Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 61

Bois traité : le reconnaître et qu'en faire

  1. #1
    projéboi77

    Bois traité : le reconnaître et qu'en faire

    Fil dérivé de la discussion sur les poêles de masse.
    Philou67 pour la modération.


    Suite à la réflexion/provocation "d'un non converti" au pdm sur un autre forum, qui ma interpellé sur le fait de bruler: bois de cagettes, boite fromage bois, bois de palette, je me suis préoccupé de savoir si je pouvais déterminer avec certitude si un bois était traité ou non.

    Suite à quelques recherches je n'ai pas eu vraiment de confirmation. Vraisemblablement les emballages alimentaires ne sont pas traités pour deux raisons: le contact alimentaire et la non nécessité d'être "durables".
    Donc je continuerai de démarrer mon feu avec ceux là.

    Pour les bois de palettes j'ai cherché du côté de l'industrie.
    Comment savoir si une palette a été traitée ou non et donc utilisable dans mon pdm?
    La norme nimp15 (norme phytosanitaire deux méthodes de traitement : traitement à la chaleur (HT) et fumigation au bromure de méthyle (MB).) est imposée aux bois de palette pour l'export, garantie d'être exempt pour eux d'organismes xylophages et autres.
    Mais est il possible d'identifier ces palettes? Comment savoir si la palette que je récupère près de chez moi d'apparence "non traitée" ne l'est pas?
    Comment faites vous de votre côté, au flair: "elle m'inspire/elle ne m'inspire pas"? Existe t il un "marquage"?

    Pour terminer, si toutefois "j'insinère", à mon insue, un bois de palette traité chimiquement dans mon pdm quel(s) risque(s) sont encourus?
    Merci de votre participation.

    -----

    Dernière modification par Philou67 ; 09/11/2007 à 12h20. Motif: Changement de titre

  2. Publicité
  3. #2
    Tonia

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    ben je suppose que oui Projebois77... il faut apprendre à se méfier et à rester prudent, et puis il faut apprendre à faire confiance, aussi...
    Tonia La Palisse

  4. #3
    projéboi77

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Je m'adresse à nouveau à ceux (celles) qui débitent de la palette et repose ma question: ( http://forums.futura-sciences.com/post1373687-6274.html )
    Comment savoir si une palette (non peinte) n'a pas été finalement traitée??
    Dans l'affirmative, quel(s) risque(s) encourt-on à bruler ces bois dans nos pdm?
    merci pour vos contributions,
    stF
    Dernière modification par Philou67 ; 09/11/2007 à 12h24.

  5. #4
    projéboi77

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    ### Hors sujet
    A cette occasion, j'en profite pour re-re formuler ma question :
    « comment faites vous pour sélectionner les palettes (parmi les non peintes)? Est ce que c'est à son aspect? Un marquage? Question tabou? Pas de trie?»
    Dernière modification par Philou67 ; 09/11/2007 à 12h24.

  6. #5
    vacheatuba

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    @projéboi77 : l'aspect de la palette tout d'abord : rose, bleue , ou verte sont signe de palette traitée. Ca doit ressembler à du bois sans colorant.
    Ensuite à l'odeur. Casse un bout et sent le. L'odeur doit etre celle du pin/sapin.
    Enfin il n'est pas catastrophique qu'une des palettes passe au travers du filtrage. Ton PdM est un système dépressionnaire et donc toutes les fumées s'en vont par le conduit, surtout si comme moi tu as un PDM en brique et tu n'as donc pas besoin d'ouvrir les portes en cours de combustion.

  7. #6
    projéboi77

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Merci vachetuba pour ta réponse. Il fallait un onguligrade nageur pour se..... mouiller :P
    Ma question excluait bien sur les palettes peintes, facilement repérables.
    Quant à l'odeur, est ce efficace? Un bois traité "sent" je suis d'accord, mais pour avoir coupé des centaines de ml de tasseaux traités, tintin, si il n'y avait pas eu la couleur du traitement je n'en aurai rien su.
    Maintenant je ne me satisfait pas de fermer le poele et de me dire "ça va dehors" sans connaitre la conséquence de mon geste.
    A plus forte raison je me "vante" de pouvoir bruler du bois de palette auprès de mes semblables dans mon pdm. J'assume moyen ce geste car je ne sais pas avec précision si mon bois est ou non traité et quelle est la conséquence de mon geste.

