Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 4 sur 7 PremièrePremière 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 46 à 60 sur 101

OGM : une solution contre la famine?

  1. mat81

    Date d'inscription
    juin 2008
    Âge
    25
    Messages
    6

    Re : OGM : une solution contre la famine?

    J'ecoutait une emission sur les OGM sur internet.C'est LA BAS SI J'Y SUIS de daniel mermet.C'est une emmission de radio qui passe sur france inter. Je vous donne le lien: http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1059
    Chaque argument des pro OGM est refute un a un.
    Pour l'ecouter quand vous arrivez sur la page il suffit de double-cliquer sur "15 decembre 2006 -lecon de choses :les OGM " dans "ecouter en mp3 ".
    Par contre on entre dans le vif du sujet au bout de 12 min(ca dure 53 min en tout).

    Vous pouvez ecouter l'emmission en semaine sur france inter de 15 H a 16H.

    Dernière modification par mat81 (Hier 11:45:48)

    -----

     


    • Publicité



  2. Ryuujin

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Grignon
    Messages
    5 362

    Re : OGM : une solution contre la famine?

    Chaque argument des pro OGM est refute un a un.
    Merci pour le lien, mais je n'ai pas le temps d'écouter 53 minutes d'émission pour une argumentation qui me prendrait 5 à 10mn de lecture.

    Est-ce que tu pourrais reproduire rapidement ici les réfutations, par écrit ; nous savons lire, et ce forum est destiné aux débats écrits, non oraux.
    Et stp, fais le tri dans les "réfutations" pour ne pas reproduire celles dont on a déjà montré qu'elles n'en étaient pas.
     

  3. Démostène

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Bruxelles, une fois ! (:o)))
    Âge
    59
    Messages
    3 470

    Smile Re : OGM : une solution contre la famine?

    Salut,
    Pas besoin d'ogm pour le futur :
    http://www.indsp.org/ISP%20French.pdf

    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.
     

  4. Ryuujin

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Grignon
    Messages
    5 362

    Re : OGM : une solution contre la famine?

    Bon, je vais encore me répéter, mais tant pis :

    Aujourd'hui, le doute n'est plus permis, les PGM ne sont pas nécessaires pour nourrir le monde et les vraies
    causes de la famine sont la pauvreté ou l'inégalité et non pas une production de nourriture insuffisante.
    Oui, bien sûr, c'est précisément pour cela que la cause de famine la plus citée en 2003 et 2004 était la sécheresse et les inondations, très très loin devant les problèmes économiques et cie.
    http://www.reliefweb.int/rw/lib.nsf/db900SID/LGEL-5TNARU/$FILE/fao-swfs-2003.pdf?OpenElement
    Page 15.

    Juste en dessous, une véritable perle !
    Selon une estimation réalisée par l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) la production de nourriture est suffisante, en utilisant des plantes conventionnelles, pour nourrir l'ensemble des habitants de la planète et cela sera le cas pour les 25 prochaines années au moins et probablement pour un futur encore plus lointain.
    Oh, bah tient, c'est bizarre, Mr Diouf avait déclaré l'inverse suite à la diffusion d'un HOAX ; il avait réaffirmé la nécessité de produire plus.
    Quelle est la source citée ?
    Agriculture: Towards 2015/30. FAO Global Perspectives Studies Unit, July 2000.
    Allons voir ce rapport...
    En voici le résumé : ftp://ftp.fao.org/docrep/fao/004/y3557e/y3557e00.pdf
    Et les rapports successifs :
    http://www.fao.org/documents/advance...rds&form_c=AND
    Mais dis donc, c'est moi ou le rapport dit plutôt l'inverse de ce que ton texte lui fait dire, Démostène ? Pourquoi ça parle d'une production insuffisante, qui augmente, mais pas assez vite ?

    J'arrête là la lecture attentive ; pas la peine d'y passer 2h, c'est clairement un document de propagande et non un document scientifique.

