiques dont ils se foutent complétement, comment faire lorsque tu t'ennuie à mourir en cours de français? (en tout cas c'était mon cas) Bah, je n'ai pas vraiment de réponse, mais je sais à quel point les amis sont importants. Il y a pas quelqu'un à qui tu pourrais te confier? C'est dur de se livrer à quelqu'un, mais ça t'enlève un de ces poids du coeur et ça permet de prendre du recul par rapport à ta vie en devenant presque auditeur de ta propre vie lorsque tu la raconte.
    Je sais pas dans quelle classe tu es, mais si tu es en 3ième, t'inquiètes pas, ça va être plus facile dans l'avenir, grâce à l'orientation: plus tu monte de niveau, plus tu te spécialise, il s'organise un tri et arrivé en terminale, tu te retrouve avec plein de gens qui ont des centres d'intérêt proches des tiens. En TS, y'a forcément un mec (ou une fille ) avec qui tu peut débattre de trucs scientifiques, ou qui aiment Stargate ,etc... et puis le programme va plus en profondeur dans les choses (pas assez à mon humble avis, mais on fait avec ) Et j'imagine (je suis encore en TS...) qu'après le bac, si t'arrive à étudier ce que tu veux, y'a plus de problème .

    Citation Envoyé par Tix
    précoce ,c'est comme surdoué ,c un terme arbitraire sans valeur sur d'apres moi ,je déteste ces mot ci ,c'est vrai ... ,pourquoi "surdoué"? ou précoce ?
    Ouais, comme beaucoup de gens, mais je crois que pour beaucoup d'autres personnes, c'est plus simple comme ça...

    Ginko, si ça te dit de parler, balance un MP
    Une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison.

  18. #17
    Tix

    Re : Précocité?

    Ouais, comme beaucoup de gens, mais je crois que pour beaucoup d'autres personnes, c'est plus simple comme ça...
    c'est sur ,les gens aime et se rassurent en pensant qu'il peuvent s'appuyez sur une élite ,qui ne l'est pas forcément dailleur ,c'est pourquoi ,"ils" ne pesent pas forcément la gravitée des termes empoyés ! ,apres tout ,"surdoué" et moin approprié que précoce d'apres moi , ,et ils "sublime" vocabulairement certains gens qu'il appréhendent avec une sorte "d'occultisme"(?),ou de curiositée divine ... ce qu'il ,j'en suis persuadé , n'est pas le cas
    la preuve ,personne ne semble avoir de "super pouvoir" et tout le monde à des failles ,enfait ,apres tout ,se n'est qu'un mot ,passont !lol

    merci pour tout en tout cas ,tes dirs vont pouvoir servir de support à de plus profondes réflections ,()

    merci encor , @++ Tix.

  19. #18
    triban

    Re : Précocité?

    Bonjour

    Il y a un article de sur les « surdoué » paru dans le magazine « LA RECHERCHE », c’est une interview de SIAUD FACCHIN

    La première partie de l’article explique l’apparition du test de QI (premier test en 1904), le test de QI permet actuellement de déterminer un rang par rapport à une population de référence.

    Actuellement le calcul pour déterminer le QI total est le score global compensé de deux sous-unités le QI verbal et le QI performance..

    Il va y avoir une modification de la détermination de ce QI, ( nous appliquons les tests conçus au USA), il va y avoir quatre indices, compétences verbale, raisonnement perceptif, mémoire de travail, vitesse de traitement de l’information.

    Toujours d’après SIAUD FACCHIN, ce n’est qu’un indicateur, certaines personnes ayant un QI élevé cache des problèmes d’angoisses internes.

    Les enfants ayant un QI supérieur a la moyenne ont une mémoire à court terme performante et une vitesse de transmission des influx nerveux plus élevée.

    Les problèmes « des surdoués » :

    Elle a rencontré un grand pourcentage de « surdoué » dépressif, ces enfants utilisent beaucoup plus l’hémisphère droit, or les cet hémisphère est celui qui réagit aux émotions ( hémisphère gauche procède par déduction).

    De plus ces enfants ont des problèmes à partir de la classe de quatrième, il est demandé aux enfants d’utiliser des procédures de raisonnement qu’on a enseignées depuis le CP, or ces enfants ne les ont jamais utilisées !!!

    A l’adolescence, les problèmes empirent, ils se sentent différents, n’arrivent pas s’intégrer à un groupe et découvrent leurs limites.