    Soit l'ensemble des participants (-2) de ce fil ferme doucement les yeux sur cette pratique, soit je pollue ce même fil avec un sujet qui devrait être développé ailleurs?

  8. #7
    dedal

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    J'ai lu ta question au moment où je tombais sur un gisement de plateaux de palettes. Les plateaux c'est encore plus intéressant, on évite les "cubes" et c'est nettement plus facile à ramener/stocker.
    Ça m'a rappelé que je ne pouvais répondre à la question (des palettes traitées et rincées par le temps/la pluie ne sentent guère...). Soucieux également des conséquences de mon confort, j'ai stoppé pour le moment mes premières découpes

    Pas mieux quoi
    .

  9. #8
    vacheatuba

    Red face Re : Retour d'expérience poêle de masse

    @alfred et projéboi : gaffe vous commencez à trop vous prendre le melon !
    Je ne brule pas que de la palette traitée. Aucun moyen simple et rapide permet d'exclure à 100% les palettes traitées ou non de récupération.

    Comme la palette ca vous plait pas pensez à ceci quand vous acheterez ou découperez votre bois, pour ne pas trop vous choquer :
    Replanter systématiquement l'équivalent de votre coupe augmenter du cout carbone du transport et de leur découpe sans biensur oubliez le % de perte et surement pleins d'autres auxquels vous penserez et que j'ai oublié. Vous pouvez aussi ajouter le cout CO2 en énergie grise de la construction de votre poele.

    NB : pour ma part je verse à une association (planète urgence mais il y en a d'autre) mon équivalent/estimation émission de CO². C'est pas le top du mieux de l'estimation mais moi ca me suffit amplement pour dormir tranquilement.

  10. #9
    Philou67

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par projéboi77 Voir le message
    Soit l'ensemble des participants (-2) de ce fil ferme doucement les yeux sur cette pratique, soit je pollue ce même fil avec un sujet qui devrait être développé ailleurs?
    Je me sens concerné. Pour cela, j'attendais les réponses... (d'ailleurs, j'attends aussi les réponses pour brûler mon chutes de tasseaux traités).
    ### Hors sujet
    Dernière modification par Philou67 ; 09/11/2007 à 12h29.
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  11. #10
    projéboi77

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Bien, après avoir joué le fauteur de trouble avec mes questions de bois traité à bruler ou pas dans nos pdm et quelques heures à chercher sur le houeb je reviens avec 1 élément de réponse. J'y ai mis ce qu'il fallait pour le trouver, vu que je ne suis pas spécialiste de la palette "export".
    Les palettes qui ont subi un traitement NIMP15 soit par fumigation au Bromure de méthyle (CH3Br) soit par traitement thermique sont toutes marquées de la façon suivante:
    http://idata.over-blog.com/0/27/87/08/ispmmarq-1.jpg

    Pour le traitement HAUTE TEMPÉRATURE il est marqué HT,
    pour le triatement par fumigation il est marqué MB.

    Voilà c'est maintenant en toute connaissance de cause qu'on brulera de la palette traitée.

    Je n'ai pas encore d'éléments de réponse sur la conséquence d'une combustion de ce type de bois dans nos pdm.
    Dernière modification par projéboi77 ; 09/11/2007 à 11h09.

  12. #11
    carioline

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par projéboi77 Voir le message
    Pour le traitement HAUTE TEMPÉRATURE il est marqué HT,
    pour le triatement par fumigation il est marqué MB.
    Je me souvenais vaguement d'avoir lu dans un post de ce forum une histoire de marquage des palettes, les lettres MB s'étaient plus ou moins rappelées à moi, mais je ne savais absolument plus si c'était ce type ou un autre qu'il était acceptable de brûler sans polluer...

