Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 72

Calcul du rejet g.CO2/Km

  1. SK69202

    Date d'inscription
    septembre 2006
    Localisation
    Sud Armoricain
    Messages
    16 830

    Calcul du rejet g.CO2/Km

    Bonjour,

    Les chimistes de lieu étant peu diserts, je tente ici ma question.

    Je souhaiterai une formule, si elle existe, pour calculer les rejets de CO2/km d'un véhicule à partir de sa consommation de carburant, essence ou diesel.

    Je me doute, que la composition du carburant entre en jeu, le taux d'imbrûlés aussi, etc.

    J'ai bien trouvé ce lien:
    http://forums.futura-sciences.com/thread18325.html

    Mais si j'applique la formule :
    1 kg de carburant liquide = 0.8kg de carbone.
    En CO2 il faut multiplier par 3.67.
    Je trouve des chiffres fantaisistes pour une automobile des années 60 avec sont gros V8


    @+

    -----

    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César
     


    • Publicité



  2. yves25

    Date d'inscription
    décembre 2005
    Localisation
    le Haut Doubs
    Messages
    10 468

    Re : Calcul du rejet g.CO2/Km

    Bonsoir

    Qu'appelles tu donc fantaisiste?
    En gros (les 80% que tu cites) l'essence, c'est du carbone que tu brûles. La combustion ajoute de l'oxygène au carbone pour en faire du CO2. Tu as donc un facteur 44/12 (= 3,67) entre le poids d'essence consomméé et la quantité de CO2 émise.

    Ce 44/12 provient de C=12 et O=16 .
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...
     

  3. SK69202

    Date d'inscription
    septembre 2006
    Localisation
    Sud Armoricain
    Messages
    16 830

    Re : Calcul du rejet g.CO2/Km

    Bonsoir,

    Consommation: 30 litres/100km
    30 X0.7 =21 kg d'essence
    21X3.67=77.07kg de CO2
    soit 77007g/100km

    Ok 770gCO2/km

    Beaucoup plus cohérent !

    J'ai fait une erreur en divisant par 100 tout à l'heure.

    Merci,
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César
     

  4. Gidaz

    Date d'inscription
    août 2006
    Âge
    45
    Messages
    68

    Re : Calcul du rejet g.CO2/Km

    Pour faire le calcul, il faut avoir la composition du carburant (CxHyOz) et écrire l'équation de la combustion (parfaite) de la combustion, qui va te dire qu'en brûlant 1 mole de CxHyOz, tu obtiens x moles de CO2.
    Dans ton cas, le super a une composition moyenne C7.9H14.8, ce qui te fait un rapport masse CO2 / masse carburant = 3.17. En gazole, la composition moyenne est C12.3H22.2, donc le fameux rapport vaut 3.18 .
    Comme tu le fais justement remarquer, on oublie dans ce calcul les imbrûlés de tout poil. Il n'y a pas d'équation simple qui te permette de prédire ces imbrûlés. Si tu veux en tenir compte, la seule solution est de les mesurer : c'est ce qui est réalisé lorsqu'un véhicule passe un cycle d'émissions. Dans ce cas, tu pourras réaliser un bilan carbone : tout le carbone à l'échappement provient du combustible, donc en comptant le CO2, le CO et les autres imbrûlés à l'échappement, tu peux reconstituer la quantité de carburant consommée.
     

  5. Ouk A Passi

    Date d'inscription
    novembre 2006
    Messages
    2 968

    Re : Calcul du rejet g.CO2/Km

    Bonsoir,

    Il s'agit là d'un sujet intéressant.
    J'ai eu envie d'aller un peu plus loin et j'ai trouvé:
    http://www.econologie.com/equation-d...icles-638.html

    L'article évoque appelle un prochain sujet, concernant la combustion incomplète
    des hydrocarbures, avec rejet d'oxyde d'azote..

    Aujourd'hui tout le monde se "polarise" sur le CO2,
    et on tire à vue sur l'automobile (car cela est facile)

    Est-ce que quelqu'un aurait les chiffres ( ou un lien ) des rejets de CO2 dûs

    d'une part à la combustion de combustible facile -pardon fossile- distinguant:

    -- transports routier( voitures particulière, poids-lourds),
    -- avions, bateaux, locomotives diesel,
    -- chauffage ( particuliers, chauffages urbains...),
    -- industrie (la majorité des processus industriels nécessite d'importants moyens
    de chauffage),
    -- production d'électricité,
    -- autres ?

    et d'autre part quelles sont les autre sources de CO2 (forêts, volcans...) et quel est
    l'ordre de grandeur des quantités ainsi émises?

    Bons calculs à tous.
     