    En lisant en diagonale, voilà ce sur quoi je tombe :

    - les PGM pas désirées. Bah alors où est le problème ? Personne ne les achètera dans ce cas.
    -
    Les résultats montrent que lorsque ce type d'initiative a été organisé de manière crédible, digne de confiance et
    de façon impartiale, les petits agriculteurs et les peuples indigènes ont systématiquement rejeté les PGM, en
    considérant qu'ils n'en avaient pas besoin et que cette technologie était mal évaluée et ne répondait pas à leurs
    besoins.
    Bah dis donc, c'était tellement "crédible, digne de confiance et impartial" que les cultivateurs de cotonnier Indiens sont très majoritairement passés aux OGM. On se moque pas un peu de nous là ?
    -
    L'institut pour la Science dans la Société (ISIS) a réuni de nombreuses preuves sur ce sujet dans un dossier spécifique à l'attention de l'Unité Stratégique sur les PGM qui dépend du Premier Ministre du Royaume-
    Uni.
    Whaou ! ça, c'est de la référence... Il s'agit pour information d'une association militante anti-OGM, qui a effectivement pondu un certain nombre de laïus contre les OGM. Quant à parler de preuves, moi j'attends toujours de les voir. Pourquoi parler de preuves qu'on ne montre pas, si elles existent ?
    -
    Un rapport publié en Avril 2003 par l'agence Innovest Strategic Value Advisors 11a donné à Monsanto la note la plus basse possible et a ajouté que la biotechnologie végétale était une industrie à haut risque dans laquelle il n'était pas bon d’investir, à moins qu'elle ne recentre son activité hors du génie génétique.
    Encore de la référence de compétition ! tient d'ailleurs, deux superbes perles à relever de la dite note : "Tolerance began to appear soon after Roundup Ready crops were introduced." juste en dessous d'un tableau qui liste 10 apparitions de plantes tolérantes, dont au moins 6 sans aucun rapport avec des OGM (pas d'autorisation de culture dans les pays en question aux dates mentionnées).
    Quand ça commence à parler science, c'est la cata :
    Several studies have now shown that the particle bombardment technique
    gives rise to several artifacts including multiple copies and fragments of the genetic insert also being present in the organism’s genome. In addition, the inserted DNA itself can become inverted and the regions immediately adjacent to the genetic insert (the flanking regions) can become deleted or rearranged.113 In some cases, significant rearrangements of genomic DNA were observed114 and scrambling of the inserted gene and genomic DNA115 have been observed. It is not possible to predict the consequences of unidentified regions of DNA, of additional copies and fragments of the inserted gene.
    Bah ouais, et c'est précisément pour ça qu'on fait une sélection de recombinants, et qu'on sélectionne un recombinant qui ne présente pas un de ces caractères (à cette fin, on vérifie la présence d'un seul évènement d'insertion etc...).

    -
    La conclusion constante du compte rendu réalisé sur la base de recherches indépendantes et d’études exécutées auprès des exploitations témoins aux Etat Unis depuis 1999 par l'agronome Charles Benbrook,12 13 confirmée depuis par d'autres études 14 est formelle : Les bénéfices annoncés des plantes génétiquement modifiées (PGM) n'ont jamais été atteints.
    Oh, bah tient, les deux études réfutées de Benbrook, qui dit qu'il traite des données sur 9 ans alors qu'il n'en a que sur 3...et une mystérieuse étude qui est en fait...un simple article de l'association militante anti-OGM ISIS. Bah voyons.

    - Mais alors attention, là on a du lourd !! instabilité du transgène...
    L'échec manifeste du coton OGM en Inde, et de différentes PGM dans d'autres parties du monde est principalement dû à l'extrême instabilité des PGM, un problème identifié et décrit par Finnegan et McEllroy 17
    Euh, non, pas vraiment...il est dû au fait que les variétés utilisées étaient des hybrides. Cf un article que j'ai posté sur les forums de Futura-Science.
    Et chapeau pour la référence citée !!
    http://www.nature.com/nbt/journal/v1...t0994-883.html
    Il est écrit noir sur blanc dans l'abstract que ce n'est pas le transgène qui est instable, mais qu'il fait l'objet de régulations de son expression. Citer cette référence pour parler d'instabilité...fallait le faire.
    Plus loin : "Pourtant, il existe une littérature scientifique conséquente sur les phénomènes de l'instabilité transgénique18 19." Et paf ! deux articles de ISIS.Ah, des sources très variées, et très scientifiques...
    C'est d'ailleurs de ces sources que vient l'erreur ridicule consistant à confondre le transgène et son expression...