    Donc, à première vue, il vaudrait mieux privilégier celles marquées HT...

  13. #12
    Le Jeck

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par carioline Voir le message
    Je me souvenais vaguement d'avoir lu dans un post de ce forum une histoire de marquage des palettes, les lettres MB s'étaient plus ou moins rappelées à moi, mais je ne savais absolument plus si c'était ce type ou un autre qu'il était acceptable de brûler sans polluer...

    Donc, à première vue, il vaudrait mieux privilégier celles marquées HT...
    Ah ke nenni !

    HT = traité (même si c'est haute température).

    Palette sans marquage est la plupart du temps sans traitement

  14. #13
    Le Jeck

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par ririmason Voir le message
    @ projebois,

    Moi je ne brule pas de palettes. Mais on distingue quand même assez facilement les palettes qui sont traitées. Dès que le bois est raboté ( lisse ) cela veut dire que cette palette a fait l'objet de soins partculiers et la chance qu'elle ait été traitée augmente. Préférez donc la palette brute en sapin ( de merde...) non rabotée. Celle la, on est quasi certain que personne ne s'est donné la peine de dépenser un cent de plus que nécéssaire. Ces palettes sont considérées comme perdues.

    riri
    En effet Riri,

    Un des meilleurs exemples est la palette que l'on trouve sous un paquet de briques ... la plus part du temps elles sont même brulées sur le chantier avec l'emballage plastique (beuurk) pour ne pas devoir remplir le contenair de détritus.

  15. #14
    projéboi77

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par Le Jeck Voir le message
    Ah ke nenni !

    HT = traité (même si c'est haute température).

    Palette sans marquage est la plupart du temps sans traitement
    Le Jeck, les palettes qui ont été traitées par une montée en température minimum 56° ne comportent par conséquent pas de substance(s) chimique(s) rapportées qui pourraient présenter un risque (à définir) pour une combustion dans nos poêles de masse.

    Carioline a juste, on peut bruler les palettes marquées "HT".

  16. #15
    projéboi77

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par vacheatuba Voir le message
    @alfred et projéboi : gaffe vous commencez à trop vous prendre le melon !
    (...)
    vacheatuba tu as raison, je me suis pris la mais il y a peu j'ai déclaré bruler du bois de palette et un foromeu m'a pointé du doigt en affirmant que je polluai. Même si j'ai démenti en précisant que je pratiquai un minimum de tri, je me suis rendu compte que je ne savais pas reconnaitre ces palettes traitées.

    D'autre part je n'ai pas affirmé que je "n'aimais" pas ce combustible. Au contraire c'est une possibilité de valorisation de ce qui est considéré en fin de circuit comme un "déchêt".

    Ce jour j'ai finalement répondu à ma question en dénichant la marque nimp15 avec sa légende:
    HT = je peux bruler dans mon pdm
    MB = je ne brule pas ....

    Et pis comme ça je t'en fais profiter sans que tu te prennes le "melon"

  17. #16
    Philou67

    Re : Bois traité : le reconnaitre et qu'en faire

    Je me pose également cette question, et je ne pense pas que ce soit une bêtise que cela. Il est temps de prendre conscience de notre impact sur l'environnement, même s'il est minime, ne serait-ce que pour se rassurer.