    Le risque est la dépression ( voir pire (ce n’est pas dit dans l’article)).

    Elle souligne que ce n’est pas le cas pour tous les « surdoués ».

    J’ai très fortement résumé cet article, il manque certains passages, le mieux pour bien comprendre et je pense d’acheter cette revue ( elle traite aussi des arrêts programmes du traitement du SIDA).

    Pour les parents ayant un enfant « surdoué », je pense qu’une des présidentes d’association a le mieux résumé en disant que les parents font ce qu’ils peuvent ( il n’y a pas de recette miracle). Par contre il y a un certain nombre de « truc » permettant de « non mal » gérer son enfant.

    Je me répète en disant que les tests de QI ne mesure pas l’intelligence, le terme de « surdoué ou précoce » n’est pas approprié mais il n’y a aucun terme approprié « surdouance ?», Effectivement ces enfants ne sont pas les seules à avoir des problèmes, mais les nier n’est pas une solution.

    Il ne faut pas trop en vouloir aux parents, généralement il font ce qu'il peuvent.
    Bon courage
    Dernière modification par triban ; 17/01/2005 à 12h31.

  20. #19
    L'Hérétique

    Re : Précocité?

    Salut,
    Je trouve ce fil très interessant, il me remémore une partie de mon enfance ( lol, je vais avoir 47 ans!).
    Mais, comme je suis d'accord avec la pluspart des opinions présentées, je ne m'étendrais pas sur mon cas personnel.
    J'ai, depuis des années dejà, cherché à entrer en contact avec des gens "hors normes" et j'ai dévolu une part de mon temps libre à essayer de les aider dans le sens que, ayant souvent ressenti chez eux une sorte de mal-être et de sentiment d'incompréension, je me suis efforcé de leur faire accepter ces différences et de les considérer comme une qualité, me suis-je trompé ? peut-être, mais j'ai des retours comme quoi mon attitude à leur égard avait été plutot bénéfique.
    Il est une chose qui m'a sans doute beaucoup aidé, c'est que depuis longtemps, j'essaye de me "mettre à la place de l'autre", et c'est devenu une sorte de processus automatique, ce qui facilite grandement la communication.
    En une dizaine d'années, je me suis retrouvé à discuter avec environ une trentaine de ces personnes, et mes efforts ont aussi consisté à les mettre en contact les uns avec les autres, en jouant sur leurs affinités réciproques, certains sont devenus amis depuis plusieurs années et s'aident aussi mutuellement car la vie n'est pas aisée pour les gens "différents".

    A+

  21. #20
    Domy

    Re : Précocité?

    Bonjour à tous,

    Tix et Ginko, vos témoignages m'interpellent.

    Comme le dis Triban, les parents font ce qu'ils peuvent.

    Dans mon esprit, identifier la cause d'un mal-être me semblait devoir permettre de mieux s'accepter. J'ai eu l'impression que mon fils le vivait de cette manière.

    Tix résume bien la description que l'on trouve assez souvent sur les EIP. Je trouve cette approche très négative, on lit rarement (sans doute parce que ce ne serait pas politiquement correct) une description positive des traits de caractères communs à beaucoup d'EIP. Or il me semble important de positiver cet état de douance que vous appelez comme vous voulez, nous sommes d'accord sur l'inadéquation du vocabulaire.

    POurquoi dit-on les EIP "décrochent" en fin de collège ou au début du lycée. Ils n'ont pas de méthode de travail ils ne savent pas fournir un effort.

    Le problème est qu'on ne leur a jamais demandé de se surpasser ils sont capable d'apprendre 4 vers d'un poème en le lisant une fois, on devrait leur demander d'apprendre le poème entier pour qu'ils aient un effort à fournir dès l'école primaire pour ensuite être capables de le faire quand celà devient nécessaire.

    Autre raison du décrochage, ils n'ont pas de méthode de travail ... c'est bien naturel puisque la plupart des réponses aux pb qui leurs sont posés sont intuitives, et coulent de source. Ils ont par contre des difficultés à appliquer les raisonnements construits quand les problèmes se compliquent. Mais en primaire et au collège ils ne se compliquent jamais assez pour que nos EIP soient obligés d'utiliser un raisonnement construit. Pas étonnant qu'au moment opportun il ne se rendent pas compte que c'est ce qu'il leur manque.

    Je pense comme les nombreuses associations de parents d'EIP, que l'enseignement que nous connaissons en France est totalement inadapté pour ces enfants et que le manque d'exigence et la pauvreté des programmes scolaires est responsable du malaise.