    -
    La deuxième cause majeure vient de l'instabilité structurelle propre aux transgènes conçus et de leur prédisposition à se fragmenter, à partir de joints artificiels fragiles, pour se recombiner incorrectement avec de
    l'ADN qui se trouve autour. Cette dernière cause est certainement celle qui pose le plus de problèmes de sécurité parce qu'elle augmente le transfert de gène horizontal et la capacité du transgène à se recombiner.
    Oh bah zut alors, et il fait comment le maïs avec ses 70% d'inserts ? Ca doit être un sacré bazard.
    Ah, mais non, il n'y a aucune référence citée pour cette affirmation, ce n'est donc qu'un petit délire de l'auteur. Un poisson d'avril sans doute.

    - puis en dessous :
    Il existe une troisième cause d'instabilité du transgène qui vient dernièrement d'être mise en évidence[18] selon laquelle il semblerait y avoir des "endroits privilégiés pour réceptionner" le transgène à l'intérieur du génome, aussi bien dans celui de la plante que dans le génome humain. Ces endroits privilégiés pourraient également être des "endroits privilégiés pour la recombinaison" enclins à favoriser la cassure et la réplication du transgène
    inséré. Ce phénomène pourrait également permettre aux transgènes de se détacher de leur construction pour se recombiner ou envahir d'autres génomes.
    Beau scénario de science-fiction. Mais manque de pot, la référence en question n'est rien d'autre qu'un article d'ISIS...pour changer !

    -
    Un rapport publié dernièrement, (Makarevitch I, Svitashev SD, et Somers DA. Analyse séquentielle complète d'emplacements de transgènes provenant de plantes transformées par bombardement de micro projectiles. Plant Molecular Biology 2003, 52, 421 - 32), révèle que le problème associé à l'intégration incontrôlable des transgènes et à ses conséquences imprévisibles est encore plus sérieux que certains ne l'imaginaient. Ce rapport conclut que par conséquent le génie génétique ne peut pas être considéré comme équivalent à l'amélioration végétale conventionnelle ou à la mutagénèse.
    ah bon ? Voilà la publication en question : http://www.springerlink.com/content/q296q8261qn5rw76/
    Bah surprise ! elle ne dis absolument pas ce que l'article lui fait dire. Pour être précis, elle ne parle même pas de ce que l'article lui fait dire, elle ne compare pas la transgénèse par biolistique à l'amélioration végétale conventionnelle ou à la mutagénèse, mais à la transgénèse par agrobacterium !! Et elle dit même l'inverse : The similar characteristics of recombined fragments and junctions in both transgenic oat lines implicate similar mechanisms of transgene integration and rearrangement regardless of the number of co-transformed plasmids and the level of transgene locus complexity.
    En outre, elle porte sur des recombinant non sélectionnés.
    Par contre, il y a une référence très intéressante qui elle compare des recombinants obtenus par transgénèse, et des mutants : http://www.pnas.org/cgi/content/abstract/105/9/3640
    conclusion : la mutagénèse, c'est pire...mais bon, l'auteur de l'article n'était surement pas au courant, c'est pas comme s'il avait fait de la biblio sur le sujet...

    - Et revoilà Quist et Chapela, en occultant bien curieusement le fait qu'il y avait DEUX conclusions à leur publi, et que l'une d'elle a bel et bien été réfutée ; ils sont eux-même revenus dessus. Et sans signaler non plus qu'en 2004, la région en question a été re-testée, et qu'aucune trace d'OGM n'a pu y être détectée...