    Par ailleurs, j'avais trouvé ceci pour le traitement à l’arséniate de cuivre chromaté (extrait de l'agence de réglementation de la lutte anti-parasitaire canadienne, lire "peux-t-on brûler...").
    De même que ceci (lire la partie LES DANGERS DE L'INCINERATION, extrait du site d'une société de recyclage des bois traités).
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  18. #17
    dedal

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par vacheatuba Voir le message
    @alfred et projéboi : gaffe vous commencez à trop vous prendre le melon !
    Oui, on me le dit souvent, mais ça me va bien

    Citation Envoyé par vacheatuba Voir le message
    Vous pouvez aussi ajouter le cout CO2 en énergie grise de la construction de votre poele.
    Combien as-tu raison !!! Entre un PdM construit avec des briques chinoises (), un PdM industriel importé de Finlande, ou d'autres solutions, le bilan n'est certainement pas le même.
    Dans notre choix pour Hiemstra, ce point a été très important : la proximité du fabricant, l'utilisation de matériaux locaux et clean (filière de récup d'anciennes briques pour la chamotte, fibre biosoluble), ont achevés de nous convaincre. Et pas pour une seule préservation de nous-mêmes. La fibre biosoluble est utilisée avant tout pour protéger les poseurs ; je trouve que c'est démarche géniale ; enfin... ça devrait être la norme.
    Il y a sûrement des défauts et des manques là-dedans, comme pour nos choix d'installations chauffage et ECS, comme à notre maison non isolée même si son énergie grise en construction est négligeable (elle a trois siècles ; reste l'impact de sa réhabilitation) et si elle nous permet de travailler à domicile tous les deux et de n'avoir aucun km à faire pour aller travailler.

    Citation Envoyé par vacheatuba Voir le message
    NB : pour ma part je verse à une association (planète urgence mais il y en a d'autre) mon équivalent/estimation émission de CO². C'est pas le top du mieux de l'estimation mais moi ca me suffit amplement pour dormir tranquilement.
    Là je ne te suis pas du tout ! Il suffit donc de payer pour émettre sans remords du CO² ? Les nantis vont pouvoir polluer comme des malades... ? Je ne parle pas de toi, mais de ceux qui avec des moyens financiers déments peuvent alors flinguer la planète au prétexte de subventionner quelques asso... La logique me semble aller droit dans le mur.

    Et une autre question : comment établis-tu l'équivalence entre ton impact écologique et une somme en euros ? Le climat qui se modifie déjà notablement ça ne se chiffre pas en frais de réparation...
    Des chiffres récemment entendus (chacun a ses chiffres, hein ) font état d'une planète capable d'absorber annuellement 3 milliards de tonnes d'équivalent carbone. Ce qui crédite chaque personne d'une demi tonne d'émission par an avant de mettre notre environnement en danger. Ce qui équivaudrait à, par exemple 5 000 km d'un véhicule individuel, ou un AR Paris-New-York, ou ... Sur ce forum, on dépasse tous allègrement ce seuil. La question est, je crois, d'y revenir. Pas de payer pour dormir tranquillement. La question n'est pas morale, elle est réelle. Peut-être que l'hiver (l'hiver ?) dernier en était un prémisse.

    Disant cela, je ne dis pas que j'y arrive, loin s'en faut.
    Je dis seulement qu'on ne se prend jamais trop le melon en la matière pour avoir des infos et réduire son impact écologique .

    .
    Dernière modification par dedal ; 09/11/2007 à 14h56.

  19. #18
    chatelot16

    Re : Bois traité : le reconnaitre et qu'en faire

    pas de parano sur l'eventuel traitement du bois de palette

    ca n'a rien a voir avec les traitement lourd des poteaux electriques de telephone ou des traverses de chemin de fer

    les palette n'ont pas une grande longevité et le traitement ne sert qu'a eviter de promener des parasites : a mon avis un stockage sous la pluie quelque mois fais perdre le plus gros

    c'est la meme chose pour les traitement de charpente : le bois de demolition perd assez vite les produit de traitement : c'est pour cela que les produit de traitement de charpente ne valent rien pour du bois exposé aux intemperie

    pour la peinture c'est les vieilles portes ou vieilles menuiserie de l'epoque ou toutes les peintures etaient au plomb qui sont a eviter

    les palettes recente devraient etre peinte sans plomb

    mais pres de chez moi les artisans de la commune continuent a entasser les bois de demolition dans une decharge et a y mettre le feux quand le tas est assez gros : donc polution pour polution , autant bruler dans ma chaudiere pour faire du chauffage et economiser du fuel ou du bois coupé pour moi

    ce qui serait interessant c'est de savoir detecter dans la fumé les trace de produit dangereux : car tout les traitement de bois ne sont pas dangereux a bruler