    • Publicité



  6. Gidaz

    Date d'inscription
    août 2006
    Âge
    45
    Messages
    68

    Re : Calcul du rejet g.CO2/Km

    Citation Envoyé par Ouk A Passi Voir le message
    Bonsoir,

    Il s'agit là d'un sujet intéressant.
    J'ai eu envie d'aller un peu plus loin et j'ai trouvé:
    http://www.econologie.com/equation-d...icles-638.html

    L'article évoque appelle un prochain sujet, concernant la combustion incomplète
    des hydrocarbures, avec rejet d'oxyde d'azote..

    Aujourd'hui tout le monde se "polarise" sur le CO2,
    et on tire à vue sur l'automobile (car cela est facile)

    Est-ce que quelqu'un aurait les chiffres ( ou un lien ) des rejets de CO2 dûs

    d'une part à la combustion de combustible facile -pardon fossile- distinguant:

    -- transports routier( voitures particulière, poids-lourds),
    -- avions, bateaux, locomotives diesel,
    -- chauffage ( particuliers, chauffages urbains...),
    -- industrie (la majorité des processus industriels nécessite d'importants moyens
    de chauffage),
    -- production d'électricité,
    -- autres ?

    et d'autre part quelles sont les autre sources de CO2 (forêts, volcans...) et quel est
    l'ordre de grandeur des quantités ainsi émises?

    Bons calculs à tous.
    Jette un coup d'oeil ici, ça me semble une base intéressante.
    http://www.drire.gouv.fr/ile-de-fran...ouaud_CCFA.ppt
     

  7. GillesH38a

    Date d'inscription
    août 2005
    Messages
    11 904

    Re : Calcul du rejet g.CO2/Km

    Citation Envoyé par Ouk A Passi Voir le message
    Aujourd'hui tout le monde se "polarise" sur le CO2,
    et on tire à vue sur l'automobile (car cela est facile)

    Est-ce que quelqu'un aurait les chiffres ( ou un lien ) des rejets de CO2 dûs

    d'une part à la combustion de combustible facile -pardon fossile- distinguant:

    -- transports routier( voitures particulière, poids-lourds),
    -- avions, bateaux, locomotives diesel,
    -- chauffage ( particuliers, chauffages urbains...),
    -- industrie (la majorité des processus industriels nécessite d'importants moyens
    de chauffage),
    -- production d'électricité,
    -- autres ?

    et d'autre part quelles sont les autre sources de CO2 (forêts, volcans...) et quel est
    l'ordre de grandeur des quantités ainsi émises?

    Bons calculs à tous.
    Une mine d'informations se trouve sur le site de Jancovici

    http://www.manicore.com

    Cordialement
     

  8. Ouk A Passi

    Date d'inscription
    novembre 2006
    Messages
    2 968

    Re : Calcul du rejet g.CO2/Km

    Bonjour à tout le groupe,


    Je vous adresse un grand merci pour les liens que vous avez bien voulu me faire partager et que je viens de parcourir avidement.
    Cette première lecture -trop rapide- m'ouvre d'immenses horizons, et une relecture attentive me permettra sans doute de mettre en ordre et de compléter grandement les quelques élements épars de connaissance que je possède.


    Gidaz: les tableaux de l'IIASA repris dans la présentation du CCFA répondent pleinement à ma demande, et vont même au-delà, ce qui, inévitablement va appeler de nouvelles interrogations.

    Gillesh38: merci de m'avoir fait découvrir le site de Jean-Marc Jancovici. Le sujet est ambitieux et je n'aperçois pas les limites de son domaine. Devrais-je dire "Timeo Danaos ..."?


    J'ai l'impression d'avoir entrouvert le couvercle d'une boîte célèbre, et je pense qu'il est impossible d'appréhender l'étendue des rejets de carbone en quelques jours, ne serait-ce que sur l'aspet quantitatif!


    Depuis plusieurs décennies, les prescriptions réglementaites ont imposé aux constructeurs automobiles des réductions drastiques decertains rejets de leurs engins.
    Ce faisant, les rejets d'hydrocarbures imbrûlés, de monoxyde de carbone, de fumées et d'oxydes d'azotes ont eté réduits de manière très significative, et ce n'est pas fini.

    Globalement ces efforts sont louables, mais j'ai quelques inquiétudes.

    Prenons le cas des suies rejetés par les camions dans le passé: elles étaient très désagréables, pourtant elles ne franchissaient pas la barrière nasale.
    Aujourd'hui,les injecteurs des moteurs diesel ont été optimisés, et les très hautes pressions d'injection dans les chambres de combustion ainsi que divers autres raffinement ont permis de limiter les émissions de particules.
    Cependant il subsiste des poussières tellement fines que nous ne les voyons pas, mais pourtant elles existent.
    Et elles franchissent allègrement la barrière nasale. Des épidémiomogistes auraient même émis l'hypothèse que l'inhalation de ces particules microscopiques, dont l'échelle est du même ordre que celle des cellules pulmonaires, pourraient ainsi ainsi leur permettre de pénétrer dans notre organisme.
    Qu'à cela ne tienne: les filtres à particules deviennent la panacée.