    -
    Ces constructions artificielles sont introduites dans les cellules grâce à des méthodes importunes qui ont pour résultat de les insérer de façon aléatoire dans génome, ce qui peut entraîner des effets indéterminés et imprévus,pouvant aller jusqu'à des anormalités grossières chez les animaux mais aussi chez les plantes, ainsi que l'essor de toxines et d'allergènes dans les plantes destinées à l'alimentation. En d'autres termes, les contrôles de qualité alimentaire sont impossibles. Ce problème est aggravé par la haute instabilité des lignées transgéniques ce qui rend l'évaluation des risques virtuellement impossible.
    encore quelqu'un qui ignore le sens du mot "sélection"... Déprimant cet article, j'espère qu'il a été rédigé par un étudiant de premier cycle.

    - et voilà qu'on nous ressort Pusztai, avec au passage un superbe mensonge : "leurs compositions n'étaient pas équivalentes en substance à la composition des lignées parentes de pommes de terre similaires ni même identiques entre elles.". Bah voilà quelqu'un qui maitrise bien le sujet ! C'est précisément ce qui a été reproché de pire à Pusztai : il ne suffit pas de lignées PARENTES. Il faut des lignées isogéniques. Deux lignées parentes de pommes de terres peuvent avoir des effets complètement différents sur la santé.

    -
    Le pourcentage de la toxine Bt provenant de Bacillus thuringiensis, introduite dans l'alimentation et les plantes non alimentaire, s'élève à près de 25 % de tous les PGM qui poussent actuellement dans le monde. Il est prouvé
    qu'elle est dangereuse pour la souris, les papillons et les hémérobes (neuroptera) en remontant la chaîne alimentaire. [27] Les toxines Bt agissent également contre les insectes de l'Ordre des coléoptères qui contient plus
    d'espèces que n'importe quel autre Ordre (28 600 espèces), parmi lesquelles les coccinelles, les charançons.
    Whaou ! Du grand art !
    Sauf que les toxines BT, c'est une grande famille, et qu'on en utilise qu'une poignée, efficace chez les insectes de la famille des pyrales etc...
    Quant à remonter la chaine alimentaire !!! avec une demi-vie qui se chiffre en heures sans les tissus vivants, va falloir m'expliquer comment !
    Ce que la référence 27 ne fait absolument pas d'ailleurs puisqu'il ne s'agit que d'un article de l'ISIS, encore une fois !
    Quant aux histoires de toxicité chez la souris, encore une fois, la publication citée est détournée : http://dx.doi.org/10.1016/S0024-3205(99)00136-8
    C'est la toxine Cry1ab SOLUBLE qui provoque une réaction immunitaire par voie gastrique (et une réaction immunitaire ne signifie pas qu'il y a toxicité). Pas la Cry1ab sous forme de cristal, qui est précisément celle produite par les OGM...

    -
    Une souche de Bt a entraîné de graves nécroses humaines (mort tissulaire) et a également entraîné la mort d'une souris en huit heures.
    Pas un argument : des souches d'Escherichia Coli ont déjà tué des centaines de gens, ça ne m'empêchera pas d'apprécier les fromages auxquel d'autres souches donnent leur goût.
    C'est si la toxine BT en question provoquait ces effets qu'il y aurait problème.
    Par contre, ça peut poser problème pour les épandages de cultures de bactéries tels que réalisés en bio. D'ailleurs, il y a déjà eu problème...

    -
    Des travailleurs exposés à des épandages e Bt ont souffert d'allergies de la peau et ont produit des anticorps IgE et IgC.
    D'après Traavik, un type qui a disparu de la circulation dès que des preuves lui ont été demandé, et qui n'a finalement jamais rien publié !