  20. #19
    Philou67

    Re : Bois traité : le reconnaitre et qu'en faire

    Citation Envoyé par chatelot16 Voir le message
    ...car tout les traitement de bois ne sont pas dangereux a bruler
    C'est un peu ce qu'on cherche à savoir dans cette discussion.
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  21. #20
    projéboi77

    Re : Bois traité : le reconnaitre et qu'en faire

    Citation Envoyé par chatelot16 Voir le message
    pas de parano sur l'eventuel traitement du bois de palette

    ca n'a rien a voir avec les traitement lourd des poteaux electriques de telephone ou des traverses de chemin de fer

    les palette n'ont pas une grande longevité et le traitement ne sert qu'a eviter de promener des parasites : a mon avis un stockage sous la pluie quelque mois fais perdre le plus gros

    c'est la meme chose pour les traitement de charpente : le bois de demolition perd assez vite les produit de traitement : c'est pour cela que les produit de traitement de charpente ne valent rien pour du bois exposé aux intemperie

    pour la peinture c'est les vieilles portes ou vieilles menuiserie de l'epoque ou toutes les peintures etaient au plomb qui sont a eviter

    les palettes recente devraient etre peinte sans plomb

    mais pres de chez moi les artisans de la commune continuent a entasser les bois de demolition dans une decharge et a y mettre le feux quand le tas est assez gros : donc polution pour polution , autant bruler dans ma chaudiere pour faire du chauffage et economiser du fuel ou du bois coupé pour moi

    ce qui serait interessant c'est de savoir detecter dans la fumé les trace de produit dangereux : car tout les traitement de bois ne sont pas dangereux a bruler
    Bonsoir Chatelot16,

    Même si de multiples feux "sauvages" sont malheureusement pratiqués, je ne préfère pas perpétuer cette pratique

    Sans plus de commentaires car je ne pige pas comment on peu faire bouger les choses en agissant de cette façon. Même pas désolé.

  22. #21
    pilouflo

    Re : Bois traité : le reconnaitre et qu'en faire

    Bonjour,

    Pour en revenir aux palettes et autres bois d'emballage : la très grande majorité des bois à usage unique ne sont pas traité. Comment les reconnaitre ? Ben justement, ils sont à usage unique, donc de très faibles sections, de qualité médiocre, effectivement non rabottés, grossièrement assemblés, etc..
    Concernant les palettes de qualité suppérieures, peintes ou marquées, il n'est pas normal que vous en récupériez, puiqu'elles sont en théorie consignées, et que les utilisateurs, s'il sont normalisés, se doivent de les remettre dans le circuit, et les consigneurs se doivent de les reprendre, même abimées, et les recycler de façon ad'hoc (réparation si possible, incinération en milieux controlé en fin de vie, etc..).
    Actuellement des industriels du bois énergie en récupère malheureusement beaucoup et on en retrouve dans les plaquettes ou les pellets, ce qui n'est pas normal du tout.

    Donc, bois d'embalage à usage unique, vous pouvez bruler, mais l'idéal serait quand même que l'on arrête ces embalages à usage unique non ? Vive les consignes !

  23. #22
    Quisit

    Re : Bois traité : le reconnaitre et qu'en faire

    pas sûr, les écobilans des consignes ne sont pas toujours en leur faveur : fabrication plus robuste, plus de matériaux, coût énergétique des traitements , puis après utilisation, récupération, stockage, reconditionnement, tri des mauvaises, incinération complexe d'un produit dont on a allongé la durée de vie a grand coup de traitement polluant ... ce qui aboutit d'ailleurs a ce fil.