    Il est évident que plus les EIP avancent en âge, plus ils ont besoin d'échanger avec d'autres qui partagent un peu leurs centres d'intérêts. Le décalage me paraît moins grand entre deux enfants de 7-8 ans qu'entre deux ados de 12-13 ans et pourtant il est déjà énorme.

    A 7 ans j'étais sidérée de voir mon fils jouer au monopoly avec des enfants de son âge, ils ne jouaient pas au même jeu. Les uns poussaient des pions et jetaient un dé en partageant un moment de convivialité, l'autre optimisait les gains et appréciait la rentabilité de ses investissements et la probabilité de survenue d'un incident.

    Ma perception du problème est qu'il est préférable qu'un EIP soit dépisté le plus rapidement possible à condition que cette découverte s'accompagne d'exigences particulières de manière à lui donner des occasions de solliciter ses capacités hors norme.

    Si le discours des associations d'EIP est négatif et allarmiste, je pense que c'est pour attirer l'attention et permettre que des efforts particuliers soient fait en direction de ces enfants. Je reconnais que je suis la première à mettre l'accent sur les traits négatifs pour faire prendre en compte cette particularité.

    Mais vous devez prendre du recul, à terme c'est une chance si vous arrivez à gérer et à donner le coup de collier au moment opportun . Le fait de savoir que ce moment arrivera me semble être un atout pour ne pas laisser passer le train. Je pense donc qu'il est important que les EIP connaissent leur particularité pour mieux l'assumer.

    Je ne sais pas si mon post est très clair et s'il reflète mon état d'esprit. J'espère vous montrer qu'il vaut mieux savoir et prendre en compte que jouer à l'autruche et laisser le danger vous submerger.

    Le danger étant de vous retrouver en marge des études qui vous auraient permis d'exprimer vos talents dans votre vie professionnelle demain.


  22. #21
    Tix

    Re : Précocité?

    slt

    en effet ,il se trouve(peu etre que ca n'a rien à voir) ,mais j'ai redoublé ma quatrieme ,je suis souvant déprimé ...

    en effet ,le QI ,c'est ,d'apres ce que je comprend ,un indice de capacitée que l'on reporte et compar au autres QI de la moyenne enregistré dans la catégorie d'age (???,a vérifier)

    mais je ne sais toujours pas ce que je dois penser de ce que m'a dit la psy .... ,c'est pas grave ,qu'est-ce que ca va changer ?()

    @++ Tix.

  23. #22
    Tix

    Re : Précocité?

    je ne pense toujours pas me considérer comme "précoce ", mais en effet ,j'avoue que j'usqu'en 4eme ,je n'avai jamais appris une lecon et je me rend compte que je vais devois m'y fair ....
    et il est aussi vrai que dans quasi toute les matieres ,je m'ennuye comme un rat mort ... , est-ce normal de devoir se tappé 7 heures de cour grassouillette à jouer avec un compas ?(je pense pas :\)
    et l'éducation nationale ?,que fait elle pour aider les gens précosse ?(elle donne ses sous à l'armée ...)

    dsl d'avoir pété un cable ...(passez le terme)

    @++ Tix.

  24. #23
    GottferDamnt

    Re : Précocité?

    euh l'armée francaise c'est pas trop ca !

  25. #24
    Tix

    Re : Précocité?

    bhon ,alors pour loger le g8 dans des palaces magestueux ,la bonne retraite des employé de l'élisé ext ... (l'armé c'est vais que c'est moins important ... ) ,sans polimiquer ,ils pourrai quand meme se soucier de l'avenir un peu ... non ?,mais je m'écarte du sujet ...

    @+ Tix.

  26. #25
    triban

    Re : Précocité?