    -
    Une alimentation à base de protéine Bt et de pomme de terre Bt a entraîné des dommages sur une partie des intestins grêles de souris de laboratoire. [45] Les souris laissaient apparaître de la mitochondrie
    avec des signes de dégénération et de micro villosité anormale sur la face interne de l'intestin (projections microscopiques sur la surface de la cellule).
    Et bah non ; différence pas significative ni pour l'aire des enthérocytes, ni pour leur nombre...
    http://stopogm.net/files/Fares.pdf

    -
    Des échanges de plasmides (molécules d'ADN circulaires contenant des informations, génétiques qui permettent la réplication indépendamment du chromosome) qui transportent des gènes toxiques 54 entre Bacillus
    thuringiensis, et Bacillus anthracis (une espèce d'anthrax utilisé pour les armes biologiques) et une troisième bactérie commune du sol qui peut entraîner une intoxication alimentaire, Bacillus cereus, peuvent avoir lieu. Un
    transfert horizontal de gène pourrait avoir lieu entre B. anthracis et des gènes Bt provenant de plantes Bt
    Celle là aussi elle est superbe !
    L'auteur passe de la possibilité d'un échange de PLASMIDE entre Bacillus
    thuringiensis et Bacillus anthracis à la possibilité d'un échange de gène entre une plante BT et Bacillus anthracis comme ça ! par magie...
     

  5. Ryuujin

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Grignon
    Messages
    5 362

    Re : OGM : une solution contre la famine?

    -
    L'utilisation d'ADN provenant de bactéries ou de virus est une source de danger inédite et négligée des PGM, mais pas en thérapie génique pour laquelle il est reconnu qu'il ne faut pas le faire, car cet ADN a une haute
    fréquence avec le dinucléotide du CpG[24]. Ces motifs CpG sont immunogénétiques et peuvent provoquer des inflammations, des arthrites septiques, la promotion de lymphome de la cellule B et favoriser une maladie autoimmune. [69 70 71 72 73] .
    Des inflammations, des arthrites septiques, la promotion delymphome de la cellule B etc... ... chez des PLANTES ?!? Whaou...
    Nan parceque c'est chez la plante qu'on insère cet ADN, pas chez celui qui la mange...

    -
    C'est depuis 1990 que des expérimentations en milieu ouvert sont réalisées en Europe, Canada et Etats-Unis et depuis plusieurs de ces plantes ont déjà été commercialisés en Amérique du Nord.74 Les deux variétés de colzas GM, celle de printemps comme celle d'hiver, qui sont utilisées majoritairement dans les expérimentations du gouvernement du Royaume-Uni sont génétiquement modifiées pour exprimer une stérilité mâle.
    Bah oui, pour un soucis de flux de gènes, il a été choisi d'expérimenter avec des mâles stériles. Faut être sacrément tordu pour le reprocher...
    Quant aux histoires de variétés contenant la construction "terminator" commercialisées, non, il n'en existe pas, ce que la référence citée (toujours ISIS) ne réfute pas.
    Il suffit pour s'en assurer d'aller vérifier le brevet en question.
    Je passe rapidement sur le délire ridicule des plantes qui se reproduisent tout en se suicidant (nan mais quand même, il faut être sacrément à l'ouest pour s'imaginer que les colza OGM commerciaux sont mâles stériles et qu'ils sont cultivés en mélange avec la lignée de restauration...).

    - toujours les mêmes fadaises sur le glyphosate... Oui, des effets néfastes du glyphosate sur la santé. Mais si vos cellules baignent directement dans la solution d'épandage, en outre, il serait pas mal de comparer le glyphosate aux herbicides sélectifs qu'il remplace, et non à rien du tout...

    -
    Ces travaux suggèrent que les constructions transgéniques, qui utilisent le promoteur CaMV 35S, pourraient êtres particulièrement instables et favoriseraient le transfert de gène horizontal et la recombinaison avec tous les dangers que cela représente : mutation génétique à cause d'une insertion aléatoire, cancer, réactivation d'un virus en sommeil, création de nouveaux virus, en plus de certains de ceux déjà identifiés par Ewen et Pusztai
    Du grand comique. En attendant les mystérieux nouveaux virus "POSSIBLES", le choux-fleur contient naturellement ce promoteur à hauteur de 1 à 3 individus sur 10. On fait quoi, on l'interdit ?
    Mais au fait, pourquoi les choux-fleurs ne sont pas tous déformés s'ils contiennent à foison un "hot-spot" si dangereux ?