    A partir du moment ou il s'agit de bois de cultutre, il n'est pas totalement certain que l'écobilan d'une grosse palette consignable soit bien meilleur que celui d'une palette légère non réutilisable. pour l'emballage verre consigné VS plastique, le verre a perdu en écobilan si je me souviens bien

  24. #23
    chatelot16

    Re : Bois traité : le reconnaitre et qu'en faire

    Même si de multiples feux "sauvages" sont malheureusement pratiqués, je ne préfère pas perpétuer cette pratique

    Sans plus de commentaires car je ne pige pas comment on peu faire bouger les choses en agissant de cette façon. Même pas désolé.
    si c'est bien desolant : les decheterie n'acceptent pas les dechets des artisans : il devraient payer pour debarrasser du bois qui brule : et meme trop cher donc se faire escroquer ! ou indirectement escroquer le client

    le seul moyen de progres est de rendre l'elimination des dechet gratuite pour tout le monde : les artisans sont suffisament taxé pour que l'etat puisse financer l'elimination correcte et gratuite des dechet

  25. #24
    projéboi77

    Re : Bois traité : le reconnaitre et qu'en faire

    A l'origine ce fil était destiné aux utilisateurs de poêle de masse qui récupèrent des palettes
    - non consignées
    - non peintes
    en vu de les bruler dans leurs pdm.

    Il m'est apparu qu'en dehors des palettes consignées, peintes, ou encore celles dont la couleur est suffisament explicite pour signifier un traitement, je n'avais pas de moyen de savoir si j'étais en présence d'une palette traitée ou non.

    Il n'a jamais été question de détourner les palettes fabriquées pour "durer".

    J'ai cherché puis trouvé le marquage normalisé avec sa légende, apposé sur les palettes d'export. Palettes qui pourraient tout à fait tomber entre les mains d'un pdm"iste".


    L'inscription MB signifiant un traitement par fumigation au bromure de méthyle.
    L'inscription HT signifiant un traitement par exposition à une t° mini de 56°.

    Je repose la question : quelles sont les conséquences d'un incinération, volontaire ou non, d'un bois traité au Bromure de Méthyle.

    D'autre part je ne vois pas ce qui permet d'affirmer qu'une palette qui a une "sale gueule" n'a pas subi de traitement?

  26. #25
    chatelot16

    Re : Bois traité : le reconnaitre et qu'en faire

    il y a des methode de traitement du bois a haute temperature : a chaud le bois degage des produit anticeptique naturel

    mais sur ton etiquette 56°c ce n'est pas de la haute temperature : c'est juste une sterilisation pour ne pas promener d'oeuf de larve ou d'insecte vivants

    vrai traitement HT ou petit traitement HT de ton etiquette il n'y a aucun danger

    quand au bromure de methyle il faut attendre l'avis de chimiste competent : mais j'ai l'impression que c'est un produit pas tres durable qui sera en quantité tres faible quand le bois arrivera dans ton chauffage : je vais chercher aussi

  27. #26
    chatelot16

    Re : Bois traité : le reconnaitre et qu'en faire

    le bromure de methyle bout a 4°C donc c'est un gaz a temperature ambiante : d'ou le traitement par fumigation : donc dans des palette pas neuve il n'y en a plus il s'est evaporé : c'est donc aussi un moyen de sterilisation du bois et non un moyen de conservation : donc pas de risque

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bromom%C3%A9thane

    c' est un gaz a trouer la couche d'ozone : le mal est deja fait avant que les palettes arrivent dans ton feu : si le feux en detruisait un peu ca serai meme mieux mais il est partis avant

  28. #27
    boboleco

    Re : Bois traité : le reconnaitre et qu'en faire

    Bonjour,

    J'ai recemment récupéré 3 m3 de chevrons 5*7*120 qui venaient de palettes décortiquées.
    Je compte les utiliser pour mon pdm.
    Maintenant, traité ou pas, je sais pas car pour avoir votre fameuse marque, il faut avoir la palette entiére, ce qui n'et pas mon cas.
    Sinon, le tas de chevrons était plein de nids de fourmis et était en plein air, sous la pluie. Je dirai que c'est plutot positif non...