    Citation Envoyé par Tix
    personnelle ment ,je ne me considere pas comme "précoce "
    mais depuis la maternelle à peu pres ,on me "fait pensé au contrair" ,en effet ,quelques personnes dans mon entourage (profs ,entourage proche), ont ou ont eu quelques soupçon ,je n'ai pas encor tout à fait réussi à "rentrer dans le moule scolair" ,d'apres leurs propres expressions ,l'integration sociale n'est pas brillante nonplus,,voila que l'année 2002 ,ont me fait passé un "test d'aptitudes" ,la réponse sortante n'est pas tres clair ,on me dit "qu'il ny à pas de problemes" ,et ,l'année dernier ,je trouve un bouquin dans une étagere ,qui parlai de ca ,

    ,commenr dois-je comprendre le "il n'y à pas de probleme qui t'empeche de réussir ..." débité à longueur de journée par les profs ,et les deux psycologues ?
    Bonjour

    Le problème est toujours débattu, j'ignore si tu es ou n'es pas précoce (l'important n'est'il pas que tu trouves ton équilibre), cependant certains psy expliquent qu'il ne faut pas traumatiser les enfants, que passer ce test ou le resultat du test risque de les traumatiser.
    Chaque psy a sa version, sa solution comme plusieurs intervenants l'ont dit, chaque enfant a sa personnalité, il n'est pas simple d'avoir une réponse unique.

    Cependant, il y a probablement d'autres raisons qui peuvent expliquer ton comportement ( je ne suis pas psy).

  27. #26
    Tix

    Re : Précocité?

    mais en meme temp , laisser plané un doute c pas tres simpa non plus ...

  28. #27
    ginko

    Re : Précocité?

    Moins je le regarde plus ce fil avance, lol!

    Je pense que la scolarité est un noeud dans ce "problème".
    C'est elle qui révèle ce problème en "confrontant" les jeunes (je dis ça comme si j'était vieux lol) aux autres, en les contraignant à suivre ces longues heures de cours inadaptées, en les confrontant au fameux "echec scolaire" du cycle secondaire...
    Ceci à beaucoup de répercussions sur ces "surdoués": ennui, mal-être, dépressions, etc... ce qui forme un cercle vicieux qu'on ne peut briser qu'en bossant, et pour ça, on est pas très entrainés...
    Pour mon cas, la "fracture" n'a eu lieu que l'année dernière, c'est à dire en 1ere (sans doute d'une part grace à mes parents, d'autre part je dois pas être un cas "grave"). Au premier trimestre, j'avait décidé de bosser (après mon année de 2nde que j'avait passé "les doights dans le nez" passez moi l'expression ) ; après un 1er trimestre plus que raisonnable, c'est la chute dans les abysses: grosse déprime, ma paresse habituelle exacerbée, mais tandis que je l'assumais habituellement (ma paresse), je m'en veux (sentiment d'être réellement inefficace, de ne savoir rien faire et même de ne servir à rien), je suis allé jusqu'à avoir des espèces de crises d'hystéries (silencieuses certes, mais j'avais vraiment l'impression de devenir fou...) à cause d'un de cercle vicieux: je paresse(= je perds du temps pour la suite), donc je travail pas, donc je m'en veux, donc je perds du temps, donc...
    bref, c'était pas terrible, et les profs ne m'aidaient pas...
    mais bon j'ai survécu comme vous le voyez.
    Et au début de cette année, j'ai encore décidé de bosser, ça a duré 3 semaines mais mes profs sont sympa... et j'arrive à avoir de bon résultats sans bosser... je suis pas sur que ce soit bien... j'ai l'impression d'être dans une phase de test, genre : "jusqu'à ou puis-je aller sans rien faire?" mais apparemment cette phase va devoir se finir: d'une part à cause des TPE... mais surtout avec ce de BAC, et peut-être plus encore à cause de l'orientation. Et là je crois que ça va faire mal !!!
    Serais-je maso sur les bords??? ces derniers temps j'ai l'impression d'être le "surhomme" qu'évoquent les "vieux" (si je puis dire...) ou du moins mon prof de philo, lol.

    Bon tout celà pour dire que la vie c'est pas facil, mais ça sert à rien de désespérer, qu'il faut surtout éviter de se replier sur soi-même, qu'il faut avoir espoir, et qu'il faut tenter d'acquèrir au plus tot une méthode de travail (c'est plus facil de l'acquérir quand t'en glande pas une au collège (désolé pour ceux que je décourage) que lorsque tu dois réviser les dizaines de kilos de cours de TS pour le bac blanc.).

    Ginko, "3615 My Life", mais si ça peut aider quelqu'un, et puis, ça me permet une espèce de recul ou d'introspection.
    Une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison.

  29. #28
    He@ven

    Lightbulb Re : Précocité?