    -
    La plupart sinon la totalité des éléments présents dans le génome ont été "apprivoisés" pendant la durée de l'évolution et sont donc maintenant stables. C'est pourquoi l'introduction de constructions trangéniques contenant
    le promoteur CaMV 35 S pourraient mobiliser des éléments qui à leur tour déclencheraient des fonctions auxiliaires qui pourraient déstabiliser l'ADN transgénique et pourraient également devenir des substrats pour une
    recombinaison qui générerait des éléments plus toxiques et envahissants.
    Sauf qu'en attendant, le virus de la mosaïque du choux-fleur existe encore, est très courant, et continue d'insérer de tous nouveaux CaMV 35S dans des millions de génomes. Donc bon, l'argument du "ouais, mais c'est vieux"...

    -
    Après que Bergelson et ses collègues 107aient obtenu un mutant d'une souche de laboratoire d'Arabidopsis pour qu'il soit tolérant à un herbicide en ayant eu recours à une mutagenèse traditionnelle, ils ont créé une lignée transgénique en introduisant ce gène mutant, découpé dans un vecteur dans des cellules de plante réceptrice. Après cette manipulation, ils ont comparé la vitesse à laquelle la plante transgénique et la mutante nontransgénique disséminaient la tolérance à l'herbicide à des plantes sauvages qui poussaient aux alentours. Ils ont observé que les transgènes provenant de la plante transgénique avaient une probabilité 30 fois plus importante de s'échapper et de disséminer que le même gène obtenu à partir de la mutagenèse.
    L'auteur a décidemment une imagination débordante, mais un esprit critique absent.
    Il y a une explication simplissime à ce genre de phénomène : le fait que Bergelson n'ait pas eu de pot, et ait obtenu un gène de résistance moins efficace, plus couteux que celui utilisé en transgénèse.
    Et oui ! des gènes de résistances au glyphosate, il peut y en avoir des millions, et tous ne sont pas aussi bénéfiques pour la plante les un que les autres...
    Pour le reste, cf la publication que j'ai cité plus haut : plus d'effets non souhaités en mutagénèse qu'en transgénèse pour un trait donné...

    -
    En 1999, Mercer et al. ont montré111 qu'un plasmide
    génétiquement modifié avait de 6 à 25 % de chance de rester intact après 60 minutes d'exposition à la salive humaine. Par ailleurs, le plasmide d'ADN partiellement dégradé a été capable de transformer Streptococcus
    gordonii l'une des bactéries qui normalement vit dans la bouche et le pharynx humain.
    Tient, l'auteur ne connait pas la différence entre plasmide et insert ?!?
    Le plasmide n'est plus présent dans la plante OGM, donc bon, le potentiel de l'ingestion d'un plasmide, on s'en cale un peu...
    Plus loin :
    Cette étude confirme celle réalisée par Mercer et al [111]. pourtant encore une fois aucun suivi n'a été réalisé sur des animaux vivants dans la nature. Pourquoi ne pas réaliser de telles expérimentations si évidentes ? Par peur de constater que les résultats seraient positifs et donc plus difficiles à cacher ?
    Parceque ça a déjà été fait sur des abeilles, et que cela ne marche pas.
    (une seule étude positive, mais résultats pas reproductibles).

    Le lait de vaches contient des dérivés GM et même un morceau
    de viande pourrait contenir du matériel GM actif, car l'ADN est particulièrement stable et est difficilement détruit par la chaleur.
    Bah voyons. Une petite référence pour appuyer ça ? Non ?
    Pas grave : j'en ai qui montrent le contraire :
    http://dx.doi.org/10.1016/S0301-6226(02)00038-6


    Enfin bref, j'arrête là : c'est tout sauf un texte sérieux.
    C'est même un superbe document de propagande, merveilleusement malhonnète sur une floppée de points.

    Merci ô Démostène de nous reposter une n-ième fois des bétises qu'on a déjà corrigées...
     


    • Publicité



  6. Bruno

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Noordwijk
    Âge
    27
    Messages
    3 807

    Re : OGM : une solution contre la famine?