    Un autre sujet d'inquiétude: le plomb tétraéthyle précedemment ajouté à l'essence pour en augmenter le pouvoir anti-détonnant, provoquait des troubles organiques ches l'homme.
    Les chimistes pétroliers, sommés de trouver un substitut à cette substance, ont -à ma connaissance- incorporé dans l'essence des dérivés benzéniques dont les effets sur la santé sont loin d'être négligeables.
    Nous en observerons le résultat dans quelques années.

    Enfin, si tous les efforts des motoristes ont grandement réduit les polluants répertoriés comme tels, qu'en est-il de ceux que nous ne saurions voir?
    Sommes nous comme Le Tartuffe?

    Je m'explique: sur un paquet de cigarettes sont portées quelques informations.
    Les constituants: tabac, agent de texture (?), papier.
    Les polluants libérés lors de la combustion: nicotine, goudrons.
    Mais n'avons nous pas oublié la cinquantaine de produits hautement toxiques qui s'exhalent de cette cigarette?

    J'entends autour de moi des murmures, car ces produits toxiques existeraient à l'état de traces.
    Justement, la notion de seuil, de valeur limite minimale serait actuellement remise en question.

    Et dire que je souhaitais simplement avoir un aperçu des rejets de CO2 ...!


    Merci et Bonne Année à tous.
     

  9. Gidaz

    Date d'inscription
    août 2006
    Âge
    45
    Messages
    68

    Re : Calcul du rejet g.CO2/Km

    Citation Envoyé par Ouk A Passi Voir le message
    Cependant il subsiste des poussières tellement fines que nous ne les voyons pas, mais pourtant elles existent.
    Et elles franchissent allègrement la barrière nasale. Des épidémiomogistes auraient même émis l'hypothèse que l'inhalation de ces particules microscopiques, dont l'échelle est du même ordre que celle des cellules pulmonaires, pourraient ainsi ainsi leur permettre de pénétrer dans notre organisme.
    Qu'à cela ne tienne: les filtres à particules deviennent la panacée.
    Certes, et à partir de la prochaine étape de dépollution (pour 2008, sauf erreur), on ne saura pas faire sans. Pour être complet, il faut bien avoir en tête que l'utilisation d'un filtre à particules se traduit par une augmentation de consommation d'environ 3% : à force de stocker des particules dans le filtre, il faut le vider, sinon le moteur va caler. Pour cela, 2 méthodes : soit on fait des injections très tardives, pendant la détente voire la phase d'échappement (méthode utilisée avec presque tous les filtres à particules du marché), soit on monte un injecteur dans l'échappement (méthode sur l'Avensis D4D 177ch). Evidemment, ce carburant ne produit aucun couple au vilebrequin. Un autre effet, environ 1% de surconsommation, est la contrepression due au filtre à particules lui-même : le piston "pousse" un peu plus fort les gaz d'échappement hors du cylindre.

    Citation Envoyé par Ouk A Passi Voir le message
    Un autre sujet d'inquiétude: le plomb tétraéthyle précedemment ajouté à l'essence pour en augmenter le pouvoir anti-détonnant, provoquait des troubles organiques ches l'homme.
    Les chimistes pétroliers, sommés de trouver un substitut à cette substance, ont -à ma connaissance- incorporé dans l'essence des dérivés benzéniques dont les effets sur la santé sont loin d'être négligeables.
    Exact. Tu peux même ajouter que le gazole hiver contient plus de dérivés benzéniques, pour cause de résistance au paraffinage.

    Citation Envoyé par Ouk A Passi Voir le message
    Sur un paquet de cigarettes sont portées quelques informations.
    Les constituants: tabac, agent de texture (?), papier.
    Les polluants libérés lors de la combustion: nicotine, goudrons.
    Mais n'avons nous pas oublié la cinquantaine de produits hautement toxiques qui s'exhalent de cette cigarette?
    Si tu réussis à trouver la masse de CO2 due à la combustion du tabac, je suis preneur : je suis sans doute un affreux anti-fumeur, mais c'est de mon point du vue une combustion d'utilité nulle.
     

