Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Page 3 sur 3 PremièrePremière 3
Affichage des résultats 31 à 33 sur 33

Morale universelle ou morale communautaire ?

  1. kron

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    Nantes
    Âge
    30
    Messages
    1 680

    Re : Morale universelle ou morale communautaire ?

    Citation Envoyé par Rhedae
    Je pensai pas a un dirigeant unique, mais a des regles communes a tt l'humanité , par exemple dans la gestion et l'exploitation des ressources , cela pourrait devenir une ethique universelle, et je ne voi pas ici un danger dans l'unification des lois , mais plutot un progrés (genre les accords de Kioto).
    Dans l'absolu, en théorie, des lois communes peuvent être effectivement tres bénéfiques pour l'unification de la gent humaine, je ne le nie pas. Cependant, on peut réfléchir qur ce que les dirigeants ont fait (on peut trouver divers exemples) dès qu'ils ont eu une source de pouvoir considérable dans les mains. La soif de puissance est la nature de l'homme, on ne peux non plus lui nier cela. En cela, une nation unique présente ses risques. On peut alors penser à un système de fédération, mais je dérive un peu du sujet...

    MAis bon ausssi on evolu, et je pense que si des nouvelles lois internationales emergent, cela me parrait tres bon, c'est peut etre l'avenir qui en depend . Ausi cela ne veut pas forcement dire qu'on perd notre identité culturelle .
    Le probleme, en ce moment, c'est que la plupart des accords internationaux se font sous influence américaine, et quand cela ne leur plait pas, il suffit aux dirigeants américains de dire non. On peut les condamner, ils n'en ont cure. L'économie est dans leurs mains, ils n'ont qu'à travailler sur le dollar pour imposer au monde leur force... Enfin... je rentre peut etre dans des considérations trop précises. Oui je dis que des lois communes seraient les bienvenues, mais seulement quand toutes les nations seront a égalité, ou du moins, quand il n'existera plus de superpuissance qui tiendra le sort du monde...

    -----

    Life is music !
     


    • Publicité



  2. yat

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Messages
    2 705

    Re : Morale universelle ou morale communautaire ?

    Citation Envoyé par shokin
    Moins cette morale est contraignante, moins il y a de probabilité de dissonnance. J'ai donc alors plus de liberté (par exemple, comme tu dis, de nuire à autrui).

    Mais peut-être bien que certaines morales encouragent (ou ne voient pas d'un mauvais oeil) le fait de nuire à autrui. [soit directement "c'est bien de nuire", soit en affirmant faussement que cela est "bien" ou encore croyant sincèrement que c'est "bien", le bien est le mal n'étant pas conçu de la même manière partout.]
    Oui, on peut dire ça, mais pour moi le véritable dénominateur commun de toute règle morale qui se respecte, c'est de ne pas nuire au reste de la société. Il y a, effectivement différentes manières de le concevoir et de poser la limite entre ta liberté et celle de ton prochain, et même dans les morales extrèmes ou il est tout à fait tolérer de tuer (ça ne remonte pas à si loin que ça, ni géographiquement ni historiquement), ça reste dans une optique de défendre l'intérêt du groupe.

    De toutes façons une morale ne sera jamais acceptée de manière égale par tous, et c'est donc au groupe de définir quels intérêts doit défendre cette morale. A mon avis, dans l'état actuel de la civilisation humaine on peut espérer trouver pas mal de priorités communes, et ça ne reviendrait qu'à épurer les différentes morales de leurs aspects totalement futiles (on dira ce qu'on voudra, mais quand je mange de la viande le vendredi, que j'appuye sur le bouton de l'assensceur le samedi, que je fume un joint le dimanche ou que je mange du porc le lundi, je n'emmerde personne).

    Il reste effecivement à décider si on respecte un minimum les droits de l'Homme ou si on revient à la loi du plus fort, et sur ce plan là je suis assez confiant.

    Mon propos est simplement de dire en fait qu'une morale commune (c'est à dire un ensemble de rêgles qu'on applique à tout le monde, pas nécessairement acceptées par tout le monde), pour être applicable sans tourner au totalitarisme, ne doit restreindre les libertés individuelles que dans le cadre d'objectifs globaux clairs : droits de l'Homme, avenir de l'humanité, préservation de l'écosystème etc... et tant qu'on montrera du doigts les gens qui fument leurs joints sans déranger personne, et qu'il y aura des morales qui réprouvent ce que d'autres acceptent, tout ça ne sera que l'immense farce que l'on connait à l'heure actuelle.
     

  3. shokin

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Suisse
    Âge
    33
    Messages
    10 667

    Re : Morale universelle ou morale communautaire ?

    Pour ma part, une morale est difficilement concevable, et encore plus difficilement applicable de manière universelle avec une telle population et sa telle diversité. [C'est pas la même chose avec 100 schtroumpfs.] Et comme je défends la diversité également...

    Par contre, il est tout-à-fait envisageable de définir (de manière non totalitariste) une morale à un groupe plus restreint, tel la famille, tel la colocation, tel la classe d'élève, ..., tel des groupes provisoires, des situations particulières, provisoires, ... cette morale changeant (pour moi) quand je change de groupe. [changeant ne voulant pas dire virant à l'opposé]

    Sinon, je n'aime pas tellement le terme de "morale", mais préfère le terme de "règles", lequel m'est plus concrêt, concevable. Ceci pour dire, qu'il n'est pas exclu qu'il existe une situation S telle que dans S il vaille mieux ne pas appliquer/respecter une règle R.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 
Page 3 sur 3 PremièrePremière 3

Discussions similaires

  1. Évolution de la Conscience Morale
    Par glevesque dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 143
    Dernier message: 27/01/2005, 21h14
  2. Morale et ethique universelle, sens commun et croyances
    Par blueriver dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 28
    Dernier message: 20/01/2005, 13h22