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    Merci pour le lien, mais je n'ai pas le temps d'écouter 53 minutes d'émission pour une argumentation qui me prendrait 5 à 10mn de lecture.

    Est-ce que tu pourrais reproduire rapidement ici les réfutations, par écrit ; nous savons lire, et ce forum est destiné aux débats écrits, non oraux.
    Et stp, fais le tri dans les "réfutations" pour ne pas reproduire celles dont on a déjà montré qu'elles n'en étaient pas.
    Euh jcrois que c'est même pas la peine de s'y intéresser : "Les OGM expliqués par Christian Vélot".
    « Il faut dire la vérité, mais on peut l'arranger. » -- Emily Dickinson
     

  7. Ryuujin

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Grignon
    Messages
    5 362

    Re : OGM : une solution contre la famine?

    Ah oui d'accord.
    Bon, bah c'est déjà réfuté sur ces forums.

    Si quelqu'un trouve un truc qui est CORRECTEMENT argumenté (cad qui est purement logique, et qui n'est pas basé sur un argument d'autorité, tout particulièrement si l'argument dautorité est une des publications réfutées de son pote G.E.Seralini) auquel on a pas déjà répondu, n'hésitez pas à le poster.
     

  8. Démostène

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Bruxelles, une fois ! (:o)))
    Âge
    59
    Messages
    3 470

    Cool Re : OGM : une solution contre la famine?

    Salut,
    Un peu court pour "soit-disant" réfuter 60 pages ...

    Et pas un mot sur les avantages, rien que des "reproches", comme si les ogm étaient parfaits !

    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.
     

  9. gigi_bis

    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    10

    Re : OGM : une solution contre la famine?

    Citation Envoyé par Démostène Voir le message
    Salut,
    Un peu court pour "soit-disant" réfuter 60 pages ...

    Et pas un mot sur les avantages, rien que des "reproches", comme si les ogm étaient parfaits !

    @+
    Salut,
    D'un autre côté, vu comment il réfute seulement que "quelques" passages de l'article... ca vaut le coup de taper sur les 60 pages?
    Ca ferai un trés long poste
    "Même" si il y a des trucs vrai dans l'article, ils sont cachés (gachés?) par tous les affirmations fausses.
    Tu fais un exam, sur 20 réponses, 18 sont fausses, ca fait jamais qu'une sale note... alors les 2 points pour l'honneur...
     

  10. mat81

    Date d'inscription
    juin 2008
    Âge
    25
    Messages
    6

    Re : OGM : une solution contre la famine?

    J'ecoutait une emission sur les OGM sur internet.C'est LA BAS SI J'Y SUIS de daniel mermet.C'est une emmission de radio qui passe sur france inter. Je vous donne le lien: http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1059
    Chaque argument des pro OGM est refute un a un.
    Pour l'ecouter quand vous arrivez sur la page il suffit de double-cliquer sur "15 decembre 2006 -lecon de choses :les OGM " dans "ecouter en mp3 ".
    Par contre on entre dans le vif du sujet au bout de 12 min(ca dure 53 min en tout).

    Vous pouvez ecouter l'emmission en semaine sur france inter de 15 H a 16H.
     

  11. camaron

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Messages
    1 658

    Re : OGM : une solution contre la famine?

    Comme toujours dans le débat OGM, on va retrouver un des membres du trio de choc : Vellot, Bové (le gamin immature pas le chercheur !), Seralini qui va donner l'impression de sérieux face à des centaines de chercheurs en France, ailleurs les PGM causent moins de problèmes.

    Certains noms comme ces trois là, suffisent à discréditer un propos à cause des énormités qu'ils peuvent proférer en tout lieu. Sans compter que Mermet est tellement partisan et intolérant que ses emissions n'ont en général qu'un intérêt de distraction.

    Citation Envoyé par Bruno Voir le message
    Euh jcrois que c'est même pas la peine de s'y intéresser : "Les OGM expliqués par Christian Vélot".
     

  12. Ryuujin

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Grignon
    Messages
    5 362

    Re : OGM : une solution contre la famine?