  10. Pilchard

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Créteil
    Âge
    69
    Messages
    37

    Re : Calcul du rejet g.CO2/Km

    Citation Envoyé par Gidaz Voir le message
    Dans ton cas, le super a une composition moyenne C7.9H14.8, ce qui te fait un rapport masse CO2 / masse carburant = 3.17. En gazole, la composition moyenne est C12.3H22.2, donc le fameux rapport vaut 3.18 .
    J'ai un doute, je croyais que la formule générale des composants de l'essence et du gazole (alcanes?) était C*n+H*(2n+2). D'après cette formule il y a donc toujours plus de deux fois plus de H que de C, par exemple l'octane (un composant de l'essence) est C8H18.

    Comment raccorder ces deux infos?
     

  11. Pilchard

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Créteil
    Âge
    69
    Messages
    37

    Re : Calcul du rejet g.CO2/Km

    Citation Envoyé par Gidaz Voir le message
    Si tu réussis à trouver la masse de CO2 due à la combustion du tabac, je suis preneur : je suis sans doute un affreux anti-fumeur, mais c'est de mon point du vue une combustion d'utilité nulle.
    On rejette environ huit fois moins de CO2 en fumant une cigarette qu'en mangeant un morceau de sucre (5g) mais dans les deux cas cela n'a pas d'impact sur le réchauffement climatique car il s'agit de végétaux et non de carbone fossile.
     

  12. Gidaz

    Date d'inscription
    août 2006
    Âge
    45
    Messages
    68

    Re : Calcul du rejet g.CO2/Km

    Citation Envoyé par Pilchard Voir le message
    J'ai un doute, je croyais que la formule générale des composants de l'essence et du gazole (alcanes?) était C*n+H*(2n+2). D'après cette formule il y a donc toujours plus de deux fois plus de H que de C, par exemple l'octane (un composant de l'essence) est C8H18.

    Comment raccorder ces deux infos?
    Effectivement, les alcanes linéaire s'écrivent CnH2n+2, mais il n'y a pas que cela dans l'essence et le gazole. Il y a aussi des alcanes cycliques (CnH2n de mémoire), des alcènes (avec 1 double liaison, ça doit faire CnH2n), des alcynes (avec 1 triple liaison, ça doit faire CnH2n-2), des dérivés du benzène (C6H6), .... d'où la formule moyenne que j'ai indiquée.
    L'octane (ou plus exactement l'iso-octane) est un carburant de référence utilisé pour déterminer la résistance au cliquetis (indices RON et MON suivant les conditions exactes du test). Pour le gazole, on utilise l'indice de cétane (encore un alcane linéaire), mais là encore, cela ne reflète pas la composition du carburant de tous les jours.
     

  13. Pilchard

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Créteil
    Âge
    69
    Messages
    37

    Re : Calcul du rejet g.CO2/Km

    Merci. Voilà qui est très clair!
     

  14. Ouk A Passi

    Date d'inscription
    novembre 2006
    Messages
    2 968

    Re : Calcul du rejet g.CO2/Km

    Bonjour à tous les participants,

    Puisque vous vous passionnez pour la composition des carburants,
    jai trouvé quelques informations.

    Voici un lien vers le site de l'Union Européenne
    concernant la qualité de l'essence et des carburants diesel:
    directives 98/70/CE, 93/12/CEE et 2003/17/CE.

    http://europa.eu/scadplus/leg/fr/lvb/l28077.htm


    Les annexes I et II de la directive 2003/17/CE prévoient entre
    autres des teneurs maximales de 1% de benzène dans l'essence
    et 11% de HAP dans le gazole avec 350 mg/kg de soufre:
    (à partir de la page 7 du document)

    http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/...fr00100019.pdf


    Tout cela n'a pas l'air anodin.

    Courage, fuyons!
    (en automobile, bien entendu!)
     

  15. CATOUNE

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Âge
    46
    Messages
    1

    Re : Calcul du rejet g.CO2/Km

    J'ai été très intéressée par vos calculs pour le rejet de CO2 en g/km. Quelqu'un pourrait-il me donner le rapport C/H ou le "mode de calcul" pour le BIOETHANOL. Merci d'avance
    Je voudrai comparer les rejets CO2 entre essence et bioéthanol
     


    • Publicité







Sur le même thème :


    301 Moved Permanently

    301 Moved Permanently


    nginx/1.2.1



 

Discussions similaires

  1. rejet du co2 dans lespace
    Par mfancellu dans le forum Débats scientifiques
    Réponses: 7
    Dernier message: 08/11/2007, 14h53
  2. Calcul rejet g.CO2/Km
    Par SK69202 dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/12/2006, 17h16
  3. Rejet de CO2 de différents véhicules
    Par Jeremouse1 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/03/2006, 10h32
  4. Anesthésie de souris de laboratoire au CO2. Dose? Proportion CO2/O2 ??
    Par Cronos dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 6
    Dernier message: 28/01/2006, 16h01
  5. Rejet aigu
    Par kenboi dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 05/06/2005, 21h41