    Citation Envoyé par Tix
    mais en effet ,j'avoue que j'usqu'en 4eme ,je n'avai jamais appris une lecon et je me rend compte que je vais devois m'y fair ....
    et il est aussi vrai que dans quasi toute les matieres ,je m'ennuye comme un rat mort ... , est-ce normal de devoir se tappé 7 heures de cour grassouillette à jouer avec un compas ?(je pense pas :\)
    et l'éducation nationale ?,que fait elle pour aider les gens précosse ?(elle donne ses sous à l'armée ...)
    Bonjour,
    une toute petite remarque ce n'est pas l'éducation nationale qui donne ses sous à l'armée mais le gouvernement qui établit un budget.

    Le fait de ne pas avoir à apprendre ses leçons ne justifie pas de la précocité, ni d'une année d'avance. En effet, je n'ai jamais ouvert mes cours avant le bac et je n'ai pourtant rien d'un génie!!!
    L'attention en cours et les méthodes de travail sont déterminantes.

    Pour ce qui est de l'éducation nationale, les études sociologiques ont montré les bénéfices de l'année d'avance, mais ce système est peu appliqué par peur d'un manque de maturité (j'en ai fait l'expérience!!!). De plus le fait de s'ennuyer en classe ne peut pas être résolu par l'éducation nationale, car celle-ci n'envisage (malheureusement) pas l'enseignement comme individualisé, mais collectif. Donc continue à t'ennuyer!!! Courage!.

    Bye
    Mourir sera l'ultime défi de ma vie; j'espère que j'y arriverai!!!

  30. #29
    Lupicin

    Re : Précocité?

    Je ne pense pas que le fait, qu'on n'arrive pas à trouver de personnes partageant les mêmes centres d'intérêts provient du fait qu'on est plus ou moins précoces.
    Je me suis rendu compte en parlant avec plein de gens d'horizons différents, qu'il y a en quelques sortes deux façons d'être. Une sorte de compromis avec des centres d'intérets commun à une majorité de gens. ( Football, films commerciaux... ) Puis quand tu parles plus profondément avec, tu te rends compte que la plupart des gens s'interrogent assez fortement, qu'ils sont sensibles à plein de choses, mais finalement je crois qu'ils en ont honte.
    Finalement la philosophie, à une assez mauvaise image, Y a une certaine peur vis à vis de ça. Commencer à prendre conscience, posent de nouvelles questions plus ou moins angoissantes, et il est plus facile de se réfugier, dans une façon d'être un peu plus commune.
    Mais finalement si vous arriver à parler de vos centres d'interets avec suffisament de passion, que vous arrivez à en faire percevoir l'essentiel, je pense sincérement qu'il n'est pas désocialisant de s'interesser à la vraie valeur des choses.

  31. #30
    Tix

    Re : Précocité?

    Citation Envoyé par He@ven
    Bonjour,
    une toute petite remarque ce n'est pas l'éducation nationale qui donne ses sous à l'armée mais le gouvernement qui établit un budget.

    Le fait de ne pas avoir à apprendre ses leçons ne justifie pas de la précocité, ni d'une année d'avance. En effet, je n'ai jamais ouvert mes cours avant le bac et je n'ai pourtant rien d'un génie!!!
    L'attention en cours et les méthodes de travail sont déterminantes.

    Pour ce qui est de l'éducation nationale, les études sociologiques ont montré les bénéfices de l'année d'avance, mais ce système est peu appliqué par peur d'un manque de maturité (j'en ai fait l'expérience!!!). De plus le fait de s'ennuyer en classe ne peut pas être résolu par l'éducation nationale, car celle-ci n'envisage (malheureusement) pas l'enseignement comme individualisé, mais collectif. Donc continue à t'ennuyer!!! Courage!.

    Bye
    attention ,je n'ai pas dit ca !
    ,je ne pense pas l'etre ,ni prétend etre un géni ... (c'est évident),et je n'ai aucunne anée d'avance ,mais une de retard
    en suite ,l'éduc.N devrait un peu se rebeller ,elle est quand meme responsable de "l'éducation" des générations futures !

    et ,faits prouvé ,les pontes de l'éducation ou du gouvernements ,comme tu voudra ,encourage les responsables
    des établissement à laisser partir le plus rapidement (possible) les personnes destinée à redoublée (il indiques les lacunes ,et si l'on donne l'avis contrair ,ils encourages à fair passer qmeme)
    je suis surement pas assé clair ,dsl :^)

    merci @++ Tix.

Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. précocité, un atout ?
    Par mélisa dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 6
    Dernier message: 20/12/2006, 17h55
  2. Précocité et Miviton
    Par eryne dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 9
    Dernier message: 28/03/2006, 08h58