    Autre point, on parle des palettes mais qu'en est il de tous les fruitiers, chateigniers, cépes de vignes, ... issus de l'agriculture intensive, qui se ramasse des pesticides et autre intrants de tout genre à longueur d'année.

    Amlt,

    Boboleco

  29. #28
    pilouflo

    Re : Bois traité : le reconnaitre et qu'en faire

    Bonsoir,

    J'ai effectivement cherché déserpérément la moindre étude sur les résidus de fumigation des palettes au BrM, rien ! A priori, la rémanence est effectivement très faible, le mal étant fait par échappements du gaz après traitement (pauvre couche d'ozone !).
    Les seuls éléments glanés montreraient qu'il peut subsister du brome (je ne sais pas sous quelle forme), qui , en temps qu'excellent retardateur de feu, ferait baisser la terpérature dans ton poêle...

    Concernant les pesticides divers et variés que l'on trouve dans tous les bois, et plus particulièrement dans les bois de vergers, effectivement, il y a un vrai problème, selon les origines.
    Certaines molécules aromatiques ont entre autre été mise en évidence du fait de leur impact gustatif sur les aliments transporté dans des cagettes non traitées... il s'agissait effectivement de molécules provenant de pesticides utilisés en agricultures, de toute évidence dans les champs proche...
    Même problème pour le liège et son fameux "gout de bouchon", qui n'a jamais eu pour origine le liège lui même, mais un composé organoleptique provenant de la dégradation de certains insecticides par des bactéries...a tel point que l'on a pu voir la presse titrer il y a quelques année : "du gout de bouchon dans l'Evian" . Cherchez l'erreur!
    Pour en revenir au fil, quand est il lors de la combustion ? Je n'en sais rien !

    Désolé.

  30. #29
    Philou67

    Re : Bois traité : le reconnaitre et qu'en faire

    Citation Envoyé par Quisit Voir le message
    A partir du moment ou il s'agit de bois de cultutre, il n'est pas totalement certain que l'écobilan d'une grosse palette consignable soit bien meilleur que celui d'une palette légère non réutilisable.
    Ecobilan en baisse, et d'un point de vue économique, ce ne semble pas non plus intéressant : à 15€ la palette (il me semble), mon fournisseur de matériaux n'a pas jugé nécessaire de récupérer mes 7 palettes (c'est sûr : 200km pour aller les chercher). La filière des palettes consignées est-elle bien organisée ? N'y aurait-il pas moyen de céder les palettes consignées à une entreprise locale plutôt que de les trimbaler sans arrêt vers celui qui les a achetées ?
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  31. #30
    Le Jeck

    Re : Bois traité : le reconnaitre et qu'en faire

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message
    La filière des palettes consignées est-elle bien organisée ? N'y aurait-il pas moyen de céder les palettes consignées à une entreprise locale plutôt que de les trimbaler sans arrêt vers celui qui les a achetées ?
    C'est à cela que servent les Europallettes 120 x 80 cm(reconnaissables à leur logo EUR)

    Théoriquement tu devrais pouvoir les restituer chez tout transporteur qui utilise ces palettes. En pratique si tu n'es pas client chez eux ils seront pas chaud de te les reprendre.

    Il existe aussi des palettes consignées, CHEP (bleues) de (je crois 120 x 120 ou 120 x 100, je ne me rappelle plus)

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Ça pollue davantage d'aller faire les courses à pied qu'en voiture !
    Par dperez dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 94
    Dernier message: 25/08/2007, 08h48
  2. Chaleur solaire excédentaire qu'en faire...
    Par bedouin dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 23
    Dernier message: 19/03/2007, 12h54
  3. faire un fusil en bois ???
    Par pharaonline dans le forum Technologies
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/06/2006, 19h22
  4. faire reconnaître un nom inventé
    Par kikouniou dans le forum Technologies
    Réponses: 2
    Dernier message: 06/04/2004, 18h18