    Citation Envoyé par Démostène Voir le message
    Salut,
    Un peu court pour "soit-disant" réfuter 60 pages ...
    Je n'ai pas particulièrement envie d'aller plus loin dans la lecture de ce truc ; ce que j'y ai lu m'a suffit.

    Si tu y trouves un point qui vaut la peine d'être réfuté, et pour lequel ça n'a pas déjà été fait, cite-le donc.



    mat81 : ce n'est pas la peine de vous répéter ; on vous a déjà signifié que les propos de Mr Vélot ont déjà trouvé réponse sur ces forums, et que si vous trouvez une de ses "réfutation" qui vous semble tenir un tant soi peu la route, vous devez la citer ici-même ; nous n'irons pas écouter presque une heure de discours de quelqu'un qui s'est principalement illustré par des erreurs grossières ou des mensonges pour y dégotter un point qui vaille la peine d'être relevé.

    C'est à vous de nous dire ce que vous trouvez d'intéressant dans ce discours, précisément.
     

  13. mat81

    Date d'inscription
    juin 2008
    Âge
    25
    Messages
    6

    Re : OGM : une solution contre la famine?

    Je voulait juste vous donner un lien qui me semblait interressant.Je pense que ont ne doit pas toujours rejeter des arguments parce qu'ils viennent de quelcun sur qui on a des prejuges.
    Ne croyez vous pas que si on oblige les paysans a racheter tout les 2 ans des semence a Monsanto, cela est plus negatif pour eux et que ca ne les aide pas a ce developer?
    J'ecoute les arguments et quand je vois tout les moyen qu'il y a pour se passer des OGM je pense qu'il serait prudent de ne pas toucher au code genetique mais qu'il vaudrait mieux partager equitablement la nourriturre et les ressources sur la terre.
    Je fait des recherches pour avoir des chiffres(avec source bien sur).
     

  14. Timothé Lefebvre

    Date d'inscription
    juillet 2008
    Messages
    3

    Re : OGM : une solution contre la famine?

    Bonjour, je m'introduis dans la discussion pour vous demander quelque chose : a-t-on enfin réussit à prouver que les OGM ne sont pas nocifs pour la santé ?
    Ces plantes me sembleront être une bonne solution au problème de la faim dans le monde lorsqu'on sera certain qu'elles ne sont pas dangereuses pour la santé.
     

  15. invite765732342432
    Invité

    Re : OGM : une solution contre la famine?

    Citation Envoyé par mat81 Voir le message
    Ne croyez vous pas que si on oblige les paysans a racheter tout les 2 ans des semence a Monsanto, cela est plus negatif pour eux et que ca ne les aide pas a ce developer?
    Personne n'oblige ces paysans à quoi que ce soit: s'il ne sont pas satisfaits par les semences Monsanto, ils ont beaucoup d'alternatives.

    Citation Envoyé par Timothé Lefebvre
    a-t-on enfin réussit à prouver que les OGM ne sont pas nocifs pour la santé ?
    Non, pas plus qu'on n'a prouvé que l'eau, le plastique ou la salade ne sont pas nocifs. Prouver la non-nocivité est impossible.
    On peut au mieux estimer la nocivité à court ou moyen terme (et ce pour chaque variété d'OGM). Et pour le moment, ces estimations sont obligatoires et conditionnent les mises sur le marché, donc systématiques pour les OGMs (mais pas pour les nouvelles variétés conventionnelles !)
     


    • Publicité




Poursuivez votre recherche :




Sur le même thème :




 

Discussions similaires

  1. Gazon OGM contre le danger du pet des vaches
    Par acropole dans le forum Actualités
    Réponses: 7
    Dernier message: 17/06/2008, 06h01
  2. [Divers] OGM : Pour/contre?
    Par Mrikzik dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 23/04/2008, 20h31
  3. [Génétique] Les ogm : Pour ou Contre ?
    Par ogmania dans le forum Biologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 11/01/2008, 07h42
  4. Le basalte : une solution pour lutter contre le réchauffement climatique ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 17
    Dernier message: 01/04/2006, 18h23